Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La France d'Après...
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Actualités Diaspora France
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Jofrere
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2007 08:20    Sujet du message: Répondre en citant

Alain Finkielkraut a tout de même le droit de dire quelque chose de sensé.
_________________
Un ennemi intelligent est préférable
à un sot ami
agir en penseur, penser en homme d'action
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kreelin
Grioonaute


Inscrit le: 14 Mai 2007
Messages: 46

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2007 17:42    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Mais que veut-il, enfin ? Pourquoi prendre ce risque de faire tourner la tête des fidèles, de faire gronder Devedjian et, plus grave, dé déboussoler l’électeur de droite dans la campagne législative qui va s’ouvrir ?

Que veut-il ? Que cherche-t-il ?

A voir les images d’hier soir, diffusées par France 2, du retournement progressif de veste de Kouchner, à voir la procession des udéèffes aujourd’hui devant sa porte, je n’y comprenais rien.

Il est La Droite Décomplexée. Il est La Légitimité du Suffrage Universel Avec Taux de Participation Qui, etc. Pourquoi s’embêter la vie avec des Védrine et avec des centristes ?

Très simple. On dirait qu’il veut tout. Qu’il cherche à être Tout.

Il veut occuper toute la scène.

Il ne veut pas de successeur à l’UMP. Il veut un président de l’Assemblée doté d’une ligne téléphonique performante.

On dirait qu’il veut être au centre de toutes les questions, de toutes les louanges, de toutes les anathèmes.

Et sur la scène politique, on dirait qu’il veut dépouiller ses trois principaux adversaires de la présidentielle de tous leurs oripeaux.

Avec le Front National, l’opération a magnifiquement réussi avant même l’élection. Le Pen a été dépouillé de ses thèmes, de ses mots, de ses électeurs. Affaire réglée.

L’opération continue. Il s’agit maintenant de dépouiller le PS du maximum de figures emblématiques possibles. On piquera tout ce qu’on pourra, pourvu que ça brille. Ainsi seulement s’explique le mouvement de balancier, apparemment incohérent et erratique, auquel est actuellement soumis le Quai d’Orsay. Pensez que l’on hésita (que l’on hésite encore ?) entre Kouchner et Védrine, c’est à dire entre l’eau et le feu, entre le coup de gueule au 20 Heures et la froide raison d’Etat. Mais aux yeux de Sarkozy, Kouchner et Védrine sont interchangeables. Tous deux ont le même (et unique) avantage : ce sont des prises flamboyantes à l’adversaire. Prises imaginaires ? Sans doute. Ni Kouchner ni Védrine ne sont indispensables à la reconstruction socialiste (si elle doit exister un jour). Mais scintillantes, c’est l’essentiel. Pauvre Jean-Marie Bockel qui, à en croire Le Parisien, attend à côté de son téléphone. Il risque d’attendre longtemps. Pas assez scintillant, Bockel. Pas assez de notoriété spontanée, la marque.

Pour autant, on n’oublie pas de détrousser le cadavre de Bayrou. On ne le détrousse pas seulement de ses hommes, pauvres petits centristes à lé dérive. Ce ne serait rien. Un Morin de perdu, dix de retrouvés. On le dépouille du slogan qui fit sa force : "prendre les meilleurs dans chaque camp, et les faire travailler ensemble". Que lui restera-t-il, à Bayrou, pendant la campagne législative ? Il tentera de pousser sa chanson des présidentielles. "Sarko l’a fait", lui répondra l’écho narquois.

Avantage accessoire, pendant ce temps, pendant que tournoie dans la lumière la muleta Kouchner, on ne regarde pas ailleurs. Ailleurs ? Dans le découpage des futurs ministères, par exemple. Tenez. Il faut aller chercher dans les entrailles d’un papier du Figaro, pour apprendre que l’on hésite désormais à placer l’OFPRA (pour l’instant sous tutelle des Affaires étrangères), sous la tutelle du nouveau ministère de l’Immigration et de l’identité nationale. On y avait songé. On hésite, parait-il. Le fera-t-on ? C’est dans ces détails-là, loin du rond de lumière, que se dessinent les contours du quinquennat.
http://bigbangblog.net/article.php3?id_article=622
_________________
L'after-France - Chronique du Parti Socialiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kreelin
Grioonaute


Inscrit le: 14 Mai 2007
Messages: 46

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2007 17:49    Sujet du message: Répondre en citant

http://francoismitterrand2007.hautetfort.com/

Citation:
Ouverture et réalité, PS et fin de l'Histoire
Je me souviens bien de ce jour de mai 1988 où Michel Rocard, nouveau Premier ministre dont la nomination m’avait été dictée par les circonstances, est venu me rendre compte de ses discussions avec les centristes de l’époque. Nous étions à la limite du ridicule. Leur candidat, Barre venait de tomber de très haut à l’élection présidentielle, le RPR les étouffait, mon prédécesseur reprenait la présidence de l’UDF et s’apprêtait à les mettre au pas, et ces gens là prétendaient dicter leurs conditions au Premier ministre nommé du fait de ma victoire.

Ils exigeaient qu’il n’y eut pas de dissolution et que le nouveau gouvernement vienne présenter son programme à l’Assemblée issue des élections de 86. A vrai dire, je n’avais pas d’illusions sur les entreprises de Rocard et j’avais déjà pris la décision de dissoudre, je souhaitais juste que notre collaboration ne débutât pas point par un malentendu. De mon point de vue, il n’avait jamais été question « d’ouverture » pour la bonne et simple raison que ce concept est dénué d’existence politique.

Je constate que le nouvel élu a décidé de reprendre « l’ouverture » à son compte, il va procéder, comme moi, à quelques petits débauchages ici et là, histoire de désorienter l’électorat socialiste. Tout cela n’est pas bien grave. Pour tout vous dire, cela n’a aucune importance. Kouchner ? Il n’a jamais été vraiment de gauche, c’est bien pour cela que je l’ai utilisé, mais il a du talent pour la comédie. Allègre ? Son passage à droite est une bonne nouvelle, bon débarras. Védrine ? Il s’est senti méprisé par Ségolène Royal, il n’est pas le seul et il ne sera pas ministre. Voilà tout cela ramené à de justes proportions. De petits bruits dont l’écho se perdra dans le vent de l’Histoire.

-------
Le PS me lasse. J’ai l’impression de me retrouver en 1990. Figé. Bloqué. Crispé. Gelé. Quand cela va-t-il finir ?

En privé, François Hollande s’emporte contre Ségolène Royal. Il lui reproche maintenant de l’avoir contraint à annoncer le dépôt d’une plainte contre le livre de Baqué et Chemin du « Monde » alors que cette plainte n’est toujours pas déposée et qu’il a le sentiment de passer pour un censeur en pure perte.

Il jure qu’il ne se laissera pas déposséder d’un parti qu’il a construit de ses mains et qu’il va se battre pour en conserver la direction. Il promet des séances de questions d’actualité d’enfer à Kouchner. Il menace les uns, maudit les autres. On me rapporte toutes ces rodomontades, mais les faits sont têtus. Dans un mois, dans six mois, dans un an, il ne sera plus le premier secrétaire du PS. Strauss-Kahn et Fabius sont prêts à s’allier pour cela, leurs émissaires en discutent. Royal ambitionne la place.

Et les déçus du « Hollandisme » sont si nombreux qu’ils font savoir aux uns et autres qu’ils sont prêts à abattre le Premier secrétaire sortant. En vérité je vous le dis, je ne soutiens ni les uns ni les autres.
Je ne suis ni l’otage des uns, ni l’instrument des autres, je suis bien au-delà de ces considérations. A chacun ses ambitions et l’idée qu’il se fait de son destin. Passés ou à venir, c’est à l’Histoire désormais de juger chacun de leurs actes.

_________________
L'after-France - Chronique du Parti Socialiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Mar 15 Mai 2007 23:31    Sujet du message: Répondre en citant

Griotte a écrit:
http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement1/251127.FR.php

Nicolas Sarkozy inquiète les médias

La victoire de Nicolas Sarkozy pose des questions dans de nombreuses rédactions. En cause, les amitiés entretenues par le nouveau président de la République avec des hommes d'affaires présents dans les médias comme Arnaud Lagardère, dirigeant du groupe du même nom (Elle, Paris Match, Journal du dimanche, Europe 1...), Serge Dassault, propriétaire du Figaro, Alain Minc, président du conseil de surveillance du Monde, Martin Bouygues, propriétaire de TF1, Vincent Bolloré (Matin plus, Direct 8 ), ou Bernard Arnault, propriétaire de La Tribune...
(...)

Et c'est seulement MAINTENANT que les journaleux-lecteurs de dépêche-cireurs de pompes professionnels se rendent compte de la situation ? Shocked Pa resté la !!! Evil or Very Mad Mad Evil or Very Mad C'est largement à cause de leur sale boulot de propagande de masse que nous devons aujourd'hui nous taper le nain pour (au moins) 5 ans, ils avaient très largement les moyens de s'en rendre compte avant, donc qu'ils ne viennent surtout pas pleurnicher maintenant Mad Pas eux. Qu'ils aillent se faire f... Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Voici ce que pense ce blogger de la lucidité tardive de certains, tels ces journalistes, ou encore Fink-quelle-crotte :
http://poly-tics.over-blog.com/article-6612219-6.html

Citation:
L’instrumentalisation médiatique, celle de la manipulation des esprits et de la désinformation vous aurait-elle atteinte ? N’aviez-vous pas perçu que sarkozy jouait sur les émotions ou les malheurs des autres, ce qui a justifié la juste colère de Ségolène lors du débat de l’entre-deux tours (au sujet du handicap). Spinoza dans le Traité théologico-politique souligne "le lien profond entre le despote et le prêtre, ils ont besoin de la tristesse de leurs sujets. ". Le fait que le leader d’extrême droite autrichien Jörg Haider, qui considère que le nouveau président français s’inspire de son "modèle, ne vous interpelle pas ? Non, je sais, il ne faut pas diaboliser sarkozy, cela le sert paraît-il et c’est donc contre-productif. Peut être encore faut-il le prouver. La majorité silencieuse n’a-t-elle pas favorisé l’émergence du IIIème Reich ?

Monsieur Finkelkraut, notre système ne peut plus être qualifié, à ce jour, de démocratique La démocratie ne se limite pas au mode d’expression du peuple, si celui-ci n’a pas accès à l’ensemble des informations, sans aucune manipulation, afin qu’il puisse avoir une juste appréciation de la situation. L’information formatée nuit à la liberté d’expression et aux devoirs d’investigation des journalistes. L’ère de l’autocensure qui précède celle de la censure.

Le pire est la politique économique qui se profile à l’horizon, avec cette collusion médiatique-économique et politique. C’est la démission du politique face à la puissance financière. C’est à dire que les moyens démocratiques apparaissent comme étant désormais illusoires, en ce qui concerne le choix de société. Sarkozy n’est pas un despote, ou du moins pas encore, même s’il a muselé toute velléité au sein de l’UMP. La France, comme le monde, est plutôt sous la coupe de puissances financières. La colère gronde mais avant qu’elle présente un danger …..

_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TjenbeRed
Super Posteur


Inscrit le: 10 Aoû 2004
Messages: 1214
Localisation: Paris-RP

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2007 11:21    Sujet du message: Répondre en citant

Une mauvaise nouvelle et une bonne nouvelle !

Allez, je commence par la mauvaise : SARKOZY n'a pas osé, tirant les conséquences du coup de pied que sa femme lui a donné dans les urnes (j'ai bien dit "urnes"), démissionner de la Présidence avant la cérémonie de passation des pouvoirs.

La bonne : il n'a pas osé, dans son discours, reparler de sa guerre déclarée contre "la repentance" et "la concurrence des mémoires".

Maigre consolation me direz-vous, car le fond reste le même !

Je sais...
_________________
"Qui a peur de peuples noirs développés ?"
(Mongo BETI, La France contre l'Afrique)


Pour éviter tout malentendu, je précise que je suis blanc.
Pour les "anciens" du Forum, mon prénom n'est pas François. Enfin, je ne suis pas lié à l'association "Tjenbé Rèd".[/color]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2007 17:48    Sujet du message: Répondre en citant

Griotte a écrit:

6 mai 2007 à Lyon (rien pour Paris aujourd'hui)

Et ils comptent susciter beaucoup de sympathie, avec des slogans pareils ? Rolling Eyes

Même moi, avec ce que je pense de la Gaule, ça ne me viendrait pas à l'idée... Confused Arrow
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kreelin
Grioonaute


Inscrit le: 14 Mai 2007
Messages: 46

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2007 19:09    Sujet du message: Répondre en citant

http://bigbangblog.net/article.php3?id_article=625

Les Anglais avaient ça, pas nous.

Mais depuis midi et la cérémonie de passation de pouvoir, nous la tenons.

Notre famille royale.

Il y a les princesses aux jolies dents et aux belles jambes de Diana, il y a le petit prince avec son costume de Harry, l’écusson Club sur la poitrine et la coupe sur mesure. Il y a la reine mère aussi.

Et la blondeur ! J’oubliais la blondeur anglo-saxonne qui colore de façon unique les images de ce protocole. La blondeur, avant qu’on en fasse stupidement le symbole de la bêtise féminine (alors que les brunes ne donnent pas leur part au chat), la blondeur donc, racontait les familles royales et "la croisière des sang-bleu" façon Barthes.

Désormais la République a ses cheveux d’or.

Des Présidents trop vieux nous en avaient privés. Mitterrand était grand-père quand il a pris le pouvoir, Chirac a caché ses filles et quand il a laissé sa femme apparaître dans la lumière, il était trop tard. Giscard aurait pu mais ses filles étaient brunes. Et puis à l’époque Jacques Martin se serait moqué, par le petit bout de la lorgnette...

Non, aujourd’hui, nous la tenons, notre famille régnante, nous l’avons notre « clan » comme l’a déjà nommé Claire Chazal. Une famille qui n’aura rien à envier à celle des Windsor et des Grimaldi. Rien ne vaut la tendresse d’une mère titre-t-on déjà en contemplant les bras bronzés de Cécilia affectueusement posés sur les épaules de son fils. Les belles-filles, elles, iront peut-être au bal des débutantes, le petit fera qui sait du polo et le grand ? Que nous réserve le grand blond ?

Stéphanie de Monaco va pouvoir prendre sa retraite, la relève est assurée. Le Président a parlé au nom du peuple français mais les images, elles, ont parlé au nom du People Français. Un smack à Cécilia qui est là aujourd’hui comme elle était absente hier, une caresse sur la joue de cette épouse (à ne pas confondre avec la claque amicale sur la bajoue de P. Séguin qui n’a pas vraiment aimé). La famille recomposée autour du collier présidentiel fera la plus belle des photos. Même la musique, "Albéniz" a répété deux fois PPDA, célèbre autant le président que son épouse, arrière petite fille du compositeur.

Quelque part chez Gala, Voici et Match, les photographes astiquent leurs téléobjectifs et les rédacteurs taillent leurs crayons.

Avec la Dynastie Sarkozy les affaires reprennent et le règne ascendant du People Souverain peut commencer.
_________________
L'after-France - Chronique du Parti Socialiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kreelin
Grioonaute


Inscrit le: 14 Mai 2007
Messages: 46

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2007 19:13    Sujet du message: Répondre en citant

http://francoismitterrand2007.hautetfort.com/

Citation:
Balladur, épouse et tenue de soirée, PS

Une angoissante question me taraude depuis quelques jours. Où est donc passé Edouard Balladur ? Serait-ce vrai ce que l’on me raconte. Qu’il a jugé cavalière l’attitude du candidat de l'UMP à son égard tout au long de sa campagne ? Qu’il estime les premières manifestations nautiques maltaises du nouvel élu particulièrement vulgaires ? Connaissant mon ancien Premier ministre et son attachement désuet à certaines bonnes manières, je peux comprendre cette réserve de bon ton, mais je m’étonne encore que pas un journaliste Français ne soit enquis de ce que pouvait bien penser et dire Edouard Balladur au sujet de celui qui a réussi là où lui échoua en son temps.

---------------

J’ai contemplé avec intérêt l’installation du nouvel élu en son nouveau palais. Tout un symbole la robe portée par son « épouse ». Arborer une tenue de soirée en début de matinée, voilà qui en dit long sur les gens qui s’installent à la tête de l’Etat ce jour. Je n’ai rien à dire de plus à ce sujet, si ce n’est que la démarche du nouvel élu ne me parait pas convenir à un chef de l’Etat en exercice. Elle est empruntée et n’est révélatrice d’aucune marque de grandeur.

_________________
L'after-France - Chronique du Parti Socialiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kreelin
Grioonaute


Inscrit le: 14 Mai 2007
Messages: 46

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2007 19:30    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
La méthode utilisée par Sarkozy pour constituer son équipe gouvernementale relève plus du casting cinématographique que de la démarche politique. C’est à se demander si ce n’est pas son ami Christian Clavier qui serait en train d’écrire le générique du film. Il faut bien dire que l’exercice est particulièrement délicat car les acteurs devront incarner tout à la fois la rupture avec la Chiraquie, la parité, la diversité, la droite, le centre, la gauche et, pour corser le tout, ils devront tous être rompus à la pratique du top show. En attendant , l’espace médiatique se trouve toujours occupé par le Mercato politique des quelques personnalités de gauche qui seraient prêtes à subir une ablation du parti pour aller jouer les transpolitiques dans le bois de Sarkoland. Libre à eux, après tout chacun a bien le droit de choisir son genre politique, même si pour cela il faut aller parfois contre la
nature des choses.

_________________
L'after-France - Chronique du Parti Socialiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katana
Bon posteur


Inscrit le: 23 Déc 2005
Messages: 669

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2007 22:42    Sujet du message: Répondre en citant

bamiléké a écrit:
En tous cas je trouve qu'elle tirait une drole de tronche après le triomphe de son mari...A croire qu'elle se disait interireurement que le français ne savent vraiment pas à qui ils ont à faire...


Ma conviction est que Cette femme a voulu faire passer un message.

Cette histoire m'intrigue au plus haut point et le fait que la presse l'ait balayée (non traitée) avec tant de légèreté me permet de conclure que la presse française est déjà sous contrôle et que la « démocratie » française est largement sur la pente descendante (pas loin du bas de la colline)...

Ce geste de Cécilia Sarkozy est énorme, voire incroyable, pourtant la presse glisse dessus avec une légèreté déconcertante.

Et l'hypocrisie monstrueuse du « monde » qui préfère traiter du « mécontentement des journalistes du JDD envers Lagardère » au lieux d'aller au sujet principal et de s'interroger sur le non vote de Cécilia.

En France, on reconnaît l'importance d'un sujet à son non traitement par la presse...
_________________
"Nous avons accepté l'inacceptable"
JP Bemba
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2007 23:59    Sujet du message: Répondre en citant

http://www.bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=48398

Citation:
mercredi 16 mai 2007 (14h54) :
Quand le CRIF intervient directement auprès de Sarkozy pour empêcher la nomination d’un ministre

par Sindibad

Les représentants du lobby israélien en France viennent de frapper un grand coup. Les représentants du CRIF qui prétendent représenter les intérêts des juifs en France viennent de démontrer une nouvelle fois qu’ils sont avant tout les représentants en France des intérêts d’Israël et les défenseurs de la politique criminelle et colonialiste de ses gouvernements.

Dans le Canard Enchaîné du mercredi 16 mai 2007, nous apprenons que le président sortant du CRIF, le très sioniste Roger Cukierman est intervenu personnellement pour s’opposer à la nomination de Hubert Védrine au poste de ministre des Affaires étrangères du premier gouvernement du nouveau Président Sarkozy. Védrine, ayant été jugé par les représentants du CRIF pas assez israélophile, puisqu’il ose invoquer l’application du droit international pour le règlement de la question palestinienne. L’intervention de Roger a semble-t-il porté ces fruits, et même au-delà, puisque Védrine sera finalement remplacé par Bernard Kouchner. Une solution qui contenterait tout le monde, puisque Kouchner a l’avantage d’être à la fois un fervent partisan d’Israël et de la politique américaine au Proche-Orient (il avait approuvé la guerre et l’occupation de l’Irak) et surtout un homme de gauche, très utile pour l’image du rassembleur chère à notre nouveau Président.

Et dire que certains pensent toujours que les lobbys n’existent pas en France.

Voici l’article du Canard :

L’ennemi d’Israël

Dès que les dirigeants du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) ont appris ce projet du nouveau chef de l’Etat, Roger Cukierman, président sortant du Crif, a appelé au téléphone Claude Guéant pour une violente mise en garde.

« On a eu une réunion au Crif, aujourd’hui, et la rumeur d’une nomination de Védrine aux affaires étrangères a circulé. Cela a provoqué la panique parce que, pour nous, Védrine est pire que les anti-israéliens habituels du Quai d’Orsay. »

Un peu plus tard, Cukierman a joint directement Sarkozy et lui a dit que la communauté juive prendrait la nomination de Védrine comme un « casus belli ».

Il faut le comprendre : Cukierman et ses amis avaient fait campagne pour Sarko en expliquant que la victoire de Ségolène provoquerait le retour de Védrine au Quai !

Sindibad

http://sindibad.fr

Bon, mais ça étonne persone, après tout... Rolling Eyes Arrow
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katana
Bon posteur


Inscrit le: 23 Déc 2005
Messages: 669

MessagePosté le: Jeu 17 Mai 2007 13:38    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:

Bon, mais ça étonne persone, après tout... Rolling Eyes Arrow


Anesthésie totale...

Le peuple, la presse, la gauche française.

C'est pire que tout ce que j'aurai pu imaginer et en si peu de temps.

Ça fait peur Confused
_________________
"Nous avons accepté l'inacceptable"
JP Bemba
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TjenbeRed
Super Posteur


Inscrit le: 10 Aoû 2004
Messages: 1214
Localisation: Paris-RP

MessagePosté le: Jeu 17 Mai 2007 13:53    Sujet du message: Répondre en citant

Vivement un lobby noir qui pourrait s'opposer à la nomination d'un ministre des affaires étrangères qui penserait que la France a joué un rôle honorable dans la gestion internationale du génocide rwandais.

Mais là, Védrine, Kouchner ou Juppé, c'est à peu près pareil... à la naïveté près...
__
_________________
"Qui a peur de peuples noirs développés ?"
(Mongo BETI, La France contre l'Afrique)


Pour éviter tout malentendu, je précise que je suis blanc.
Pour les "anciens" du Forum, mon prénom n'est pas François. Enfin, je ne suis pas lié à l'association "Tjenbé Rèd".[/color]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
tata
Grioonaute 1


Inscrit le: 16 Juin 2004
Messages: 121
Localisation: belgium

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 10:01    Sujet du message: Répondre en citant

à propos du gouvernement Fillon , les choses bougent un peu en france là , pour une fois un immigré d'afrique occupe un poste régalien , le ministère de la justice avec rachida dati . jusque là les immigrés c'était des ministères de type intégration machin bidule , francophonie machin chouette...

article de libération:

http://www.liberation.fr/actualite/politiques/254600.FR.php
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TjenbeRed
Super Posteur


Inscrit le: 10 Aoû 2004
Messages: 1214
Localisation: Paris-RP

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 11:00    Sujet du message: Répondre en citant

A propos de la composition du gouvernement FILLON :

Il s'agit d'un gouvernement avant tout chargé de préparer les élections législatives, et donc d'une vitrine.

CEPENDANT, c'est énervant de voir que certaines avancées indispensables viennent de SARKOZY, alors que c'est la gauche qui en parle traditionnellement.

Je pense bien sûr à la nomination de Rachida DATI, à un ministère important (quoique... ça se discute), celui de la Justice, correspondant à ses compétences professionnelles.

Même si c'est "l'arbre qui cache la forêt", c'est quand même un arbre que la gauche n'a jamais su faire grandir.
.
_________________
"Qui a peur de peuples noirs développés ?"
(Mongo BETI, La France contre l'Afrique)


Pour éviter tout malentendu, je précise que je suis blanc.
Pour les "anciens" du Forum, mon prénom n'est pas François. Enfin, je ne suis pas lié à l'association "Tjenbé Rèd".[/color]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
tata
Grioonaute 1


Inscrit le: 16 Juin 2004
Messages: 121
Localisation: belgium

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 11:54    Sujet du message: Répondre en citant

tu as raison pour l'aspect gouvernement vitrine en attendant les legislatives , mais ça fait quand meme quelque chose qu'il auras fallu attendre SARKOZY pour voir un immigré d'afrique occupper un vrai poste ministériel dit régalien , le garde de sceau en france c'est pas rien , elle devient la première des magistrates ........jusque là avec les begag , koffi yamgname et autres c'était des postes assez caricatural et sans grande importance.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sang froid
Grioonaute 1


Inscrit le: 18 Juin 2006
Messages: 203

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 12:47    Sujet du message: Répondre en citant

tata a écrit:
tu as raison pour l'aspect gouvernement vitrine en attendant les legislatives , mais ça fait quand meme quelque chose qu'il auras fallu attendre SARKOZY pour voir un immigré d'afrique occupper un vrai poste ministériel dit régalien , le garde de sceau en france c'est pas rien , elle devient la première des magistrates ........jusque là avec les begag , koffi yamgname et autres c'était des postes assez caricatural et sans grande importance.


On aurait pu s'en réjouir si le cadeau n'était si empoisonné. Tenez, la pauvre va mettre en oeuvre
- l'abaissement de la majorité pénale à 16 ans pour mieux réprimer "les géants noirs des banlieues qui font peur à tout le monde"
- les peines planchers pour les récidivistes
- la n+1e réforme de l'ordonnance de 1945
- ...

Bon courage, sister

Autre chose : je me suis amusé à jouer avec les mots contenus dans l'intitulé du ministère de Brice Hortefeux, cela donne
L'intégration ayant échoué, mettons en oeuvre le co-développement afin que l' immigration ne menace plus notre identitié nationale.
Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katana
Bon posteur


Inscrit le: 23 Déc 2005
Messages: 669

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 13:34    Sujet du message: Répondre en citant

Rachida Dati sera dure comme un roc avec « ses frères et soeur » il suffisait pour cela d'écouter ses commentaires aucours de la campagne. Dailymotion en regorge.

Brice Hortefeux est décrit par Azouz Begag comme étant un vrai raciste (11ème minute).

Que la fête commence...
_________________
"Nous avons accepté l'inacceptable"
JP Bemba
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 16:17    Sujet du message: Répondre en citant

tata a écrit:
tu as raison pour l'aspect gouvernement vitrine en attendant les legislatives , mais ça fait quand meme quelque chose qu'il auras fallu attendre SARKOZY pour voir un immigré d'afrique occupper un vrai poste ministériel dit régalien , le garde de sceau en france c'est pas rien , elle devient la première des magistrates ........jusque là avec les begag , koffi yamgname et autres c'était des postes assez caricatural et sans grande importance.


Tous ceux qui raisonnent à court terme (ou plutôt qui se contentent de gober ce que les médias mettent à leur portée, plutôt que de raisonner) feront la même conclusion : ah ben ouiche alors, c'est bien une immigrée à la Justice ! Rolling Eyes entendu Nabotléon II déclarer tout à l'heure à la radio : "Imaginez tous ces jeunes convaincus d'une justice à deux vitesses... Rachida Dati à la Justice, c'est un formidable message d'espoir !"... On te voit à peine venir avec tes grandes talonettes, toi... Rolling Eyes Le pire, c'est que ça fonctionne, sur les gogos. On nous a mis un ***noir***, chouette, ça va changer ! On nous a mis un Arabe, cool, les choses bougent en France !

Ah ouiche, alors, c'est comme Condie Rice aux USA, quel message d'espoir que de mettre en avant ces robots arrivistes en jupe (je pense la même chose de ceux qui sont en pantalon), totalement dénués de scrupules Mad

Enfin bref, Rachida DATI à la Justice : une vrai calammité, mais pas tant que l'arrivée de Bernard KOUCHNER au Quai d'Orsay Sad
http://www.planetenonviolence.org/Quai-d-Orsay,-Kouchner-le-Droit-d-Ingerence-s-Installe_a1233.html

Kouchner, théoricien de l'impérialisme humanitaire, grand françafricain devant l'Eternel, chaud partisan de la Guerre en Irak, et on le voit déjà venir sur le Darfour... Bref, une vraie CATA Evil or Very Mad

Par contre, en ce qui concerne l'image, on peut concéder sans mal un sans-faute à Nabotléon II. Les débuts calamiteux de son règne (dîner au Fouquet's avant d'aller rejoindre le peuple qui l'a élu, "retraite" maltaise, rien à battre du 8 mai), seront balayés par les choix marketing qu'il a fait cette semaine :

- cérémonie d'intronisation glamourissime (les jambes de Cecilia et de ses filles, le petit Louis si attendrissant, tout ce vent de blondeur et de jeunesse pour raffraîchir l'Elysée !)
- l'ultime récupération : celle d'un jeune martyr résistant communiste (j'attends déjà la récupération de Césaire ou de Fanon... Rolling Eyes )
- le footing avec son nouvau Premier Ministre (salut les d'jeunes, alors, ça bouge à l'Elysée... Wink )
et pour finir
- le gouvernement de la mort, celui dont tout le monde a rêvé (du moins, sur le papier) sans jamais avoir eu les couilles de le faire : parité parfaite hommes/femmes, ouverture à gauche, immigrée de service, bref, la totale, quoi.

Du coup, l'effet d'annonce est tellement fort que pas grand monde n'ira chipoter sur le parcours politique des uns et des autres. Vous pouvez le consulter ici quand même :
http://www.lesechos.fr/info/france/300170081.htm

J'attends tout de même le VRAI gouvernement, celui d'après les Législatives (souvenez-vous des "Juppettes" en 1995...).

Mais pour l'instant, faisons comme toto : profitons de cette poudre dont on nous met plein les yeux... Rolling Eyes (vivement le prochain Paris Match...)
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kapro
Grioonaute


Inscrit le: 27 Mai 2004
Messages: 33

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 17:04    Sujet du message: Répondre en citant

Si on s'accorde pour dire que Sarkozy a clairement taillé des propositions sur mesure pour convaincre les frontistes de lui donner leur suffrage, je pense que Sarkozy a fini par croire qu'il est possible de concilier une gouvernance républicaine avec des idées auparavant dévolues à l'extrême-droite.
Pour moi ce n'est pas simplement un coup de poker, au contraire. Il va essayer comme pour le reste de ses porpositions, de mener à bien son programme, y compris sur les thèmes qui s'adressent directemnt à l'électorat FN.
Et j'y crois d'autant plus que Sarkozy est apparu comme le seul qui puisse faire un tel grand écart, en parvenant en se relever, vu qu'il a été élu le 6 mai 2007.

Au fond, la machine est déjà en marche, et pour celui qui a ainsi pris goût à une certaine forme de victoire sur l'adversité, sur les adversaires et même sur son propre camp où longtemps on a voulu le retenir, je ne pense pas qu'il acceptera de laisser tomber une formule qui "gagne".

Par ailleurs Sarkozy ne va jamais essayer de mettre l'ensemble des idées du Fn en oeuvre! NON! Il se contentera de faire juste ce qu'il a dit et choisi dans l'ensemble, et surtout, il s'attaquera à des domaines et à des chantiers supposés plus faciles, car n disposant pas de groupes de pression prompts à apporter une résistance et une menace directe sur un scrutin.
Et ces couches-là sont souvent les mêmes, qui pêchent dans le jeu démocratique par manque d'organisation stratégique, de discipline de vote.
Les Blacks et les beurs de la république, puisque c'est bien d'eux qu'il s'agit, on le chic pour aller aux élections toujours en rangs dispersés, avec une dissémination d'autant plus marquée de leurs voix qu'elle inhibe toute forme de choix sur l'un ou l'autre candidat, sur l'une ou l'autre idée.

La France a certes de sproblèmes, mais les français issus de l'immigration ont d'autres problèles qui leur sont propres. On ne peut pas résoudre tous les problèmes avec la même formule miracle!!!!!

Et j'insiste sur cette spécificité française car si Nicolas Sarkozy s'est distingué dans sa capacité à aller chercher ailleurs, souvent ches les anglosaxons, ce qui marche sous le prétexte qu'il obtiendra aussi les même srésultats en appliquant les mêmes formules en France, la simple mentalité qui découle d'un passé et d'un passif propres à une nation suffirait à faire capoter de tels desseins, fussent-ils des plus nobles.

Et je ne prendrais que 2 exemples pour étayer mon propos: celui des heures supplémentaires et celui de l'immigration.
Sur le premier sujet, on sait qu'une part importante de la population active est capable d'avoir 2 jobs différents aux Etats-unis, et dans une moindre mesure en Angleterre. Une loi sur le travail plus souple et un système de sécurité sociale moins performant permettent cette situation.
Or en France, le "travailler plus pour gagner plus", slogan phare de Nicolas Sarkozy, ne passera pas comme lettre à la poste. D'abord, pour travailler plus il faut déjà que le travail supplémentaire existe, et donc que les entreprises aient des carnets de commande bien remplies, ce qui n'est pas le cas actuellement.
Ensuite le gouvernement dont Sarkozy a fait partie avait déjà alléger la loi sur les 35h, en défiscalisant une partie des heures supplémentaires, permettant alors à qui le vouliat, de disposer de 220 h en plus par an. Or les statistiques ont démontré que à peine une moitié des actifs avaient choisi de faire ces heures, avec un maximum autour de 120 sur les 220 possibles!!!!
Le travail se multiplie certes, mais encore faudrait-il pouvoir le créer.
Et sur la flexibilité proposée par Sarkozy, pour dire qu'on aiderait à former un ancien travailleur au chômage dans un domaine autre que celui qu'il connaissait, il y a aussi tout un travail à faire sur les mentalités.

Et pour le second exemple sur l'immigration, la France possède encore contrairement à l'Angleterre et a forciori aux EU, des territoires et des départements dits d'outre-mer, qui ont la particularité de présenter un tissu économique mais aussi une population et des réalités différentes de la "métropole". En outre la France a maintenu une ingérence politico-économique dans ses ex-colonies particulièrement subsahériennes, là où l'Angleterre a coupé les ponts pour ne garder qu'un tribune symbolique: le Commonwealth...

Ainsi donc, je pense que Sarkozy va tout faire pour montrer que sa démarche était bonne, à savoir aller chercher puis fidéliser les électeurs traditionnellement dévolus au FN.
Sarkozy a certainement le mérite d'avoir bousculé les choses en France, mais de ce que je vois de l'homme politique, je dirais que son mérite vaut prace que l'immobilisme et le consensuel était devenus la règle. Mais son élan pêche encore par manque de profondeur, car s'il identifie bien les problèmes et les zones d'étranglement, les solutions qu'il propose risquent fort de na pas apporter un résultat durable, vu que le manque de profondeur empêche justement de soigne le mal à la source!!!
Et il faut remarquer que Sarkozy s'en défend, en prétendant tantôt qu'il n'a pas à s'inscrire dans une logique du pardon pour des faits commis par ses prédecesseurs quand il évoque la colonisation ou l'esclavage par exemple, ou alors quand il prétend que celui qui reste sur la touche refuse de saisir les chances qui lui sont données.
Et rien que cette dernière approche de la non continuité à de quoi faire sourire, quand on remarque avec quelle sérieux TOUT le monde s'esta ccordé pour décrier le poids de la dette publique, avec une moyenne d'environ 30 000 euros/enfant français, dès sa naissance!!!!!!
Pourquoi donc, au nom du refus de la continuité des erreurs du passé, ne pas rayer cette ardoise qui a été établié par les ancêtres français!!!?
_________________
Après le barbarisme, le christianisme, l'esclavagisme, le colonialisme, le communisme, le capitalisme, l'islamisme et le mondialisme, l'heure du culturalisme arrivera bientôt...
Les notions d'exception et de diversité culturelles sont déjà en place, et nul doute que pour la suite de ce mouvement, l'Afrique aura beaucoup à apporter au Monde.

Le Très Illustre...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kapro
Grioonaute


Inscrit le: 27 Mai 2004
Messages: 33

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 17:06    Sujet du message: Sur le nouveau gouvernement Répondre en citant

Au vu de la composition du nouveau gouvernement, force est de constater qu'un certain désir de large ouverture a été réalisé.

Si Bernard Kouchner, nouveau ministre des Affaires étrangères est la figure la plus emblématique de l'ouverture à gauche, il faut noter que d'autres personnalités réputées ou transfuges du PS, ont aussi étét nommées à des postes de secrétariat d'état ou de Haut commissariat.

Le gouvernement ainsi formé avec ses 15 ministres et 4 secrétaires d'état est bien l'oeuvre de Nicolas Sarkozy, qui a personnellement choisi chacune les personnes et défini les contours de leurs attributions, depuis le premier ministre jusqu'au haut commissaire.

L'ouverture étendue à la gauche en passant naturellement par l'UDF, si elle est partiquée aujourd'hui, n'était pas du tout dans le programme du candidat Sarkozy. PAr contre ce slogan du choix des meilleurs partout où ils pouvaient se trouver était bien celui de Bayrou d'abord, puis un oeu de Royal qui dans l'entre deux-tours, était allée jusqu'à dire que des postes ministériels pouvaient être alloués dans son gouvernement à des UDF, y compris le premier ministère à Bayrou, en cas de victoire de sa part.

Mais au delà de la réalité des noms et des prérogatives présumées, qu'en est-il de la stratégie qui se cacherait derrière ces manoeuvres!?

Si on exclut Hervé Morin, ancien conseiller de campagne de Bayrou et donc UDF, on voit apparaître 4 figures de la gauche, dont Kouchner qui bien que disposant d'une renommée internationale ne possedait pas de mandat électif, puis Eric Besson l'ancien conseiller pour les affaires économiques de Royal (parti avant le 1er tour), Jean-Pierre Jouyet le conseiller de Jospin, et Martin Hirsch ancien président d'Emmaüs France, réputé proche de Royal aussi.

4 sur 19, ça fait autant de places qui n'ont pas été attribués à d'anciens fidèles de Sarkozy, ce qui pourraient les frustrer.
Plus encore, il serait intéressant de voir comment des personnalités qui en leur temps ont critiqué la méthode voire le programme de Sarkozy, feront pour l'appliquer à présent qu'elles font partie de son gouvernement.
En outre, on peut s'interroger sur la création d'une cellule spéciale au sein de l'Elysée, avec des prérogatives sur les affaires étrangères, qui pourraient grandement limiter la marge de manoeuvre d'un Kouchner souvent emprunt à se lâcher dans l'exercice de sa fonction, au nom de sa liberté de ton.
Par ailleurs le nouveau découpage des super ministères, avec des champs d'attributions très étendus, risquent fort d'alourdir l'appareil de l'état là où l'idée maîtresse est la recherche des synergies pour une amélioration de l'efficacité.

Mais le fin mot de l'histoire est que l'air de rien, Sarkozy poursuit avec sa stratégie d'occupation du terrain, en plus d'un certain souci de garder la manoeuvre. Il entend tuer dans l'oeuf les velléités d'un centre nouveau et indépendant soulevées par Bayrou, tout en démobilisant la gauche de façon à rester le seul maître du jeu.

Ainsi l'UMP serait à la fois la majorité et la seule pposition véritable...

Affaire à suivre...
_________________
Après le barbarisme, le christianisme, l'esclavagisme, le colonialisme, le communisme, le capitalisme, l'islamisme et le mondialisme, l'heure du culturalisme arrivera bientôt...
Les notions d'exception et de diversité culturelles sont déjà en place, et nul doute que pour la suite de ce mouvement, l'Afrique aura beaucoup à apporter au Monde.

Le Très Illustre...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tata
Grioonaute 1


Inscrit le: 16 Juin 2004
Messages: 121
Localisation: belgium

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 20:55    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:
tata a écrit:
tu as raison pour l'aspect gouvernement vitrine en attendant les legislatives , mais ça fait quand meme quelque chose qu'il auras fallu attendre SARKOZY pour voir un immigré d'afrique occupper un vrai poste ministériel dit régalien , le garde de sceau en france c'est pas rien , elle devient la première des magistrates ........jusque là avec les begag , koffi yamgname et autres c'était des postes assez caricatural et sans grande importance.


Tous ceux qui raisonnent à court terme (ou plutôt qui se contentent de gober ce que les médias mettent à leur portée, plutôt que de raisonner) feront la même conclusion : ah ben ouiche alors, c'est bien une immigrée à la Justice ! Rolling Eyes entendu Nabotléon II déclarer tout à l'heure à la radio : "Imaginez tous ces jeunes convaincus d'une justice à deux vitesses... Rachida Dati à la Justice, c'est un formidable message d'espoir !"... On te voit à peine venir avec tes grandes talonettes, toi... Rolling Eyes Le pire, c'est que ça fonctionne, sur les gogos. On nous a mis un ***noir***, chouette, ça va changer ! On nous a mis un Arabe, cool, les choses bougent en France !

Ah ouiche, alors, c'est comme Condie Rice aux USA, quel message d'espoir que de mettre en avant ces robots arrivistes en jupe (je pense la même chose de ceux qui sont en pantalon), totalement dénués de scrupules Mad

Enfin bref, Rachida DATI à la Justice : une vrai calammité, mais pas tant que l'arrivée de Bernard KOUCHNER au Quai d'Orsay Sad
http://www.planetenonviolence.org/Quai-d-Orsay,-Kouchner-le-Droit-d-Ingerence-s-Installe_a1233.html

Kouchner, théoricien de l'impérialisme humanitaire, grand françafricain devant l'Eternel, chaud partisan de la Guerre en Irak, et on le voit déjà venir sur le Darfour... Bref, une vraie CATA Evil or Very Mad

Par contre, en ce qui concerne l'image, on peut concéder sans mal un sans-faute à Nabotléon II. Les débuts calamiteux de son règne (dîner au Fouquet's avant d'aller rejoindre le peuple qui l'a élu, "retraite" maltaise, rien à battre du 8 mai), seront balayés par les choix marketing qu'il a fait cette semaine :

- cérémonie d'intronisation glamourissime (les jambes de Cecilia et de ses filles, le petit Louis si attendrissant, tout ce vent de blondeur et de jeunesse pour raffraîchir l'Elysée !)
- l'ultime récupération : celle d'un jeune martyr résistant communiste (j'attends déjà la récupération de Césaire ou de Fanon... Rolling Eyes )
- le footing avec son nouvau Premier Ministre (salut les d'jeunes, alors, ça bouge à l'Elysée... Wink )
et pour finir
- le gouvernement de la mort, celui dont tout le monde a rêvé (du moins, sur le papier) sans jamais avoir eu les couilles de le faire : parité parfaite hommes/femmes, ouverture à gauche, immigrée de service, bref, la totale, quoi.

Du coup, l'effet d'annonce est tellement fort que pas grand monde n'ira chipoter sur le parcours politique des uns et des autres. Vous pouvez le consulter ici quand même :
http://www.lesechos.fr/info/france/300170081.htm

J'attends tout de même le VRAI gouvernement, celui d'après les Législatives (souvenez-vous des "Juppettes" en 1995...).

Mais pour l'instant, faisons comme toto : profitons de cette poudre dont on nous met plein les yeux... Rolling Eyes (vivement le prochain Paris Match...)


Quoi qu'il en soit c'est une fierté par les minorités qui ont message qu'ils peuvent reussir par le merite , il ya pas que le foot et la musique pour sortir des HLM ,Sarkozy au moins ne resume pas ses immigrés dans un rôle d'applaudisseur automatique comme vous autres les segolatres du PS , j'aime assez cette reaction que j'ai lu quelque part qui resume la situarion des immigrés du PS dont tu fait parti........

je cite , SALEM : "la gauche aime bien les gens issus de l'immigration mais condition que ce soit des defavorises qu'elle peut instrumenter . Nicolas Sarkozy issus lui meme de l'immigration n'a pas heureusement la meme approche.il faudra vous y faire les gauchos toujours pront a trouver les autres fachos "

autre citation ? RACHID :"la faute à la gauche
La gauche c'est toujours servie de la deuxième et maintenant la troisième génération d'immigrés (en loccurence les beurs) de masse électorale en les manipulant trés habilement malheuresement pour elle (la gauche) a trés sous estimé cette génération qui fait des études ,s'implique dans la vie sociale et politique pour le pays qui est le leur, la France .Fini "la marche des beurs" et création d'associations instrumentalisées "sos racisme" pour les besoins du PS et oui ils s'en sont rendu compte les "minoritées visibles" .Il faut savoir que des militants de gauche d'origine maghrébine se sont impliqué dans le combat politique et celà depuis des années ,par contre quand l'un deux voulait se présenter à une circonscription on l'en dissuadé en lui disant "la France n'est pas encore prête" combien de fois ai-je entendu cette phrase !!! Dernièrement encore des militants ont rendus leur cartes au PS pour ces même raisons .Le temps de la récupération "fond de commerce" du PS à l'égard des immigrés est terminé ,le masque est tombé .En ce qui concerne Rachida Dati sachez que malgrés ses qualitées si elle aurait été avec le PS et que le PS aurait accédé au pouvoir lors de ces derniers élections ...elle n'aurait jamais obtenu un poste comme celui qu'elle vient d'obtenir dans le gouvernenement Sarkozy ,elle s'en serait retourné à ces pénates aprés la campagne et comme explication on lui aurait dit qoi à votre avis ? .... La sempiternelle excuse bidon "La France n'est pas encore prête" à tout l'appareillage politique du PS je tiens à vous dire arrêté de nous prendre pour des CONS, la France n'est pas aussi raciste que vous voulez nous faire croire ,suite a votre comportement on se demande bien qui est raciste ! Aussi lors de cette campagne on a vu subitement parachuté Nadjet Belkacem porte parole de Ségolène Royal ben oui le problème c'est aprés s'avoir fait devancé par l'UMP ....pas de chance ".........

Je suis aussi surpris par autre chose en moins d'une journée HOLLANDE met dehors du PS Kouchnet qui participe au gouvernement sarkozy car il estime être convaincu par son discours international et quand FRECHE disait qu'il ya avait trop de noirs dans l'équipe de france de foot , Hollande a attendu des mois pour reagir , encore c'etait sous forte pression............
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
OGOTEMMELI
Super Posteur


Inscrit le: 09 Sep 2004
Messages: 1498

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 21:03    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:
Tous ceux qui raisonnent à court terme (ou plutôt qui se contentent de gober ce que les médias mettent à leur portée, plutôt que de raisonner) feront la même conclusion : ah ben ouiche alors, c'est bien une immigrée à la Justice ! Rolling Eyes entendu Nabotléon II déclarer tout à l'heure à la radio : "Imaginez tous ces jeunes convaincus d'une justice à deux vitesses... Rachida Dati à la Justice, c'est un formidable message d'espoir !"... On te voit à peine venir avec tes grandes talonettes, toi... Rolling Eyes Le pire, c'est que ça fonctionne, sur les gogos. On nous a mis un ***noir***, chouette, ça va changer ! On nous a mis un Arabe, cool, les choses bougent en France !

Ah ouiche, alors, c'est comme Condie Rice aux USA, quel message d'espoir que de mettre en avant ces robots arrivistes en jupe (je pense la même chose de ceux qui sont en pantalon), totalement dénués de scrupules Mad

Rachidi Dati a défendu avec beaucoup de conviction et de talent le programme électoral de Nicolas Sarkozy. Il n'y a aucun déterminisme "ethnique" qui dispose à être de gauche ou de droite. Un des enseignements de ces présidentielles, c'est précisément que désormais, aucun vote n'appartient d'emblée à un parti, fût-il prétendument de gauche : rien que des offres politiques SEGMENTEES qui tentent de rencontrer chaque électeur : d'ailleurs dans certains départements afro-antillais de France, on a quasiment plébiscité le champion de la lutte contre la "Repentance", en privilégiant probablement d'autres éléments de son programme...

Je viens d'entendre Fillon dire (en substances) que la gauche en avait rêvé, mais c'est Sarkozy qui aura confié un ministère régalien à une jeune personne, fût-elle d'ascendance magrhébine!!!, en raison de ses convictions et de ses compétences politiques. C'est juste être fair play que de le lui accorder, en effet...

Une jeune magistrate va donc conduire une politique judiciaire en laquelle elle croit, et qu'elle a défendue bec et ongle. Bien que je réprouve évidemment ladite politique, je dois reconnaître que la nouvelle Garde des Sceaux est fidèle à ses propres convictions, et ne s'est donc pas reniée par ambition ou opportunisme : nombre de ses collègues pourtant renommés ne peuvent pas en dire autant...

Beaucoup de méritocrates façon Rachida Dati sont sincèrement convaincus que des jeunes laissés pour compte qui échouent à être majors de leur promotion au lycée doivent recevoir des coups de gourdin sur la tronche, au moindre écart de conduite ; ne serait-ce que pour les empêcher de déranger tous les lèvent-tôt-qui-en-veulent-jusqu'à-la-moooorrrt...

Dommage pour nous qui sommes d'un tout autre avis que ces Méritocrates aient enlevé le morceau. A ce propos, j'ai une réelle réserve sur l'interprétation couramment faite de la (large) victoire de Sarkozy : les sondeurs nous expliquent qu'il a suscité une forte adhésion électorale, outre le tout-sauf-Royal, y compris de gauche, mais surtout de l'extrême droite.

Eh bien, je suis convaincu que NabotLéon doit davantage sa victoire au fait que, d'une part il est parti en campagne beaucoup plus tôt que ses principaux concurrents, dès sa prise de l'UMP, et surtout dès son arrivée à la Place Beauveau. Pendant environ deux ans, il a été le seul candidat officieusement déclaré, cumulant les moyens aussi bien de son Parti que ceux du Ministère de l'Intérieur en vue de la promotion de sa candidature : jamais cela ne s'est vu, et ça a payé.

D'autre part, il doit cette victoire à l'imprération de ses concurrents, lesquels sont partis beaucoup trop tardivement en campagne, avec des équipe moins bien structurées, dont ils n'ont pas su tiré le meilleur parti (sans ignorer des intrigues infectes au sein du PS...).

Bref, je crois profondément que le programme de Mme Royal est largement meilleur. Mais le candidat le mieux préparé l'a emporté, malgré un programme médiocre et trop douloureux pour les plus nécessiteux. Les prochains mois prouveront qu'en 2007 il n'est pas possible d'infliger du "Thatchérisme Reaganomique" à des Français qui se serrent la ceinture déjà depuis des décennies, ont été essorés par des politiques de rigueur, modération salariale, déprotection sociale, etc.

Présenter le Reaganisme rance comme une nouvelle offre politique de rupture, près de vingt ans après les désatres que cela a provoqués partout où les dirigeants ont été assez fous pour le faire, c'est proprement la grosse escroquerie de ces Présidentielles 2007 : Time will tell...


Citation:
Enfin bref, Rachida DATI à la Justice : une vrai calammité, mais pas tant que l'arrivée de Bernard KOUCHNER au Quai d'Orsay Sad
Kouchner, théoricien de l'impérialisme humanitaire, grand françafricain devant l'Eternel, chaud partisan de la Guerre en Irak, et on le voit déjà venir sur le Darfour... Bref, une vraie CATA Evil or Very Mad

Le Kouchner fait seulement pitié. Il n'a jamais été vraiment de gauche. A toujours été du côté de sa carrière personnelle, de son image médiatique, et de son égo surdimensionné. En Afrique, quelques uns s'en souviennent encore comme celui qui aurait livré des armes à des belligérants de la guerre du Biafra, sous couvert d'action humanitaire : une vraie barbouze déguisée en "French Doctor", qui a toujours été favorable à la politique du pire dans les conflits internationaux, pour ensuite aller faire l'humanitaire cathodique. Pour rappel, la guerre du Biafra avait été fomentée par la france de De Gaulle contre le Nigéria, en vue de le délester de sa région pétrolifère du Delta. L'homme-lige françafricain de cette tentative de sécession était FH Boigny : cela ressemble furieusement au scénario actuel du Darfour, où l'on tente de privé un pays désigné comme faisant partie de "l'axe du mal" de ses réserves pétrolifères supposément destinées à financer le terrorisme international estampillé "Al Qaïda"...
_________________
http://www.afrocentricite.com/
Umoja Ni Nguvu !!!

Les Panafricanistes doivent s'unir, ou périr...
comme Um Nyobè,
comme Patrice Lumumba,
comme Walter Rodney,
comme Amilcar Cabral,
comme Thomas Sankara,
Et tant de leurs valeureux Ancêtres, souvent trop seuls au front...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 23:05    Sujet du message: Répondre en citant

Post reclassé :

sobeck a écrit:
Aucun noir n'est nommé dans le gouvernement Sarkozy ! 6 millions de Noirs devenus soudainement invisibles. Whaouuuuuuu ! Quelques grioonautes se sont réjouis de la nomination de Rachida Dati! Big deal ! Sad Un peu de patience car la semaine prochaine, ils auront de vraies raisons pour se réjouir avec la nomination de Rama Yade au strapontin de la francophonie ! Crying or Very sad Si j'étais Madame Yade, je refuserais et je le ferais savoir !

Il n'y a même plus de ministère d'Outremer puisque l'Outremer sera désormais sous l'égide du ministère de l'intérieur ! Ca fait quand même tout drôle ! Rolling Eyes Bref, les quelques 60 % de Guadeloupéens qui ont voté pour Sarko au second tour doivent eux aussi se sentir tout drôle aujourd'hui ! Wink

Ce n'est un secret pour personne que Nicolas Sarkozy n'aime pas les Noirs... Pire, il nous méprise cordialement car il sait que nous ne représentons rien, que nous sommes divisés et totalement inconsistants ! Surtout nos intellos, nos "représentants" et nos "leaders" de second ordre.

Le CRAN qui se targue de représenter les Noirs, "Tous les Noirs !", le CRAN qui se vante de regrouper plus d'un millier d'associations (rien que ça ! mdrrr Laughing), en dehors de ses responsables qui font semblant d'y croire, Sarko, lui, sait pertinemment que le CRAN est une coquille vide qui ne regroupe tout au plus qu'une centaine d'associations ! Sarko sait surtout que les dirigeants du CRAN ainsi que d'autres représentants de la communauté noire style Karam et Ribbe ne sont que d'aimables plaisantins qui ne rêvent que de paillettes et de Garden Party à l'Elysée et que la vraie cause des Noirs leur échappe totalement ! C'est pour ça que Sarko se permet de nous mépriser aussi ouvertement ! Il ne s'en cache même pas !

Selon le sondage CRAN/TNS SOFRES, il paraît qu'il y a 1,8 millions de Noirs en âge de voter. Les responsables du CRAN ont fait des gorges chaudes à propos de ce sondage or Sarko, lui, s'en fout comme de l'an quarante car il sait pertinemment que tout ça n'est de la com de la part de quelques "melanos" en mal de pub !

Les dirigeants du CRAN ne se sentent pas gênés pour autant car parions que dans quelques jours (ou au plus tard dans quelques semaines) ils quémanderont un rendez-vous auprès de Sarko ! Pourquoi faire ?

On ne pourra pas les empêcher d'aller quémander ce rendez-vous auprès du "président de la république" (comme ils l'ont déjà fait dans le passé auprès de Chirac et de ses ministres) car c'est l'unique raison pour laquelle ils ont contribué à créer le CRAN. Toutefois, qu'ils sachent au moins que Sarko n'a pas hésité une seconde à humilier de grosses pointures comme Thuram quand il les rencontre, alors eux...


NB : la Guadeloupe n'a pas voté SarKKKo à 60%, elle a basculé de justesse sur la candidate dite de gÔche au second tour, par 50,8%. C'est la Martinique qui a voté Royal à 60% au second tour. Je me demande toujours où certains Grioonautes vont chercher leurs chiffres dès qu'il faut parler des votes dans les colonies, c'est pourtant pas bien compliqué à trouver... Rolling Eyes
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 23:26    Sujet du message: Répondre en citant

tata a écrit:
Quoi qu'il en soit c'est une fierté par les minorités qui ont message qu'ils peuvent reussir par le merite , il ya pas que le foot et la musique pour sortir des HLM ,

Et c'est bien pour celà que ce sont toujours les gouvernements de droite qui l'ont fait : le négro ou le bougnoule de service (quitte à se faire traiter comme Léon Bertrand ou Azouz Begag en coulisses, mais c'est pas grave Rolling Eyes ), ça marche toujours auprès des gogos...

tata a écrit:
Sarkozy au moins ne resume pas ses immigrés dans un rôle d'applaudisseur automatique comme vous autres les segolatres du PS , j'aime assez cette reaction que j'ai lu quelque part qui resume la situarion des immigrés du PS dont tu fait parti........

T'as vu ça dans quel film, que je fais partie du PS ? Rolling Eyes Ah oui, c'est vrai, dans ta logique de raisonnement légèrement limitée, être anti-SarKKKo = faire partie du PS, c'est vrai, apparemment, il t'est difficile d'aller au delà en termes de réflexion... C'est pas faute d'avoir indiqué que je n'ai jamais rien attendu de Ségolène-Soeur Sourire-Mission accomplie, n'ayant jamais voté pour elle mais contre le Nabot. Mais bon, tout ça est bien simple, mais ça te passe au dessus... Rolling Eyes

tata a écrit:
je cite , SALEM : "la gauche aime bien les gens issus de l'immigration mais condition que ce soit des defavorises qu'elle peut instrumenter . Nicolas Sarkozy issus lui meme de l'immigration n'a pas heureusement la meme approche.il faudra vous y faire les gauchos toujours pront a trouver les autres fachos "

autre citation ? RACHID :"la faute à la gauche
La gauche c'est toujours servie de la deuxième et maintenant la troisième génération d'immigrés (en loccurence les beurs) de masse électorale en les manipulant trés habilement malheuresement pour elle (la gauche) a trés sous estimé cette génération qui fait des études ,s'implique dans la vie sociale et politique pour le pays qui est le leur, la France .Fini "la marche des beurs" et création d'associations instrumentalisées "sos racisme" pour les besoins du PS et oui ils s'en sont rendu compte les "minoritées visibles" .Il faut savoir que des militants de gauche d'origine maghrébine se sont impliqué dans le combat politique et celà depuis des années ,par contre quand l'un deux voulait se présenter à une circonscription on l'en dissuadé en lui disant "la France n'est pas encore prête" combien de fois ai-je entendu cette phrase !!! Dernièrement encore des militants ont rendus leur cartes au PS pour ces même raisons .Le temps de la récupération "fond de commerce" du PS à l'égard des immigrés est terminé ,le masque est tombé .

Assez d'accord avec ces commentaires, par contre. Un des points positifs de cette élection, c'est que les masques sont tombés, du côté du PS. L'éternelle rengaine "la France n'est pas encore prête" a encore été servie récemment à l'antillaise George Pau-Langevin, avant que Victorin Lurel (Pt PS de la Région Guadeloupe) ne fasse pression pour qu'elle soit investie aux Législatives en Région Parisienne. Sur ce point, le PS s'est plus que foutu de la gueule des gens.

Pour autant, reste à voir si les magrhébins de l'UMP seront juste de la poudre aux yeux, s'ils seront utilisés juste pour appater des électorats spécifiques, ou si quelque chose de vraiment positif en émergera (j'en doute fort, mais je préfèrerais me tromper Confused )

tata a écrit:
En ce qui concerne Rachida Dati sachez que malgrés ses qualitées si elle aurait été avec le PS et que le PS aurait accédé au pouvoir lors de ces derniers élections ...elle n'aurait jamais obtenu un poste comme celui qu'elle vient d'obtenir dans le gouvernenement Sarkozy ,elle s'en serait retourné à ces pénates aprés la campagne et comme explication on lui aurait dit qoi à votre avis ? .... La sempiternelle excuse bidon "La France n'est pas encore prête" à tout l'appareillage politique du PS je tiens à vous dire arrêté de nous prendre pour des CONS, la France n'est pas aussi raciste que vous voulez nous faire croire ,suite a votre comportement on se demande bien qui est raciste ! Aussi lors de cette campagne on a vu subitement parachuté Nadjet Belkacem porte parole de Ségolène Royal ben oui le problème c'est aprés s'avoir fait devancé par l'UMP ....pas de chance ".........

En ce qui concerne Rachida DATI, tout le monde s'étonne de la rapidité de son parcours, un vrai conte de fée, à chaque étape de son parcours, elle tombait sur THE bonne personne qu'il fallait pour lui ouvrir des portes, financer ses études, etc, etc... Excusez-moi, mais des Africains et autres Maghrébins brillantissimes, j'en ai croisé dans mon parcours étudiants, hors, bizarre ? les portes ne se sont jamais ouvertes devant eux de la sorte par la suite, malgré leurs diplômes et leur motivation, on se demande ce qui a bien pu fonctionner dans le cas de Mme DATI (je ne suis pas la seule à spéculer... Laughing )

tata a écrit:
Je suis aussi surpris par autre chose en moins d'une journée HOLLANDE met dehors du PS Kouchnet qui participe au gouvernement sarkozy car il estime être convaincu par son discours international et quand FRECHE disait qu'il ya avait trop de noirs dans l'équipe de france de foot , Hollande a attendu des mois pour reagir , encore c'etait sous forte pression............

Je suis désormais convaincue que l'unique objectif de François HOLLANDE est de dynamiter ce qui reste du PS, afin d'éliminer tout ce qui reste comme opposition en France, ce qui n'est guère étonnant de la part de cet atlantiste qui, contrairement à Nabotléon, ne dit pas son nom Evil or Very Mad

OGOTEMMELI a écrit:
Rachidi Dati a défendu avec beaucoup de conviction et de talent le programme électoral de Nicolas Sarkozy.

OGO, depuis quand aboyer comme un roquet sur le moindre opposant au programme de son candidat, telle la voix de son maître, est-il caractéristique d'une quelconque conviction ou talent ? Rolling Eyes Faut arrêter, là, Mme DATI n'a de talent que la force de son opportunisme Mad
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sobeck
Grioonaute 1


Inscrit le: 22 Oct 2005
Messages: 133

MessagePosté le: Ven 18 Mai 2007 23:31    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:
Post reclassé :

sobeck a écrit:
Aucun noir n'est nommé dans le gouvernement Sarkozy ! 6 millions de Noirs devenus soudainement invisibles. Whaouuuuuuu ! Quelques grioonautes se sont réjouis de la nomination de Rachida Dati! Big deal ! Sad Un peu de patience car la semaine prochaine, ils auront de vraies raisons pour se réjouir avec la nomination de Rama Yade au strapontin de la francophonie ! Crying or Very sad Si j'étais Madame Yade, je refuserais et je le ferais savoir !

Il n'y a même plus de ministère d'Outremer puisque l'Outremer sera désormais sous l'égide du ministère de l'intérieur ! Ca fait quand même tout drôle ! Rolling Eyes Bref, les quelques 60 % de Guadeloupéens qui ont voté pour Sarko au second tour doivent eux aussi se sentir tout drôle aujourd'hui ! Wink

Ce n'est un secret pour personne que Nicolas Sarkozy n'aime pas les Noirs... Pire, il nous méprise cordialement car il sait que nous ne représentons rien, que nous sommes divisés et totalement inconsistants ! Surtout nos intellos, nos "représentants" et nos "leaders" de second ordre.

Le CRAN qui se targue de représenter les Noirs, "Tous les Noirs !", le CRAN qui se vante de regrouper plus d'un millier d'associations (rien que ça ! mdrrr Laughing), en dehors de ses responsables qui font semblant d'y croire, Sarko, lui, sait pertinemment que le CRAN est une coquille vide qui ne regroupe tout au plus qu'une centaine d'associations ! Sarko sait surtout que les dirigeants du CRAN ainsi que d'autres représentants de la communauté noire style Karam et Ribbe ne sont que d'aimables plaisantins qui ne rêvent que de paillettes et de Garden Party à l'Elysée et que la vraie cause des Noirs leur échappe totalement ! C'est pour ça que Sarko se permet de nous mépriser aussi ouvertement ! Il ne s'en cache même pas !

Selon le sondage CRAN/TNS SOFRES, il paraît qu'il y a 1,8 millions de Noirs en âge de voter. Les responsables du CRAN ont fait des gorges chaudes à propos de ce sondage or Sarko, lui, s'en fout comme de l'an quarante car il sait pertinemment que tout ça n'est de la com de la part de quelques "melanos" en mal de pub !

Les dirigeants du CRAN ne se sentent pas gênés pour autant car parions que dans quelques jours (ou au plus tard dans quelques semaines) ils quémanderont un rendez-vous auprès de Sarko ! Pourquoi faire ?

On ne pourra pas les empêcher d'aller quémander ce rendez-vous auprès du "président de la république" (comme ils l'ont déjà fait dans le passé auprès de Chirac et de ses ministres) car c'est l'unique raison pour laquelle ils ont contribué à créer le CRAN. Toutefois, qu'ils sachent au moins que Sarko n'a pas hésité une seconde à humilier de grosses pointures comme Thuram quand il les rencontre, alors eux...


NB : la Guadeloupe n'a pas voté SarKKKo à 60%, elle a basculé de justesse sur la candidate dite de gÔche au second tour, par 50,8%. C'est la Martinique qui a voté Royal à 60% au second tour. Je me demande toujours où certains Grioonautes vont chercher leurs chiffres dès qu'il faut parler des votes dans les colonies, c'est pourtant pas bien compliqué à trouver... Rolling Eyes


Toutes mes excuses, Madame...
Rectifiactif : Guadeloupe, second tour :

Mme Ségolène ROYAL 64 261 38,28
M. Nicolas SARKOZY 71 568 42,63

Martinique, second tour :

Mme Ségolène ROYAL 77 266 48,48
M. Nicolas SARKOZY 53 825 33,77

J'espère que les chiffres sont bons cette fois. Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Sam 19 Mai 2007 16:28    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:
Pour autant, reste à voir si les magrhébins de l'UMP seront juste de la poudre aux yeux, s'ils seront utilisés juste pour appater des électorats spécifiques, ou si quelque chose de vraiment positif en émergera (j'en doute fort, mais je préfèrerais me tromper Confused )

Je ne me fais pas d´illusion. Il suffit de voir tous les beaux gosses de l´UMP, qui ont/auront la préférance lors des promotions, et ce même malgré la discrimination positive "à la francaise". Comme quoi, il y aura beaucoup de prétendants/rêveurs (issus de l´immigration) et peu, mais alors TRES PEU de promus. La concurrence sera rude et certains resteront sur le tapis. Pas moi, car je ne m´y lancerai pas.
Par contre, je ne manquerai pas de faire remarquer l´inertie collective qui a marqué cette élection. C´est comme si pour certains, la France existe depuis l´UMP. Et pourtant... Ils y vont sans retenue contre le PS. Mais au fait, la France n´est-elle pas un pays de droite depuis des lustres? La discrimination n´y existe-t-elle pas depuis?
En outre, qui connaissait ces Dati et Yade avant l´UMP? QUI??? Qui n´a pas trimé, fait la plonge, gardé les vieux, etc. pendant ses études? Si pour certains ces figures colorées qu´on nous brandit aujourd´hui sont des "exemples de réussite" isolés alors je les plains. Ouvrez grand vos yeux et soyeux curieux!!! Il y en a partout dans cette France des jeunes issus de l´immigration qui sont tout aussi brillants, sinon plus. Mais est-ce que Simone Weil a suffisamment d´yeux pour tous?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lolo01
Bon posteur


Inscrit le: 02 Oct 2005
Messages: 565

MessagePosté le: Sam 19 Mai 2007 17:51    Sujet du message: Répondre en citant

Vous croyez à quoi, en dansant le ndombolo, le zouk et le coupé décallé tous les jours au lieu de réfléchir à s'organiser pour mieux peser dans ce pays, on arrive à occuper de hautes fonctions. De Gaston Monnerville à Taubira traversée du désert pour les Nègres, même nos frères antillais qui ont des talents adhérents à l'UMP ils sont inexistants sur l'échiquier politique. Et quand on voit une beurette qui arrive à tirer son épingle du jeu et voilà certains négro crient à la victoire. Victoire de quoi ?
_________________
Le vrai ennemi de l'homme noir est l'homme noir lui même.

Découvrir ce blog :
http://identitenegre.blogspot.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joseleñ
Bon posteur


Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 763

MessagePosté le: Sam 19 Mai 2007 19:23    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine
Citation:
"les portes ne se sont jamais ouvertes devant eux de la sorte par la suite, malgré leurs diplômes et leur motivation, on se demande ce qui a bien pu fonctionner dans le cas de Mme DATI (je ne suis pas la seule à spéculer... ) "


Si elle l'a fait pour les siens, pourquoi n'en ferais-tu pas autant pour nous ? Derrière ton clavier, tu dois être belle à croquer, non Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joseleñ
Bon posteur


Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 763

MessagePosté le: Sam 19 Mai 2007 20:12    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine
Citation:
"En ce qui concerne Rachida DATI, tout le monde s'étonne de la rapidité de son parcours, un vrai conte de fée, à chaque étape de son parcours, elle tombait sur THE bonne personne qu'il fallait pour lui ouvrir des portes, financer ses études"

Vouloir égratigner l'image de Rachida Dati ne peut que desservir la femme que tu es et la noire pleine d'ambitions qui anime ce forum. Aurais-tu la mémoire courte ? Tu es pratiquement devenue la patronne du forum grioo. Devons-nous en déduire que tu aurais...euh ! Avec Kainfry ?

Chaque réussite des minorités invisibles les yeux ouverts de France devrait être saluée et tenir d'exemple pour les autres. Quel que soit le parcours de Rachida Dati, l'histoire retiendra qu'elle était arabe, femme, Magistrate et puis Garde des sceaux...

Bien à toi...

Revenir en haut
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier_Daan
Bon posteur


Inscrit le: 16 Mai 2006
Messages: 569

MessagePosté le: Sam 19 Mai 2007 22:56    Sujet du message: Répondre en citant

Joseleñ a écrit:
Chaque réussite des minorités invisibles les yeux ouverts de France devrait être saluée et tenir d'exemple pour les autres. Quel que soit le parcours de Rachida Dati, l'histoire retiendra qu'elle était arabe, femme, Magistrate et puis Garde des sceaux...

Bien à toi...

Revenir en haut

Si j´ai bien saisi Chabine, son point de discussion c´est bien cette réussite (et son contenu) des individus issus de l´immigration noire et maghrébine. Bref non-blanche. C´était aussi un sujet pour moi, avant. Mais depuis, c´en est plus un, tellement réussite un concept..... un peu trop élastique!!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Katana
Bon posteur


Inscrit le: 23 Déc 2005
Messages: 669

MessagePosté le: Dim 20 Mai 2007 02:51    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:


L'Identité nationale déjà en crise

A peine investi, Brice Hortefeux doit faire face à la démission

d'historiens de la CNHI.
Par Catherine COROLLER
QUOTIDIEN : samedi 19 mai 2007


Apeine nommé ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Codéveloppement, Brice Hortefeux doit faire face à une crise. Vendredi, huit des douze historiens composant le comité d'histoire de la future Cité nationale de l'histoire de l'immigration (CNHI) ont démissionné pour protester contre la création d'un ministère associant immigration et identité nationale. «Il n'est pas dans le rôle d'un Etat démocratique de définir l'identité», affirment ces chercheurs parmi les plus prestigieux (dont Patrick Weil et Gérard Noiriel). «Ce rapprochement s'inscrit dans la trame d'un discours stigmatisant l'immigration, dénoncent-ils. Là où le pari de la CNHI était celui du rassemblement tourné vers l'avenir, autour d'une histoire commune que tous étaient susceptibles de s'approprier.»

A priori, la démission de ces historiens ne remet pas en cause l'ouverture de la CNHI. Ce musée, voulu par Jacques Chirac, doit en effet ouvrir cet été. «Ces chercheurs ont pris une position d'historiens indépendants. Il ne s'agit pas d'une prise de position contre le projet [de création de la Cité de l'immigration,», insiste Patricia Sitruk, directrice générale du musée.

Hier, les membres du collectif Uni(e)s contre une immigration jetable ont également critiqué la création d'un tel ministère, affirmant que lorsque «l'Etat s'approprie l'identité nationale, la xénophobie est là». France Terre d'asile s'interroge pour sa part sur la «cohérence» d'un ministère réunissant immigration, intégration et codéveloppement. Ce dernier n'ayant, selon l'association, aucune «vocation à la maîtrise des flux migratoires», il ne peut «s'inscrire dans une logique sécuritaire de fermeture de frontières».


http://www.liberation.fr/actualite/politiques/254809.FR.php



Il reste encore quelques esprits lucides.

C'est bon signe.
_________________
"Nous avons accepté l'inacceptable"
JP Bemba
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joseleñ
Bon posteur


Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 763

MessagePosté le: Dim 20 Mai 2007 07:14    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan
Citation:
Si j´ai bien saisi Chabine, son point de discussion c´est bien cette réussite (et son contenu) des individus issus de l´immigration noire et maghrébine. Bref non-blanche. C´était aussi un sujet pour moi, avant. Mais depuis, c´en est plus un, tellement réussite un concept..... un peu trop élastique!!!



Tu interviens pour quoi au juste, pour défendre une pensée qui t'est unique ou pour éclaircir les propos que nous pouvons tous lire ? Si tu as une discussion privée en dehors du forum avec elle, tu excuseras mon écart.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sang froid
Grioonaute 1


Inscrit le: 18 Juin 2006
Messages: 203

MessagePosté le: Dim 20 Mai 2007 08:08    Sujet du message: Interview de N. Sarkozy sur sa politique internationale Répondre en citant

N. Sarkozy a accordé une interview à la revue "Politique Internationale". Le texte intégral se trouve sur le portail du ministère des affaires étrangères. Voici quelques extraits ayant trait à l'immigration et à la présence des bases militaires françaises en Afrique.

http://www.diplomatie.gouv.fr/actu/bulletin.asp?liste=20070516.html#Chapitre4


Citation:

....
Q - Dans le même ordre d'idées, faut-il réguler l'immigration à l'échelle mondiale ?

R - Nous devons arriver à une gestion concertée des migrations entre pays d'accueil, pays d'origine et pays de transit, tout en étant particulièrement fermes dans la lutte contre l'immigration illégale. Dans une Europe qui se construit autour du principe de libre circulation des personnes, la politique d'immigration aurait beaucoup à gagner à être définie au niveau communautaire. Avec nos partenaires européens, nous devons collaborer plus étroitement avec les principaux pays d'origine afin de lutter ensemble et plus efficacement contre les filières d'immigration illégale et mettre en oeuvre une politique d'immigration concertée qui prenne en compte tant les besoins des pays de destination que ceux des pays d'origine. Notre politique d'immigration doit également se doubler d'une véritable politique de codéveloppement afin de lutter contre la pauvreté qui est la première cause de l'immigration.

Autre chantier qu'il faudra ouvrir, même si ce n'est pas à très court terme : celui d'un traité sur les migrations internationales. La communauté internationale s'est organisée pour coopérer dans la gestion des grands enjeux planétaires : le développement, la santé, l'environnement, la mer, la sécurité aérienne, l'espace, le droit du travail, etc. Curieusement, les migrations internationales ne font l'objet d'aucune régulation à l'échelle mondiale et sont abandonnées au chaos planétaire. Le traité international sur les migrations auquel je songe comporterait des droits et des devoirs pour les Etats et, également, pour les migrants. Une Agence internationale des migrations serait chargée de veiller à l'application de ce traité.

Q - Vous avez souvent rappelé votre attachement aux Droits de l'Homme. On a pourtant coutume de dire qu'une bonne diplomatie ne se fait pas avec de bons sentiments...

R - L'expérience prouve le contraire. Les Etats-nations ne sont plus les acteurs uniques sur la scène internationale. De nouveaux pouvoirs et de nouveaux enjeux ont émergé. Qui aurait cru que les Droits de l'Homme allaient gagner si vite une valeur universelle, grâce notamment aux ONG ? Qui aurait pensé que la vie des femmes, leurs droits, leur intégrité physique, constitueraient un enjeu international, porté par les femmes elles-mêmes ? J'ai eu l'occasion de le dire à Bamako, à Cotonou et à Dakar : à rebours des discours convenus, l'Afrique s'enorgueillit de compter aujourd'hui plusieurs belles démocraties solidement ancrées et renforcées par plusieurs alternances réussies.

Ceux qui se disent adeptes de la Realpolitik ne sont pas si réalistes que cela ! Ils limitent l'action diplomatique à un effort pour ne rien changer à la réalité du monde. La "stabilité" est leur mot d'ordre. L'immobilisme, leur obsession. Or l'immobilisme n'est pas une politique, c'est un renoncement. La stabilité pour la stabilité n'appartient pas à ma façon de concevoir le monde. Ne serait-ce que parce que cette sacro-sainte stabilité peut correspondre à un statu quo cruel et injuste.

J'ajoute que toute action se déploie désormais sous le regard informé et vigilant de l'opinion publique nationale et mondiale. Or, si l'on est rapidement informé de tout, comment ne pas admettre que le silence devient coupable et l'inaction criminelle ? Le silence n'est pas acceptable quand on sait. Notre silence face aux 200.000 morts et aux 400.000 réfugiés des guerres de Tchétchénie n'est pas tenable. Notre indifférence face aux 200.000 morts des massacres ethniques au Darfour non plus. Il y a urgence à agir, pour que le Darfour ne reste pas une page honteuse de notre propre histoire. Nous devons tout faire pour que les engagements de cessez-le-feu soient respectés par toutes les parties, et le déploiement d'une force internationale facilité.


Q - Peut-être est-il moins facile d'agir contre de grands pays comme la Chine ou la Russie...

R - Non. Ce n'est pas parce que la Chine et la Russie sont de très grandes puissances que l'on doit s'interdire de dénoncer les violations des Droits de l'Homme qui y sont commises. De ce point de vue, je dois dire que l'évolution de la Russie, ces derniers temps, me paraît préoccupante.

Q - Quel regard portez-vous sur la situation au Proche et au Moyen-Orient ?

R - Au Moyen et au Proche-Orient, la région est déchirée. Les menaces s'accumulent : terrorisme et extrémisme violent, conflits civils, ambitions de puissance, prolifération balistique et nucléaire. Chacun de ces foyers de tension - Irak, Liban, Israël-Palestine, nucléaire iranien - a ses causes et ses dynamiques propres mais aussi, dans certains cas, ses ingérences régionales déstabilisantes. L'ensemble forme aujourd'hui un défi majeur pour la communauté internationale, en particulier pour l'Europe qui est à ses portes et pour laquelle il s'agit d'enjeux stratégiques. Nous devons naturellement coopérer étroitement avec les gouvernements modérés et responsables de la région ainsi qu'avec nos grands partenaires dans le monde. Parce qu'elle avait mis en garde contre la guerre en Irak, par son engagement historique au Liban, parce qu'elle a pris l'initiative en 2003 avec l'Allemagne et le Royaume-Uni de rechercher une solution à la crise de prolifération iranienne et parce qu'elle est l'amie d'Israël et du peuple palestinien, la France a un rôle particulier à jouer dans la région.

Q - Quels conseils donneriez-vous au gouvernement irakien pour sortir l'Irak du chaos actuel ? Faut-il que les troupes de la coalition se retirent et à quelle échéance ?

R - La solution ne peut être que politique. Il faut réinventer un "pacte" entre Irakiens qui assurerait à chaque communauté, à chaque segment de la société irakienne, à chaque Irakien, un accès équitable aux institutions et aux ressources du pays. Et qui isolerait les terroristes. En ce qui concerne la question du retrait des troupes étrangères, la France n'a pas d'hommes sur le terrain et n'est donc pas la mieux placée pour en définir le calendrier. Il y a, me semble-t-il, deux écueils à éviter : un retrait précipité, qui entraînerait le chaos ; ou l'absence de toute perspective de retrait, à laquelle les Irakiens réagiraient par une intensification de la violence et qui ferait le jeu des terroristes. Le plus sage consiste à fixer un "horizon" pour le retrait, qu'il appartient aux autorités irakiennes de préciser en fonction de la situation et en liaison avec les pays qui ont un contingent sur place. Les Irakiens seront ainsi assurés que l'objectif est bien de leur rendre la plénitude de leur souveraineté.

Q - Quelle est votre position sur le conflit israélo-palestinien ?

R - Sur le conflit israélo-palestinien, ma conviction est que la seule solution durable passe par une paix juste, donc négociée, avec l'établissement de deux Etats viables, démocratiques, vivant côte à côte dans la sécurité et dans des frontières sûres et reconnues. Personne ne saurait perdre de vue cette réalité fondamentale : un peuple occupé ne renoncera jamais, quoi qu'il endure. C'est pourquoi il importe d'adopter une position équilibrée envers les deux parties. La sécurité d'Israël ne se discute pas et rien ne justifie l'utilisation de la violence par les Palestiniens ; mais la poursuite d'une politique de faits accomplis sur le terrain par Israël hypothèque lourdement l'avenir. La France, avec ses partenaires, notamment au sein du Quartet, doit tout faire pour aboutir à une solution négociée.

Q - La France peut-elle jouer un rôle dans la crise libanaise ?

R - Le rôle de la France et de la communauté internationale, c'est d'aider les Libanais à défendre la souveraineté et l'intégrité de leur pays. L'été dernier, le Liban, comme trop souvent dans son histoire, a été martyrisé et des innocents ont payé de leur vie un conflit qui n'était pas le leur. Mais à qui les Libanais doivent-ils en premier lieu demander des comptes pour avoir tant souffert ? Ma réponse est claire : d'abord au Hezbollah. Parce que je crois que l'amitié se renforce dans la franchise, j'ai tenu à dire à nos amis libanais qu'à l'origine de ce conflit il y avait un agresseur qui était le Hezbollah, et un agressé : Israël. Au nom de cette même franchise, j'ai dit aux Israéliens que leur riposte avait été excessive et inadaptée. Je défendrai toujours avec la même force la sécurité d'Israël et la souveraineté et l'indépendance du Liban. Aujourd'hui, il est essentiel que la commission d'enquête sur l'assassinat de Rafic Hariri puisse achever son travail et que le Hezbollah démontre qu'il est une organisation politique en déposant les armes.

Q - En Afrique, la présence de la France, spécialement sur le plan militaire, est de plus en plus contestée...


R - Vous avez raison. La présence de bases militaires françaises est de moins en moins bien acceptée par la jeunesse africaine. La première mission de ces bases, c'est d'aider l'Union africaine à construire une architecture de paix et de sécurité régionale qui permettra au continent de disposer d'un outil pour mieux garantir, solidairement, sa stabilité. Mais cette présence militaire française répond aussi, parfois, à la nécessité de s'impliquer dans une crise à titre humanitaire, afin de préserver la sécurité des populations civiles et des ressortissants étrangers. Ces interventions peuvent être mal comprises, en Afrique comme en France. Ce sont toujours des décisions difficiles, que l'on est contraint de prendre dans l'urgence, qui consistent à choisir entre deux mauvaises solutions. Soit la France n'intervient pas, et on l'accuse de manquer à ses engagements bilatéraux et d'abandonner des gouvernements et des peuples en détresse. Soit elle intervient, et on lui reproche de s'ingérer dans les affaires intérieures d'un Etat souverain.

Sans doute devons-nous réfléchir davantage, avec l'Union africaine, aux moyens d'anticiper ces crises. Cette prévention passe par le renforcement des capacités africaines de maintien de la paix, auquel la présence militaire française doit mieux contribuer. Lorsque l'Union africaine se sera dotée d'une capacité stratégique et militaire lui permettant de rétablir elle-même la légalité internationale sur le continent, cette présence française devra être limitée au strict minimum.

Shocked Shocked Shocked Shocked

L'Union Africaine (auquel je ne crois pas sous sa forme actuelle) est créée il y a moins de 10 ans. Or ces bases sont en Afrique depuis des décennies ...

Q - Quelle est votre vision du développement ? Et comment concevez-vous la politique de développement de la France ?


R - Nous devons nous fixer une obligation de résultat, et pas seulement de moyens. Un tournant a été pris depuis le point bas que nous avons connu en 2001, sous le gouvernement socialiste, quand l'Aide publique au développement de la France était tombée à 0,32 % de la richesse nationale. Sous l'impulsion de Jacques Chirac, elle a depuis augmenté de 75 % en cinq ans pour atteindre aujourd'hui plus de 8,2 milliards d'euros. Pour autant, je ne vois pas pourquoi l'aide au développement échapperait aux principes qui doivent guider l'utilisation de l'argent public : la fixation d'une stratégie précise, des exigences réciproques clairement définies et la culture du résultat. Davantage d'aide doit impliquer davantage d'efficacité, de part et d'autre.


Nous ne devons plus accepter que l'aide au développement puisse devenir une prime à la mauvaise gouvernance et aux régimes prédateurs. De même, la corruption doit cesser d'être regardée avec complaisance comme un mal inévitable. La France devrait donner la priorité à ceux des pays d'Afrique, et pas seulement des pays francophones, qui respectent ces principes. Nous devons, par ailleurs, bâtir une grande politique de codéveloppement. Elle consistera à mobiliser le dynamisme, la compétence, l'épargne des migrants en France dans l'intérêt du développement de leur pays. Enfin, l'autre axe de cette politique doit consister à généraliser le recours au microcrédit et les aides aux microprojets.



Q - L'ONU a-t-elle encore un rôle à jouer ?

R - Bien sûr. Nous avons besoin de l'Organisation des Nations unies parce qu'elle est universelle et qu'elle a, seule, la légitimité et l'efficacité nécessaires pour traiter certains problèmes. On le voit en Afrique, où les opérations de maintien de la paix ne se limitent pas à un volet militaire mais appuient aussi les processus politiques de transition, l'organisation des élections, la restructuration des forces de sécurité, la reconstruction de l'appareil judiciaire. Partout où il s'agit d'affirmer une légitimité internationale face à des Etats, d'élaborer des normes universelles, de promouvoir de nouveaux principes, de réguler un monde global, les Nations unies sont irremplaçables.

Q - Toute dernière question : la composition du Conseil de sécurité doit-elle être revue ?

R - Si l'on veut préserver l'efficacité des Nations unies, l'autorité du Conseil de sécurité doit être incontestable. Il faut, pour cela, renforcer sa représentativité, tout simplement parce que le monde a changé. Cet élargissement du Conseil doit concerner toutes les régions de la planète et, en particulier, les pays du Sud. Des grands pays comme l'Allemagne, l'Inde, le Japon ou le Brésil doivent y jouer un rôle permanent, et l'Afrique comme l'Amérique latine doivent également y être représentées.

J'ai conscience qu'il est difficile de réunir un consensus sur cette question entre les 192 Etats du monde. Je propose d'explorer des formules transitoires, pour avancer progressivement. Il nous faudra combiner le maintien du statut des cinq membres permanents, une augmentation globale limitée du nombre de sièges au Conseil, pour lui conserver son efficacité, avec la création de nouveaux sièges permanents sans droit de veto. Sans doute sera-t-il nécessaire de renvoyer à plus tard le choix définitif de certains nouveaux membres permanents. Pourquoi ne pas imaginer de créer des sièges à statut privilégié, éligibles pour trois ans par exemple ? Pourquoi ne pas imaginer que si l'un de ces Etats "privilégiés" était réélu à ce siège trois fois, il pourrait devenir permanent ? Quelle que soit la formule retenue, la vocation de certains pays à devenir des membres permanents doit être fondée sur des critères clairs : la population sans doute, mais aussi la contribution financière à l'Organisation, et surtout la contribution en troupes aux opérations de maintien de la paix./.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2918

MessagePosté le: Dim 20 Mai 2007 08:33    Sujet du message: Répondre en citant

Didier_Daan a écrit:
Joseleñ a écrit:
Chaque réussite des minorités invisibles les yeux ouverts de France devrait être saluée et tenir d'exemple pour les autres. Quel que soit le parcours de Rachida Dati, l'histoire retiendra qu'elle était arabe, femme, Magistrate et puis Garde des sceaux...

Bien à toi...

Revenir en haut

Si j´ai bien saisi Chabine, son point de discussion c´est bien cette réussite (et son contenu) des individus issus de l´immigration noire et maghrébine. Bref non-blanche. C´était aussi un sujet pour moi, avant. Mais depuis, c´en est plus un, tellement réussite un concept..... un peu trop élastique!!!


Une Promotion doit elle tout de suite etre assimilee a une reussite ?
Pour moi reussir rime avec quelque chose d'absolue, quand tu passes au bac personne ne pourrait revenir te le prendre, tu l'as reussi une et pour toute.
Par contre cette promotion non seulement pourrait etre ephemere selon le bon vouloir de son initiateur qui n'est en rien la personne concernee.

Mais un etre ,ici leuco-sarko, pratiquement omnipotent(tout imbu qu'il est de sa race), du moins pour ce qui est du destin politico-administratif de rachiditi et tous ceux qui racialement tendent vers son type.
Ca me rappelle l'anecdote du president camerounais paul biya dans une "interview" menee par le journaliste eric chinde dans les annees 80, pendant laquelle le president s'amusait a lui faire savoir, qu'il suffirait d'un coup de tete pour qu'eric chindeperde son poste.

Nous evoluons ici dans l'arbitraire.
Et le mysticisme n'est pas loin, c'est pas ISABELLA (entre autres) qui me contredira Wink , n'est ce pas grioo ?

Qui d'entre nous pourrait nous dire exactement, ce qu'il faut faire pour multiplier ce type de "Reussites" que moi j'appellerai promotion sans plus ?

Faut il aller voir le marabout du coin ?
A t on besoin d'une meche de cheveux de Simone Weil, de sarko ou de sa madame ?
Bref tres flou tout ca !!!

Moi je serais pour d'autres strategies.
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Dim 20 Mai 2007 15:55    Sujet du message: Répondre en citant

Joseleñ a écrit:
Chabine
Citation:
"les portes ne se sont jamais ouvertes devant eux de la sorte par la suite, malgré leurs diplômes et leur motivation, on se demande ce qui a bien pu fonctionner dans le cas de Mme DATI (je ne suis pas la seule à spéculer... ) "


Si elle l'a fait pour les siens, pourquoi n'en ferais-tu pas autant pour nous ? Derrière ton clavier, tu dois être belle à croquer, non Wink

Je n'ai pas compris ta suggestion, es-tu en train de me proposer de me PROSTITUER pour le ***bien*** de ma communauté ? Shocked C'est ça, les nouvelles valeurs que nous devons promouvoir ? Mad L'arrivisme à tout prix ? Evil or Very Mad

Autre question : quels que soient les sacrifices auxquels Mme DATI a pu consentir (et dans le fond, ça ne me regarde pas), penses-tu vraiment qu'elle aie fait quoique ce soit pour quelqu'un d'autre que sa propre pomme ? Faut vraiment être naïf pour y voir une avancée pour la communauté Arabe de France... sa propre famille à elle, à la limite, et encore... Rolling Eyes

Joseleñ a écrit:
Chabine
Citation:
"En ce qui concerne Rachida DATI, tout le monde s'étonne de la rapidité de son parcours, un vrai conte de fée, à chaque étape de son parcours, elle tombait sur THE bonne personne qu'il fallait pour lui ouvrir des portes, financer ses études"

Vouloir égratigner l'image de Rachida Dati ne peut que desservir la femme que tu es et la noire pleine d'ambitions qui anime ce forum.

Alors DE UN : je ne suis pas "une ***noire*** pleine d'ambitions", non non Je suis une Afro-descendante qui apporte son modeste caillou à l'échange d'idées au sein de sa communauté, et qui est là surtout pour apprendre.

DE DEUX : Mes ambitions, si j'en ai, ne regardent que moi, et je te prie de croire que, malgré mon parcours, elles n'ont rien à voir avec celles de cette dame Mad

Joseleñ a écrit:
Aurais-tu la mémoire courte ? Tu es pratiquement devenue la patronne du forum grioo. Devons-nous en déduire que tu aurais...euh ! Avec Kainfry ?

Quel comparaison stupide... Rolling Eyes

Joseleñ a écrit:
Chaque réussite des minorités invisibles les yeux ouverts de France devrait être saluée et tenir d'exemple pour les autres. Quel que soit le parcours de Rachida Dati, l'histoire retiendra qu'elle était arabe, femme, Magistrate et puis Garde des sceaux...


Ah bon, faut saluer la ***réussite*** de n'importe qui, quelle qu'elle soit ? Alors, en tant qu'AFRO, saluons tous en choeur la ***réussite*** des AFRO suivants :

- Gaston Kelman : il passe à la TV (quoique de moins en moins), DONC il a réussi... Rolling Eyes
- Calixthe BEYALA : elle passe à la TV (quoique de moins en moins), DONC elle a réussi... Rolling Eyes
- Doc Gynéco : il a rejoint l'équipe de Nabotléon, DONC il a réussi... Rolling Eyes
- Basile BOLI : il a rejoint l'équipe de Nabotléon, DONC il a réussi... Rolling Eyes

etc, etc...

Bref, comme a dit Didier_Daan :
Citation:
réussite un concept..... un peu trop élastique!!!


Plus j'avance, plus je constate que nous avons un réyel problème de valeurs dans nos têtes, ce qui nous porte à gober n'importe quoi, et à accorder de l'importance à ce qui devrait, au minimum, nous porter à nous interroger.

Revenons à Mme DATI. Toutes ses biographies mentionnent un parcours présenté comme exemplaire d'une réussite à l'américaine en France : débuts à la Cosette du Maghreb, parcours universitaire écclectique (ce qui, en soi, est plutôt vivifiant pour une intelligentsia gauloise plutôt sclérosée), mais surtout, la volonté ferme manifestée dès le plus jeune âge de progresser à la force du poignet (sans mauvais jeu de mots Twisted Evil ) en se constituant un carnet d'adresses. Au culot, quoi. Compenser son handicap social de départ en basant tout, non pas sur le mérite comme on voudrait nous le faire croire, mais sur le culot, le carnet d'adresses, les cocktails et autres façons de contourner l'ascenseur social.

Ca s'appelle comment, cette façon de voir les choses ? Ca s'appelle la recherche du piston, l'arrivisme, la compromission sans limites, l'opportunisme, bref, y'a plein de noms pour ça pour peu qu'on se donne la peine de regarder la réalité en face. Pas besoin d'aller jusqu'à mettre en doute la vertu de cette dame pour se poser des questions (d'ailleurs, il semblerait qu'elle soit mariée, contrairement à ce qu'on peut lire souvent Confused mais, encore une fois, ce n'est pas mon affaire). Son parcours me semble tout sauf exemplaire même si elle n'est pas allée jusqu'à ce qu'on imagine (en tant que femme, ce genre d'extrapolations m'a toujours agacée Mad ). Qu'est-ce que je devrais admirer ici ? Son cursus universitaire ?

Arrow Bac+4 en sciences éco, un MBA manifestement non validé à l'ISA-HEC (sinon ce serait indiqué, mais j'ai les moyens de vérifier Twisted Evil ), une entrée à l'Ecole Nationale de la Magistrature par piston, et non pas par concours
http://www.lefigaro.fr/whoswho/bio.php?id=447251
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rachida_Dati

Je dois admirer ça, ou ses admirables capacités à squatter les cocktails pour y rencontrer THE bonne personne au bon moment ? Même sans entrer dans les détails du comment elle arrive à mettre tout le monde dans sa poche, excuse-moi, mais les parcours à la Bernard Tapie, là, très peu pour moi... Rolling Eyes

Ecoute, des potes maghrébins brillantissimes, souvent issus de milieux plus favorisés qu'elle, et avec un vrai cursus, de réelles compétences, et ben je les ai vus galérer comme des tarés, si bien qu'ils ont tous fini par fuir à Londres ou au pays Confused Et je devrais admirer Rachida DATI sans me poser les bonnes questions ?

Merci gars, je laisse ça aux GOGOS Rolling Eyes Je ne vois qu'arrivisme forcené, népotisme éhonté et ambitions sans limites. Excuse-moi de ne pas tomber en admiration béate devant un tel spectacle. Des maghrébins au parcours exemplaires, et irréprochables sur le plan éthique, il y a en a probablement autant que d'Africains ou d'Antillais, donc si on avait voulu les mettre en avant, on saurait où le trouver. Sauf que Mme DATI a le réflexe de l'annuaire et du Who's who depuis sa plus tendre adolescence, et ça deviendrait ça l'exemple à suivre ? Excuse-moi mais pas selon mes critères Rolling Eyes

Pas plus qu'un Eric Besson ou qu'un Bernard Kouchner, ce genre de personnes prêtes à vendre les leurs pour servir leurs ambitions personnelles ne m'inspirent aucune admiration. Mais celà relève du système de valeurs, et là réside la divergence entre toi et moi Confused

Voilà ce que le règne de Nabotléon II va nous apporter : l'agravation de l'inversement des valeurs. La politique paillettes-show biz-footing-déclarations fracassantes. L'arrivisme, le népotisme et la traîtrise érigés en vertus cardinales. Et y'a encore des négros qui se disent "ah ouais, faut voir comment JE - pas nous, JE- peux tirer MON épingle du jeu"... Rolling Eyes Personne ne se souvient d'Alex URSULET, on dirait ? Confused Jouer le jeu à fond la caisse ne l'a pas empêché de se faire piétiner, mais y'en a encore qui croient au Père Noël

Keep on dreaming, niggaz... Rolling Eyes Arrow
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.O.P.
Super Posteur


Inscrit le: 11 Mar 2004
Messages: 2918

MessagePosté le: Dim 20 Mai 2007 16:08    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine a écrit:
Voilà ce que le règne de Nabotléon II va nous apporter : l'agravation de l'inversement des valeurs. La politique paillettes-show biz-footing-déclarations fracassantes. L'arrivisme, le népotisme et la traîtrise érigés en vertus cardinales. Et y'a encore des négros qui se disent "ah ouais, faut voir comment JE - pas nous, JE- peux tirer MON épingle du jeu"... Rolling Eyes Personne ne se souvient d'Alex URSULET, on dirait ? Confused Jouer le jeu à fond la caisse ne l'a pas empêché de se faire piétiner, mais y'en a encore qui croient au Père Noël

Keep on dreaming, niggaz... Rolling Eyes Arrow

Tu ne crois pas si bien dire Chabine.

http://www.dailymotion.com/relevance/search/Rachida%2BDati%2B/video/x1n9gy_lhumour-karcher-de-rachida-dati
_________________
La vie est un privilege, elle ne vous doit rien!
Vous lui devez tout, en l'occurence votre vie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joseleñ
Bon posteur


Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 763

MessagePosté le: Dim 20 Mai 2007 18:17    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine
Citation:
"Plus j'avance, plus je constate que nous avons un réyel problème de valeurs dans nos têtes, ce qui nous porte à gober n'importe quoi, et à accorder de l'importance à ce qui devrait, au minimum, nous porter à nous interroger. "


Effectivement, je te retournerai le même propos parce que je ne vois pas ton problème. Expose le plus clairement...gober, gober quoi ? Je te parle d'une femme issue des minorités comme toi, tu me balances le prétexte que toi tu n'es pas noire, mais une afro...C'est la totale Chabine. Je te cite une femme issue des minorités qui a réussi son parcours scolaire jsuq'à devenir Magistrate, en guise de réponse tu n'y vois que celle dont la chance est tombée du ciel comme une pomme et à qui les portes s'ouvraient toutes seules à chaque étape...

Je te parle d'une femme issue des minorités devenue Ministre par ses qualités à elle, non, impossible, ce n'est qu'une promotion. Brèf, nous finirons par penser qu'elle a donné ses fesses pour devenir Garde des sceaux...

Je te parle d'une ministre, sans indexer les partis politiques, tu m'envoies Doc Ginéco, un rappeur sans envergure en philosophie politique, non merci...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joseleñ
Bon posteur


Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 763

MessagePosté le: Dim 20 Mai 2007 18:45    Sujet du message: Répondre en citant

Chabine

Lorsqu'un un jeune entrepreneur issu des minorités comme toi et moi fait cette remarque " l'ascenseur social était en panne, j'ai pris l'escalier", ceci résume bien la société française : celle des exclusions, des compétences laissées de côté aux noms du racisme et du conservatisme ambiants....


Si Madame Dati, forte du constat d'une France où on filtre les entrées des ascenseurs a préféré prendre l'escalier pour atteindre le sommet, je ne vois pas où est le problème. Pour ma part c'est un buisness qui lui a réussi, comme beaucoup d'Africains passent par des chemins inimaginables pour s'infiltrer entre les maillons du filet. Si la France avait été autrement, madame Dati n'aurait peut être pas eu besoin de passer par des pistons pour devenir magistrate. A qui devons-nous-blâmer, le système d'exclusion ou ceux qui arrivent à le contourner ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joseleñ
Bon posteur


Inscrit le: 09 Sep 2005
Messages: 763

MessagePosté le: Dim 20 Mai 2007 20:44    Sujet du message: Répondre en citant

Zheim
Citation:
Merci de finir tes phrase Joselen.


Nous retiendrons que Madame Dati est devenue Ministre, que cela te plaise ou non Zheim. Je ne peux pas faire plus simple Zheim...Ce qui m'amuse dans ton intervention est cette triste façon de penser que tu connais mieux les problèmes des noirs de France que quiconque...Tu as encore les yeux fermés Zheim, en bon nègre que tu es...Je t'invite à les ouvrir... Twisted Evil
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Actualités Diaspora France Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 2 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group