Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'objectif du sommet de Pau est la partition du Sahel

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 440

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2020 00:43    Sujet du message: L'objectif du sommet de Pau est la partition du Sahel Répondre en citant

La France n'a toujours pas renoncé à son projet de partition du Sahel. Au vu des changement démographiques et géopolitiques qui se profilent dans cette région du monde, ainsi que de l'intensification des rivalités entre superpuissances pour le contrôle des richesses minières du Sahara, son objectif stratégique est de créer et maintenir les conditions qui lui permettraient de perpétuer sa domination sur les pays africains.

En effet, les changements démographiques et géopolitiques au Sahel mettent clairement en danger l'hégémonie française dans ce qu'elle croit être son pré-carré. Avec le Nigeria, les quatre autres pays infestés par le terrorisme comptent trois cent millions de personnes, une population cinq fois plus élevée que celle de la France dans un territoire huit fois plus grand. Si ces pays étaient unis comme ils projettent de l’être dans la CEDEAO avec une monnaie commune, ils constitueraient une puissance économique non négligeable (la 23eme du monde) avec des richesses minières immenses dont l'exploitation n'a même pas été entamée. Comme j'ai déjà eu à le dire ailleurs, la stratégie de la France consiste à priver ces futures puissances démographiques des richesses minières qui en feront aussi des puissances économiques capables de négocier leur indépendance (et leur libération des griffes de la France) auprès d’autres puissances émergentes. La première étape est donc de priver les populations sahéliennes des territoires qui renferment ces richesses minières pour les confier à des minorités démographiques plus facilement contrôlables.

Il s'agit aussi d’empêcher à tout prix la reconstitution des vastes communautés ethno-culturelles (par exemple le monde Akan (Cote d'Ivoire et Ghana), le monde Haoussa (Niger et Nigeria), le monde peul (Niger, Nigeria, Mali), le monde mandingue (Mali et Cote d'Ivoire) ou même le monde Songhai (Niger, Mali, Bénin) que la colonisation occidentale a rendu étrangères les unes aux autres en imposant des frontières illégitimes sciemment tracées pour les aliéner et en les divisant entre "francophones" et "anglophones" ou entre "éleveurs" et "agriculteurs" ou encore entre "chrétiens" et "musulmans" ou même "peuples de la foret" et "peuples du Sahel".

Au lieu donc de plus d’unité et de cohésion socio-culturelle, la France veut introduire plus de fragmentation et d'éléments de division entre ces peuples afin de les empêcher de se constituer comme un ensemble économique et politique solide et cohérent susceptible d'aspirer à plus indépendance et d'affronter le monde de demain avec plus de confiance et d'estime de soi. Car il ne fait pas de doute qu'un ensemble unifié, au lieu d’être en proie au désarroi et à la détresse, retrouvera les ressorts psychologiques brisés par l'ennemi, pour se débarrasser de ses chaines. La France vit cette perspective pas si lointaine comme un cauchemar. D’où ses tentatives désespérées d’empêcher l'avènement de la CEDEAO des peuples à tout prix.

C'est aussi pour cette raison qu'elle parle de plus en plus de "solution politique" et de "restructuration des États du Sahel"; ce qui ne signifie rien d'autre que la partition des ensembles existants.

Les dernières intensifications des attaques terroristes et les massacres en série de soldats sahéliens visent à exercer une pression sur les dirigeants et les populations sahéliennes afin de les amener à accepter les conditions politiques dictées par la France. C'est cela l'objectif principal du sommet de Pau. Dans les nombreuses déclarations de Macron, de Jean-Yves le Drian et de nombreux autres responsables et "analystes" français, "la solution politique" (c'est-à-dire la partition des États du sahel et tout spécialement du Mali) revient comme un leitmotiv.

Le plus choquant est que la France se croit en position de décider de notre sort à notre place et de nous dicter ce que nous devons faire de nos propres territoires. Toujours cette incurable arrogance française!!! Voici ce que disait récemment un député français à l’assemblée Nationale de ce pays occidental qui croit que Dieu lui a confié le droit d'exercer une tutelle sur nous. Éternellement. "Étant donné que nous sommes présents par nos militaires, et que nous donnons beaucoup d'argent pour essayer que le développement se fasse, nous pouvons avoir une exigence d'amélioration de la structuration des États, entre autres du Mali".

Le sommet de Pau n'aura donc pas d'autre objectif que de tenter d'imposer et légitimer un morcellement des États sahéliens pour permettre aux Français (qui vivent dans l'angoisse permanente que leurs esclaves ne retrouvent un jour le chemin de la liberté) de dormir sur leurs deux oreilles.

Pour conclure, il faut rappeler à ce sujet qu'aucune constitution ne donne à aucun chef d’État le pouvoir de décider quoi que ce soit concernant l’intégrité territoriale de son pays. C'est une prérogative exclusive du peuple souverain.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 3067

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2020 11:39    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Samuel,
c'est franchement un gros probleme cette situation du sahel pour nous Africains, avec la france et ses manigances.
J'ai lu ailleurs qu'elle armait la mauritanie et les populations dites non-noires touareg, pour lesquelles ils veulent creer tout un gros territoire decoupe du territoire Malien.
Pendant ce temps ils empechent les maliens de former une armee digne de ce nom.

Les Africains, il est franchement important qu'on comprenne une fois pour toute que les toubabs menent une guerre totale impitoyable contre nous, dont le but final est notre disparition!
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 440

MessagePosté le: Dim 12 Jan 2020 15:44    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour M.O.P. Heureux de te retrouver après tant d’années.

Tu as raison. C'est une situation extrêmement sérieuse dont beaucoup d'Africains ne semblent pas prendre conscience soit parce qu'ils se croient à l'abri tant que ça ne les touche pas, soit parce que les méfiances instillées en nous portent à indifférence pour tout ce qui concerne "les autres" (soit "chrétiens", soit "musulmans"). Chez certains Africains, Il y a une espèce de "racisme" sourd qui ne dit pas son nom. Il faut que nous ayons le courage de nous l'avouer. C'est ce qui explique par exemple la honteuse absence de solidarité pour Laurent Gbabgbo chez beaucoup de Sahéliens lors de l'agression contre son pays, son peuple et sa famille. Pour moi, cela restera l'un des plus grands chocs de ma vie. Aucun chef d’État de la région n'a levé le petit doigt pour le défendre. Une incroyable lâcheté. Heureusement que chez les populations, c'est une extrême petite minorité qui est dans ce cas-là, les gens étant en général plutôt préoccupés par des questions de survie, même s'il y a des préjugés qui subsistent comme dans toutes les communautés humaines. Pourtant, Laurent Gbagbo avait prévenu: "Votre tour viendra"...et leur tour est venu! Qu'on n'aille surtout pas dire qu'on ne savait pas.

Pour le reste, il est certain que la France cherche à installer un chaos qui confine au génocide. Mais je suis sur qu'elle échouera. Elle a même déjà échoué en grande partie.

Il y a surtout une formidable nouvelle génération d'Africains qui est en train d’émerger et qui fait un travail de conscientisation et de mobilisation incroyable sur le terrain et sur les réseaux sociaux. Beaucoup de gens, y compris le gouvernement français, n'analysent pas ce changement à sa juste valeur et ne se sont même pas rendu compte qu'il y a eu un changement. Pourtant, je suis convaincu qu'un déclic (que nous annoncions ici même sans trop y croire) a eu lieu et comme d'habitude dans l'histoire des révolutions, dans leur arrogance suicidaire et le mépris qu'ils vouent pour les masses, les oppresseurs minimisent l'importance de ce qui se passe jusqu'au moment où il sera trop tard. Pour le moment, seule la complicité de plus en plus avérée de certains de nos dirigeants avec les terroristes et leurs sponsors agit comme le plus gros obstacle devant nous. Mais c'est un combat arrière-garde voué à l’échec. "We are on the move now", comme disait Martin Luther King et je ne crois pas qu'il y ait une force qui arrêtera la jeunesse africaine.

Toutefois, la situation est particulièrement inquiétante dans certains pays comme le Niger où de jeunes soldats (seulement armés de leur courage et de vieux fusils) se font massacrer par dizaines dans des manœuvres qui ont l'air d'avoir pour objectif de conforter la France dans le complot qu'elle a ourdi contre nos peuples. Par leur incompétence et des attitudes qui confinent à la complicité, certains présidents sahéliens s’avèrent être très dangereux pour l’intégrité territoriale de leur pays et la sécurité physique de leur peuple.

Ceci n'est pas le cas du Burkina Faso où Roch Marc Christian Kabore fait un travail remarquable de patriotisme, de courage et d'intelligence. Au pays des hommes intègres, les terroristes sont un peu plus décimés chaque jour qui passe et tendent de plus en plus à éviter l'affrontement avec les forces patriotiques burkinabè pour s'en prendre aux civils. La situation est certes préoccupante au Mali mais il ne faut pas se fier aux airs patauds de IBK. Il y a surtout qu'au Mali il y a une claire conscience des visées de la France dans le pays chez les populations qui rejettent en masse les forces d'occupation françaises dans des actions qui sont maintenant organisées et pérennes. La solidarité de la jeunesse des autres pays africains se manifeste de plus en plus envers le Sahel qui n'est plus seul à affronter l'hydre néocolonialiste. Autour du franc CFA, un consensus massif s'est fait au-delà des frontières des pays concernés et une mobilisation sans précédent est en cours. Cette mobilisation n'a pas été désamorcée par les fausses "réformes" des autorités néocoloniales. Elles l'ont plutôt galvanisée et de nombreux intellectuels de renom, des dirigeants de partis politiques importants, des députés et des activistes de la société civile mais surtout, surtout les populations a la base, rejoignent chaque jour les rangs de ceux qui luttent pour la libération de nos peuples de l'esclavage monétaire dans lequel ils sont maintenus. Il y a des aspects importants de la lutte dont on ne peut se rendre compte que si on vit parmi les populations et je peux t'assurer sans réserve que les choses sont en train de bouger. Dans ce combat, nos plus précieux alliés, ce sont nos ennemis, c'est le fait qu'ils ignorent cela et croient qu'il ne se passe rien de décisif. Nous comptons sur leur arrogance pour les aider à tomber.

Pour conclure, M.O.P., je dirais que j'ai des espoirs, de très grands espoirs. J'ai surtout une confiance absolue dans la nouvelle jeunesse africaine qui, je l'ai dit, mène un travail formidable. Je suis sur qu'elle ira plus loin que toutes celles qui l'ont précédée et que le temps est venu où nous briserons les chaines qui nous entravent depuis des siècles.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Politique & Economie Africaines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group