Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 18 Octobre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

   

AccueilRubriquesArticleRéaction
 
Retour à l'article: Livre : "Tels des astres éteints" de Léonora Miano
  Livre : "Tels des astres éteints" de Léonora Miano
Dans son troisième roman, Léonora Miano aborde la "question noire", avec son acuité habituelle
 
 Publicité 
 
Ecrire une réaction

Livre : "Tels des astres éteints" de Léonora Miano

Nombre de messages
:  7
Pages:  1  

 
( 07/07/2008 21:54 )
À Roeschwoog / France

Bof ....
Ecrire une réaction
 
( 09/07/2008 15:51 )
À Villiers-le-morhier / France

Ce livre est riche en exemple du complexe des noirs en France et de leur incapacité à assumer leur choix de s'occideentaliser; choix qui au demeurant n'est pas mauvais mais qui demande un minimum de lucidité que les noirs ne veulent pas assumer.
Ecrire une réaction
 
( 09/07/2008 16:13 )
À Villiers-le-morhier / France

La littérature française faite par les personnes d'origine étrangère est incapable de sortir des sujets liés à l'immigration, l'histoire, le passé, la situation deu pays d'origine, l'intégration, le racisme comme si ces questions devaient être éternelles dans la réflexion d'un français d'origine étrangère.

Les noirs de France ont le droit de parler d'Afrique car c'est leur continent d'origine mais qu'ils ne se cache pas derrière les problèmes de l'Afrique pour expliquer leur difficultés à s'intégrer en France car ce problème n'a rien à voir avec la situation de l'Afrique.

Ils aavaient pour rêve de vivre en Europe, ils croyaient tous que l'Europe c'est le paradis et qu'une fois arrivée en Europe, ils auraient le bonheur total oubliant que seul la vérité, le travail et l'effort sauvent.

Maintenant qu'il faut faire face àleur choix, ils se cachent derrière les problèmes de l'Afrique.

Pire, aucun européen ne les obligent à rester en Europe, si un africain ses sent malheureux sur le vieux continent, qu'il rentre chez lui.

C'est vraiment triste de voir la plupart des auteurs francophones revenir toujours sur la fameuse question de l'immigration, du racisme, de l'Afrique alors qu'on devrait se poser d'autres questions plus sérieuses: tel que: comment construire un avaenir meilleur pour notre déscendance quelques soient nos origines culturelles et géographiques?

Encore faudrait-il savoir si on est européen ou africain car tout le problème des noirs de France est là; ils ont du mal à savoir qui ils sont, ils ont un vrai problème d'identité que les noirs américains n'ont pas.

Certains d'entre eux vont jusqu'à vous dire que je suis français sur papier alors qu'il ne parle qu'une seule langue et ne réfléchisse qu'en une seule langue: la langue française, anglaise, espagnole ou autres langue du pays d'accueil.

Il faut cesser de se plaindre et d'orienter toutes votre énergie sur des sujets classiques car cela ne changera rien à votre sort.

Ce qu'il vous faut, vous noirs de France, c'est d'accepter que vvous êtes des européens de couleurs et prendre conscience de votre réalité en vous intégrant d'une manière ou d'une autre dans vos sociétés d'accueil respectives.

Cela demande une réflexion que je me réserve de présenter en temps opportun car je travaille là-dessus.

En gros tout cela à rapport avec les problèmes liés au métissage culturel:

ce sont les souffrances spirituelles du métis qui n'est de nul part et se plaint que personne ne l'aime.

Aux écrivains de couleur fonçée je souhaite plus de réflexion sur lefond et non des sempiternelles plaintes sur le sort des noirs dans le monde, cela fait plus de 100 ans qu'on ressasse ce genre de thème.

À bientôt.
Ecrire une réaction
 
( 09/07/2008 23:20 )
À Paris / France


Encore un très inspiré donneur de leçon...



Ecrire une réaction
  A l'auteur du post du 09/07/2008 16:13
Didier_Daan ( 10/07/2008 09:37 )
À Nanterre / France

Franchement, je pense que le nouvel opus de cette dame est SANS OBJET!!! Le thème n'est pas/plus intéressant. Encore moins productif! Ce qui est important aujourd'hui, c'est de parler de DEVELOPPEMENT d'un continent. Ce que les Afrofrancophones, comme Senghor en son temps, la Miano, Kelman, Beyala, etc. sont incapables de faire.
Il serait mieux que tous ces aras-là choisissent une fois pour toute leur nationalité FRANCAISE, l'assument, et laissent l'Afrique tranquille.
Je suis de l'avis que l'Afrofrancophone, habité par l'"objectivité" et l'"esprit critique", n'avancera jamais. Même les Bangladeshi s'éveilleront un jour. Mais pas l'Afrofrancophone!
Ecrire une réaction
  Bel Effort...
Sun ( 10/07/2008 13:15 )
À London / United Kingdom

Des que j'aurais l'occasion, je vais me faire un plaisir de lire cet ouvrage. Dommage qu'il y'ait pas plus d'ecrivains comme Miss Miano pour relater les aventures et autres dechirements vecus par les Franco Africains et antillais... C'est le meme dechirement que vis les Indiens et autres pakistanais modernes ici en Angleterre...

J'imagine que cet ouvrage reprends certains themes chers a Cheikh Hamidou Kane, deja presents dans l'aventure ambigue.

Une reflexion personelle pour finir: Comme beaucoup, Je ne crois pas aux Etats Nations, avec le sacro saint passeport qui vous indentifie comme une trace d'ADN... cela ne veut rien dire... etre un Africain Noir et avoir un passeport Camerounais ou Francais ne vous defini pas davantage qu'etre un blanc avec un passeport du Zimbabwe...
Je crois que ce qui nous defini, c'est sont les valeurs de la civilsation qui nous a forge et dans lesquelles nous menons notre vie, et non une illusion d'un pays quelconque, souvent ne au coin d'une table apres une discussion bien arrosee de colons en mal d'aventures. C'est pour cela que les Catalans se sentent si peu espagnols, c'est pourquoi certains pays d'afrique ne peuvent que se disloquer a termes.

J'entends souvent des commentaires du type si l'elite africaine s'installe en Europe, qui va developer l'Afrique? un regard historique nous donne la reponse...
Les hommes de tous temps ont toujours migre pour rechercher une vie meilleure, sans un attachement particulier a un bout de terre dont le seul lien est souvent celui d'un passport (existant depuis 1910), ou celui de les avoir vu naitre. Une fois installe quelque part, les nouveaux migrants ont toujours essaye de creer leur propre cercles de pouvoir, en se battant pour s'integrer dans leurs pays d'acceuil... (Voir la migration des francais ou autres allemands en Amerique du Nord entre le 16eme et le 18eme siecle pour peupler le Quebec ou le MidWest Americain... ou des chinois partout en Asie, singapour, malaisie, indonesie, etc...)

Une fois installe, le migrant a en general eu d'autres soucis que celui de se battre pour s'imposer dans sa nouvelle terre d'aceuil...

le vrai dechirement a mon avis est lie au concept d'etat nation avec passeport... Si vous oubliez une seconde le concept de passeport ou d'etats nation, vous devenez simplement un Africain qui vis en Europe, ce qui ne sous en tend rien, et vous laisse libre d'etre qui vous etes, un Africain vivant en Europe, et non un Franco Africain parce que l'on porte un bout de passeport francois ou un Dano Africain parce que l'on a un passeport danois.
Ecrire une réaction
  BRAVO !!! Philosophe d'envergure.
djongo ( 18/07/2008 12:04 )
À Hyères / France

Les écrits de Mme MIANO démontrent des réalités des idéologies pour lesquelles sa muse la guide, elle les vit sans aucun doute si elle les relate si bien... Cela n'a rien à voir avec les thèmes de développement ou de... tel et tel qu'elle n'est pas obligée d'embrasser bien entendu mais sa philosophie pourrait converger à l'amélioration sociale des individus à qui elle donne des leçons claires !

L'Afrique avance d'ailleurs à sa façon car ceux qui font croire sa pauvreté y sont mieux qu'ailleurs, mais ne le disent pas ! Sinon que tous ces africains qui attendent l'expansion mystérieuse et le développement africain doivent tous revenir dans leurs pays pour y contribuer valablement !

Il faut comprendre et accepter que le blanc cherchera toujours à enfoncer et à rabaisser le noir pour paraître supérieur comme il a été procédé depuis des siècles... c'est sans racisme svp... même si le noir est plus sage, plus intelligent et plus riche en France par exemple l'on refuse d'admettre et de croire qu'il existe des milliardaires, des savants et des beautés noirs !

Mme MIANO dénonce que l'être noir doit s'accepter et vivre en paix avec sa couleur et ses moeurs qui sont meilleurs, voire enviables par les autres ! Sinon pourquoi les uns vont bronzer en été sous le soleil rare tandis que les autres font du tourisme dans nos villages
pygmées et saoudiens alors que des fantômes décimés avaient même pillé des oeuvres d'art nègre caractérisées au moyen-âge de "diaboliques" mais exposées dans des musées depuis des décennies et affirmées positives actuellement pour continuer la spéculation des familles héritières des fraudeurs ayant voulu stopper et étouffer l'intelligence africaine dont des camerounais tels EBOKEA DJONGO (Roi de la Dynastie de BODJONGO'A MBEDI avant l'esclavage et géniteur du cercle socio-économiquedu NGONDO'A SAWA ) ou NJOYA NJIMULU (créateur de l'écriture de la Dynastie Bamoun) ou Paolo SOPPO'A PISO nya BONADUMBE'A DOOH (milliardaire) par exemple et bien d'autres... qui furent à jamais de grands symboles !

Tous mes compliments à cette
dame du Wouri qui mérite des éloges et des félicitations car tous ceux qui critiquent n'ont jamais rien édité et se permettent de la blesser au lieu d'apprécier son talent inégalable puisque les créateurs sont guidés par certaines capacités naturelles et non par la volonté des autres !

bojongo.na.tei.tei@hotmail.fr


Ecrire une réaction

Nombre de messages
:  7
Pages:  1  
 
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version