Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 17 Juillet 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesCaraïbesArticle
Les obsèques de Jacques Bino célébrées dimanche, les négociations reprennent ce lundi
23/02/2009
 

Le syndicaliste tué dans la nuit de mardi à mercredi a été enterré dimanche. La LKP et le patronat local se retrouvent de nouveau à la table des négociations ce lundi
 
Par Redaction Grioo.com
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Amis, proches, et citoyens guadeloupéens rendant un dernier hommage à Jacques Bino lors de ses funérailles  
Amis, proches, et citoyens guadeloupéens rendant un dernier hommage à Jacques Bino lors de ses funérailles
© daylife
 

Les obsèques émouvantes de Jacques Bino, se sont déroulées dans le calme au cours d’une cérémonie très suivie en Guadeloupe. Le syndicaliste avait été tué par balle dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 février dans des circonstances qui ne sont toujours pas éclaircies (une personne interpellée samedi a été relâchée d’après le procureur de Pointe-à-Pitre).

Samedi, les habitants de la Guadeloupe et des personnalités venues de la métropole étaient venus s’incliner devant le cercueil du défunt. Olivier Besancenot ou José Bové notamment étaient présents. Appelé par la LKP selon Bakchich, Olivier Besancenot a déclaré : "Je soutiens le mouvement, c’est pour ça que je suis là. Mais il ne s’agit pas de transposer ce qui se passe ici dans la métropole (…) Et je ne donne pas d’indications au collectif LKP, ce n’est pas à moi de le faire, et ce n’est pas le genre de la maison."

Dimanche, des messes, des chants, des poèmes se sont succédés pendant les funérailles. 3000 à 4000 personnes ont participé à la cérémonie. Elie Domota, leader de la LKP a appelé les guadeloupéens à rester mobilisés : "Nous sommes dans la tristesse et dans la colère. L'heure est toujours à la mobilisation, il nous faut continuer pour avoir de meilleures conditions de vie et de meilleurs salaires". "Face à la mobilisation, qu'avons-nous obtenu en Guadeloupe?" a-t-il demandé à l'assistance avant de répondre "pas grand chose".

 Publicité 
 
Ségolène Royal discute avec Elie Domota de la LKP dimanche 22 février  
Ségolène Royal discute avec Elie Domota de la LKP dimanche 22 février
 

Ségolène Royal présente en Guadeloupe, a également assisté aux obsèques de Jacques Bino, ce qui lui a valu d’être accusée par l’UMP de "récupération politicienne", ce à quoi elle a répondu que ces attaques étaient "injurieuses" pour la mémoire de Jacques Bino. Selon l’ex-candidate à la présidentielle, il est anormal qu’aucun ministre ne soit présent pour accompagner les négociations pendant la crise.

Allant plus loin, elle a même ajouté que François Fillon devrait être présent sur place et a critiqué des "gros patrons qui se sont enrichis pendant des années sur le système néo-colonial", ajoutant que "deux gros patrons qui contrôlent la quasi-totalité des importations et de la grande distribution" devaient accorder la hausse de 200 euros sur les bas salaires demandée par la LKP.

Le Medef local n’a pas apprécié la venue de Ségolène et son secrétaire général, Jean-Luc Lubin, a ainsi déclaré qu’elle était "mal placée pour venir mettre de l’huile sur le feu" ajoutant qu’elle devait "se casser" si elle n’avait rien à dire. Le délégué interministériel à l’égalité des chances des français d’outremer Patrick Karam a qualifié "d’irresponsables" les propos de Ségolène Royal, ajoutant que si cette dernière envenimait la situation, elle devrait "rendre compte devant l’ensemble des Guadeloupéens et l’ensemble des Français".

L'enterrement de Jacques Bino  
L'enterrement de Jacques Bino
© daylife
 

Toujours du côté du parti socialiste, François Hollande avait jugé dimanche qu’il était anormal qu’aucun membre du gouvernement ne soit présent aux obsèques, ajoutant que si un syndicaliste avait été tué dans une autre région du pays, un membre du gouvernement aurait assisté à ses obsèques.

Alors qu'il effectuait une visite au salon de l'agriculture ce lundi, François Fillon a lancé un "appel au calme" : "Je demande à chacun, à Mme Royal comme aux autres, de garder son sang froid et de laisser les partenaires sociaux discuter" en Guadeloupe,"Ils sont à même de le faire, ils ont les éléments pour trouver une solution. C'est entre leurs mains que la situation repose" (...) Je fais toujours attention aux conseils de Mme Royal, mais aujourd'hui l'intérêt général c'est de faire en sorte que la discussion ait enfin lieu" entre patronat et syndicats guadeloupéens, a-t-il dit.

"Il n'y aura pas de miracle ni apporté par Mme Royal, ni apporté par François Fillon". Les négociations entre la LKP et le patronat guadeloupéen reprendront ce lundi, mais chaque camp maintient la pression. La LKP avait déjà qualifié "d’usine à gaz" les propositions du gouvernement pour obtenir l’équivalent d’une hausse de 200 euros sur les bas salaires. Le Medef pour sa part affirme que la situation économique de la Guadeloupe est catastrophique et qu’il faut reprendre le travail. Il propose également des hausses de salaires allant de 50 à 70 euros au lieu des 200 demandés.

Photos : les obsèques de Jacques Bino

       
Mots-clés
caraïbes   crise en guadeloupe   elie domota   guadeloupe   jacques bino   lkp   olivier besancenot   segolene royal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 37 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Mariage d argent
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version