Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les africains qui prennent les pirogues pour aller en Europe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Racisme & Mixité
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
solo
Grioonaute


Inscrit le: 01 Mar 2005
Messages: 13
Localisation: senegal

MessagePosté le: Sam 02 Sep 2006 21:41    Sujet du message: Les africains qui prennent les pirogues pour aller en Europe Répondre en citant

Salut,j'aimerai savoir ce que vous pensez des africains qui prennent les pirogues pour se rendre en Europe.Car personnellement je trouve que c'est vraiment degradant de risquer sa vie pour aller dans un pays ou tu n'es pas la bienvenue.Quand je vois l'image de ces immigrés clandestins a la télé,je vous jure que j'ai honte d'etre africaine a cause de cette image si negative qu'on donne de l'Afrique.Et en realité y a pas une misere en Afrique qui necessite de faire ces choses qui sont vraiment degradantes.Par exemples dans mon pays le Senegal je connai des gens qui pouvaient bien réussir au pays risquer leur vie dans ces bateaux de fortune,certains sont arrivés en europe d'autres sont morts en route.
Quoi qu'on dise,beaucoups d'africains sont nés en afrique y ont grandi,fait leurs etudes et y ont réussi.Donc pourquoi nos freres africains nous humilient tant aux yeux du monde?[/b]
_________________
nioul
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2937

MessagePosté le: Sam 02 Sep 2006 22:04    Sujet du message: Re: Les africains qui prennent les pirogues pour aller en Eu Répondre en citant

solo a écrit:
Salut,j'aimerai savoir ce que vous pensez des africains qui prennent les pirogues pour se rendre en Europe.Car personnellement je trouve que c'est vraiment degradant de risquer sa vie pour aller dans un pays ou tu n'es pas la bienvenue.


Je ne crois pas que l'expression "Boat People" se rapporte aux africains.
Ils sont peut etre les premiers a avoir quitter l'afrique pour coloniser le monde, mais ne sont pas les seuls a le faire dans le present et ils ne resteront pas les derniers a quitter leur pays pour une autre destination.

http://en.wikipedia.org/wiki/Boat_people

Le Mayflower non plus ne fait aucunemment reference aux africains et ceux-ci ne furent surement pas le bienvenu aux ameriques.

Degradant ou pas, aujourd'hui ils sont la nation la plus puissante du monde apres avoir exterminer la population autochtone.

http://en.wikipedia.org/wiki/Mayflower

Si tu veux avoir honte des africains, que ce ne soit pas pour cela, vraiment pas.

solo a écrit:
Quand je vois l'image de ces immigrés clandestins a la télé,je vous jure que j'ai honte d'etre africaine a cause de cette image si negative qu'on donne de l'Afrique.Et en realité y a pas une misere en Afrique qui necessite de faire ces choses qui sont vraiment


Si ca n'avait pas ete les clandestins, ce serait autre chose.
Le Toubab veut des noirs qu'il peut presenter comme il le fait.
S'il y en avait pas, il en inventerait.
C'est sa nature qui le lui recommande au leuco.

Le noir est pour sa race, ce que le musulman est pour sa religion.
Par exemple.

Bon maintenant tu peux perdre ton temps a avoir honte de l'image du noir que le leuco a etabli dans le monde, ou combattre le leuco, pour qu'il arrete de presenter cette image du noir.
T'as beaucoup d'options.
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nema
Grioonaute 1


Inscrit le: 30 Avr 2006
Messages: 114

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 16:49    Sujet du message: Re: Les africains qui prennent les pirogues pour aller en Eu Répondre en citant

solo a écrit:
Salut,j'aimerai savoir ce que vous pensez des africains qui prennent les pirogues pour se rendre en Europe.Car personnellement je trouve que c'est vraiment degradant de risquer sa vie pour aller dans un pays ou tu n'es pas la bienvenue.Quand je vois l'image de ces immigrés clandestins a la télé,je vous jure que j'ai honte d'etre africaine a cause de cette image si negative qu'on donne de l'Afrique.Et en realité y a pas une misere en Afrique qui necessite de faire ces choses qui sont vraiment degradantes.Par exemples dans mon pays le Senegal je connai des gens qui pouvaient bien réussir au pays risquer leur vie dans ces bateaux de fortune,certains sont arrivés en europe d'autres sont morts en route.
Quoi qu'on dise,beaucoups d'africains sont nés en afrique y ont grandi,fait leurs etudes et y ont réussi.Donc pourquoi nos freres africains nous humilient tant aux yeux du monde?[/b]



Est qu'il savent au moins ceux qui les attend a leur arrivée en Europe????
Mais helas, ceci est la preuve que nous sommes nos pires ambassadeurs....
Razz Razz
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raggabay
Grioonaute


Inscrit le: 11 Aoû 2006
Messages: 3
Localisation: l'île

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 17:09    Sujet du message: Répondre en citant

les africains qui osent s'engager aux périls de leur vie pour rejoindre l'occident ne le font pas par gaîeté de coeur ,leur conditions de vie dans leurs contrées sont souvent extrêment pénibles pour eux et leurs familles ,la faim souvent ,d'autres bardés de diplômes voient leurs avenirs restreint , si l'ont se met à leur place , n'oserions nous pas nous aussi affrontrer cette traversée .....l'espoir d'une vie meilleur n'a rien de dégradant.

Paix sur vous
_________________
le passé restera le passé mais l'avenir à besoin de souvenir.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 17:54    Sujet du message: Répondre en citant

Ya un truc bizarre, dans cette affaire d'immigration. Dans le cas de la France, présenté ci-après, comment se fait-il que ce sont toujours les Africains qui sont affichés à la TV et dans les média, alors qu'ils ne sont pas les plus nombreux "envahisseurs" de ce si beau pays qui n'a jamais colonisé aucun autre au monde Question Question Question

http://www.afrikara.com/index.php?page=contenu&art=1372

Afrikara a écrit:
La nature des flux d’origine des migrations se modifie nettement, avec une augmentation de la part des Asiatiques et des Africains dans la population venue d’ailleurs. Mais les grandes masses demeurent dans l’ordre quantitatif l’Algérie, le Maroc, le Portugal, l’Italie, l’Espagne, la Turquie, … Les premiers pays d’émigration en Afrique noire sont d’abord le Sénégal puis le Mali.

L’immigration reste tout de même un phénomène européen -en incluant l’Europe orientale non UE -et nord-africain avec 1,7 millions de membres de l’Union européenne à 25, contre 1,5 millions pour le Maghreb. Un peu plus de 500 000 pour l’Afrique noire. La part globale de l’immigration européenne décline cependant de 49% en 1999 à 40% en 2004-2005.


Ensuite, quelles sont les causes structurales de cette émigration "massive" d'Africains vers l'Europe?

A qui profite la culture de l'arachide et l'exploitation du phosphate du Sénégal : à des compagnies occidentales, et en l'espèce me semble-t-il à des compagnies françafricaines. Ce, depuis des lustres.

Où investissent-elles leurs profits. Certainement pas au Sénégal, ou si peu. Pourquoi ne construisent-elles pas plus d'usines au Sénégal pour la transformation de ces matières premières, en en intégrant toute la chaîne de valeur ajoutée? Parce qu'en rapatriant ces MP, elles soustraient des gisements de valeur ajoutée au Sénégal, c'est-à-dire des gisements de milliers d'emplois. Les mêmes emplois après lesquels courent les jeunes Sénégalais qui risquent leur vie pour essayer de la gagner en venant en Europe...

Donc, après cette "honte" que je vois comme une réaction épidermique, il reste à réfléchir sur les raisons profondes de ces drames, et à envisager les solutions radicales pour les enrayer. Peut-être aussi que cette "honte" est savamment entretenue pour culpabiliser des gens pourtant victimes d'un système qu'ils n'ont pas engendré...

La population française vivant au Sénégal retire beaucoup plus de revenus et autres richesses de ce pays pourtant réputé "pauvre", que les milliers de Sénégalais vivant en France, dont le niveau de vie n'est différent de celui de l'écrasante majorité d'immigrés négro-africains : si les uns et les autres échangeaient leur situation, les Sénégalais retourneraient vivre dans des villas (souvent avec piscine) chez eux, tandis quie les Français devraient galérer des années dans leur propre pays pour obtenir un HLM d&ans quelque sinistre banlieu : chiche???

Les Africains récupèrent la maîtrise totale de l'exploitation de leurs richesses, tous les Blancs du continent noir rentrent chez eux, et tous les Nègres d'Occident rentrent chez eux? Les pauvres ne seraient pas ceux que la télévision montre tout le temps.

Une solution plus intelligente serait de favoriser la libre circulation de tous les êtres humains sur toute la planète, en contrôlant plus sévèrement les comportements criminels internationaux (trafics pédophiles, de drogue, d'argent sale dans les paradis fiscaux, d'organes humains, tourisme sexuel, etc.). Au lieu de cela, on a l'OMC d'un côté pour promouvoir le libre-échange ultra libéraliste, de l'autre côté les barricades aux frontières pour ne surtout pas voir ceux dont on est si content d'exploiter les ressources naturelles depuis CINQ CENTS ANS...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nominoë
Grioonaute


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 30

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 18:11    Sujet du message: Répondre en citant

OGOTEMMELI a écrit:

Une solution plus intelligente serait de favoriser la libre circulation de tous les êtres humains sur toute la planète


Utopie. La guerre en Côte d'Ivoire est le résultat d'une immigration incontrolée, non?

En Lybie il y eu des émeutes inter-raciales récemment. Je l'ai lu sur ce forum.

Supprimer les frontières, c'est créer les conditions d'affrontements ethniques.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loiba
Grioonaute


Inscrit le: 14 Aoû 2006
Messages: 16

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 18:15    Sujet du message: Répondre en citant

solo- je n'ai pas honte de ces africains-mais je comprends ce que tu veux dire. oui il y a les gens dans la misere- mais il y a aussi des gens qui seront dans la meme misere a l'occident mais qui risquent tout pour y aller. jai note aussi que bien que tout le continent africain est plutot dans la misere- il y a certains pays ou les habitants ont beaucoup plus la tendance de quitter leur pays que les autres..nema a raison dans le sens- qu'il faut que nous parlons honnetement des conditions a l'etranger.
_________________
"If you do something wrong to me, I forgive you. But I know that someday God will make you hit the son of a chief on the head. Then the chief will punish you.” Dinka Proverb

"Si tu me fais du mal, je te pardonnerai. Mais je sais qu'un jour Dieu va te faire frapper la tete de fil d'un chef de village. Et puis le chef va te punir." Proverbe Dinka
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joseleñ
Bon posteur


Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 763

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 18:56    Sujet du message: Répondre en citant

L'immigration ne date pas d'aujourd'hui, c'est une vieille pratique connue des temps les plus reculés, et les peuplements du continent américain, africain, les Iles du pacifique ne sont que l'illustration de ce fléau qui ne peut être amputé au seul continent noir. Certes l'Afrique va mal, mais ce n'est pas tout le monde qui vit en dessous du seuil de pauvreté, j'ai à ce propos un exemple qui m'a fait réfléchir sur la situation des nôtres restés au bled. Un jour un ami, de passage à Paris décide de nous inviter dans un resto branché de Paris. Nous devions être dix. Vous devinerez bien qui a payé la note, environ 1000 euros cash, et voir ce type, nul ombre d'un nabab (commerçant) j'ai compris que quelque part, malgré tout ce que nous pouvons penser du continent africain, beaucoup là bas ont compris que l'usufruit de ce qu'on sème s'obtient à force de travail et d'espérance
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 19:08    Sujet du message: Répondre en citant

nominoë a écrit:
OGOTEMMELI a écrit:

Une solution plus intelligente serait de favoriser la libre circulation de tous les êtres humains sur toute la planète


Utopie. La guerre en Côte d'Ivoire est le résultat d'une immigration incontrolée, non?

En Lybie il y eu des émeutes inter-raciales récemment. Je l'ai lu sur ce forum.

Supprimer les frontières, c'est créer les conditions d'affrontements ethniques.

Je n'ai pas dit de "supprimer les frontières" ; encore que.
Quant aux causes de la "guerre" en CI : c'est un putsch manqué qui a été transformé en "rébellion". Par qui?

Est-ce que la libre circulation des biens et services promue par l'Occident via son machin OMC a conduit à supprimer les fontrières? Comment concevoir que des objets puissent circuler librement entre des hommes, qui eux-mêmes seraient fermement maintenus à distance les uns des autres? Drôle d'humanité, drôle de solidarité entre les nations...

Sauf si dans un cas, la libre circulation des biens et services, c'est sensé être tout bénéf pour les Blancs. Et que dans l'autre cas, la libre circulation des hommes, ces mêmes Blancs la conçoivent comme étant contraire à leurs seuls, uniques, égocentriques intérêts : un monde régulé selon les préoccupations exclusives de quelques uns (les Occidentauix étant les moins nombreux des hommes), au détriment permanent des plus nombreux, de la majorité. Un tel monde est liberticide, violent et confligène...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nominoë
Grioonaute


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 30

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 20:53    Sujet du message: Répondre en citant

OGOTEMMELI a écrit:


Est-ce que la libre circulation des biens et services promue par l'Occident via son machin OMC a conduit à supprimer les fontrières? Comment concevoir que des objets puissent circuler librement entre des hommes, qui eux-mêmes seraient fermement maintenus à distance les uns des autres? Drôle d'humanité, drôle de solidarité entre les nations...

Sauf si dans un cas, la libre circulation des biens et services, c'est sensé être tout bénéf pour les Blancs. Et que dans l'autre cas, la libre circulation des hommes, ces mêmes Blancs la conçoivent comme étant contraire à leurs seuls, uniques, égocentriques intérêts : un monde régulé selon les préoccupations exclusives de quelques uns (les Occidentauix étant les moins nombreux des hommes), au détriment permanent des plus nombreux, de la majorité. Un tel monde est liberticide, violent et confligène...


Oui, c'est confligène.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cika
Grioonaute régulier


Inscrit le: 13 Jan 2006
Messages: 382
Localisation: What else?

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 21:41    Sujet du message: Répondre en citant

nominoë a écrit:
OGOTEMMELI a écrit:

Une solution plus intelligente serait de favoriser la libre circulation de tous les êtres humains sur toute la planète


Utopie. La guerre en Côte d'Ivoire est le résultat d'une immigration incontrolée, non?


ça ma paraît un peu vite dit ça!

En fait les ivoriens ont du voter une loi pour empecher Watara, adoubé par les pillards occidentaux de s'installer au pouvoir!

je ne sais pas si vous le savez, mais vôte ou pas, ceux qui publient les bons résultats des vôtes dits démocratiques en afrique, ce ne sont pas les pays souverains!

donc, fort du fait que watara, l'enfant chéri de la banque mondiale se soit fait grillé, je ne serai pas surprise qu'ait été mis en place un système de guerre civile!

Gbagbo n'a a mon avis rien à gagner d'une guerre! quoiqu'on en dise, je trouve qu'il est assez malin! il a décidé de régler son compte aux réseaux de la françafrique en décidant de gérer lui même les choses!

mais le blème c'est qu'il se soit placé sous "assistance américaine Confused sinon, je pense qu'il se serait déja fait tué! Evil or Very Mad

C'est mon analyse toute personnelle, je peux me tromper! ne me tombez pas dessus à bras raccourcis Embarassed Razz
_________________
--->Certains Noirs ont peur et ils préfèrent s’inféoder aux Blancs. Il faut les dénoncer, il faut les combattre. Nous devons être fiers d’être Noirs.

Thomas Sankara.

--->Leur IGNORANCE constitue la première arme de ce maintien en esclavage. Un grand homme une fois déclara : "la meilleure façon de cacher quelque chose à un Noir est de la mettre dans un livre".

http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=8606
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nominoë
Grioonaute


Inscrit le: 03 Mar 2006
Messages: 30

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 21:47    Sujet du message: Répondre en citant

Cika a écrit:

mais le blème c'est qu'il se soit placé sous "assistance américaine Confused sinon, je pense qu'il se serait déja fait tué! Evil or Very Mad


Intéressant. Cette histoire serait une substitution de l'Amérique à la France en Côte d'Ivoire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bundu
Grioonaute


Inscrit le: 10 Juil 2006
Messages: 76

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 22:17    Sujet du message: Répondre en citant

Salut à tous
Pour moi aucunement ces clandestins me font honte même s'ils sont de la communauté. J'aimerai dire une chose que je pense être juste c'est que dans toute l'histoire de l'humanité, l'homme est toujours attiré par ce qui lui rapporte.
Hier c'étaient les européens qui émigraient en afrique du sud, aux amériques, en australie et en nouvelle zélande. Pourquoi l'immigration africaine d'aujourd'hui serait-elle dangereuse de la leur ?
La différence avec nos compatriotes c'est qu'eux partaient pour coloniser et s'approprier les terres des indigènes par contre les Africains viennent ici juste dans le seul but de trouver du travail qui va leur permettre de monter des projets dans leur pays et y retourner après des années de travail.
Par contre, ce qui me fait mal c'est le silence des autorités africaines ce que je comprend car ils sont au pouvoir juste par la simple volonté de paris et de Chirac pour la plupart d'entre eux.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solo
Grioonaute


Inscrit le: 01 Mar 2005
Messages: 13
Localisation: senegal

MessagePosté le: Dim 03 Sep 2006 23:58    Sujet du message: Répondre en citant

ce qui se passe est qu'il ya toujours le mythe de l'occident ,et ceci est agravé par le fait que la plupart de nos freres africains qui reviennent d'europe font croire a ceux qui n'ont pas quitté le pays que c'est le paradis.ils achetent bcp de nouveaux habits,des portables high classe,en bref tous pour faire rever.et ils font croire qu'ils ont gagné beaucoups de millions en queques mois.De ce fait l'africain qui vivait descemment avec son salaire commence a sous estimer ses revenues.
Il faut pas toujours voir la tare des leucos,car ce n'est pas grace a eux que l'on resolvera nos problemes,mais il faut que nous voyons nos propres defauts,que nous soyons conscients que l'Afrique c'est notre afrique,c'est a nous de la construire,et non fuir

Pourquoi est ce que dés qu'un africain réussisse il pense subitement a placer son argent dans des banques europeennes,pourquoi il s investissent pas dans leurs pays d'origine.tout cela est a corriger

on ne cherche pas une vie meilleur,on la crée
_________________
nioul
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 05 Sep 2006 11:01    Sujet du message: Répondre en citant

Solo, je comprends ton propos et d'une façon ou d'une autre je suis d'accord avec toi quand tu écris:
Citation:
il faut que nous voyons nos propres defauts,que nous soyons conscients que l'Afrique c'est notre afrique,c'est a nous de la construire

par contre je ne condamne en aucune façon quelqu'un qui se débat pour une vie meilleure. Je pars de toutes façons du principe qu'un être humain ne risquera ce qu'il a de plus cher à savoir sa vie que s'il est désespéré.
Depuis toujours je lis que ce sont les émigrés avec leurs valises pleines de fringues qui suscitent les vocations de départ. C'est quand même vite oublier l'impact réel de ces personnes sur les économies africaines. Envoi d'argent, immobilier, investissemnts en tous genres et aide à l'émigration. C'est quand même plus consistant qu'un costard.
Quand tu vois que le fils du voisin est parti et commence à envoyer de l'argent comment ne pas avoir envie de tenter sa chance? Toi qui est sénégalais, tu dois le savoir plus que tout autre. la ville sainte de Touba n'est tout de même pas un mirage.
Mais le prix à payer est très lourd. Ce prix est payé par ces jeunes gens qui perdent la vie tous les jours et par nos pays aussi bien sûr. Mais à mon avis ça ne sert à rien de pointer sur ces personnes. ceux qui n'ont pas les moyens passent par là, ceux qui ont les moyens prennent l'avion mais dans le fond c'est la même démarche.
La réponse à ce problème ne peut venir que de nous tous à condition d'avoir une idée claire des objectifs à atteindre. Les gens fuient la misère, il faut donc combattre cette misère. Les gens recherchent des perspectives d'avenir, il faut leur en offrir plus que de stagner dans des débats stériles sur les complexes noir/blanc ou je ne sais quelle aliénation.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benny Da B'
Super Posteur


Inscrit le: 12 Oct 2005
Messages: 1346
Localisation: Abidjan / Ouagadougou / Bruxelles / Paris / Tours

MessagePosté le: Mar 05 Sep 2006 11:16    Sujet du message: Répondre en citant

[quote="Cika"][quote="nominoë"]
OGOTEMMELI a écrit:


ça ma paraît un peu vite dit ça!

En fait les ivoriens ont du voter une loi pour empecher Watara, adoubé par les pillards occidentaux de s'installer au pouvoir!



Euh..c'est un peu vite dit aussi non ?

Sur quelles bases cette loi a t'elle été votée ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
matsapa
Grioonaute


Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 9

MessagePosté le: Mar 05 Sep 2006 14:51    Sujet du message: Répondre en citant

[quote="bundu"]Salut à tous
Pour moi aucunement ces clandestins me font honte même s'ils sont de la communauté. J'aimerai dire une chose que je pense être juste c'est que dans toute l'histoire de l'humanité, l'homme est toujours attiré par ce qui lui rapporte.
Hier c'étaient les européens qui émigraient en afrique du sud, aux amériques, en australie et en nouvelle zélande. Pourquoi l'immigration africaine d'aujourd'hui serait-elle dangereuse de la leur ?

Effectivement, il ne faut pas avoir honte de nos frères qui viennent ici à la recherche de ce qu'ils ne trouvent pas en Afrique. Le mot clandestin me choque d'ailleurs.

Les Européens doivent s'en prendre à eux-mêmes car à l'étranger ils donnent une image parfaite de l'Europe: Regardez les émissions du Cable-Satellite... Y voyez-vous des Clochards, des SDF? Non, jamais! La misère, la maladie restent tabou. C'est donc logique que l'Europe soit un paradis pour un Africain.

D'ailleurs les Médias Occidentaux doivent arrêter de prendre les Noirs comme bouc émissaires du chômage, de la criminalité... Le Noir n'a jamais colonisé personne. Or l'Européen aime aller chez les autres, imposer sa langue, sa culture, sa religion, sa "pseudo-démocratie" etc, etc. Au Zimbabwe, Namibie, Afrique de Sud, Zambie, Sénégal, C. d'Ivoire....il y a beaucoup d'Européens qui vivent comme des rois. Personne ne les met dans les charters. Alors Pourquoi tant d'acharnement contre les Noirs?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solo
Grioonaute


Inscrit le: 01 Mar 2005
Messages: 13
Localisation: senegal

MessagePosté le: Ven 08 Sep 2006 03:44    Sujet du message: Répondre en citant

bien analyser jofrere,vous avez tout a fait raison,les debats dans les forums doivent viser surtout a trouver des solutions sur la situation actuelle de l'afrique au lieu d'etre centralisé sur les problemes noir/blanc

par contre matsata je suis pas d'accord pour la comparaison,c pas parceque les europeens le font que nous devons le faire,etre en europe n'ecarte pas forcement l'africain de la misere. Cool
_________________
nioul
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
matsapa
Grioonaute


Inscrit le: 07 Juil 2006
Messages: 9

MessagePosté le: Sam 09 Sep 2006 21:29    Sujet du message: Répondre en citant

solo a écrit:
bien analyser jofrere,vous avez tout a fait raison,les debats dans les forums doivent viser surtout a trouver des solutions sur la situation actuelle de l'afrique au lieu d'etre centralisé sur les problemes noir/blanc

par contre matsata je suis pas d'accord pour la comparaison,c pas parceque les europeens le font que nous devons le faire,etre en europe n'ecarte pas forcement l'africain de la misere. Cool



Je ne dis pas que les africains doivent quitter leurs pays pour venir en Europe. J'aimerais tout simplement que les africains qui viennent en Europe soient traités dignement. Je n'aime pas la façon dont les médias occidentaux montrent les Noirs à la télé.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sang froid
Grioonaute 1


Inscrit le: 18 Juin 2006
Messages: 203

MessagePosté le: Sam 23 Juin 2012 22:36    Sujet du message: Traverser la méditerranée dans l'autre sens Répondre en citant

Il y a six ans, on discutait ici de la traversée de la méditerranée dans le sens sud-nord. Avec la crise économique qui sévit actuellement en Europe du sud, un cas de traversée nord-sud a été signalé en Algérie. Appréciez le récit du journal L'Orient-Le-Jour avec à la fin, un petit clin d'oeil au fameux discours de Dakar de l'ex président Français.

http://www.courrierinternational.com/article/2012/05/11/traverser-la-mediterranee-dans-l-autre-sens

Citation:

Traverser la Méditerranée... dans l'autre sens

Des immigrés clandestins espagnols ont été interceptés à la mi-avril sur la côte algérienne. Le quotidien libanais L'Orient-Le Jour imagine la discussion des gardes-côtes algériens qui ont procédé à leur arrestation.

Hassan et Omar, gardes-côtes algériens, en patrouille en mer sur la façade maritime Ouest.
HASSAN : Dis-moi Omar, comment se porte ton frère à Saint-Denis ?
OMAR : Ça va. Il est content que Sarkozy fasse ses valises. Il commençait à en avoir marre d'être l'extrémiste, le terroriste, le mangeur de halal et le prieur de rue de service.
— Ouais... Je ne sais pas si Hollande va changer grand-chose. Et puis il y a la grande blonde, la fille de son père, celle qui a un nom bleu...
— Marine ? Pas bon Marine effectivement.
— Omar, passe-moi les jumelles.


Omar passe les jumelles à Hassan.
HASSAN : Encore des harragas [migrants clandestins originaires de l'Afrique du Nord, ou littéralement ceux qui "brûlent" (sous-entendu leurs papiers)].
OMAR : Combien sur la barque ?
— Quatre.
— C'est peu ça pour des harragas. C'est du voyage intime.
— Attends, mais elle ne va pas dans le bon sens la barque...
— Comment ça, elle ne va pas dans le bon sens ?
— Bah oui, ils reviennent au pays au lieu d'aller vers l'Europe. Ils ont oublié d'embrasser leur mère avant de partir ou quoi ?
— Passe-moi les jumelles !


Hassan lui donne les jumelles.
OMAR : Mais tu as raison, ils viennent vers nous. Et qu'est-ce qu'on fait dans ce cas-là ? Moi je sais gérer les départs, pas les arrivées.
HASSAN : Appelle Bachir !

Omar appelle Bachir, le chef des gardes-côtes algériens.
OMAR : M. Bachir, c'est Omar, garde-côte sur la façade Ouest. Salamaleik.
BACHIR : Salam Omar.
— Comment ça va ?
— Ça va.
— La famille, ça va ?
— Ça va.
— Et la santé, ça va ?
— La santé, ça va aussi.
— Bachir, on a un petit problème ici avec des harragas.
— Depuis quand les harragas sont un problème ? Tu fermes les yeux et ça passe.
— Oui, mais là, ils viennent chez nous.

BACHIR : Comment ça : "Ils viennent chez nous" ? La définition du harraga, c'est le Maghrébin qui part. Le Maghrébin qui revient, c'est soit un fils de responsable au bord de la retraite, soit un vieux, soit un fou, mais pas un harraga.
OMAR : Oui, mais là on a quatre types sur un bateau, ils ont pas l'air frais, et ils viennent vers nous.
— Omar, ne te fous pas de moi.
— Wallahi [par Dieu], on a quatre types dans une barque qui viennent vers nous !

Hassan hoche la tête, alors que la vedette des gardes-côtes rejoint la barque.


HASSAN : Et ils n'ont pas l'air maghrébin.
OMAR : Comment ça ?
BACHIR : Comment ça : "Ils n'ont pas l'air maghrébin" ?
HASSAN : Pas l'air maghrébin dans le sens qu'ils ont l'air européen.
OMAR : Un harraga européen ?!
BACHIR : J'appelle le ministre.

Bachir appelle le ministre de l'Intérieur.
BACHIR : Monsieur le Ministre, c'est Bachir, chef des gardes-côtes. Salamaleik M. le Ministre.
LE MINISTRE : Salam Bachir.
— Comment ça va ?
— Ça va.
— La famille, ça va ?
— Ça va.
— Et la santé, ça va ?
— La santé, ça va aussi.
— Monsieur le ministre, on a un problème. On a des harragas européens qui viennent vers nos côtes.
— Bachir, harraga et européen, c'est pas compatible.
— Je suis d'accord M. le Ministre, mais là on en a quatre.
— Bachir, ne te fous pas de moi.
— Wallahi, Monsieur le Ministre. Ah, et Hassan vient de me dire, sur l'autre ligne, qu'ils les ont fait monter sur leur vedette. Un instant... M. le Ministre, ils disent qu'ils n'ont pas de papiers, mais ils le disent en espagnol. Ils disent aussi qu'ils veulent travailler à Oran, qu'il n'y a plus de travail chez eux, sans dire où c'est chez eux, ils disent que c'est à cause de l'euro, de la Grèce, de l'austérité...
— Bachir, tu es en train de me dire que des clandestins espagnols ont été arrêtés sur nos côtes par Hassan et Omar ?
— Euh, oui. Et le problème, c'est que là on ne connaît pas la procédure à suivre.
— La procédure ?
— Bah oui, on en fait quoi des types ? On les envoie en centre de détention ?
— Bachir, tu me les envoies immédiatement au bureau. On ne les touche pas. On va les renvoyer vite fait chez eux, mais avant, je veux prendre une photo. Sinon, ma femme ne va jamais me croire. Des clandestins européens... Il faut que j'appelle le président.

Le ministre appelle le président.
LE MINISTRE : Monsieur le Président, c'est le ministre de l'Intérieur. Salamaleik.
LE PRÉSIDENT : Salam.
— Comment ça va, M. le Président ?
— Ça va.
— La famille ça va ?
— Ça va.
— Et la santé, ça va ?
— La santé, ça va aussi.
— Monsieur le Président, on a un problème. On a des harragas européens qui sont arrivés sur nos côtes.
— Monsieur le Ministre, ne vous foutez pas de moi.
— Wallahi, Monsieur le Président ! Et après interrogatoire, il semble que beaucoup d'autres Européens s'apprêtent à débarquer chez nous. Rapport à l'euro, la Grèce, l'austérité...

— Quand il y en a un ou quatre, ça va. Mais s'il y en a beaucoup, ça va faire des problèmes.
LaughingLaughingLaughing

— Monsieur le Président, si je peux me permettre, il faut réagir avant de se faire bouffer. Ils vont venir avec leur bière et comment appelle-t-on ça, le jamon iberico, et leurs femmes dénudées. Si on n'y prend pas garde, à force d'immigration, on aura le sentiment de ne plus être chez nous, de voir des pratiques qui s'imposent à nous et qui ne correspondent pas aux règles de notre vie sociale.

— Le drame de l'Europe, c'est que l'homme européen s'est fait cannibaliser par la finance. Le trader européen ne connaissait que l'éternel recommencement de la spéculation, rythmé par les cours de la Bourse. Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n'y a de place ni pour l'aventure humaine ni pour l'idée de progrès.
LaughingLaughingLaughing

— Bien dit Monsieur le Président.
— Il va falloir rassurer nos compatriotes sur ces migrations de populations. Après tout, remettons-les dans les bateaux !
— D'accord Monsieur le Président. Mais tout de même, Monsieur le Président, où va le monde ?



Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 428

MessagePosté le: Dim 24 Juin 2012 09:01    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour sang-Froid,

Bien que ton recit soit fictif il est meme en deca de ce qui est en train d'arriver dans la realite. Les immigres portugais (et espagnols) sont maintenant plus de 40.000 en Angola, des dizaines de milliers d'autres au Mozambique et leur nombre ne fait qu'augmenter d'annee en annee. Rien qu'en 2010 le gouvernement angolais a accorde plus de 23.000 visas aux seuls Portugais. Au point ou le gouvernement angolais s'est resolu a prendre des ''mesures severes'', les memes qu'on prend en Europe: chasse aux clandestins (il y en de de tres nombreux), reconduite dans le pays d'origine, durcissemnet des conditions de sejour, etc.

Comme diraient d'autres, nous vivons une epoque formidable. En tout cas nous avons vecu assez longtemps pour voir tous les vieux mythes tomber: l'hegemonie occidentale fout le camp; de nouvelles puissances emergent; et l'exodus est maintenant dans l'autre sens...Tu verras. Bientot ce seront les Europeens (ceux que certains mettaient a l'abri de ces turpitudes en raison de leur ''intelligence'' et de leur ''serieux'') qui iront laver les chiottes des Africains...Quand je pense que certains mettaient tout cela sur le compte de ''la mentalite africaine''. Que vont-ils dire maintenant?

Citation:
Portugal's jobless graduates flee to Africa and Brazil
By Lucy AshBBC News, Lisbon

Thousands of young unemployed professionals are escaping Portugal's crippling economic crisis by finding jobs in former colonies, such as Brazil and Angola. The reversal of traditional migration patterns is fuelling talk of a "lost generation".

Natalia Santos has had enough. She occasionally laughs as she tells me her story but there is hardness in her olive-green eyes.
Nobody could accuse the 29-year-old teacher from Porto of lacking initiative. She has done more than most to find full-time work in Portugal.


This is the biggest emigration wave since the 1960s”

Over the past six years she has applied to 362 schools, yet despite glowing references, she has never landed a job that lasted more than nine months.

Natalia has been forced to accept a string of short-term contracts on the minimum wage of around 500 euro per month.
In the fallow periods in-between, she helps her unemployed parents to grow fruit and vegetables.

Brain drain

Natalia also went to Poland for a year, on the Erasmus European volunteering scheme. She wanted to work - even if it was unpaid apart from expenses.

She hoped that the experience would help her back in Portugal, but it didn't. So she applied for a position in Ireland but then the economy there crashed.

Undeterred, Natalia tried another tack and went back to university to train as a special needs teacher.

But recent cuts in the education budget mean that most schools are now restricted to just one special needs teacher instead of four or five.
So no luck there either.

"I feel very frustrated sometimes and very disappointed," she says.
"But I won't give up. I'll go abroad because I am not going to wait for Portugal to give me something."

Natalia is about to join the growing brain drain.
One in 10 graduates now leaves the country, leading many to talking about Portugal's "lost generation".

"This is the biggest emigration wave since the 1960s," says Filipa Pinho of the government's newly established Emigration Observatory.

Dizzying growth

Portugal has traditionally exported some of its manpower - it has a diaspora around the world of three million. But in the past, it was blue-collar workers and villagers who left for a better life. Now it's the skilled and well-educated.

And if 50 years ago young Portuguese left to seek their fortune in richer parts of Europe,today they are packing their bags for booming Brazil, Angola and Mozambique.

It is a historic role reversal, because for decades Portugal lured immigrants from its former colonies in Latin America and Africa.
Ms Pinho admits that her agency's statistics lag behind trends, but according to the Observatory, the number of Portuguese registered at consulates in Brazil jumped by some 60,000 between 2009 and 2010.

As for Angola, in 2006, only 156 Angolan visas were issued to southbound Portuguese, but in 2010, the figure was 23,787.

Today, there are around 3,000 Portuguese companies in Angola. Some of these belong to Antonio Bagal, a 32-year-old entrepreneur from Lisbon.
Flushed with success, he's now got his eye on a much bigger emerging market - Brazil.

Back in Portugal for a family wedding, he explains that when he started working in the Angolan capital Luanda a few years ago, most of the expats were in their 40s and 50s.

Now, though, more young people are arriving.
"Most of them have good degrees, masters, even PhDs," he says, "and the new thing is that many of them don't want to come back. Right now Angola is developing really fast, it needs skilled people to build the infrastructure."
A civil engineer earning 900 euros ($1,300, or £800) a month in Portugal could earn four times as much in Angola, he says.

But Brazil is also eager for Portuguese engineers and architects, he says, because there is a construction boom ahead of the 2014 World Cup and the Olympics in 2016.

When David Bernado, a Portuguese businessman based in Sao Paulo set up a Facebook page entitled Jobs for Foreigners in Brazil, it attracted 20,000 people in less than a fortnight. Most were young Portuguese aged 24 to 35, and more than half were women.
The numbers of young Portuguese leaving for traditional migrant destinations have also risen.
In the past two years there has been a 6.3% increase in Portuguese moving to the US, a 16% increase in those moving to Canada and a 4.8% increase in those heading to Australia.
But Antonio says that in the country's former colonies, the economies are growing at dizzying rates and the added advantage is that you don't have to speak English.
While I'm in Lisbon, I get an email from Miguel Paula, a 29-year-old who has just been laid off from his administrative job in the Portuguese parliament.
His 25-year-old wife used to work for an advertising company specialising in pharmaceutical products, but she has just been replaced by an unpaid intern.
They are now planning to move to jobs in Maputo, Mozambique. Miguel says that his best friend has just relocated to Macao - the Las Vegas of the Lusophone world.
Natalia has no doubt about who is blame for the crisis, which has destroyed her career aspirations.
"Banks. They made mistakes and now they say we have to pay. But I disagree, I don't want to pay," she says.
"I prefer to leave everything behind - family, friends, my culture - everything than to pay for a crisis I didn't cause."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sang froid
Grioonaute 1


Inscrit le: 18 Juin 2006
Messages: 203

MessagePosté le: Lun 25 Juin 2012 18:44    Sujet du message: Répondre en citant

samuel a écrit:
Bonjour sang-Froid,

Bien que ton recit soit fictif il est meme en deca de ce qui est en train d'arriver dans la realite. Les immigres portugais (et espagnols) sont maintenant plus de 40.000 en Angola, des dizaines de milliers d'autres au Mozambique et leur nombre ne fait qu'augmenter d'annee en annee. Rien qu'en 2010 le gouvernement angolais a accorde plus de 23.000 visas aux seuls Portugais. Au point ou le gouvernement angolais s'est resolu a prendre des ''mesures severes'', les memes qu'on prend en Europe: chasse aux clandestins (il y en de de tres nombreux), reconduite dans le pays d'origine, durcissemnet des conditions de sejour, etc.


Bonjour Samuel,

Bien que le récit soit romancé, les faits sont réels : des clandestins espagnols ont effectivement débarqué sur les côtes algérienne à bord de bateaux de fortune !

samuel a écrit:

Tu verras. Bientot ce seront les Europeens (ceux que certains mettaient a l'abri de ces turpitudes en raison de leur ''intelligence'' et de leur ''serieux'') qui iront laver les chiottes des Africains

Je ne le pense pas, pour plusieurs raisons dont la principale et la "colonial mentality" qui sévit encore sur le continent. J'en ai personnellement fait l'expérience il y a trois ans dans une capitale africaine que je ne nommerai pas. Le directeur d'une institution que j'ai visitée a lâché, dépité lorqu'il m'a vu : Oo, je croyais que c'était un blanc qui venait ! Ce monsieur a fait des études supérieures en Europe ! Je suis convaincu que certains dirigeants africains sont capables de dérouler le tapis rouge aux clandestins blancs même s'ils sont sous-qualifiés que leurs propres compatriotes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 428

MessagePosté le: Mar 26 Juin 2012 10:19    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je ne le pense pas, pour plusieurs raisons dont la principale et la "colonial mentality" qui sévit encore sur le continent. J'en ai personnellement fait l'expérience il y a trois ans dans une capitale africaine que je ne nommerai pas. Le directeur d'une institution que j'ai visitée a lâché, dépité lorqu'il m'a vu : Oo, je croyais que c'était un blanc qui venait ! Ce monsieur a fait des études supérieures en Europe ! Je suis convaincu que certains dirigeants africains sont capables de dérouler le tapis rouge aux clandestins blancs même s'ils sont sous-qualifiés que leurs propres compatriotes.


Tu as tout a fait raison. Par exemple ce que j'ai oublie de mentionner c'est que l'article nous dit aussi que les Portugais ont cree plus de 3.000 entreprises en Angola. Je suis sur que malgre l'eur anciennete en France et leur grand nombre les Africains francophones n'ont pas cree plus de 300 entreprises en France. Ils sont la en train de se tirer des balles dans le pied des que l'un d'entre eux un peu plus fute tente de lever le petit doigt pour mettre sur pied un projet ou une entreprise, inventer quelque chose ou ecrire des livres. On en voit parfois qui ont fait 30 ans en France, qui sont encore sur les bancs de l'ecole, passant d'une universite a l'autre, collectionnant des diplomes inutiles tout en allant torcher les petits handicapes blancs de temps en temps.Tout ceci pour qu'au pays on dise qu'ils ''sont en France'' ou qu'ils sont ''diplomes'' en ceci ou en cela.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
samuel
Grioonaute régulier


Inscrit le: 28 Jan 2005
Messages: 428

MessagePosté le: Sam 07 Juil 2012 22:37    Sujet du message: Répondre en citant

Lisez ceci. C'est a peine croyable. Si c'etait un president africain qui avait dit cela, qu'est-ce qu'on n'auraiut pas entendu sur ''l'irresponsabilite des noirs'', etc. comme par exemple tous ceux qui, sur ce forum, nous repetent a longueur de journee de la fermer ou de retourner chez nous parce qu'ils pensent que si les Blancs ne font pas comme nous c'est parce qu'il y a quelque chose de special dans leur esprit ou leur nature. Qu'est-ce qu'ils pensent de ceci?

Citation:
Le premier ministre portugais demande aux jeunes d’immigrer en Afrique
(Agence Ecofin 06/07/2012)


(Agence Ecofin) - Face à l’ampleur de la crise qui lamine l’économie portugaise, Pedro Passos Coelho, premier ministre portugais lance un appel pressant à ses concitoyens pour «laisser leur zone de confort»en allant chercher des opportunités de travail dans les anciennes colonies du Portugal, notamment l’Angola et le Brésil

Le Portugal connaît sa pire récession depuis les années 1970, un taux de chômage record de plus de 15 % dont plus d'un jeune sur trois est au chômage.

Pour réduire le déficit budgétaire de 5,9%, les principaux créanciers, FMI et Union Européenne ont imposés un programme d'assainissement des finances publiques consistant à des baisser les salaires des fonctionnaires, les pensions et les allocations.

Plus de 120 000 Portugais auraient immigré en 2011 vers les ex-colonies.


© Copyright Agence Ecofin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Racisme & Mixité Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group