Eh oui n'en déplaise à Sarkosy quand on prend le métro le matin à paris on n'a pas l'impression que les noirs et les arabes se tournent les pouces. Si on veut vraiment faire l'éloge du travail il faudra y associer les petits boulangers et commerçants, les éboueurs, les agents de sécurité, les travailleurs du batiment qui en plus se tapent le soleil. Eh bien toute cette classe de travailleurs est plutôt basanée. Mais Sarkosy le sait plus que quiconque. Cet homme est dangereux, il parle toujours avec des sous entendus à un public ciblé laissant à ce dernier le soin de suivre son regard, lire entre les lignes, même si ce qu'il laisse deviner n'est pas forcément vrai. Sinon comment expliquer que Sarkosy ait choisi l'exemple de Guy Georges, un psychopathe, violeur récidiviste et meurtrier. Sarkosy avait été accusé d'eugénisme lorsqu'il avait affirmé qu'il existe une part d'inné chez les délinquants et violeurs. C'est vrai il y'a une participation pathologique dans le parcours de Guy Georges. Mais pourquoi prendre son exemple alors que d'autres psychopathes faisaient l'actualité au même moment. Il a choisit de prendre l'exemple de l'un des rares noirs parmi la longue liste de violeurs, de tueurs en serie d'adultes et d'enfants- parfois congelés- qui sont généralement de race blanche. Il le fait en connaissance de cause en s'adressant à cette france qui voit se réveiller en elle ses bas instincts comme c'est le cas souvent dans beaucoup de pays où il y'a des problèmes d'emploi et dont la classe politique cherche des boucs émissaires faute de pouvoir régler leurs problèmes. C'est le même procédés qui est utilisé à la télé où la race ou l'origine communautaire est précisée pour certains délinquants ou meurtriers et ommise pour d'autres. Parfois le présentateur essaye d'expliquer le meurtre par un état dépressif ou une folie soudaine faisant office d'expert médical...Sur ce plan les organisations noires des Etats Unis doivent nous inspirer: elles sont pointilleuses et demandent des comptes. Monsieur le directeur pourquoi votre présentateur a oublié de préciser que le violeur cité à la télé hier est de race blanche alors qu'il avait bien dit la semaine dernière que le meurtrier de telle localité est noir? Elles vont devant les tribunaux, demandent réparation et parfois même attaquent l'état fédérale pour n'avoir pas fait respecter le principe d'égalité devant la loi. Il ne faut pas avoir peur, il faut demander des statistiques raciales. Exemples: combien de familles noires bénéficient des allocations et autres aides; et les autres? On trouvera probablement beaucoup d'assistanat chez les émigrés mais aussi sinon plus chez beaucoup de ces millions de français qui ne s'en sortent pas. En plus ils sont plus pointilleux, plus méticuleux se disant dans leur pays. Ils ont raison, dans un pays où même les entrepreneurs sont assistés, il ne faut pas rater une occasion d'en profiter. A bientôt. FERNIENT.