Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Lundi 6 Avril 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

   

AccueilRubriquesArticleRéaction
 
Retour à l'article: Les obsèques de Jacques Bino célébrées dimanche, les négociations reprennent ce lundi
  Les obsèques de Jacques Bino célébrées dimanche, les négociations reprennent ce lundi
Le syndicaliste tué dans la nuit de mardi à mercredi a été enterré dimanche. La LKP et le patronat local se retrouvent de nouveau à la table des négociations ce lundi
 
 Publicité 
 
Ecrire une réaction

Les obsèques de Jacques Bino célébrées dimanche, les négociations reprennent ce lundi

Nombre de messages
:  37
Pages:  1  2 > >> 

  CRIMES TORTURES INTIMIDATIONS CHANTAGE PRISON ET VIOLENCE
AFIZ ( 23/02/2009 19:12 )
À Nanterre / France

http://www.thotep.com/article.php3?id_article=673
Ecrire une réaction
 
Quimboiseur ( 23/02/2009 19:48 )
À Colombes / France

Chronique du mépris ordinaire des Français à l'égard des Antillais


Ces dernières semaines d'agitation sociale dans les Antilles ont été le
pretexte à pas mal de reflexions hostiles à l'égard du peuple Antillais.
Les langues fourchues des métropolitains se sont déliées et ont cru bon
de déverser tout le mépris qu'elles ont pour le peuple Antillais.

Une nation ce sont des gens qui se retrouvent ensemble et qui
voient l'avenir dans la même direction. Ce sont des peuples
qui veulent vivre ensemble et qui partagent des valeurs communes.
Or force est de constater que les Français supportent les Antillais
mais n'ont pas de réelle envie de vivre avec eux. Ils
ne les consièdrent pas comme leur égaux, mais plutot comme
des enfants illégitimes de l'histoire, des bouches à nourrir,
et des charges qui vivent au crochet de l'Etat.

Tous les Antillais qui bossent 8 heures par jour pour gagner leur salaire
et faire vivre leur famille, honnetèment sans braquer de banques, ou
des des casses de bijouterie, apprécieront ironiquement ce commentaire...

Toujours est-il que dans ces commentaires antillo-phobes, il y a un fort relant
de racisme primaire qu'on arrive pas à retenir, mais qu'on préfère masquer de façon
à peine voilée, par gène, par peur ou qu'on préfère garder pour soi, entre soi,
en famille et entre intimes, où les langues fourbues peuvent se lâcher
sans retenue !

Devant un tel spectacle de désamour teinté de mépris sournois,
devant une situation de divorce identitaire et de rupture du pacte républicain,
les Antillais doivent se poser la question brûlante de savoir s'ils ont encore
envie de vivre longtemps avec des peuples qui les méprisent à ce point ?


1) Les vrais ennemis de la société Française

Le poids de l'histoire ne suffisant pas, les Antillais qui sont
des marginaux sur le plan démographique, culturel et économique, sont
accusés de tous les maux. Comme si eux, qui représentent à peine 2%
de la population Française, étaient responsables de la misère économique
de la France. La vérité c'est que les Antillais subissent la pression
de la France, mais ils n'en profitent pas. Ils bénéficient de certains
avantages que procure la France. En effet, ils sont artificiellement plus riches que
leurs voisins Caraibéens, mais ce ne sont pas eux qui piquent l'argent
du Trésor Public Français. Ils n'obtiennent que ce que l'Etat Français consent
à leur attribuer, rien de plus, rien de moins.

Et selon mon point de vu, des groupes organisés tels que les Francs maçons, les Illuminatis,
les Scientologues et autres sociétés secrètes, qui agissent sournoisement en infiltrant leurs
membres à la tête d'institutions (ministères, collectivités territoriales,
insitutions judiciaires) ou de grandes entreprises comme EDF avec un controle sur les centrales
nucléaires Français, sont bien plus dangereux et véritablement nuisibles pour la société
Française. Je ne parle même pas des puissances étrangères qui infiltrent leurs espions pour
venir dérober des secrets industriels et militaires Français. Et je ne parle même pas des groupes
mafieux, des trafficants de drogue, des réseaux d'immigration clandestine, ni des groupes
terroristes qui sont largement nuisibles à la société Française.


2) Les fantasmes sur les Noirs

Mais voila on oublie l'existence de ces groupes sociaux parasitaires et nuisibles
pour mieux casser du sucre sur le dos des Noirs. Les Noirs est une figure médiatique par
excellence. Cela est du à son caractère exhubérant et sa manière de vociférer constament.
Cela donne une mauvaise image du Noir, à qui on attribue facilement et naturellement le
qualificatif de "sauvage". De plus, des théories Européennes du 19eme siecle ont tenté de
donner une hierarchie entre les races, en usant de l'artifice scientifique pour montrer
que les Blancs sont tout en haut et que les Noirs sont tout en bas, de cette hierarchie des races.

Qu'on le veuille ou non, que ce soit conscient ou non, les métropolitains qui
font des reflexions malvenues sur les Noirs en général, et sur les Antillais en particulier, ont
quand meme au fond d'eux même cette hierarchie raciale. Et même s'ils ne se l'avouent pas à
eux mêmes, ils sont inconsciemment persuadés que les Noirs sont une race inférieure et une
race d'incapables. Pour ces gens là, le Noir constitue le bouc émissaire idéal,
la race à abattre.



3) Rappel historique : les bases de la société Antillaise

Sans vouloir me faire l'avocat des Antillais, il y a quand même dans ces reflexions
nauséabondes des raccourcis verbaux un peu trop facile. Et que caricaturer un peuple en 4 lignes
de commentaires c'est inadéquat, voire de l'incitation à la haine raciale. Pour bien parler des Antilles,
et pour bien parler des Antillais, il ne faut pas oublier la violence de leur passé. Ce sont des
vérités bonnes à dire et à re-dire, que certains métropolitains ont trop facilement tendance
à oublier. Alors d'abord les Antillais ce sont les Français qui sont allés les chercher
en Afrique. Ils ne demandaient rien à personne. On les a arrachés de force à leur terre ancestrale !
Aujourd'hui c'est un peuple déraciné et traumatisé ! Alorrs les descendants de négriers devraient
commencer par se rappeler cette réalité.

Ensuite ces Antillais, ils n'ont pas été en vacances pendant 400 ans. Non ! La France
les a exploités, gratuitement, à coups de fouet, à coups de torture, à coup d'acculturation,
en leur faisant perdre leurs religions africaines, leurs culture africaines, leurs langues africaines,
leur traditions africaine, pour leur faire apprendre une nouvelle langue et une nouvelle religion.

La durée de vie moyenne d'un esclave, qui bossait comme un bagnard, n'excédait pas 7 années.
Autant dire qu'il fallait constament renouveler le stock en esclaves frais, tout
juste prélévés en Afrique.

Ainsi la France, mais aussi l'Angleterre, l'Espagne, la Hollande et les négriers Arabes se sont servis
pendant 400 ans (1500 ans pour les Arabes) sur le continent Africain, en le saignant à mort, en le vidant de sa main d'oeuvre
et de sa force de travail. Et si aujourd'hui l'Occident est si riche et l'Afrique si pauvre, ça
s'est joué pendant ces 400 ans de traite négrière occidentale (1500 ans de traite
négrière arabe).

Donc l'occidental si fière si arrogant aujoud'hui devrait se rappeler que sa richesse s'est consituée
sur les dépouilles de millions d'esclaves sacrifiés au développement économique du monde
occidental. Ca leur a permis ensuite d'être prêts pour la révolution industrielle et sur cette lancée,
ils ont été prêts pour les révolutions technologiques des 80 dernières années.



4) Forts en gueule et donneurs de leçons

Ce qui est frappant aussi dans ces reflexions de metropolitains à l'égard des Antillais, c'est que ce
sont des posture oratoires. Ils ont eu la chance de naitre blanc, dans un pays qui était
déja riche avant leur naissance, qui était déja développé avant qu'ils n'aient apporté quoi que
ce soit et ils critiquent les Antillais. Mais eux même ? Employés de banques, fonctionnaires,
caissières, plombiers, qu'est ce qu'ils font de plus que les Antillais ? Rien ! Ils bénéficient d'un
pays structuré sur le plan économique, avec plein d'entrepreneurs dynamiques et des banques
bien établies pour financer ce capitalisme et cette dynamique économique. Ainsi ils n'ont qu'à
prendre le train en marche et suivre le mouvement.

Après du haut de leur 63 millions d'habitants, ils vont critiquer une petite ile de 450 000 habitants.
Comme si on pouvait comparer le tissu industriel et économique d'une petite ile, avec une grande
puissance industrielle comme la France. On ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable.

Des entrepreneurs Antillais il y en a ! Des commerçant Antillais il y en a ! Mais tous les Antillais
ne peuvent pas être entrepreneurs, commerçants, experts comptables. Et c'est malhonnète
de prendre l'analphabète du coin qui roule son joint, boit son rhum, joue aux dominos, et
d'éviter de nous montrer le chirurgien dentiste, l'expert comptable de Ernst & Young, ou
l'entrepreneur dans le batiment.

Par contre eux ils nous montrent le PDG de Renault, le professeur de mathématiques pures de Jussieu,
le chef cuisinier 3 étoiles, l'éminent cancérologue de l'hopital Bichat. Mais ils oublient de nous
montrer les frères Hornec. Ils oublient de nous montrer Jackie le Mat, ou les jeunes marginaux
qui vivent dans des squats et préfèrent fumer leur hashish. Ils évitent de nous parler de leurs
jeunes homosexuels couverts de piercing et de tatouages, ou de leurs jeunes skin heads
complètement décervelés... Et ils évitent soigneusment de prendre ces exemples quand ils
parlent de la société Française. Mais ils n'ont pas les mêmes égards quand ils parlent des
Antillais.



5) Chinois, Libanais, Syriens, Békés, bouffeurs de Smicards

Dans les Antilles, il y a effectivement des communautés qui s'en sortent bien. Les Békés,
les Libanais, les Syriens, les Chinois. Ce sont des commerçants pour la plupart. Mais il ne
faut pas rêver : le commerçant vit du pouvoir d'achat de sa clientèle. Et 90% de leur clientèle
est constituée des Négro-antillais. Leur pouvoir d'achat est maigre, mais on les saigne
à blanc dans leur porte monnaie en pratiquant des prix 2 fois plus élevés qu'en France.
Donc finalement ces catégories commerçantes vivent au crochet des salaires de fonctionnaires
des négro-antillais ! Si demain les négro-antillais n'achètent plus chez eux, ils setrouvent
vite fait sur la paille ! Alors un peu de respect pour les clients qui font tourner les commerces
de ces îles !

Déja les Français râlent quand les prix augmentent de 5%, si demain ont leur disait qu'ils
devraient payer 100% plus cher. Je pense qu'ils feraient une révolte comme les Antillais.
Et leur révolte serait même encore pire ! Ce serait une révolution !



6) Etat Français endettés jusqu'à l'os

En plus c'est facile de critiquer les Antillais. Mais finalement tout le train de vie des
Français, le train de vie de l'Etat, et bien sûr les avantages sociaux, tout cela est
obtenu à crédit. Les Français vivent à crédit ! Ca fait 40 ans qu'ils vivent à crédit !

Vous savez si les Antillais avaient eu eux aussi la possibilité de vivre à crédit pendant 40 ans,
ils auraient pu financer pleins de projets, d'infra-structures, se créer artificiellement un
bon train de vie.

Endettement quand ça concerne la métropole, tout le monde accepte. Mais quand
ca concernes les DOM - TOM, là ça devient de l'argent jeté par les fenêtres. Mais
dans ce cas faut le dire franchement aux Antillais. Il faut leur dire s'ils sont des Français
à part entière ou non. Et en tirer toutes les conséquences !

Et si ces départements coutent si cher à la France, pourquoi elle déclenche pas
elle même l'autonomie de ces territoires ? L'Angletterre l'a fait avec ses anciennes
colonies. La hollande, l'Espagne et le Portugal l'ont fait. Pourquoi la France est
donc le dernier pays Occidental à conserver un comportement coloniale et parternaliste ?

L'évolution naturelle serait de laisser ces territoires s'auto-gérer d'eux mêmes. Quitte
à s'apauvrir. Mais il faut savoir que la richesse que la France leur apporte est une richesse
artificielle, obtenue à crédit par l'Etat Français...


7) Libres et autonomes

Ensuite ça me dérange qu'un peuple bien content d'être libre et autonome, aille
donner des leçons de développement économique à des peuples qu'ils a colonisés,
vérouillés et pillés de manière systématique. Je pense qu'une auto-critique s'impose.
Et c'est de la malhonneté de la part de gens issus d'un pays qui existe depuis plus
de 2000 ans, qui est structuré sur le plan militaire et économique depuis plus de 2000 ans,
de dire à des peuples qui sortent à peine de l'esclavage "vouzaka prendre votre independance".

Certes oui, il faut la prendre ! Mais il faut rappeler que par rapport à la France, le peuple Antillais
a 2000 ans d'histoire de retard ! Ce "vouzaveka" est un peu trop facile sur le plan rhétorique.
Mais totalement inadéquat au regard de la réalité et des contraintes pratiques.

Rome ne s'est pas faite en un jour. Et les Antillais ne peuvent pas prendre leur indépendance en 3
semaines. Du moins si ils le peuvent. Il suffit de faire comme pour le Kosovo, un gouvernement
constitué et autonome à l'écart du pays pendant des années et puis qui un jour grimpe sur une estrade
et proclame DE FACTO son indépendance ! Si si c'est possible ! Mais après, une fois qu'on est redescendu
de l'estrade on fait quoi ?


8) Pillages de l'Afrique

Pour être indépendant il faut une armée pour protéger les intérets économique du pays. Mais je
rajouterai il faut une armée fiable, une armée de patriotes et non pas une armée de mercnaires.
Les mercenaires se vendent au plus offrant. C'est le cas en Afrique. Au lieu de protéger les interets
du peuples, les armées Africaines font le contraire : elles protègent les interêts de puissances
étrangères contre leur peuple.

Ca fait 70 ans que les pays Africains sont indépendants, pourtant ils ont du mal à se structurer
sur le plan économique. Les américains ont eux aussi du arracher leur indépendance à l'Angleterre.
Mais ils ont bénéficié du travail d'esclaves Africains pour batir leur pays. Or en Afrique, la main d'oeuvre
fuit le continent. Les Africains ne travaillent pas pour la construction de leur continent. Soit
ils émigrent vers des El dorado occidentaux qui leurs offrent plus de perspectives, soit ils sont pris
dans des guerres tribales qui les empêchent de se consacrer à tout projet économique. Et puis
les Américains ont toujours bénéficié d'un état de droit sur leur territoire, ce qui est propice au
développement économique. Or l'Etat de droit c'est ce qui manque cruellement en Afrique, où
les passe-droits, les scandales de corruptions sont légions !

Or des Antilles indépendantes, dans la sphère d'influence de cartels mafieux venus de Colombie,
du Mexique ou du Vénézuela, ça va attirer des gangsters prêts à soudoyer des policiers. Dans
un pays pauvre, il sera très dur pour ces policiers de resister à la tentation. Avec un pouvoir
très peu mature, sans véritable tradition de l'Etat, sans ancienneté de l'Etat, pour faire émerger
une élite de patriotes éprouvés par la sacrifice de leur personne pour les interets supérieurs
de leur nation, sans une élité de super hommes d'Etat fiables, droit, intégres et dévoués au sort
de leur nation, alors ces Antilles pourraient devenir comme la Colombie, un narco-Etat où les politiciens
sont corrompus jusqu'a la moelle avec les narco-traficants !

C'est très dur de construire un état en partant de rien ! C'est encore plus dur quand cet Etat
est constament soumis à des tentatives de destabilisations. Un Etat ça n'a que des ennemis
prêts à venir sur votre sol pour vous piller... Il suffit de regarde le sort du continent Aficain
pour s'en convaincre.


9) Histoire millénaire et solidarité occidentale

Comparer la France aux Antilles c'est indécent aussi parceque la France en est là où elle
parcequ'elle a bénéficié des avancées technologiques et scientiques d'un monde plus
vaste auxquel elle appartenait. Elle a donc bénéficié de découvertes mathématiques
obtenues par des savants Suisses, Allemands, Anglais, Russes, Chinois, etc. Elle
a elle aussi apporté sa pierre a l'édifice.

Mais quand on dit que la France est une grande puissance économique. C'est réducteur.
On oublie les influences qu'elles a reçues, dont elle a bénéficié. Il faudrait alors plutot parler
de l'Europe. Et dans ce cas la comparaison avec les îles des Antilles est encore plus ridicule
et inapropriée.

Et si on considère l'amérique du Nord et les échanges avec l'Europe, alors il faut parler d'un
empire occidental qui s'étale sur 2 continents, avec des échanges millinaires, sur le plan
culturel, technologique, scientique, fiancier, etc. Et ramené à ça, le petit peuple Antillais,
qui a le droit de vote depuis 1946, qui a toujours vécu sous administration Française, avec
des marges de manoeuvres limitées, il va partir de très loin, une fois libre et autonome, lancé
dans le grand bains avec ces mastodontes prêts à l'écraser.

Bien entendu, c'est possible. Mais il ne faut pas s'attendre à des miracles, ni à des richesses
énormes. L'autonomie alimentaire, militaire, educative et de la santé, et le contrat serait
déja rempli !



10) Politique parternaliste et d'apartheid économique

Pour l'instant les Antillais ont des handicaps. Ils n'ont pas de culture commerçante. Deja
les Français sont le peuple qui a le plus de fonctionnaires dans le monde. Ils ont transmis
cette tare aux Antillais. Cette manie de croire que tout vient de l'Etat, que l'Etat est la solution.

La France étant un pays anti-libéral, qui fait fuir les entrepreneurs, les Français étaient les
plus mal placés pour transmettre ce gout du risque et ce goute de l'entreprenariat aux Antillais.
Pour l'instant les Antillais sont encore au stade où ils pensent qu'avec un Yves Jego en face
d'eux, être reçus par le président, fait qu'ils sont pris au sérieux et sont crédibles.

Ils n'ont pas encore atteint le stade de se dire que Sarkozy au fond c'est juste un arriviste
populiste qui a réussi à coup de mensonges et de démagogie. Mais finalement... c'est un locataire.
Il n'est pas propriétaire de la France. Il n'est rien ! Il n'a rien fait dans sa vie. Il n'a jamais géré
d'entreprise. Certes gérér un Etat est une grande performance, c'est un homme compétent, intelligent.

Mais c'est pas des gens comme ça qu'il faut avoir en face de soi. Il faut parler à des experts,
à des gens qui se sont faits tout seul, à des gens dynamique qui créent leur projets. Il faut
éviter les opportunistes et les carriéristes et chercher à construire des choses avec des gars
qui créent leur propre espace tri-dimensionnel et qui créent leurs propres lois de la physiques.

Les Antillais doivent arrêter ce reflexe du soumis qui veut que papa l'entende, qui veut
passer à la télé, montrer sa face à la télé, qui veut participer aux émissions des blancs.
Y'a pas de Noirs dans ces émissions ? Ca ne s'adresse qu'a des Blancs ? Alors pourquoi
tu les regardes ! Change de chaine ! Eteins la télé ! Vas-te renseigner sur ta culture
ou consulte des médias qui s'adresse à toi, et fuis les autres médias !

Ensuite croire qu'on est quelqu'un parcequ'un journaliste vous recoit au 19-20 sur France3, chez Moati
dans Ripostes, ou au 20h de TF1... non là je crois que les Antillais doivent divorcer avec
cette culture Européo-centrée et s'orienter sur leur domaine d'influence : les Caraïbes !

Il faut fuir les journalistes, il faut fuir les politiciens : ce sont les 2 tares du monde occidental,
qui sont en train de le détruire à petit feu ! Les Antillais ne doivent par reproduire cette erreur !
Les médias sont sous controle. Et sous le contrôle d'une très petite minorité. Et eux sont l'anti-thèse
des Antillais : ils controlent l'économie, la finance, les médias, les politiciens, la culture, la science,
...

Les Antillais doivent changer de mentalité. Ils doivent cesser de se regarder à travers les yeux
des Blancs, à travers les yeux des autres. Ils doivent avoir leur propres valeurs, leurs propres
objectifs. Et pour se développer économiquement pas besoin d'imiter les autres. Les Antillais
ont aussi le droit de développer une économie original qui leur est propre !

L'économie c'est l'échange entre les hommes : échanges d'idées, des biens, de services. Les règles
économiques sont là pour structurer ces échanges basés sur la confiance réciproque. Il y a
plein de manière de mettre cela en oeuvre. Un système basé sur le bénévolat et le monde associatif
peut être envisageable.

Mais vient le point cruciale de la production de biens. Il faut de la matière permière et de l'énergie
pour la transformer. Et du savoir faire. Il faut pouvoir rémunérer la matière première, le temps pour
l'extraire, le temps pour la transporter, l'énergie pour la transformer, la compétence pour la transformer.

Cela demande de créer un tissu industriel, un réseau autonome et intelligent d'entrepreneur
réunis en inter-dépendance. Ce genre de systèmes économiques ne se décrète pas, ne se controlent
pas. Comme un jardinier, un Etat peut tout juste donner le bon engrais, les bons soins pourqu'un tel
puisse éclore et croite sur son territoire. Mais il faut laisser faire la nature et la complexité des
intéractions entre les hommes. Un système économique est un système imprédictible !

La politique doit fixer les règles du jeu économique et faire son prélèvement sous forme d'impots. Mais
ensuite toute action de la politique sur l'économie sera néfaste. Car l'économie se fonde
sur la liberté et la confiance. Et pour cela il faut un état de droit !


Les Antillais doivent donc commencer par être indépendant mentalement, et sortir de l'influence
parternaliste de la France. Une fois libres mentalement, alors naturellement les Antillais voudront
leurs propres journaux, leurs propres médias, leurs propres restaurants, leurs propres production
agricoles, etc. Et de fil en aiguille ils vont acquérir une autonomie mentale, culturel, médiatique,
industrielle, économique... Et enfin peut être politique.


11) Capitaux extérieurs et prédation économique

L'autonomie économie pour faire taire ces salopards avec leurs discours méprisants,
c'est une nécessité. Mais l'indépendance politique, quand on voit que pour affonter la
France se fond dans un ensemble plus grand (l'Europe), je vois pas pourquoi une petite
ile se débarasserait de la protection d'un grand pays pour se retrouver toute seule
à affronter la mondialisation.

Oui à l'indépedance économie, pour l'honneur et pour faire taire les médisants. Non
à une indépendance politique !

Ecrire une réaction
 
( 23/02/2009 20:27 )
À Toulon / France

Dis -donc tu es intelligent pour un noir toi, les missionnaire t'ont bien appris à l'école.
Ecrire une réaction
 
( 23/02/2009 20:30 )
À Toulon / France

Jacques Bino, le syndicaliste de la CGTG a été tué par la police tout le monde en est sur mais on ne saura jamais la vérité! De plus les pompiers ont été empechés d'intervenir alors qu'il était encore vivant . Jamais les jeunes des barages n'auraient empêché une ambulance de secourir l'un des nôtres. "On" à voulu le laisser mourir puisque le tir n'avait pas suffit.
Ecrire une réaction
  De l'humour malgré tout
Bassadai ( 23/02/2009 22:11 )
À Montfermeil / France

La situation ne s'y prêtte pas, mais il faut ce petit brin d'humour pour souffler un tout petit peu..

Voici la blague qui circule.

Pourquoi Sarko ne va pas aux Antilles ??
Il a entendu dire que l'on y mange les p'tit nains (tinains),

Bon c'est léger, mais bon au regard de la situation dramatique c'est la seule façon d'expliquer l'indifférence de Sarko si prompt à se déplacer pour des faits mineurs..
Ecrire une réaction
  Au posteur anonyme de 20 h 30
Maryjane ( 24/02/2009 09:16 )
À Paris / France

"Jacques Bino, le syndicaliste de la CGTG a été tué par la police tout le monde en est sur mais on ne saura jamais la vérité! De plus les pompiers ont été empechés d'intervenir alors qu'il était encore vivant . Jamais les jeunes des barages n'auraient empêché une ambulance de secourir l'un des nôtres. "On" à voulu le laisser mourir puisque le tir n'avait pas suffit."

VOILA ON PEUT PAS FAIRE PLUS CLAIR.
Ecrire une réaction
  Que Ségo et autres fichent la paix!
nnn ( 24/02/2009 13:14 )
À Grenoble / France

Désolée d'être aussi vulgaire , mais cette instrumentalisation que ces politiques tentent de faire me mets hors de moi
Ecrire une réaction
 
Quimboiseur ( 24/02/2009 13:19 )
À Colombes / France

En tout cas, les négociations sont bloquées ! Et sortir de grève avec rien du tout au bout d'un mois et demi de grève ce serait dur !

Mais les patrons ne vont rien lacher !

C'est quand meme naif de croire que dans la vie, il suffit de gueuler, réclamer, réclamer, et croire qu'on te donne tout !

Il faut être plus souple dans les négociations et éviter de les faire capoter bêtement !

126 points sur 132 ça n'est pas le deshonneur !

Ecrire une réaction
  fatigué de toi
( 24/02/2009 13:25 )
À Pruzilly / France

France politique , laisser l'homme noir tranquil .French politic ,leave Black man alone . Blacks are tired of you Vampires .
Ecrire une réaction
 
Quimboiseur ( 24/02/2009 14:54 )
À Colombes / France

Bon que les hommes politiques laissent les Antillais entre eux alors...

Que Yves Jego retourne à la métropole et que tous les négociateurs fassent leurs valises et rentrent en France...

C'est bien beau de déclencher une grève à la con. Avec la France vous avez été à la bonne école. Mais après on fait quoi au bout de 2 mois de grève ?

Quand 80% des entreprises auront déposé le bilan ? Quand 80% des employés auront perdu leur boulot ?

Qui va les distribuer les 200€ ? Et si les patrons ne peuvent vraiment pas, on fait quoi ? Une grève pendant 6 mois ?

Putain c'est avec des raisonnements irresponsables comme ça que Haiti est devenu l'ile misérable qu'elle est aujourd'hui !

Y'a des gamins qui ratent une année scolaire ! y'a des bacheliers qui vont rater leur baccalauréat !

BANDES D'IRRESPONSABLES !
Ecrire une réaction
  L'irresponsable Quimboiseur...
Bassadai ( 24/02/2009 15:39 )
À Nice / France

Putain c'est avec des raisonnements irresponsables comme ça que Haiti est devenu l'ile misérable qu'elle est aujourd'hui !

C'est donc ta peur. Tu ne crois pas que les Antilles actuelles ne se dirigent pas tranquillement vers une situation à la Haïtienne ? Vivre sous perfusion depuis des années n'est pas la meilleure solution. Les industriels français auraient pu investir aux Antilles pour conquérir les marchés dans la région, c'est peu le sens de cette lutte.
Au lieu de ça tu continues à défendre un système qui ne repose sur rien, et qui est forcément condamné...L'irresponsable mon vieux c'est toi...
Ecrire une réaction
  faux toi quimboisier
( 24/02/2009 15:43 )
À Pruzilly / France

Tous les pays Noirs qui sont eu des contacts politiques avec la France vies misérablement .Partout dans le monde . La colonialisme Française est très méchant partout dans le Monde .
Ecrire une réaction
  Mes hommages à la Jacques Bino
Alex ( 24/02/2009 16:33 )
À Pierrefitte-sur-seine / France

Toute l'équipe de Urban optic se joint à moi pour rendre hommage à Jacques Bino. Nous présentons nos sincères condoléances à toute la famille et amis de la victime. Rappelons nous que c'est dans l'action de sa lutte pour les Droits légitimes de tous les citoyens Guadeloupéens que Jacques Bino fut frappé lâchement par un agresseur embusqué. Que son âme soit en paix pour l'éternité. La lutte continue en son honneur !

http://www.politicien.fr/urbanoptic.politicien.fr
Ecrire une réaction
  A la famille du défunt ainsi qu'a Gwada loin et ici dans mon coeur
Concept ( 24/02/2009 16:56 )
À Lentilly / France


Est-il possible, de transmettre de l'argent au LkP pour la famille du défunt. Sinon comment peut-on assister financièrement le LKP ?

A ce stade les stratèges du peuple de Gwada et Madinina ainsi que les autres doivent avoir une approche globale du problème, ça n'est plus une grève ça n'a rien d'une grève classique, cette histoire c'est tout autre chose, c'est de l'histoire avec un grand H. Si ceux là refusent et vous méprisent, Il faut penser Caricom, Indépendance, Intégration régionale, il faut pensez Afrique, Amériques, il faut penser Obama, Hugo, Chavez, il faut penser Evo, Mandela, Botswana, Tanzanie, Angola, Il faut regarder en face Mugabé, Il faut sourire Haïti, crier vers Azania, China, Iran, Inde, il faut marronner intelligent, marronner unis, avec ses alliés, pour vivre et survivre. Tout simplement se battre cesser de fuir, ne plus avoir peur. Deux voies sont possibles : soit le gouvernement cède, soit Gwada et les autres ou ka alé en DRIVE !! Mais je crois que ce gouvernement cèdera, si la Guyane, la Madinina et La Réunion ferme la marche (j'ai confiance en la Guyane, je suis moins optimiste pour la réunion).

Je souhaite que la zone AFRIQUE CEMAC emprunte ce chemin aujourd'hui même !! pour vous soutenir.

Vivez libre, changez vos mondes et avec ça le notre !! Que le ciel soit avec vous et que vos frères où qu'ils soient vous soutiennent vous suivent, vous emboitent le pas.

C'est l'époque qui veut ça ... Cette moitié de siècle est la fameuse époque du neg' marron, l'époque courage du penser stratégie et du manger tactiquement et Dieu merci vous êtes pile à l'heure !!

Le "penser" "manger" frugal, le penser manman, le dedans contre l'en dehors, le tout ici d'abord, voilà le remède. L'outre mer c'est le centre, la "France Hexagonale" c'est la périphérie et pas l'inverse. c'est là qu'est l'issue. Moi je vous fais confiance.

Devenir maladie , s'il le faut , devenir contagions car ils ont peurs, et nous nous voulons tomber malade avec vous. Dire aux anciens et à vos chefs de rester stratèges pour rester maître de votre destin. Vivre avec la mort à l'esprit du matin au soir ceci a été le lot de vos ancêtres,vous n'avez donc rien à apprendre du bushido japonais, sinon de le pratiquer (ne plus avoir peur de la mort), certains diront c'est suicidaire laissez les ils n'ont pas la science du moment, de l'espace, du mouvement et du temps, "ils ont la peur poison de mourir au coeur", ils n'iront pas loin et ne vous apporterons rien, ils sont une distraction dans cette époque. Ce sont de fanatiques égoïstes comme "willy Angèle" du penser marchand et du penser court terme.

Le "Cameroun" vous salue respectueusement-affectueusement et souhaite vous rejoindre pour vivre et même mourir avec vous !!

Et souvenez vous de deux ou trois choses : 'Vous êtes les dignes enfants de vos ancêtres, et ces gens là, tous le monde le sait aujourd'hui, étaient d'honnêtes gens !!'
Ecrire une réaction
 
Quimboiseur ( 24/02/2009 17:06 )
À Colombes / France

C'est donc ta peur. Tu ne crois pas que les Antilles actuelles ne se dirigent pas tranquillement vers une situation à la Haïtienne ? Vivre sous perfusion depuis des années n'est pas la meilleure solution. Les industriels français auraient pu investir aux Antilles pour conquérir les marchés dans la région, c'est peu le sens de cette lutte.
Au lieu de ça tu continues à défendre un système qui ne repose sur rien, et qui est forcément condamné...L'irresponsable mon vieux c'est toi...

Je n’ai jamais défendu le fait de vivre sous perfusion pendant des années. Je suis libéral sur le plan économique et l’interventionnisme de l’Etat c’est bien la dernière chose que je défendrai.

En aucun cas je ne défend la situation actuelle. Je n’ai jamais défendu la situation actuelle. Mais il faut bien finir cette grève, et la finir la tête haute. Je pense que dans la vie il est naïf de croire que toutes les solutions peuvent venir de l’Etat et qu’il suffit de réclamer à l’Etat pour croire qu’on peut avancer en réclamant toujours plus à l’Etat.

Cette attitude est puérile, naïve et irresponsable ! Voilà ce que je dis. Mais je n’ai pas apporté de solution. Vous voulez mes solutions ? Je vous les donne

1) Arrêt de la grève avec acception des 125 mesures sur 132 !
2) Passer au commerce illégale en important des marchandises avec les îles voisines, sans rien déclarer, sans payer de taxe et surtout pas de TVA.

Le système Français étant verrouillé. Les Antillais n’ont plus le choix. Il faut faire de la fraude fiscale, de la désobéissance civique et du trafic afin de ne plus payer ni octroit de mer, ni TVA, ni aucune autre taxe !

Avec des prix 100%, 150% voire 300% plus cher qu’en France, il n’y a plus aucune règle à respecter. Ca fait longtemps que les limites de la décence ont été franchies !

Voila ce que je dis ! Me faites pas passer pour un vendu des Français !


Ecrire une réaction
  MAGNIIFESTATION DEVANT LES AMBASSADES DE FRANCE DANS LE MONDE
( 24/02/2009 17:25 )
À Nanterre / France

http://www.thotep.com/article.php3?id_article=683
Ecrire une réaction
  Quimboiseur tu bois quoi ??? (loool)
Bassadai ( 24/02/2009 18:15 )
À Nice / France


Le système Français étant verrouillé. Les Antillais n’ont plus le choix. Il faut faire de la fraude fiscale, de la désobéissance civique et du trafic afin de ne plus payer ni octroit de mer, ni TVA, ni aucune autre taxe !

Avec des prix 100%, 150% voire 300% plus cher qu’en France, il n’y a plus aucune règle à respecter. Ca fait longtemps que les limites de la décence ont été franchies !

Finalement à te lire tu n'es pas contre cette grêve au final (looooool), bon je comprends ton attitude, par ailleurs je ne t'ai pas traité de vendu...
A mon sens il cette grève a le mérite de faire apparaitre aux yeux de la métropole les vrais problèmes des Antilles.
Pendant un bon moment certains hommes politiques ont cherché à les masquer. Il faut saluer cette grève du peuple et surtout la soutenir.
Les Antilles pourraient être une plateforme industrielle dans cette région, il faut pour cela des luttes comme celle qui est actuellement en cours...

Amicalement
Ecrire une réaction
 
Richard Lenoir ( 24/02/2009 18:44 )
À Toulon / France

Il faut se mettre à la place des antillais: cinq semaines de grêve sous les cocotiers a boire des ti-punch payés avec les allocs c'est pas désagréable, on continuerai bien.
Ecrire une réaction
  @ Richard Lenoir,
( 24/02/2009 19:06 )
À Jebsheim / France

Il faut se mettre à la place, des blancs de la métropole, qui font plus de greve, que les Antillais, ils y vont carrement, aux vins chaud.

Souvent payé, avec un peu plus du RMI, et comme il ne fait pas très chaud, en metropole, ont leur file une tante rouge.

Pour ne pas que cela change de la couleur pinard, qu'ils piccole.

Je t'assure Richard Lenoir, pour 99,99%, beaucoup de ces gars se contenteraient du RMI, c'est pas désagréable, on continuerai bien.
Ecrire une réaction
 
jess ( 24/02/2009 19:42 )
À Antony / France

quelle ironie! les français de la métropole qui critiquent les grêves dans les antilles
c'est l'hopital qui se fout de la charité
Ecrire une réaction

Nombre de messages
:  37
Pages:  1  2 > >> 
 
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version