Grioo.com   Grioo Pour Elle     Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  



grioo.com
Espace de discussion
 
RSS  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Conspirationnisme et regard critique sur les mass média

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Actualités Monde
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

La théorie du complot, c'est quoi, selon vous ?
une vaste fumisterie, dénuée de tout fondement
0%
 0%  [ 0 ]
une autre façon de voir l'actualité
25%
 25%  [ 2 ]
de la paranoïa pure et simple
25%
 25%  [ 2 ]
une tactique pour détourner l'attention des vrais complots existants
50%
 50%  [ 4 ]
Total des votes : 8

Auteur Message
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Mer 17 Jan 2007 16:17    Sujet du message: Conspirationnisme et regard critique sur les mass média Répondre en citant

Dans un topic récent, la discussion a dérivé sur la critique des conspirationnistes, ou amateurs des "Théories du complot" :

http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?p=100825&highlight=#100825
Kennedy a écrit:
Je comprend pas tres bien ou tu veux en venir voici les faits brut :deux honnetes travailleurs se font lyncher publiquement honetement je vois pas vraiment ou serait la manipulation
a moin que tu sache quelque chose que personne ne sait sur ce forum
dans cs cas la faut etre plus precis. alors CIA DGSE service secret Pakistanais qui a fait le coup

tu vois la theorie du complot c'est sympa 5mn mais a la longue ca eloigne des realites


juste mon avis


Il se trouve que, dans ce cas précis, l'accusation faisait suite à l'émission de doutes concernant la version officielle d'un fait divers récent (l'agression de 2 éboueurs rue des Rosiers).

Celà m'amène à poser les questions suivantes :

- Qu'évoque le concept de "Théorie du complot", pour vous ?

- Où placez vous la limite entre critique des mass média et conspirationnisme ?

- Pensez-vous que l'information, telle qu'elle nous parvient à travers les mass média (y compris via le Net), soit fidèle ou manipulée ?


Bref, qu'en pensez-vous ? Confused
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pakira
Super Posteur


Inscrit le: 01 Mar 2004
Messages: 1750

MessagePosté le: Jeu 18 Jan 2007 01:42    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis d'ac avec Kennedy,la théorie du complot c'est sympa 5min mais a la longue ca eloigne des realites.Je veux bien croire que le 11 septembre,est un grosse manipulation,que Ben Laden ne serait pas aussi fort qu'on veut nous le faire croire etc...Ok,mais le problème avec ceux qui cosigne cela,c'est qu'il la voient partout,partout.Dans le cas du topic sur la rue du Rosier,je vois pas où il y a manipulation,puisque si j'avais pas internet je n'aurais pas été au courant de cette histoire,les grands médias n'ont parler de cet évènement.


Par contre:


CHABINE a écrit:
non, Mr Grioo ne sera pas compréhensif, et ne relaiera pas les appels à la haine et à la vengeance


Sans faire de commentaires sur Mr X et son organisation,je vois pas où il a fait des appel à la haine(la vengeance peut être,ça dépend de ce que l'on pense de ce sentiment),ce que tu dis ressemble à ce que la presse raconte Wink

Donc je le redis,c'est évident que l'on nous caches pas mal de saloperies,mais il ne faut pas tomber dans la parano du genre que le facteur conspire contre vous Twisted Evil
_________________
"tout nèg a nèg

ki nèg nwè ki nèg klè
ki nèg klè ki nèg nwè
tout nèg a nèg

nèg klè pè nèg nwè
nèg nwè pa lè wè nèg klè
nèg nwè ké wéy klè
senti i sa roune nèg klè
mè nèg klè ké wéy klè a toujou nèg

sa ki fèt pou nèg vin' blang?
blang té gen chivé pli long?
pou senblé yé nou trapé chivé plat kon fil mang!!!
mandé to fanm...!
mè pou kisa blang lé vin' nwè?
ha... savé ki avan vin' blan yé té ja nèg!

a nou mèm ké nou mèm dépi nânni nânnan...
chinwa soti, kouli soti, indyen soti, blang soti
mèm koté nèg soti

avan yé sotil koté y fika
AFRIKA!!!"

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Jeu 18 Jan 2007 23:40    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Pakira, y'en a au moins UN qui a répondu à ma question Embarassed C'est déjà ça, c'est juste pour savoir si c'est moi qui suis parano, ou bien... Confused

Pakira a écrit:
Je suis d'ac avec Kennedy,la théorie du complot c'est sympa 5min mais a la longue ca eloigne des realites.Je veux bien croire que le 11 septembre,est un grosse manipulation,que Ben Laden ne serait pas aussi fort qu'on veut nous le faire croire etc...Ok,mais le problème avec ceux qui cosigne cela,c'est qu'il la voient partout,partout.Dans le cas du topic sur la rue du Rosier,je vois pas où il y a manipulation,puisque si j'avais pas internet je n'aurais pas été au courant de cette histoire,les grands médias n'ont parler de cet évènement.

Tu veux dire les grands médias télévisuels, non ? Parce que jusqu'à nouvel ordre, les dépêches du topic sur la rue des Rosiers viennent toutes des grands médias (RTL, Le Monde, etc...), donc je ne vois pas en quoi c'est le web alternatif Confused Maintenant, comme ces gens-là ont de tous temps été super objectifs sur ce genre d'actualités (ex: le coup des manifs de lycéens et du "racisme anti-blancs" il y a 2 ans), ben OK, y'a pas de soucis...

Pakira a écrit:
Par contre:

CHABINE a écrit:
non, Mr Grioo ne sera pas compréhensif, et ne relaiera pas les appels à la haine et à la vengeance


Sans faire de commentaires sur Mr X et son organisation,je vois pas où il a fait des appel à la haine(la vengeance peut être,ça dépend de ce que l'on pense de ce sentiment),ce que tu dis ressemble à ce que la presse raconte Wink

Franchement Pakira, mon petit Paki que j'aime bien Smile , tu veux vraiment que je commente ça ? La vengeance ne serait pas un appel à la haine ??? 1ère nouvelle... Rolling Eyes

Enfin bref, ça commence à être mais lourdissime qu'on vienne demander à GRIOO des comptes parce que Mrs les vrai de vrai leur ont interdit de parler d'eux sur leur site. En quelle langue dois-je l'expliquer ???

- La TK ne veut pas qu'on parle d'eux sur Grillé.com
- La TK no quiere que hablemos de ellos sobre Grillado.com
- The TK does'nt want us to tal about them on Grilled.com
- A TK nao quer que a gente fale deles sobre Grelhado.com
- La TK pa lé nou palé di yo anlè Griyé.com


Tu veux que je te la fasse en kréyol guyané aussi ? Mo pa savé !!!

Mais j'ai une idée Idea : tous ceux qui veulent absolumment qu'on parle de ce super sujet de discussion ici, pourquoi vous n'allez pas leur demander A EUX, hein, A EUX directement ??? Hein ??? Sivouplé ? Pitiéééé, j'en peux plus, moi, de ces faux débats à la c... !!!

Pakira a écrit:
Donc je le redis,c'est évident que l'on nous caches pas mal de saloperies,mais il ne faut pas tomber dans la parano du genre que le facteur conspire contre vous Twisted Evil


OK, Pakira, pas de soucis, en tous cas, merci quand même d'avoir donné ton avis Wink
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kennedy
Bon posteur


Inscrit le: 14 Mar 2005
Messages: 994
Localisation: T.O

MessagePosté le: Ven 19 Jan 2007 00:20    Sujet du message: Répondre en citant

Plus tu acceptera les theories conspirationiste, plus tu sera une proie pour les manipulateurs en tous genre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Mar 23 Jan 2007 17:56    Sujet du message: Répondre en citant

Kennedy a écrit:
Plus tu acceptera les theories conspirationiste, plus tu sera une proie pour les manipulateurs en tous genre


Sûr... Sauf que, si je comprends bien, dès qu'on se permet une distance par rapport à la version des "faits" telle que livrée par les média, on tombe dans la "conspirationnite" ? Confused

Juste pour info, à propos de l'Affaire Pascal Navrant, ci-joint les commentaires de quelqu'un qui s'est donné la peine de lire le bouquin (ce que je ne ferai pas, faut pas charrier non plus Twisted Evil ) :

http://www.piankhy.com/modules/news/article.php?storyid=65

Citation:
Posté par Piankhy le 18/12/2006 2:40:00 (522 lectures)

J'ai lu Le privilège des jonquilles de Pascal Sevran. Frantz Fanon avait dit de l'ouvrage de Mayotte Capécia que c'était un livre malsain. Le qualificatif irait parfaitement au journal intime de la star des seniors : malsain.

Je me suis donc perdu dans « Le privilège des jonquilles » afin de voir dans quel contexte est évoqué la question de la natalité et de la famine au Niger. La phrase « la bite des Noirs est responsable de la famine en Afrique » n’y est pas. C’est simple ! Pourtant, France Soir l’a mise entre guillemets. Or l’utilisation des guillemets (''…'') et des chevrons («…» ) traduit la reprise d’une citation exacte. Par conséquent, que Var Matin pense que Pascal Sevran considère que la bite des Noirs est responsable de la famine en Afrique est une chose. Mais mettre entre guillemets cette phrase, en prétendant que c’est une citation tirée du livre, est un procédé malhonnête.


Etonnant, non ? Quand je demandais comment ça se fait qu'une "citation" (qui n'en est pas une, finalement) d'un livre publié il y a un an soit ressortie du chapeau, via un torchon obscur du sud de la France, on me disait de ne pas chercher midi à 14h... Rolling Eyes Comme quoi, l'actualité, c'est bien ce qu'ON en fait (ON = les mass média).

Maintenant, libre à toi de penser que ceux qui acceptent cette version sans se poser de questions ne sont pas manipulés, contrairement aux autres.

Pour ma part, je ne crois pas à la théorie DU complot. Car celà impliquerait que tout est réglé d'avance par UNE seule et unique force aussi occulte que surpuissante, et ça a le don de désarmer les meilleures volontés. Par exemple, beaucoup de théories sur le net avalisent l'hypothèse d'une manipulation du climat et/ou des séismes par les USA. Je n'y crois pas une seconde Confused

De là à gober que les desseins de ceux qui nous gouvernent sont aussi limpides que ce que l'on veut bien nous faire croire... je ne marche plus Confused

Je ne crois pas UN complot, par contre, il me semble évident qu'il en existe plusieurs, inconnus du grand public, et qui souvent entrent en conflit les uns avec les autres (heureusement pour nous). Donc je garderai toujours mon esprit critique. Qu'on ne me fasse pas avaler que la manipulation des masses, ça n'existe pas Confused Sinon, pourquoi croire à la Françafrique, tant qu'on y est ?

Je suis assez en phase avec les extraits de cet article :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_complot

Citation:
Théorie du complot


Théorie du complot est une expression péjorative désignant toute explication des événements, à plus ou moins grande échelle, par l'action d'un pouvoir organisé, illégitime et occulte qui agit en secret pour arriver à ses fins.

Les sceptiques critiquent vivement les théories du complot.

On qualifie couramment de théories du complot les diverses expressions de la « manipulation des masses » par un groupe de pouvoir secret. Ce groupe serait typiquement minoritaire, élitiste et/ou sectaire et utiliserait des moyens politiques, financiers, militaires, psychologiques ou scientifiques. Cela implique que cette élite possède les grilles d'analyses pertinentes et fiables, mais cachée. À partir de cette analyse, l'élite pourrait développer une action occulte, mais surtout efficace permettant de parvenir à ses objectifs lentement mais sûrement. Ce sont ces hommes « qui savent l'histoire qu'ils font »[1]. De fait, les groupes qui suscitent les théories du complot sont souvent minoritaires et mal connus du grand public, que ce soit à cause de leur goût du secret, de l'entre-soi, ou la nécessité de se développer dans la clandestinité.

Une théorie du complot peut être totale, c'est à dire qu'une seule entité exercerait ce complot universel, agissant comme un gouvernement mondial.

(...)
Théorie du complot et sophismes

Il découle de cette formulation un débat sophistique :

la qualification de théorie du complot permet de discréditer une argumentation, en l'assimilant à une attitude paranoïaque, les arguments à son encontre passent pour des manipulations supplémentaires ;
l'accusation de théorie du complot peut servir à masquer un véritable complot
.
Ainsi il arrive que des groupes accusés de comploter utilisent le concept de la théorie du complot pour discréditer leurs accusateurs et poursuivre parfois une activité bien réelle.

Au contraire, l'utilisation de la théorie du complot peut se rapprocher de la méthode hypercritique : toute contre-argumentation peut sembler faire partie du complot, la personne argumentant étant considérée comme manipulée, voire faisant partie du « complot ».


Histoire(s)

Il arrive que des théories du complot soient confirmées par l'histoire : par exemple le coup d'État de 1973 au Chili, ou la chute de Mossadegh en Iran. D'autres événements étranges (comme l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy immédiatement suivi par celui de son meurtrier présumé) ont été réexaminés comme complots par plusieurs enquêteurs officieux (même si aucune preuve officielle n'a été apportée), au point de devenir un filon pour la littérature, le journalisme d'investigation et le cinéma. Ce thème était cher à l'écrivain de science-fiction Philip Kindred Dick.


Je ne crois pas à l'existence d'UN SEUL complot, mais je garderai toujours une position critique et distante par rapport à l' ***INFORMATION*** (étymologiquement : mise en forme de faits) que me livrent les médias. Au minimum, je recoupe mes sources. Ensuite, je fais fonctionner mes petites neurones

Autre exemple : au sujet de la Rue des Rosiers, aucune manip', selon toi, juste les faits... Bien sûr, ça ne fait que 2 agressions "racistes" (dans les 2 sens) dans cette rue à peine emblématique en quelques mois, mais c'est moi qui me fais des idées, en pensant qu'une bande d'affreux, mal intentionnée, dans les médias, fait tout pour inventer de toutes pièces une opposition entre les communautés juives et afro... Bien sûr, tout ça ne peut sortir que de mon imagination... sauf que d'autres y ont pensé avant moi :

Arrow http://www.icdc.com/~paulwolf/cointelpro/blacknationalist.htm#jdl

Citation:
It is noted the Rabbi KAHANE's background as a writer for the NY newspaper "Jewish Press" would enable him to give widespread coverage of anti-Semetic statements made by the BPP and other Black Nationalist hate groups not only to members of JEDEL but to other individuals who would take cognizance of such statements. ... In view of the above comments the following is submitted as the suggested communication to be used to establish rapport between the anonymous source and the selected individual associated with JEDEL:

Dear Rabbi Kahane: ... I have always thought that Jewish people are good and they have helped me all my life. That is why I became so upset about my oldest son who is a Black Panther and very much against Jewish people. My oldest son just returned from Algers in Africa where he met a bunch of other Black Panthers from all over the world. He said to me that they all agree that the Jewish people are against all the colored people and that the only friends the colored people have are the Arabs. I told my child that the Jewish people are the friends of the colored people but he calls me a Tom and says I'll never be anything better than a Jew Boy's slave. Last night my boy had a meeting at my house with six of his Black Panther friends. From the way they talked it sounded like they had a plan to force Jewish store owners to give them money or they would drop a bomb on the Jewish store. Some of the money they will get will be sent to the Arabs in Africa. They left books and pictures around with Arab writing on them and pictures of Jewish soldiers killing Arab babys. I think they are going to give these away at Negro Christian Churchs. I thought you might be able to stop this. I think I can get some of the pictures and books without getting myself in trouble. I will send them to you if you are interested. I would not like to use my real name at this time. -- A friend

It is further suggested that a second communication be sent to Rabbi KAHANE approximately one week after the above described letter which will follow the same format, but will contain as enclosures some BPP artifacts such as pictures of BOBBY SEALE, ELDRIDGE CLEAVER, and a copy of a BPP newspaper, etc. It is felt that a progression of letters should then follow which would further establish rapport with the JEDEL and eventually culminate in the anonymous letter writer requesting some response from the JEDEL recipient of these letters. SAC, New York to Director, Sept. 10, 1969

On 5/7/70, [ ] both of whom have furnished reliable information in the past, advised that on that date approximately 35 members of the Jewish Defense League (JDL) picketed the Harlem Branch of the BPP in NYC. The purpose of this demonstration was to show that the JDL feels the BPP is anti-Semetic in its acts and words. Also on the above date approximately 50 members of the JDL demonstrated outside of the Bronx, New York BPP Headquarters for the aforementioned reasons. In view of the above actions by the JDL it is felt that some of the counterintelligence measures of the NYO have produced tangible results. SAC, New York to Director, May 21, 1970

Dois-je rappeler que la JDL se traduit, en France, par la Ligue de Défense Juive, dont les quartiers sont établis... Rue des Rosiers ? Confused

Qui a dit que l'Histoire ne repassait pas les plats ? Arrow
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Lun 26 Fév 2007 23:58    Sujet du message: Répondre en citant

je viens de repondre que c'est de la paranoia... Rolling Eyes . peut etre que je n ai pas bien compris le sens de la question, dans le genre une organisation qui centralise tout et qui gere nos vie a distance en complotant tout le temps...si c etait ca, je suis tres parano mais pas a ce point la. Si par contre on me dit des groupuscules(religieux, espionnage d etat, mega-société...), manipulent de facon recurrante les medias, influences le cours de nos vies, je dirai GRAVE. Pire je suis meme persuadé que c est cela qui fait les guerres, justement parce que ce n est pas 1, mais plusieurs avec des interets divergents. Le but: pognon, conviction religieuse, et puis pour le pouvoir en consequence des 2 autres...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Ven 08 Juin 2007 03:29    Sujet du message: Répondre en citant

Pour relancer le débat Confused

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=5888

Guerres médiatiques: Le rôle des agences de communication dans les guerres actuelles
par Jean Toschi Marazzani Visconti
Mondialisation.ca, Le 5 juin 2007
Horizons et débats, no 20

Extrait de l’ouvrage «Il Corridoio».

A la chute du Mur de Berlin, les pays occidentaux, en particulier les Etats-Unis, ont perdu leur «grand ennemi», le bloc de l’Est, sur lequel ils concentraient toutes les peurs de leurs opinions publiques. Il était nécessaire de créer de nouveaux ennemis pour justifier les guerres futures et dissimuler les raisons – pas du tout idéalistes – des nouveaux conflits fondés essentiellement sur des intérêts économiques et géopolitiques: bases militaires, leadership territorial et commercial, pétrole, oléoducs.

L’extraordinaire développement des télécommunications au cours des dernières années a créé un système d’information suffisamment rapide pour présenter en direct sur les petits écrans n’importe quel événement à des milliers de kilomètres de l’endroit où ils ont lieu. Le contrôle et l’usage de l’image revêtent donc une importance considérable.


Manipulation médiatique

Notre mode de vie moderne, centré sur le travail et la compétition, a rendu la plus grande partie de la population occidentale dépendante de la télévision. Dès leur retour du travail, les gens allument leur poste et laissent défiler les images sans réfléchir. Ce mode de vie a forgé un bassin de consommateurs particulièrement réceptif à la communication.

Dans son essai Illusions nécessaires, le linguiste américain Noam Chomsky explique que dans les régimes démocratiques, il est indispensable de faire croire à l’opinion que toutes les actions sont justes et justifiées. Par conséquent, pour créer l’illusion, il est extrêmement important d’avoir recours à une communication et à des images astucieuses.

Il s’agit là sans aucun doute d’une lecture très importante de nombreux événements médiatiques produits depuis 1989 après la chute du Mur de Berlin et l’effondrement de l’Union soviétique qui ont laissé aux Etats-Unis le leadership mondial.


Insister sur toutes les cruautés commises par l’armée adverse

Le remodelage géopolitique du monde selon des principes américains a entraîné une intensification du système extrêmement subtil permettant de créer dans l’opinion internationale les images simplifiées de ce qui devrait être perçu comme la réalité, cela afin d’appuyer des décisions politiques qui pourraient paraître impopulaires ou contraires à la morale et au droit international si elles étaient présentées de manière réaliste. La mentalité anglo-saxonne de ceux qui ont toujours détenu le pouvoir politique aux USA impose que toute action soit conforme à la morale. Si ce n’est pas le cas, il faut le faire croire.

Ce n’est pas un hasard si c’est un diplomate britannique, Lord Arthur Ponsoby (1871–1946), qui a formulé les principes de la propagande de guerre en 4 points:

• Le camp adverse est le seul responsable de la guerre
• Le chef du camp adverse a le visage du diable (ou l’«affreux» de service)
• C'est une cause noble que nous défendons et non des intérêts particuliers
• L'ennemi provoque sciemment des atrocités, et si nous commettons des bavures c’est involontairement.
1


Derrière l’intervention humanitaire, se profilent les intérêtsde quelque multinationale

L’attitude des médias, en 1966, à propos de la victoire finale des talibans en Afghanistan, protégés par les USA, en est un exemple classique. L’effroyable exécution du chef de l’opposition – Najibullah fut battu à mort et son frère pendu, et les deux corps furent exposés pendant des jours aux regards des foules – a été relatée en termes aseptisés. On ne s’est pas indigné de la manière barbare dont les talibans appliquaient leur loi coranique et de l’état d’esclavage révoltant auquel les femmes étaient réduites. Mais les choses peuvent changer brusquement. Depuis que les Américains se battent en Afghanistan, les talibans sont décrits comme des fanatiques et des oppresseurs féroces.

L’arrivée des marines à Mogadishu sous les feux des caméras et avec la bénédiction de l’opération Restore Hope – vouée à l’échec – par le président Bush sur le départ est un autre exemple du rôle des mises en scène médiatiques et de l’importance de la communication visuelle dans l’exaltation d’actions injustifiées. La faim des populations de la corne de l’Afrique était semblable à celle qui frappe le Soudan, mais là, il n’y a pas eu de gros plans de CNN sur des visages d’enfants exprimant la souffrance. Par conséquent, leur famine n’existait pas. Cette région ne présentait pas d’intérêt géopolitique si bien qu’aucune intervention humanitaire n’était nécessaire. Pratiquement, la famine et les épidémies n’existent que si elles sont montrées à la télévision et la télévision ne les montre que si, derrière l’intervention humanitaire, se profilent les intérêts de quelque multinationale. Dans le cas de la Somalie, il y avait quatre compagnies pétrolières qui avaient acquis les droits de forage dans une vaste région.2


Le drame réel falsifié par le drame inventé

Ainsi, une nouvelle manière de faire la guerre était née, cynique, amorale, parfaite dans l’art d’impliquer et de persuader des millions de gens: la guerre médiatique. Les seigneurs de cette guerre sont les spécialistes en communication et en images qui entretiennent d’étroites relations avec le pouvoir. Ils produisent une communication plus sophistiquée que celle de la propagande de guerre classique car ils ont recours à la psychologie subtile utilisée à grands frais par les agences de publicité pour lancer des produits sur le marché.

Ils travaillent dans des bureaux aseptisés situés à des milliers de kilomètres des champs de bataille. Leurs armes sont un ordinateur, un fax, un carnet d’adresses à jour, d’excellentes relations avec les principales chaînes de télévision, les groupes de presse, les politiciens et les lobbys gouvernementaux. Ceux qui appliquent cette nouvelle méthode sont les «agences», leurs principaux clients sont les Etats, les gouvernements, les partis politiques. Leur technique consiste à forger une image de leurs clients et à la protéger au moyen de diverses stratégies, notamment l’exploitation de toute information contre l’adversaire, même non vérifiée, mais dont l’impact médiatique est assuré et destinée à être diffusée aux agences de presse. Lorsque la sensation, provoquée par des tonnes de papier imprimé et d’énormes quantités de tournages télévisés, commence à faiblir, ils proposent autre chose pour provoquer la pitié ou l’indignation de l’opinion.

Les conséquences sont catastrophiques. Le drame réel est falsifié par le drame inventé, sans que l’on se préoccupe des populations civiles impliquées dans ce jeu sophistiqué. Ainsi, on a assisté à une évaluation différente des actes de cruauté commis par les trois parties en Bosnie, tels qu’ils ont été montrés dans les combats entre musulmans et Croates à Mostar et entre musulmans et musulmans à Bihac. L’affaire du Kosovo a été encore plus complexe, mais payante. Elle était fondée sur des adversaires déjà condamnés par le choix politique des puissances occidentales et par d’anciennes images négatives.

La télévision et la presse répondent avec enthousiasme aux sollicitations de ces faiseurs d’images, sacrifiant souvent leur éthique professionnelle aux scoops et aux importants budgets publicitaires des investisseurs qui désirent s’assurer la complicité des médias.

Pendant le bombardement de l’ex-Yougoslavie, le général Pierre-Marie Gallois m’a montré toutes les publicités des grandes sociétés américaines dans les principaux journaux et magazines français. La présence soudaine de marques américaines dans les médias était inhabituelle – le même phénomène s’est produit dans les pays occidentaux impliqués davantage – et pouvait être liée à la nécessité d’obtenir des patrons de presse qu’ils imposent à leurs journalistes une autocensure, une attitude «politiquement correcte».


Aucun soldat irakien au Koweït sans l’accord officieux préalable des USA

Lors de la guerre du Golfe, le Koweït s’était adressé à une agence de communication de Washington, Ruder & Finn Global Affairs, qui forgea de son client une image de victime et insista sur la cruauté de Saddam Hussein. Le chef de l’Irak n’aurait jamais osé envoyer un seul soldat au Koweït sans l’accord officieux préalable des USA. Accord utile qui fournit la justification nécessaire au déclenchement de la guerre du Golfe.

Les Nations Unies, emportées par la vague d’indignation suscitée par les informations des médias, avaient imposé de lourdes sanctions et une guerre technologique aux effets dévastateurs. Un demi-million de personnes sont mortes et les enfants – presque un million aujourd’hui – continuent de mourir à cause de la pénurie de médicaments et de nourriture et également des conséquences de l’utilisation de munitions à l’uranium appauvri et d’autres substances biologiques et chimiques.


La propagande ignore la morale

La même agence fut également sollicitée au début du conflit des Balkans par la Croatie, le parti musulman de Bosnie et l’opposition kosovare. James Harff, – il était alors directeur de Ruder & Finn Global Affairs et dirige maintenant une agence semblable qui lui appartient – a accordé une interview à un journaliste français, Jacques Merlino, que ce dernier rapporte dans son livre intitulé «Les vérités yougoslaves ne sont pas toutes bonnes à dire». Parlant de ses clients d’ex-Yougoslavie, de sa stratégie et du succès obtenu, il disait entre autre ceci:

«Entre le 2 et le 5 août 1992, lorsque le ‹New York Newsday› a sorti l’affaire des camps. Nous avons alors saisi l’affaire au bond et immédiatement, nous avons circonvenu trois grandes organisations juives: la B’nai B’rith Anti-Defamation League, l’American Jewish Committee et l’American Jewish Congress. […] L’entrée en jeu des organisations juives au côté des Bosniaques fut un extraordinaire coup de poker. Aussitôt, nous avons pu, dans l’opinion publique, faire coïncider Serbes et nazis. […] Notre travail n’est pas de vérifier l’information. […]

Notre travail, je vous l’ai dit, est d’accélérer la circulation d’informations qui nous sont favorables, de viser des cibles judicieusement choisies. […]
Dès qu’une information est bonne pour nous, nous nous devons de l’ancrer tout de suite dans l’opinion publique. Car nous savons parfaitement que cêst la première affirmation qui compte. Les démentis n’ont aucune efficacité. […]

Nous sommes des professionnels. […] Nous ne sommes pas payés pour faire de la morale. Et quand bien même le débat serait placé sur ce terrain, nous aurions la conscience tranquille. Car si vous voulez prouver que les Serbes sont de pauvres victimes, allez-y, vous serez bien seul.»
3


Le mensonge à propos de massacres dans les camps de prisonniers serbes

Le New York Times du 22 août 1992 écrivait. «Les Etats-Unis ont redoublé d’efforts mais n’ont pas trouvé de preuves de massacres systématiques de Croates et de musulmans dans les camps de prisonniers serbes.»

Cet article a été publié peu après qu’une équipe de la chaîne de télévision britannique ITN eut filmé un groupe de musulmans derrière des barbelés à Tiernopolje. C’est ce film qui a suscité un flot de nouvelles concernant de nouveaux camps d’extermination.

L’image du musulman squelettique a fait le tour du monde. Elle continue de symboliser institutionnellement les néonazis de la fin du XXe siècle et leurs camps de concentration. En réalité, il s’agissait d’un camp de réfugiés dans lequel les gens étaient libres de se déplacer. L’équipe de télévision avait placé sa caméra à l’intérieur d’une clôture qui protégeait des outils agricoles, ce qui donnait l’impression que les hommes étaient des prisonniers.4 En tout cas, ce faux scoop avait atteint son but.

Il ne vint à l’idée de personne que l’équipe de télévision n’avait jamais eu de problèmes avec les Serbes pour visiter le camp alors qu’aucun reporter n’a jamais pu voir ou photographier des camps de détention croates ou musulmans, tels que Lora, près de Spalato, Tarcin, d’autres dans les environs de Sarajevo ou Capljina où les Croates détenaient des musulmans.

La collaboration étroite entre les agences de communication et le gouvernement a donné naissance à une technique, souvent fatale, visant à obtenir un avantage au début d’une conférence internationale ou un soutien lors d’une offensive militaire qui risquait d’être condamnée par le Conseil de sécurité et de subir une perte d’image dans l’opinion publique s’il s’avérait que la justification ne tenait pas debout.

Les procédés sont répétitifs. On lance une campagne de diffamation, bombardant les médias d’épouvantables révélations sur le comportement de l’adversaire afin de créer un préjugé négatif qui va s’enraciner profondément dans la conscience collective. Les informations sont souvent fabriquées ou interprétées de manière à favoriser le client. Une fois qu’elles sont lancées, on ignore toute rectification ou démenti. Le subtil travail de persuasion provoque dans l’opinion une haine profonde pour l’objet de la communication. Les gens voient dans l’«ennemi» qu’on leur offre la cause de toutes leurs frustrations et ils approuvent l’intervention militaire, les bombardements, sans réfléchir à la cause objective du problème. Et ils ne tiennent pas compte de la population impliquée: des hommes, des femmes, des enfants, des familles qui leur ressemblent.


Le mythe des fosses communes de Srebrenica

Le siège de la ville de Gorazde en Bosnie en est un exemple. Gorazde a été présentée comme une ville ouverte, sans défense, mais les musulmans l’avaient transformée en une forteresse avec des usines d’armes et des usines chimiques. Les prétendues attaques traîtres des Serbes n’étaient qu’une réponse aux obus provocateurs des musulmans. Les tirs musulmans ont eu lieu sous les yeux absents de l’UNPROFOR.

Parfois, des épisodes anciens sont mis en réserve dans l’attente d’une occasion appropriée. C’est le cas des célèbres fosses communes de Srebrenica supposées contenir des milliers de cadavres. Or les experts ne les ont jamais trouvées. Mais cette idée de fosses communes a souvent été utilisée avant d’importantes rencontres internationales.

En Bosnie, la technique du bombardement d’images a été appliquée avec succès depuis le prologue de la guerre. En 1992, au début du conflit, un peu avant la conférence de Londres du mois d’août, les Serbes étaient vainqueurs sur toute la ligne. Il fallait éviter toute tentative de regagner la sympathie de la communauté internationale.

Grâce à des tonnes de photos et d’articles, l’opinion internationale assista aux tirs de mortiers visant une queue d’acheteurs de pain dans la rue Vase Miskina à Sarajevo, ce qui détermina le Conseil de sécurité à infliger de sévères sanctions aux Serbes.

En ce qui concerne les obus tirés sur le marché Markale à Sarajevo en février 1994 et en août 1995, ils ont provoqué des tempêtes médiatiques. L’attaque de 1994 s’est produite avant la rencontre internationale de Genève et la seconde a servi de justification au gouvernement Clinton pour bombarder toute la République serbe de Bosnie, même très loin de Sarajevo. Nous avons appris plus tard que c’étaient les musulmans qui avaient organisé ces trois scénarios tragiques.5

Pour couvrir les évidentes violations du droit qui auraient lieu pendant les bombardements de la Yougoslavie, le but réel étant de contrôler le Kosovo pour y installer une base militaire et de mieux surveiller la région à travers laquelle doivent passer les oléoducs des républiques caucasiennes, l’OTAN et les USA ont également adopté des scénarios de films.

Les observateurs de l’OSCE ont imposé à la milice yougoslave de rendre compte de toutes ses opérations de police contre l’UÇK. Aussi le scénario macabre de Racak tomba-t-il à point. La découverte des cadavres d’Albanais fut le déclencheur de l’opération du Kosovo. Les autopsies confirmèrent que les amputations avaient été faites après la mort, et les pathologistes finnois, biélorusses et yougoslaves jugèrent que les blessures mortelles avaient été causées par des balles tirées du loin. Les vérifieurs de l’OSCE ne publièrent pas leurs rapports et laissèrent exploser le cas médiatique, sans qu’il y ait d’investigation de la part des médias.


Echec de la conférence de Rambouillet

La rencontre de Rambouillet a échoué à cause de la clause spéciale ajoutée à l’accord et qui impliquait pratiquement l’occupation de la Serbie. L’OTAN a alors déclaré sa «guerre humanitaire». La population a fui le Kosovo pour se réfugier en Serbie, en Albanie, en Macédoine et au Monténégro. Mais les médias ont surtout montré les réfugiés d’Albanie et de Macédoine. Triomphe de l’absurde: la conséquence des bombardements fut présentée par les médias comme la cause et la justification de l’intervention de l’OTAN.

Lorsque les bombardements et leurs «dommages collatéraux» commencèrent à avoir un impact psychologique dangereux sur l’opinion, il fut décidé, pour contrebalancer cet effet, de déclarer le chef d’Etat yougoslave Milosevic criminel de guerre. Ainsi les médias présentèrent un nouvel ennemi public. C’était un moyen de confirmer la légalité des bombardements et de dissiper l’impression qu’en résistant, le gouvernement serbe gagnait moralement la partie.


Rien ne prouve la responsabilité d’Al Qaïda dans les attentats du 11-Septembre

Récemment, nous avons assisté en direct de New York à la tragédie des Tours jumelles, effroyable acte de terrorisme. Les Etats-Unis ont déclaré que les responsables étaient Ben Laden, Al Qaïda et les talibans et ils ont attaqué l’Afghanistan. Mais pourquoi n’ont-ils pas publié les preuves de leur culpabilité? Depuis 1978, George Bush – à l’époque directeur de la CIA et plus tard président des Etats-Unis qui a commencé la première guerre contre l’Irak – avait des liens avec divers membres de la famille Ben Laden dans différentes compagnies aériennes et pétrolières: Arbust Energy, Harken, Houston Gulf Airport.6 Souvenons-nous que Ben Laden s’est rendu dès 1992 en Bosnie où il a organisé plus de trois camps «afghans». Il a reçu la citoyenneté bosniaque en récompense de la guerre qu’il menait. Il était au Kosovo en 1998 et la CIA le savait. Est-ce que tout cela ne cache pas quelque chose? Autres bases et manoeuvres militaires, pétrole, pipelines, hégémonie de l’Asie centrale? Une chose est certaine: on nous a donné un autre ennemi public, le troisième en un peu plus de 10 ans.


Traduction Horizons et débats.

Notes


1 Anne Morelli in: Michel Collon, Monopoly. L’OTAN à la conquête du monde, EPO, 2000 (cf. aussi: fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Morelli
2 Michel Collon, Monopoly. L’OTAN à la conquête du monde, EPO, 2000
3 Jacques Merlino, Les vérités yougoslaves ne sont pas toutes bonnes à dire, Albin Michel, 1993, p. 126–129
4 Thomas Deichman, Der Standard et Die Weltwoche (10/2/1997), Novo (15/1/1997), De Groene Amsterdammer (22/1/1997), Living Marxism (25/1/97)
5 Yossef Bodansky, Offensive in the Balkans. The Potential for a Wider War as a Result of Foreign Intervention in Bosnia-Herzegovina, International Media Corp., 1995
6 Peter Allen, Bin Laden Links to Bush, Daily Mail (24/9/2001)


Articles de Jean Toschi Marazzani Visconti publiés par Mondialisation.ca
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olmeque
Bon posteur


Inscrit le: 06 Fév 2005
Messages: 668

MessagePosté le: Lun 11 Juin 2007 19:12    Sujet du message: Répondre en citant

mouais, tout à fait d'accord avec ce que je savais deja, et pas surpris de ce que j y apprend Exclamation Maintennant il s'agirait de savoir qui à les moyens à grands moyens de toucher son publique. Comme me l'avait expliqué un oncle administrateur civil: le but d'un état est de ce succeder à lui meme!!!Ce n'est pas de faire le bien pour condamné le mal... Rolling Eyes ; il n'a pas d'interet à aller au paradis. Donc en 1er lieu ce qui ont les moyens et l'interet de manipuler l'information sont les gouvernements. Ensuite il s'agit probablement de savoir quels sont les plus gros lobby pour chaque pays...existant ou non...comme tu dirais Laughing http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?p=107673&highlight=#107673
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chabine
Super Posteur


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 3040

MessagePosté le: Lun 15 Sep 2008 23:31    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ceux qui pensent que l'actualité, c'est uniquement ce qu'on voit à la TV, et que nous sommes informés de tout ce que nous devons savoir... Confused

http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6293

2 avril 2008
Les Camerounais massacrés, Chomsky et l’Himalaya

Numancia Martinez Poggi

En 1988, il y a 20 ans, Noam Chomsky et Edward S. Herman publiaient, chez Pantheon Books aux États-Unis, Manufacturing Consent avec le sous-titre The Political Economy of the Mass Media. « Manufacturing Consent » signifie à peu près « Générer l’approbation ». Dans cet ouvrage Chomsky et Herman analysaient de façon détaillée la production médiatique, au moyen de comparaisons, de cas mis en regard, par exemple le Salvador et le Nicaragua durant les années 1980.
En effet tout le monde, ou presque Rolling Eyes , a bien l’intuition qu’il existe une forte propension à fausser la réalité dans les médias de référence, en France Le Monde, aux États-Unis le New York Times, et tous leurs équivalents partout dans le monde. Même s’il existe sans aucun doute des nuances et y compris des différences entre certains de ces journaux, des différences de ton, de style, de ligne, il ne fait néanmoins aucun doute qu’ils ont tous comme caractéristique commune d’être émotionnellement et idéologiquement alignés sur les grands intérêts de l’impérialisme. L’intuition existe. De plus, toute personne un peu au fait d’un sujet donné a déjà empiriquement pris connaissance de ce grave travers. Mais un travail patient et minutieux est nécessaire pour que nous disposions d’arguments étayés permettant d’aborder le débat avec davantage que des slogans attendus. Notre affirmation doit être démontrée. Le Monde se prévaut du fait qu’il est à la fois, par les uns, accusé d’être un journal trotskyste et en temps même accusé, par nous, d’être un journal pro-impérialiste. Le Monde fait, raisonnablement, valoir cette double accusation comme signe de son équilibre présumé. De la même façon le New York Times est accusé par l’extrême droite états-unienne d’être un journal libéral, voire un journal de gauche.

C’est l’un des mérites de Chomsky : partir des arguments adverses, les démonter, avant de proposer éventuellement un modèle explicatif de la réalité plus performant. Certains militants ont parfois tendance à oublier ce qui se trouve dans la tête du citoyen moyen en raison du système d’endoctrinement justement. Ces militants lancent donc parfois des accusations, vraies, dont l’impact est limité en partie parce qu’elles ne sont pas accompagnées de l’argumentation indispensable quand il s’agit de gagner des personnes captives du dispositif culturel dominant. Dire que Le Monde défend la bourgeoisie parce que c’est le journal de la bourgeoisie est peut-être, probablement, vrai ; mais cette affirmation restera superficielle, ne touchera pas le cœur de la personne qui lit quotidiennement Le Monde avec la foi du charbonnier. Le travail de Chomsky s’adresse en général à ce citoyen honnête et sincère, y compris étranger aux idées socialistes, qui est prêt à écouter un argumentaire raisonné et basé sur des faits indéniables, mais qui reste hermétique aux slogans un peu crus.

Dans Manufacturing Consent Chomsky et Herman proposent ce qu’ils appellent un Propaganda Model, modèle d’analyse du dispositif de propagande, comme une grille de lecture et d’observation. Le Propaganda Model se caractérise par une série de filtres, lesquels se trouvent disposés entre les faits et le public qui pourrait, et voudrait, être informé. Les deux compères proposent par ailleurs les termes de worthy victims (victimes de valeur, utiles au discours du dispositif culturel dominant) et unworthy victims (victimes sans valeur, sans intérêt pour le dispositif culturel dominant, voire fort dérangeantes). Les worthy victims passeront tous les filtres allégrement ; les unworthy victims ne passeront pas le premier filtre.

Noam Chomsky et Edward S. Herman donnent beaucoup d’exemples. Ils comparent ainsi l’affaire du prêtre polonais Jerzy Popieluszko –sympathisant du syndicat d’opposition Solidarité, il avait été assassiné par la police polonaise en 1984– et l’affaire Oscar Arnulfo Romero –archevêque de San Salvador, défenseur des humbles en résistance, il avait été assassiné en mars 1980. Les assassins de Popieluszko avaient été identifiés, arrêtés, jugés et mis en prison. Le dispositif culturel dominant s’empara du mérite de cette diligence judiciaire : il attribua cette efficience de la police et de la justice polonaises à la pression exercée par les médias du monde entier. Remarque peut-être vraie, mais d’autant plus accablante si on regarde l’affaire Romero.

L’assassinat de l’archevêque salvadorien, pourtant beaucoup plus élevé dans la hiérarchie ecclésiale, n’avait quasiment pas été rapporté par le dispositif culturel dominant. Les coupables de l’assassinat de Romero n’ont jamais été identifiés, encore moins arrêtés… Dire que dans la Pologne communiste on assassine impunément les prêtres d’opposition signifiait apporter de l’eau au moulin de l’idéologie dominante, donc l’assassinat de Popieluszko était dénoncé avec insistance et les suites données à l’affaire tenaient en haleine le dispositif culturel dominant, suscitant la curiosité et l’intérêt du public. Par contre Romero, archevêque de San Salvador, assassiné par les escadrons de la mort d’extrême droite, était une victime encombrante pour le dispositif culturel dominant, son cas ne fut donc guère suivi par la grande presse. Ainsi si on tient pour vraie l’affirmation selon laquelle c’est la pression de la presse mondiale qui a contraint le régime polonais à arrêter et incarcérer les coupables de l’assassinat de Jerzy Popieluszko, le silence de la même grande presse dans le cas de l’archevêque Oscar Arnulfo Romero visait à garantir l’impunité à ses assassins.

À peine quelques mois après la parution de Manufacturing Consent, le régime populiste pro-impérialiste du Venezuela massacrait impitoyablement le peuple protestant dans la rue, plusieurs centaines de morts. C’était fin février début mars 1989. Les médias du dispositif culturel dominant avaient alors commencé par cacher ce qui se passait à Caracas. Puis, les choses devenant si graves, garder davantage le silence signifiait ruiner leur crédibilité et afficher leur engagement pro-FMI. Les protestations dans les rues de Caracas dénonçaient en effet le Fonds monétaire international et la Banque mondiale comme les principaux responsables de la misère endurée par la grande majorité. Le dispositif culturel dominant n’a bien sûr pas le moins du monde dénoncé le régime adeco bourreau du peuple vénézuélien, et encore moins les institutions financières internationales, responsables du massacre en dernière instance. Non, le dispositif culturel dominant ne désignait pas les responsables, mais il fut bien contraint de faire savoir, plus ou moins clairement, que quelque chose de grave se passait dans les rues de Caracas.

Quelques mois plus tard, en juin 1989, se produisirent les événements de la place Tien An Men à Pékin. Aucun détail n’est resté dans l’ombre. Pendant plusieurs semaines le dispositif culturel dominant donna la plus grande importance à ce qui se passait dans la lointaine capitale chinoise. En fait une partie de la population de la capitale protestait contre certains secteurs du régime et demandait une accélération de la transition vers le capitalisme – voie chinoise. Les responsables des morts survenues étaient désignés : le régime des gérontocrates chinois, l’idéologie communiste, etc. Le gouvernement chinois n’avait guère de défenseurs : les militants maoïstes lui avaient tourné le dos depuis longtemps et les partisans du capitalisme sauvage n’étaient pas encore convaincus de l’avenir radieux du maintenant fameux modèle chinois.

Bien que parfaitement prévisible, fut caricaturale la différence de traitement de la part de la presse entre les victimes de l’alliance entre Confucius et Marx et les victimes de l’alliance entre les institutions financières internationales et les « sociaux »-« démocrates » vénézuéliens.

Les cas où la comparaison est facile à faire ne manquent pas, hélas. Nous avons en 2008 pu expérimenter une nouvelle foi, stupéfaits mais non surpris, comment le dispositif culturel dominant fait le tri des morts, worthy victims (victimes de valeur, utiles au discours du dispositif culturel dominant) et unworthy victims (victimes sans valeur).

Le Cameroun est gouverné depuis 1982 par un dictateur pro-impérialiste, Paul Biya, qui ces derniers temps prétend d’un trait de plume réformer la Constitution pour légaliser sa permanence au pouvoir pour encore quelques décennies. Contre cette manœuvre politique désespérante, des masses de jeunes camerounais sont descendus dans les rues pour protester en février 2008. Ils protestaient contre cette prétention dictatoriale, mais aussi contre la vie chère, contre l’absence de perspective, contre la corruption, etc. Le ras-le-bol est tel au Cameroun que le mouvement a vite pris une ampleur considérable, parti des milieux étudiants il a rallié l’ensemble de la jeunesse urbaine. L’armée a été déployée dans les rues et le dictateur effrayé par la puissance de la mobilisation a opté pour la répression, assuré de la bienveillance du dispositif culturel dominant. Le gouvernement camerounais a dû reconnaître la semaine suivante, début mars 2008, qu’il y aurait eu « une vingtaine de morts », concédant « 24 morts » quelques jours plus tard, chiffre provisoire du reste. La responsabilité de ces morts est de toute façon bien entendu attribuée à des « apprentis sorciers » qui manipulent la jeunesse (la main de Moscou ? de Ben Laden ?). Sur place, la Maison des Droits de l’Homme, affiliée à la FIDH, dit qu’il a eu au moins cent morts. Le régime déclare avoir arrêté 1 500 personnes, jeunes étudiants pour la plupart. En tout cas les manifestants ont été dispersés, et la dictature pro-impérialiste sauvée.

Le rôle de la grande presse dans tout cela ? Nul. Silence absolu ou presque. Le rôle des télévisions ? Nul. Rien à signaler. Tout va bien dans le pré carré. Le dictateur Paul Biya peut assassiner à son aise, il ne sera jamais harcelé par la presse occidentale, surtout pas par la presse française. Plusieurs dizaines de morts, mais qu’importe, unworthy victims, victimes sans valeur. Particulièrement parlant est le silence de Reporters Sans Frontières. Le dictateur camerounais a, lors de ces événements, fait fermer des médias qui avaient osé tendre leurs micros à de jeunes manifestants. La radio Magic FM a été fermée, la télévision Équinoxe a été fermée. Si la même chose se produisait au Venezuela, l’agence Reporters Sans Frontières demanderait sans doute l’intervention immédiate des Nations Unies, casques bleus compris.

Quelques jours plus tard, le 10 mars 2008, une partie de la population tibétaine proteste dans les rues de Lhassa. Ce sont en gros ceux qui refusent l’appartenance du Tibet à la République populaire de Chine. Dans les jours qui suivent, la protestation devient violente. Répression : 19 morts, dit le régime chinois. Le régime féodal tibétain en exil, donc de l’extérieur, dit qu’il y a eu 140 morts. Ce qu’on retiendra c’est qu’en 2008 le gouvernement chinois, encore lui, tua du monde sur le Toit du monde, alors qu’on oubliera le peuple sacrifié au Cameroun. Les chiffres sont pourtant comparables, à deux semaines d’intervalle, même s’il existe peut-être un indice de la popularité des mouvements de protestation respectifs : au Tibet 400 personnes ont été arrêtées par les autorités chinoises alors qu’au Cameroun 1 500 personnes ont été arrêtées par le régime de Paul Biya, près de quatre fois plus. Le dispositif culturel dominant donne instantanément la plus grande importance aux événements du Tibet. Tout est suivi de près, ce sont des worthy victims (victimes de valeur, utiles) sans aucun doute, des Himalaya de papier sont noircis pour que personne n’ignore le sort fait aux Tibétains mobilisés contre le régime chinois.

Certaines données dérangeantes sont néanmoins passées sous silence. Le régime féodal tibétain en exil est passablement rétrograde et il prétend envoyer aux oubliettes la modernisation, particulièrement en termes de relations sociales, apportée par la Révolution en Chine (et donc au Tibet). On se demande d’ailleurs pourquoi en France on utilise le terme d’« ayatollah » pour signifier « arriération » et « hostilité radicale à la modernité ». On dit « ayatollah vert » pour parler d’un écologiste arriéré hostile à la modernité alors qu’on pourrait plus pertinemment dire « Dalaï-Lama vert ». Ce serait au demeurant méprisant envers une religion de l’humanité, et ces expressions devraient donc toutes être proscrites. Autre fait intéressant : le KMT, parti fondateur du régime taïwanais, parti dominant à Taïwan et qui vient d’ailleurs de remporter l’élection présidentielle), considère aussi que le Tibet appartient à la Chine, comme il considère que Taïwan appartient à la Chine. Si le KMT revenait un jour au pouvoir en Chine, certes improbable aujourd’hui, il ferait vite disparaître le statut de région autonome au Tibet et il mandariniserait hardiment la société tibétaine comme il a mandarinisé la société taïwanaise. À Taïwan, on connaît aujourd’hui un grave phénomène d’incommunicabilité intergénérationnelle : les anciens parlent fujian (langue largement dominante et langue véhiculaire dans l’île au milieu du XXème siècle) et ne parlent pas mandarin ; leurs petits-enfants parlent mandarin et ne parlent pas fujian parce que cette langue a été rigoureusement interdite et implacablement persécutée pendant des décennies de régime KMT. En Chine populaire le tibétain a toujours eu une existence officielle, avec presse, enseignement, etc., comme bien d’autres langues minoritaires en République populaire de Chine, ainsi le fujian dans le sud-est du pays.

Autre point intéressant. On nous assure que le régime chinois avait interdit à la presse d’entrer au Tibet, alors qu’on n’a pas su que le régime camerounais eût interdit à la presse d’entrer à Yaoundé ou à Douala. Le travail de la presse occidentale, en tout état de cause, eût été beaucoup plus facile au Cameroun qu’au Tibet, circonstance aggravante donc, pour le moins. La presse écrite a offert à son lectorat un suivi quasi quotidien des événements tibétains. Les télévisions offraient des images de façon continue pendant plusieurs jours. Les tenants de l’ancien régime, renversé par la Révolution chinoise, étaient systématiquement sollicités pour donner leurs appréciations sur ces événements. Difficile de trouver un hebdomadaire qui ne parlât pas du Tibet à partir du 10 mars 2008.

Difficile par contre, impossible en fait, de trouver un hebdomadaire qui fît la plus petite allusion aux martyrs de la cause populaire et démocratique au Cameroun. Ce silence est d’autant plus parlant si on considère la proximité qui caractérise la relation entre la France et le Cameroun, les liens de toute nature qui existent entre les deux États et les deux peuples, beaucoup plus forts que les liens qui peuvent exister entre la France et le Tibet.

Les martyrs de février et mars 1989 au Venezuela avaient également été assassinés avec l’approbation implicite du dispositif culturel dominant – on ne sait trop quel filtre fut activé, si les journalistes bâillaient insensibles devant le massacre ou si la censure fonctionna en amont ou en aval. Aujourd’hui considérés semence de ce qui dix ans plus tard devint la Révolution bolivarienne, ces martyrs vénézuéliens sont pleinement assumés par le mouvement révolutionnaire.

Le rôle historique des martyrs camerounais, continuateurs de la geste du patriote martyr Ruben Um Nyobe, sera reconnu avant longtemps, quand le Cameroun sera libéré de sa caricaturale dictature françafricaine, quand l’Afrique avancera vers son émancipation nécessaire. Avec la sérénité de qui s’est porté dignement, ces martyrs se reposent éternellement aux côtés de leurs frères vénézuéliens, massacrés juste 19 ans avant.

30 mars 2008
_________________
"Le colonialisme et ses dérivés ne constituent pas à vrai dire les ennemis actuels de l'Afrique. À brève échéance ce continent sera libéré. Pour ma part plus je pénètre les cultures et les cercles politiques plus la certitude s'impose à moi que LE PLUS GRAND DANGER QUI MENACE L'AFRIQUE EST L'ABSENCE D'IDÉOLOGIE."
Cette Afrique à venir, Journal de bord de mission en Afrique occidentale, été 1960, Frantz Fanon, Pour la Révolution Africaine
2011, annee Frantz Fanon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ciiman
Grioonaute 1


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 291
Localisation: UK

MessagePosté le: Jeu 18 Sep 2008 16:03    Sujet du message: ¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬L¬ Répondre en citant

Trés interessant l'article précédent

Les politiques et médias ont trouvé
la parade pratique pour balayer
toute tentative de mise en perspective
de l'information:
c'est de l'odieuse
"concurrence victimaire"...

Pour apporter un peu d'eau
au moulin de l'article précédent,
voici un article du réseau voltaire
concernant RSF et les petit coups de pouce
financiers de leurs amis d'Amerique

C'est le réseau Voltaire donc:
á croire ...
ou pas.

http://www.voltairenet.org/article142884.html#article142884

7 août 2006

Depuis
Washington DC (États-Unis)


Manipulation de la liberté de la presse
Le financement de Reporters sans frontières par la NED/CIA


par Diana Barahona, Jeb Sprague*

Nous avions déjà montré que Reporters sans frontières (RSF) est sous-contrat d’une association paravent du département d’État états-unien ; Diana Barahona et Jeb Sprague montrent désormais que RSF est financé par des « prêts » non-remboursés de la NED/CIA. Dès lors, on comprend mieux que l’association consacre l’essentiel de son activité à des campagnes de diffamation contre les adversaires de Washington à Cuba, en Haïti ou au Venezuela.

Otto Reich, ami de RSF et expert en coups d’État.
Montage à partir du logo de RSF et de celui de la campagne de l’association contre « Les prédateurs de la liberté de la presse ». Pour en savoir plus sur l’organisateur de coups d’État en Amérique latine, lire notre article « Otto Reich et la contre-révolution ».

Le magnat britannique de la presse Lord Northcliff a dit un jour : « L’info, c’est quelque chose que quelqu’un, quelque part, tient à garder secret. Sinon, ça n’est que de la pub. » Si c’est vrai, alors le financement par le gouvernement états-unien de Reporters sans frontières (RSF) est sûrement une info, car il n’est aucun exploit que cette organisation et ses amis de Washington n’aient déployé pour tenter de l’occulter ! En dépit de quatorze mois d’obstruction de la National Endowment for Democracy (CIA/NED) [1] au sujet d’une requête de mise en application du Freedom of Information Act (Loi sur la liberté de l’information) et malgré le déni total de la part de la représentante de RSF à Washington, Lucie Morillon, cette fondation a fini par avouer que RSF a reçu des prêts, au moins ces trois dernières années, de la part de l’International Republican Institute (IRI), la branche de la NED/CIA gérée par le Parti républicain.

La NED continue à refuser de fournir les documents demandés, et même à révélé les montants de ces prêts, mais on sait qu’ils sont identifiés par les références suivantes : IRI 2002-022/7270, IRI 2003-027/7470 et IRI 2004-035/7473. Le journaliste d’investigation Jeremy Bigwood a demandé à Mme Morillon, le 25 avril dernier, si son association recevait des fonds de l’IRI. Elle l’a nié. Néanmoins, l’existence des prêts a été confirmée par Patrick Thomas, l’assistant du président de la NED.

La découverte de ces prêts met au jour une tromperie majeure de cette association, qui niait depuis des années recevoir un traître dollar de Washington, jusqu’au jour où des prêts relativement modestes de la NED et du Centre pour un Cuba Libre ont été révélés par le Réseau Voltaire [2]. Interrogé sur l’origine de ses importants revenus, RSF a prétendu que l’argent provenait de la vente de livres ou de photographies. Mais Salim Lamrani a démontré dans ces colonnes l’improbabilité de cette affirmation. Même en prenant en compte le fait que les livres sont publiés gratuitement, RSF aurait dû vendre 170 200 ouvrages en 2004 et 188 400 en 2005 pour gagner les plus de deux millions de dollars que cette association prétend gagner annuellement. Cela aurait représenté la vente de 516 livres par jour, en 2005. Il fallait manifestement que l’argent provienne d’autres sources, et il s’avère que tel est bien le cas.

L’IRI est spécialisé dans l’immixtion dans les élections de pays étrangers, comme le montre très rapidement une consultation des rapports annuels de la NED/CIA et du site Internet de l’IRI. Il s’agit de l’un des quatre principaux allocataires de la NED, une organisation fondée par le Congrès sous l’administration Reagan, en 1983, afin de se substituer aux programmes d’action secrète de la CIA au sein des sociétés civiles, lesquels avaient été dévastés par leur dénonciation par le Conseil des Églises, dans les années 1970 [3]. Les trois autres piliers de la NED/CIA sont le National Democratic Institute du parti démocrate, le Centre de Solidarité du syndicat AFL-CIO [4] et le Centre pour l’entreprise privée internationale de la Chambre de commerce états-unienne.

Mais, de ces quatre organisations, l’IRI est le plus proche de l’administration Bush, d’après un article récent du New York Times dénonçant la part qu’il prit dans le renversement du président haïtien Jean-Bernard Aristide : « Le président Bush a nommé son président, Lorne W. Craner, pour gérer les efforts de meccano de la démocratie déployés par son administration. L’Institut, agissant dans plus de soixante pays, a vu ses financements fédéraux pratiquement tripler en trois ans, passant de 26 millions de dollars en 2003 à 75 millions de dollars en 2005. Au printemps dernier, au cours d’une “vente de charité” pour le financement de l’IRI, Bush a qualifié le meccano de la démocratie de “secteur industriel en pleine croissance” » [5].

L’arrosage en provenance de l’IRI constitue un problème majeur pour la crédibilité de RSF en tant qu’organisation « défendant la liberté de la presse », d’autant que cette organisation a fomenté une campagne de propagande hostile aux gouvernements démocratiquement élus du Venezuela et d’Haïti exactement en même temps que son chaperon, l’IRI, était profondément engagé dans des actions visant à leur renversement. L’IRI a ainsi financé l’opposition vénézuélienne au président Hugo Chavez [6] et il a activement organisé l’opposition haïtienne à Aristide, en coordination avec la CIA [7].

Le personnage qui fait le lien entre RSF et ces activités subversives est un certain Otto Reich [8], qui a travaillé à la préparation des coups tordus tout d’abord en tant que vice-secrétaire d’État pour les affaires sud-américaines, puis, à partir de novembre 2002, en sa qualité d’envoyé spécial en Amérique latine du Conseil de sécurité nationale. En plus d’être salarié du Centre pour un Cuba libre, subventionné par le gouvernement états-unien, lequel Centre alloue 50 000 dollars annuellement à RSF, Reich travaille, depuis le début des années 1980, avec un ancien vice-président de l’IRI, Georges Fauriol, membre lui aussi de l’Institut pour un Cuba libre. Mais c’est l’expérience de Reich en matière de propagande qui importe plus particulièrement. Dans les années 1980, il a été impliqué dans les investigations sur la guerre illégale de l’administration Reagan contre les Sandinistes. Le contrôleur général du budget a déterminé, en 1987, que le Bureau de la diplomatie publique de Reich « était engagé dans des activités interdites de propagande occulte » [9]. Au début de l’année 2002, après que George W. Bush l’ait nommé à une planque au département d’État, « Reich s’est rapidement vu confier la tâche d’orchestrer une campagne médiatique internationale de grande ampleur visant à diffamer Chavez. Une campagne qui se poursuit encore aujourd’hui. » [10]

Reich a-t-il fait bénéficier RSF des prêts de l’IRI et a-t-il cornaqué l’association dans ses actions de propagande contre Aristide, Chavez et Cuba ? Un examen des méthodes de RSF montre que c’est peut-être le cas [11] ; la propagande contre Aristide, un ancien prêtre, était aussi vulgaire que l’une des diffamations patentées de Reich à l’encontre de divers dirigeants latino-américains. RSF a ainsi qualifié le président haïtien de « prédateur de la liberté de presse », après l’avoir associé, sans la moindre preuve, aux assassinats des journalistes Jean Dominique et Brignol Lindor. RSF a affiché de manière particulièrement voyante les photographies des corps de ces deux journalistes sur son site Internet, les transformant en posters de victimes de la répression alléguée d’Aristide envers la presse.

RSF écrivait, en 2002 : « à Petit-Goâve, un bourg situé à 70 kilomètres au sud-ouest de Port-au-Prince, un journaliste a été battu à mort par une bande de tueurs liée aux autorités politiques locales et se réclamant du mouvement Lavalas (l’Avalanche) du président Jean-Bertrand Aristide (…). Ce meurtre survient alors que la situation de la liberté de la presse ne cesse de se dégrader en Haïti depuis l’assassinat de Jean Dominique, directeur de Radio Haïti Inter. » [12]. Remarquez la traduction erronée de Lavalas, un mot qui signifie « inondation », et non « avalanche », ainsi que le fait que RSF faisait un lien entre le gang de tueurs et le « mouvement Lavalas d’Aristide », suggérant que le président haïtien en personne était responsable de ce gang.

L’article est farci de ce genre d’insinuations et de mensonges éhontés : « Dans ce contexte, l’assassinat de Brignol Lindor est interprété comme un nouvel avertissement par l’ensemble de la profession. » Ici, RSF tente carrément de mettre en cause Aristide en suggérant qu’il aurait ordonné les assassinats des journalistes afin d’envoyer un avertissement aux médias oppositionnels leur intimant l’ordre de ne pas se montrer par trop critiques à son endroit. Mais Jean Dominique a été assassiné en avril 2000, soit plusieurs mois avant l’élection d’Aristide, et il n’existe par ailleurs aucune preuve que le président haïtien ait été associé en quoi que ce soit à l’assassinat de Lindor. Dans le même article, RSF qualifiait le gouvernement Aristide de « régime autoritaire », l’accusant d’en appeler à des lynchages au moyen de la méthode du « collier » [13], concluant que toutes ces actions alléguées imputées par l’association au gouvernement « s’intègre[nt] dans une stratégie plus large des autorités de recourir à des milices paralégales pour intimider la presse. »

C’était déjà là de la propagande passablement écœurante, même si RSF n’avait pas été plus loin afin de contribuer à étrangler ce pays désespérément pauvre et dépendant de l’aide extérieure - tactique que RSF a tenté d’utiliser également contre Cuba [14]. Associated Press cite le secrétaire général de RSF, Robert Ménard, faisant allusion à l’abstention alléguée du gouvernement de traîner l’assassin de Dominique devant un tribunal : « Le président Jean-Bertrand Aristide est responsable de cette obstruction à la justice, et nous le coucherons sur la liste des prédateurs de la liberté de la presse si aucun progrès n’est fait au cours des prochains mois » [15].

L’article poursuivait : « Ménard a dit qu’il espérait que cette liste, qui allait être envoyée à des institutions gouvernementales et financières, contribuerait à influencer l’Union européenne dans sa décision de prolonger ou de suspendre quelque 100 millions de dollars en assistance financière à l’étranger. » Les sanctions économiques imposées par les États-Unis ont provoqué une inflation en flèche et ont privé le gouvernement des fonds dont il avait besoin tant pour fonctionner que pour se défendre. Illustration du deux poids-deux mesures de RSF : la Colombie a un triste « état de sévices » en matière de non-jugement des assassins de journalistes, mais Ménard n’a jamais dénié faire du lobbying ni auprès des États-Unis, ni auprès de l’Union européenne, en vue de couper les fonds au gouvernement Uribe.

Mais RSF n’aurait su se contenter d’une simple suppression des aides : en janvier 2002, Ménard exhortait le Congrès des États-Unis et l’Union européenne à prendre des « sanctions individuelles » contre Aristide et le Premier ministre Yvon Neptune, incluant « le refus d’entrée sur le territoire et les visas de transit », ainsi que « le gel de tous les comptes bancaires qu’ils détenaient à l’étranger » [16].

À la suite du renversement d’Aristide [17], le 29 février 2004, RSF a ignoré quasi totalement toutes les violences et persécutions à l’encontre des journalistes critiquant le gouvernement Latortue imposé par l’étranger, affirmant bien au contraire que la liberté de la presse avait progressé ! Les rapports de RSF pour les années 2005 et 2006 se sont abstenus de condamner l’exécution extrajudiciaire du journaliste local et reporter radio Abdias Jean, dont des témoins disent qu’il a été tué par la police après qu’il eut pris en photo les corps de trois jeunes tués par la même police. RSF a ignoré également les arrestations des journalistes Kevin Pina de Radio Pacifica et Jean Ristil, et il n’a pas enquêté sérieusement sur la mise à sac de plusieurs stations de radio pro-Lavalas.

Interrogé au sujet des informations concernant les prêts, Pina déclara ceci : « Il était clair, depuis longtemps, que RSF et Robert Ménard ne se comportaient nullement en gardiens objectifs de la liberté de la presse en Haïti, mais bien plutôt comme des acteurs centraux dans ce qui ne peut être qualifié autrement que de campagne de désinformation dirigée contre le gouvernement Aristide. Leurs tentatives d’impliquer Aristide dans l’assassinat de Jean Dominique et leur silence, ensuite, quand le prétendu homme de main Dany Toussaint, un sénateur Lavalas, a rejoint le camp anti-Aristide et s’est présenté à la présidentielle en 2006 ne sont que quelques-uns des multiples exemples révélant au grand jour la nature et le rôle véritables d’organisations telles RSF. Elles fournissent de fausses informations et des rapports biaisés afin de construire une opposition interne à des gouvernements considérés incontrôlables et imbuvables par Washington, tout en préparant le terrain à leur éviction éventuelle en fournissant des justifications sous le chapitre de prétendues attaques contre la liberté de la presse. »

Nous avons demandé à un expert de la politique haïtienne résidant à Paris pourquoi RSF a-t-il ignoré l’assassinat d’Abdias Jean. Il nous a répondu : « Nous avons interrogé la police au sujet de l’assassinat d’Abdias Jean, et celle-ci nous a répondu qu’il s’agissait d’une agression de la police, mais qu’elle ignorait qu’il s’agissait d’un journaliste. Il était en train de prendre des photos. » Il a admis qu’aucun des témoins de l’assassinat n’ont été interrogés, et que toutes les informations inédites dont il disposait sur cette affaire étaient basées sur les témoignages de la police, tristement connue pour ses meurtres et ses exactions. Concernant l’arrestation de Pina et de Ristil, il nous a dit : « Généralement, quand quelqu’un est emprisonné, nous attendons pour voir combien de temps il va rester en prison. Ils ont été relâchés, c’est la raison pour laquelle nous n ’avons pas pris cette affaire en compte. » Sachant que RSF n’a jamais pris en compte le cas d’Abdias Jean, il est fort peu probable que cette association se démène pour Pina.

C’est celui qui paie l’accordéoniste qui choisit la chanson. Recevant indirectement ses consignes du département d’État, RSF a diabolisé des gouvernement que les États-Unis désiraient renverser, comme ceux du Cuba, du Venezuela et d’Haïti, tout en minimisant les atteintes aux droits de l’homme perpétrés par des alliés stratégiques des États-Unis comme le Mexique et la Colombie. Ayant été capable de dissimuler les prêts de l’IRI qui auraient alerté les gens quant à ses fins dernières, RSF a été un outil efficace au service des attaques dissimulées de l’administration Bush contre certains dirigeants latino-américains. Cette association a par ailleurs utilisé son image de marque d’organisation indépendante de défense des droits de l’homme pour faire passer son message dans les médias états-uniens et européens et dans les manuels universitaires. Cela serait déjà un succès impressionnant, pour un petit groupe d’individus, s’ils n’ avaient pas bénéficié des largesses du mécène le plus riche et le plus puissant qui soit au monde.

Diana Barahona
_________________
(>8 ¬ ° }
If you will suck my soul...
...I will lick your funky emotions
(<8 ¬ p }
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ramrod
Grioonaute


Inscrit le: 05 Avr 2004
Messages: 98
Localisation: paris 13

MessagePosté le: Jeu 19 Mar 2009 14:55    Sujet du message: Répondre en citant

Aujourd'hui, on dispose d'une batterie de faisceaux d'information suffisamment exhaustif désignant les élites du monde comme des satanistes en puissance. Pour ceux qui le veulent, je peux produire des faits vérifiables et vérifiés à la portée de chacun.
Pour ceux qui pensent ne pas faire partie d'une manipulation, vous êtes les premiers à en être les victimes.
Et croyez le ou pas, mais vous êtes à des années lumières de la réalité vraie.
_________________
Pour ceux qui croient, aucune preuve n'est nécessaire...
Pour ceux qui ne croient pas, aucune preuve n'est possible...

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Panafricain
Super Posteur


Inscrit le: 22 Fév 2004
Messages: 1124

MessagePosté le: Jeu 19 Mar 2009 15:07    Sujet du message: Répondre en citant

ramrod a écrit:
Aujourd'hui, on dispose d'une batterie de faisceaux d'information suffisamment exhaustif désignant les élites du monde comme des satanistes en puissance.


J'en doute

Citation:
Pour ceux qui le veulent, je peux produire des faits vérifiables et vérifiés à la portée de chacun.


Permet moi d'en douter une nouvelle fois

Citation:
Pour ceux qui pensent ne pas faire partie d'une manipulation, vous êtes les premiers à en être les victimes.
Et croyez le ou pas, mais vous êtes à des années lumières de la réalité vraie.


J'aime ta manière de croire que tu détiens la seule vérité qui soit : la tienne! Rolling Eyes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ramrod
Grioonaute


Inscrit le: 05 Avr 2004
Messages: 98
Localisation: paris 13

MessagePosté le: Jeu 19 Mar 2009 15:34    Sujet du message: Répondre en citant

Panafricain a écrit:
ramrod a écrit:
Aujourd'hui, on dispose d'une batterie de faisceaux d'information suffisamment exhaustif désignant les élites du monde comme des satanistes en puissance.


J'en doute

Citation:
Pour ceux qui le veulent, je peux produire des faits vérifiables et vérifiés à la portée de chacun.


Permet moi d'en douter une nouvelle fois

Citation:
Pour ceux qui pensent ne pas faire partie d'une manipulation, vous êtes les premiers à en être les victimes.
Et croyez le ou pas, mais vous êtes à des années lumières de la réalité vraie.


J'aime ta manière de croire que tu détiens la seule vérité qui soit : la tienne! Rolling Eyes


Que tu aimes ou que tu détestes ma manière de procéder, c'est le cadet de mes soucis, y'a plus en jeu que des états d'âme de personne froissée par la conviction d'une autre personne. La vérité, on ne choisit pas de l'accepter, elle se constate un point c'est tout.
Maintenant, et comme t'as l'air aussi convaincu que moi dans ta foi, comment expliques-tu la présence de tous les symboles occultes trouvés sur le billet d'1$ us ? La pyramde non terminée, sertie d'un pyramidion avec un oeil en son centre, l'étoile babylonienne dont les 6 branches désignent les lettres M-A-S-O-N, la gématrie (la Science qui permet d'attribuer une valeur numérique aux lettres de l'alphabet) employée, ect.



_________________
Pour ceux qui croient, aucune preuve n'est nécessaire...
Pour ceux qui ne croient pas, aucune preuve n'est possible...

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathy
Super Posteur


Inscrit le: 18 Juil 2005
Messages: 1281
Localisation: première à gauche

MessagePosté le: Ven 20 Mar 2009 10:32    Sujet du message: Répondre en citant

ramrod a écrit:
Panafricain a écrit:
ramrod a écrit:
Aujourd'hui, on dispose d'une batterie de faisceaux d'information suffisamment exhaustif désignant les élites du monde comme des satanistes en puissance.


J'en doute

Citation:
Pour ceux qui le veulent, je peux produire des faits vérifiables et vérifiés à la portée de chacun.


Permet moi d'en douter une nouvelle fois

Citation:
Pour ceux qui pensent ne pas faire partie d'une manipulation, vous êtes les premiers à en être les victimes.
Et croyez le ou pas, mais vous êtes à des années lumières de la réalité vraie.


J'aime ta manière de croire que tu détiens la seule vérité qui soit : la tienne! Rolling Eyes


Que tu aimes ou que tu détestes ma manière de procéder, c'est le cadet de mes soucis, y'a plus en jeu que des états d'âme de personne froissée par la conviction d'une autre personne. La vérité, on ne choisit pas de l'accepter, elle se constate un point c'est tout.
Maintenant, et comme t'as l'air aussi convaincu que moi dans ta foi, comment expliques-tu la présence de tous les symboles occultes trouvés sur le billet d'1$ us ? La pyramde non terminée, sertie d'un pyramidion avec un oeil en son centre, l'étoile babylonienne dont les 6 branches désignent les lettres M-A-S-O-N, la gématrie (la Science qui permet d'attribuer une valeur numérique aux lettres de l'alphabet) employée, ect.




Tiens c'est marrant, toute cette semaine j'ai passé une bonne partie de mon temps sur le web pour comprendre ce symbole, mon point de départ, un truc tout con que je cherchais, je tombe sur cette page : http://conspiration.ca/control/deshommage_reagan_brice_taylor.html
Je me dis non, ce n'est pas possible, je fais donc des recherches sur le projet MK-Ultra et je tombe sur ceci : tp://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_MKULTRA (dont s'inspire me semble t'il la série "le caméléon")

Ces informations me conduisent jusqu'aux différents mouvements tels que les Illuminatis, les francs maçons et autres... qui n'ont qu'un objectif : instaurer le nouvel ordre mondial : "Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des É-U, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l'accusation, je suis coupable et fier de l’être." --David Rockefeller, MEMOIRES, page 405


Un truc qui m'a fait marrer également : http://www.nouvelordremondial.cc/666-signe-satanique/



Mr. Green Bref...on trouve un peu de tout quoi. Le vrai du faux? Je n'en sais bigrement rien, mais tout cela me passionne réellement. Ca nous distrait de notre quotidien. Ces éléments peuvent être réel pour certains, et complètement loufoque pour d'autres. Tout dépend du regard qu'on porte sur eux et l'analyse qu'on en fait. On peut recouper plusieurs types d'informations pour appuyer nos dires; la bible elle même ne dit-elle pas "crois seulement et tu verras?" (bon un truc de ce genre, mon catéchisme est loin derrière moi) Ceux qui veulent voir le complot le voit, ceux qui ne veulent pas le voir ne le vois pas. Et puis d'autres ont font leur beurre... Comme ce type dont j'ai oublié le nom qui affirme le plus sérieusement du monde que nous sommes dirigés en réalité par des reptiles!

Bon moi je retourne bosse hein, ce n'est pas les illuminatis qui vont me nourrir! Oh my god, quand je pense, mon patron est un puissant de la France, si cela se trouve il en fait partie! Si cela se trouve il sait que je fais des recherches sur eux! Oh my God, on ne va pas tarder à retrouver mon corps dans un ruisseau! Mr. Green Arrow
_________________


"- A quoi est due la chute d'Adam et Eve ?
- C'était une erreur de Genèse."
(Boris Vian / 1920-1959)

http://alliance-haiti.com/
http://lacuisinedumonde.free.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
ramrod
Grioonaute


Inscrit le: 05 Avr 2004
Messages: 98
Localisation: paris 13

MessagePosté le: Ven 20 Mar 2009 12:37    Sujet du message: Répondre en citant

Le monde évolue dans une matrice luciférienne, moi je le constate tous les jours. La gématrie est la Science qui permet d'attribuer aux lettres des valeurs numériques, par exemple a=1, b=2...z=26.
Que constatons-nous concernant certaines trademarks ?
La Fox :
F=6,
O=15=1+5=6,
X=24=2+4=6
Donc Fox=666.
Quand vous regardez FoxNews en Live, vous faites le jeu de Satan car sachez que Live est le miroir de "Evil" (mal).

A mon niveau, j'ai testé par moi-même cette science sur le nouveau né de la Française des jeux, OXO. Etant maintenant initié à l'art de la gématrie, en exclu mondiale je vous balance mes découvertes pour le moins troublantes.
Dans le cas d'OXO, j'ai de suite remarqué qu'en regardant le logo, il faisait furieusement pensé à la chouette (la chouette est un animal de référence pour les satanistes).
Maintenant penchons-nous sur la valeur gématrique du bordel.
Nous avons donc OXO, un O, un X et encore un O. Le O est la 15eme lettre de l'alphabet, le X en est la 24ème, et le dernier O est aussi la 15ème de l'alphabet.
O=15=1+5=6
X=24=2+4=6
O=15=1+5=6
Au final nous obtenons en valeur gématrique une jolie marque trissextile, le 666 comme stipuler dans la Bible comme la marque de la bête aka lucifer.

Simples coïncidences ? Attendez de voir ce qui suit :

Et pour TAC-O-TAC ça donne quoi ?

T=20, A=1, C=3 Donc TAC=2+0+1+3=6
O=15=1+5=6
Résultat :
TAC-O-TAC = 666 en valeur gématrique

Que dit la Bible concernant la marque trissetile :

Citation:
" [...] l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu ". (2 Th 2/4)

" [...] Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués. Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six ". (Apoc. 13/15-18 )


"Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six" a pour valeur gématrique 666!!! De plus cette citation apparait au 13ème chapitre de l'Apocalyse (13 étant le nombre de la rebellion envers l'autorité divine), et constitue le verset 18 (18=6x3 ou 6+6+6)


Simples coïncidences encore ?
Citation:
"Il n'y a pas de coïncidence, l'usage de ce mot est l'apanage des ignorants"
Paul Auster

_________________
Pour ceux qui croient, aucune preuve n'est nécessaire...
Pour ceux qui ne croient pas, aucune preuve n'est possible...



Dernière édition par ramrod le Ven 03 Juil 2009 19:57; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cathy
Super Posteur


Inscrit le: 18 Juil 2005
Messages: 1281
Localisation: première à gauche

MessagePosté le: Ven 20 Mar 2009 13:17    Sujet du message: Répondre en citant

ramrod a écrit:
Le monde évolue dans une matrice luciférienne, moi je le constate tous les jours. La gématrie est la Science qui permet d'attribuer aux lettres des valeurs numériques, par exemple a=1, b=2...z=26.
Que constatons-nous concernant certaines trademarks ?
La Fox :
F=6,
O=15=1+5=6,
X=24=2+4=6
Donc Fox=666.
Quand vous regardez FoxNews en Live, vous faites le jeu de Satan car sachez que Live est le miroir de "Evil" (démon).

A mon niveau, j'ai testé par moi-même cette science sur le nouveau né de la Française des jeux, OXO. Etant maintenant initié à l'art de la gématrie, en exclu mondiale je vous balance mes découvertes pour le moins troublantes.
Dans le cas d'OXO, j'ai de suite remarqué qu'en regardant le logo, il faisait furieusement pensé à la chouette (la chouette est un animal de référence pour les satanistes).
Maintenant penchons-nous sur la valeur gématrique du bordel.
Nous avons donc OXO, un O, un X et encore un O. Le O est la 15eme lettre de l'alphabet, le X en est la 24ème, et le dernier O est aussi la 15ème de l'alphabet.
O=15=1+5=6
X=24=2+4=6
O=15=1+5=6
Au final nous obtenons en valeur gématrique une jolie marque trissextile, le 666 comme stipuler dans la Bible comme la marque de la bête aka lucifer.

Simples coïncidences ? Attendez de voir ce qui suit :

Et pour TAC-O-TAC ça donne quoi ?

T=20, A=1, C=3 Donc TAC=2+0+1+3=6
O=15=1+5=6
Résultat :
TAC-O-TAC = 666 en valeur gématrique

Que dit la Bible concernant la marque trissetile :

Citation:
" [...] l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu ". (2 Th 2/4)

" [...] Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués. Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six ". (Apoc. 13/15-18 )


"Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six" a pour valeur gématrique 666!!! De plus cette citation apparait au 13ème chapitre de l'Apocalyse (13 étant le nombre de la rebellion envers l'autorité divine), et constitue le verset 18 (18=6x3 ou 6+6+6)


Simples coïncidences encore ?
Citation:
"Il n'y a pas de coïncidence, l'usage de ce mot est l'apanage des ignorants"
Paul Auster


Oh my God!!!! Mr. Green Nan Ramrod, arrête sinon tu vas devenir fou à chercher des symboles et des complots partout! Encore une fois on voit que ce que l'on veut voir, il y a même une analyse du code barre sur un site, le type démontre que le 101 (autre chiffre paraît-il du satanisme) y est! Si tu commences à rentrer dans autant de paranoïa tu vas finir par poignarder ta femme en voyant en elle la marque du diable!

Je vois bien les journaleux " La théorie du complot qui sévie sur le web a encore frappé, un jeune homme bien sous tout rapport, emporté par des lectures douteuses mis en ligne par des organisations peu scrupuleuses a tué sa femme avant de se suicider en précisant dans une lettre d'adieu qu'il sort de la matrice - D'où la nécéssité d'un contrôle du web" Mr. Green Arrow
_________________


"- A quoi est due la chute d'Adam et Eve ?
- C'était une erreur de Genèse."
(Boris Vian / 1920-1959)

http://alliance-haiti.com/
http://lacuisinedumonde.free.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
ramrod
Grioonaute


Inscrit le: 05 Avr 2004
Messages: 98
Localisation: paris 13

MessagePosté le: Ven 20 Mar 2009 14:45    Sujet du message: Répondre en citant

Edit : Double post
_________________
Pour ceux qui croient, aucune preuve n'est nécessaire...
Pour ceux qui ne croient pas, aucune preuve n'est possible...



Dernière édition par ramrod le Ven 20 Mar 2009 16:11; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ramrod
Grioonaute


Inscrit le: 05 Avr 2004
Messages: 98
Localisation: paris 13

MessagePosté le: Ven 20 Mar 2009 14:53    Sujet du message: Répondre en citant

[quote="ramrod"]
Cathy a écrit:
ramrod a écrit:
Le monde évolue dans une matrice luciférienne, moi je le constate tous les jours. La gématrie est la Science qui permet d'attribuer aux lettres des valeurs numériques, par exemple a=1, b=2...z=26.
Que constatons-nous concernant certaines trademarks ?
La Fox :
F=6,
O=15=1+5=6,
X=24=2+4=6
Donc Fox=666.
Quand vous regardez FoxNews en Live, vous faites le jeu de Satan car sachez que Live est le miroir de "Evil" (démon).

A mon niveau, j'ai testé par moi-même cette science sur le nouveau né de la Française des jeux, OXO. Etant maintenant initié à l'art de la gématrie, en exclu mondiale je vous balance mes découvertes pour le moins troublantes.
Dans le cas d'OXO, j'ai de suite remarqué qu'en regardant le logo, il faisait furieusement pensé à la chouette (la chouette est un animal de référence pour les satanistes).
Maintenant penchons-nous sur la valeur gématrique du bordel.
Nous avons donc OXO, un O, un X et encore un O. Le O est la 15eme lettre de l'alphabet, le X en est la 24ème, et le dernier O est aussi la 15ème de l'alphabet.
O=15=1+5=6
X=24=2+4=6
O=15=1+5=6
Au final nous obtenons en valeur gématrique une jolie marque trissextile, le 666 comme stipuler dans la Bible comme la marque de la bête aka lucifer.

Simples coïncidences ? Attendez de voir ce qui suit :

Et pour TAC-O-TAC ça donne quoi ?

T=20, A=1, C=3 Donc TAC=2+0+1+3=6
O=15=1+5=6
Résultat :
TAC-O-TAC = 666 en valeur gématrique

Que dit la Bible concernant la marque trissetile :

Citation:
" [...] l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu ". (2 Th 2/4)

" [...] Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués. Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six ". (Apoc. 13/15-18 )


"Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six" a pour valeur gématrique 666!!! De plus cette citation apparait au 13ème chapitre de l'Apocalyse (13 étant le nombre de la rebellion envers l'autorité divine), et constitue le verset 18 (18=6x3 ou 6+6+6)


Simples coïncidences encore ?
Citation:
"Il n'y a pas de coïncidence, l'usage de ce mot est l'apanage des ignorants"
Paul Auster


Oh my God!!!! Mr. Green Nan Ramrod, arrête sinon tu vas devenir fou à chercher des symboles et des complots partout! Encore une fois on voit que ce que l'on veut voir, il y a même une analyse du code barre sur un site, le type démontre que le 101 (autre chiffre paraît-il du satanisme) y est! Si tu commences à rentrer dans autant de paranoïa tu vas finir par poignarder ta femme en voyant en elle la marque du diable!

Je vois bien les journaleux " La théorie du complot qui sévie sur le web a encore frappé, un jeune homme bien sous tout rapport, emporté par des lectures douteuses mis en ligne par des organisations peu scrupuleuses a tué sa femme avant de se suicider en précisant dans une lettre d'adieu qu'il sort de la matrice - D'où la nécéssité d'un contrôle du web" Mr. Green Arrow


Laughing J'imagine l'affaire...

Mais pour le code barre, juste une petite correction, c'est pas 101 qui est anti-dieu, mais 666 :



Ci-après, en rouge la prédication biblique concernant le 666 et son rapport avec le commerce :

Citation:
" [...] Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués. Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six ". (Apoc. 13/15-18 )


Par rapport à la marque sur la main droite, on va bientôt nous proposer la puce sous cutanée RFID qui va remplacer les cartes de crédit après l'effondrement du dollars suite à la crise financière.

101 c'est en rapport avec la kabbale, la magie occulte juive. 10 c'est dieu, 11 c'est le paradis, 101 c'est la fusion des deux.

9 c'est nous, l'humanité. Et les satanistes qui sont au pouvoir ont choisi le 9/11 pour les attentats car d'un point de vue ésotérique le 9/11 est l'homme qui se passe de Dieu pour accéder au paradis, you skip GOD car au lieu de faire 9/10/11, tu occultes Dieu et tu obtiens 9/11...
De même que lorsque les citoyens américains composent le 911 pour les secours, ils "skip GOD", ils se passent de DIEU et remettent leur sort entre les mains d'une autre autorité.
_________________
Pour ceux qui croient, aucune preuve n'est nécessaire...
Pour ceux qui ne croient pas, aucune preuve n'est possible...



Dernière édition par ramrod le Ven 01 Mai 2009 08:58; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ramrod
Grioonaute


Inscrit le: 05 Avr 2004
Messages: 98
Localisation: paris 13

MessagePosté le: Ven 01 Mai 2009 08:41    Sujet du message: Répondre en citant

Evidence d'un complot :

Je crois qu'il est temps que je vous mette au parfum sur ce qui est en train de se tramer sur la planète, au vu l'ampleur des évènements en cours... Plus rien à perdre...

Au sujet de la grippe aviaire et de sa variante, que nous connaissons maintenant sous l'appelation de "grippe porcine".

"Il n'y a pas de coïncidences, l'usage abusive de ce terme est l'apanage des ignorants"
Paul AUSTER

Il faut absolument que vous regardiez cette vidéo
Surtout regarder la date de mise en ligne de la vidéo.

Notre petit cercle d'illuminés (c'est comme ça que le commun des mortels nous perçoit...) savait depuis décembre dernier qu'une crise bactériologique d'ampleur mondiale allait faire son apparition dans les mois à venir.
La question qui attendait encore réponse était de savoir de quelle nature allait être cette attaque virale (épandage via chemtrails, attaque terroriste chimique, accident en laboratoire, campagne de vaccination truquée), et depuis presque un mois maintenant nous avons eu notre réponse.
Ou allons-nous? Vers un gouvernement mondial... Le but inavoué de tous ces marasmes (environnemental, économique, sanitaire et bientôt alimentaire débutant le 31/12/2009, puis religieux...) étant de conduire inexorablement les populations à réclamer l'établissement d'un nouvel ordre mondial providentiel.
Le principe est simple, afin d'imposer un nouvel ordre qui par voie démocratique serait farouchement combattu et n'aurait aucune chance de voir le jour, il faut faire en sorte que votre proposition soit la solution miracle et ultime.

Mais une solution n'a aucune raison d'être sans un problème, il faut donc le créer, d'où l'émergence de toutes ces crises qui se superposent les unes sur les autres sans s'annuler.

Le dollar va disparaitre, c'est une certitude, la question est de savoir quand. Mais attends toi à ce que nos élites commencent à balancer tous azimuts le terme de nouvel ordre mondial ou de gouvernement mondial à la face de la populace en délire comme unique sortie digne de ces crises. Le prochain G20 se déroulera en septembre, j'suis sûr qu'ils vont y aborder la question d'une monnaie de subtitution.

Des camps de concentration dits camps FEMA ont fleuri aux USA, leur capacité d'acceuil est de l'ordre de 15millions de personnes, 500000 cerceuils hermétiques anti-pandémie pouvant contenir chacun 3 à 4 corps ont été localisés, on a les vidéos de tout ça, c'est pas des chimères, pour les preuves, voir les vidéos suivantes :
Camp fema partie1
Camp fema partie 2

Bush, en 2007 avait fait voté une loi, autorisant le président des E-U à invoquer la loi martiale pour préserver la sécurité nationale en cas de force majeure, voir ce lien.
Le rôle de Bush était de préparer le terrain pour le président qui lui succèdera...
Obama peut depuis peu couper l'internet aux E-U,
voir cet article.

Je ne vous demande pas de me croire, l'apparation des faits cités dans un futur proche suffiront à vous en convaincre.
Ici n'est juste qu'une partie du plan infame, la suite je la connais également, mais vous n'êtes pas encore suffisamment informés pour en saisir le sens en l'état.
_________________
Pour ceux qui croient, aucune preuve n'est nécessaire...
Pour ceux qui ne croient pas, aucune preuve n'est possible...

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Moussa l'Africain
Grioonaute


Inscrit le: 14 Mai 2004
Messages: 82

MessagePosté le: Ven 01 Mai 2009 10:53    Sujet du message: Répondre en citant

Intéressant, cette façon de chercher (et trouver) des signes partout... Je vais me replonger dans mon Nostradamus, je crois avoir vu un ou deux quatrains qui prédisent l'apparition du site grioo.com...

Ah mais attendez :

G = 7
R = 18
I = 9
O = 15
O = 15
C = 3
O = 15
M = 13
F = 6
O = 15
R = 18
U = 21
M = 13

Troublant... Si on effectue l'addition, on trouve 168. 1+6+8 = 15. 1+5 =6, le chiffre de la Bête... Les sous-totaux sont encore plus parlants. 64 pour Grioo. Or, 6+4 = 10, le nombre du Divin... Forum donne 73. Or, 7+3 = 10...

Conclusion, le Diable se cache sur Grioo, se donnant l'apparence du Divin. Il tente de nous abuser avec des discours prétendument tournés vers l'Afrique, mais il est au service des forces occultes... Kainfri, tu es percé à jour !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bwana K.
Grioonaute


Inscrit le: 15 Juil 2006
Messages: 78

MessagePosté le: Jeu 07 Mai 2009 12:44    Sujet du message: Les thèses conspirationistes gagnent du terrain Répondre en citant

Moussa tu fais bien de rire mais en rien ne parviens à contredire rigoureusement les affirmations de Ramrod. Il faut savoir que de plus en plus de personnes commencent sérieusement à s'inquiéter sur le devenir de l'humanité qui serait selon eux livrée entre les mains d'un groupuscule d'illuminés (Les Illuminatis).

Cela va de la fin supposée du monde en 2012 ( calendrier Mayas, Nostradamus, Nibiru, Annunaki etc...)

2012, Nibiru, Anunnaki and Reptilian Bloodlines
, aux mensonges sur les attentats du 9/11 qui ne sont pas sans rappeler le terrorisme d'etat de l'Opération Norwood en 1962, à l'émergence d'un soi-disant Antéchrist ( Georges W. Bush, Michael Jackson, Le Pape, Sarkozy, Putin, Obama?...) et l'établissement d'un Nouvel Ordre Mondial et la réduction drastique de la population humaine (Club de Rome, OMS etc...)

Ce n'est pas avec tes sarcasmes que tu parviendras à nous rassurer, Moussa. Dans l'esprit de certains déjà l'inquiétude est à son comble. Des signes d'anxiété sont visibles dans la société française avec la création des mouvements comme le Mouvement des Damnés de l'Impérialisme (MDI) de Kémi Séba, le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) d'Olivier Besancennot ou encore le Parti Anti Sioniste (PAS) de Dieudonné M'Bala M'Bala, Alain Soral et Yahia Gouasmi. Toutes ces inquiétudes traduisent un malaise profond et un manque de confiance absolu dans les hautes institutions du fait de l'opacité de leur organisation. Les gens veulent connaître toute la vérité. Comment croire en effet ce que l'on nous dit et que les "grands" de ce monde n'ouvrent que pour le bien de l'humanité alors que la situation se dégrade à un rythme exponentiel (Terrorisme, Conflits armés, crise économique, cataclysme, épidémie etc...).

Le climat est extrêmement tendu. Il y a manifestement des gens qui s'organisent dans le plus grand secret pour prendre des décisions sur la destiné du monde. L'influence des loges maçonniques n'est plus à prouver. Les franc-maçons sont connus pour leurs pratiques occultes et ésotériques qui remonteraient à la Mésopotamie. Révélation encore plus troublante, ces personnes seraient apparentées à une même lignée? De qui se moque-t-on?

Tout ceci peut sembler farfelu mais il n'en demeure pas moins vrais que beaucoup trop de zones d'ombres persistent dans cette affaire d'une extrême gravité. Les faits sont si graves qu'en 1984 à Brownsville au Texas un certain Georges W. Bush, le fils du vice président américain d'alors, G. H.W Bush, pourtant suspecté dans une tuerie de masse se voit innocenté après six mois d'enquêtes . Les victimes, membres de la secte "The Children of the Fold" se seraient en fait suicidés...


SUNNYVALE, CA–Telling reporters and critics to "stick to the issues that matter," Republican presidential candidate George W. Bush declined to answer questions Monday concerning his alleged involvement in a 1984 Brownsville, TX, mass murder, in which 17 people were ritualistically murdered and skinned.

Enlarge Image Bush Refuses To Dignify

Bush lashes out at critics who "insist on harping on bygones when Americans are hurting today."

"I will not stoop to discussing that," said Bush during a campaign stop at a Bay Area software-packaging plant. "We've got people across this country without health care, a broken educational system, taxes that are way too high, and all you want to talk about is something that may or may not have happened 16 years ago? I'm sorry, but I find that offensive."

The Bush campaign has found itself increasingly dogged by what is being dubbed "The Mass-Murder Issue." On April 3, 1984, 17 members of Children Of The Fold, a fringe religious group, were found brutally murdered in the basement of the Brownsville apartment building they used as their temple. The bodies were badly mutilated, many with skin removed, and numerous severed legs were nailed to a wall in the configuration of a seven-pointed star, the cult's symbol. Many of the victims' hearts and brains were cut out.

Bush, who lived in the same neighborhood as the sect and reportedly attended several of its meetings, disappeared the night of the slayings and resurfaced three days later, saying that he had "taken a trip to clear his head." A pen from Bush's oil company was found to have been used as a gouging tool in a victim's eye socket, and bloody footprints at the scene were found to match a pair of Bush's shoes. The future governor of Texas was never formally charged, and in October 1984, after a six-month investigation, the case was ruled a mass suicide.

The issue leapt to the fore again on March 1, when, during a campaign stop in Cheektowaga, NY, Bush lashed out at a reporter who asked if he would "ever directly address these lingering allegations once and for all."

"Now look," Bush said, "I've been asked about this repeatedly the past few months, and I'm going to say this once and for all: This campaign is about tax reform, it's about strengthening our military, and it's about restoring our nation's traditional core values. This has nothing to do with some terrible, unfortunate event that certain opponents of mine are saying I was involved in nearly 20 years ago."

Bush Refuses To Dignify jump


The grim 1984 murder scene.

Bush then reiterated his hardline anti-mass-murder stance. "I abhor mass murder. I find it morally repugnant and deeply reprehensible," Bush said. "Of all the major presidential candidates, I have taken the strongest public stance on this issue, speaking out against it time and time again over the years. And, if elected president, I will do continue to do everything in my power to bring this issue to the fore."

Despite the remarks, Bush was again pressed on the issue two days later during a stop in Springfield, MA. Asked by a Boston Globe reporter to explain the bite marks on three of the victims that perfectly matched Bush's dental records, the candidate said: "Look, you guys, I'm just not going to get in the gutter with you and play that game. If you're interested in slinging mud, that's fine, but you can count me out. The voters of America want to hear me talk about my plan for sustained, long-term economic growth, not about whose face I supposedly ate years before I became involved in politics."

According to political pundits, Bush's dodging of the mass-murder question has damaged his campaign.

"When Bush refuses to answer one way or the other, he comes off as a shady politician who cannot be trusted," said Robert Novak of CNN's The Capital Gang. "He also comes off as an insane mass murderer who kills lots of people and eats them."

Even before his latest round of remarks, Bush's credibility was tarnished. On Jan. 20, during a radio interview on Pittsburgh's KDKA, he said he has "not committed a single mass murder in the past 16 years"–just one day after making a similar comment mentioning 15 years.

Novak said that at this point, Bush would better off coming clean with any wrongdoing.

"Hiding the truth, in many ways, does more harm to Bush than simply confessing to the slayings would," Novak said. "A lot of voters feel he could bolster his campaign by admitting his guilt, expressing regret, and moving on. The way he's running the campaign now, he comes off as disingenuous and secretive. No one wants that in a president."


http://www.theonion.com/content/news/bush_refuses_to_dignify_mass
http://www.reopen911.info/11-septembre/le-principal-parti-d%E2%80%99opposition-japonais-remet-en-cause-la-version-officielle-du-11-septembre-2001/
http://www.reopen911.info/News/2008/12/02/groupe-de-bilderberg-une-elite-qui-se-cache-pour-diriger-le-monde/
http://www.asile.org/citoyens/numero13/northwoods/
L'ennemi de la démocratie américaine est-il intérieur ? En 1962, pour légitimer une guerre contre Cuba, l'état-major interarmes des Etats-Unis avait envisagé des attentats terroristes contre sa propre population. Le document déclassifié que nous présentons ici révèle le plan de l'opération Northwoods : une série d'attentats tuant des civils et des militaires américains pour mobiliser l'opinion publique contre Fidel Castro. L'état-major avait notamment planifié un attentat contre un bâtiment de guerre et un détournement d'avion. Le projet des généraux fut empêché par le président Kennedy un an avant son assassinat. Parmi les conjurés se trouvaient d'actuels responsables de l'armée des États-Unis.


Un petit dernier pour la route....Chez les Français aussi il paraitrait que la menace est imminente. Plus dangereuse que le nuage de Tchernobyl? Allez savoir...:





Bon, voilà de quoi vous occuper. ça suffira pour l'instant. Après c'est comme d'habitude chacun est libre de se faire son opinion comme Moussa...Bonne nuit les p'tits.
=====================

"MOYA WA KAYA" Dino Miranda
_________________


Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits


Dernière édition par Bwana K. le Jeu 07 Mai 2009 14:05; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nometema
Grioonaute


Inscrit le: 08 Jan 2006
Messages: 37

MessagePosté le: Jeu 07 Mai 2009 13:56    Sujet du message: Répondre en citant

Rien que de savoir qu'il existe des clubs comme le "Siecle" où se cotoient syndicalistes, journalistes et hommes politique devraient déjà mettre la puce à l'oreille des plus incrédules. Est ce normal en démocratie, ça?

Perso, j'essaie de rester totalement ouvert à ce genre de théorie, qui n'ont rien de moins vraisemblables que les conneries et les manipulations que les médias de masse nous font avaler depuis des années, mais j'essaie aussi de l'être dans une perspective Africaine.
Les interêts d'un Thierry Meyssan, personnage courageux et respectable, ne se confondent pas forcément aux notres.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maryjane
Super Posteur


Inscrit le: 25 Mai 2005
Messages: 3244
Localisation: Derrière toi

MessagePosté le: Mar 11 Aoû 2009 08:07    Sujet du message: Re: Marabouts, psychanalistes, comploteurs et maîtres du mon Répondre en citant

Webhad a écrit:
Citation:
Youpiii !

C'est super de lire des nègres qui s'intéressent aux illumunati, au 666, à la DERESPONSABILISANTE « Théorie du Complot » inventée PAR LES RICHES dans le but d'ôter toute espérance aux cinq milliards environ d'êtres humains qui vivent dans la misère, victimes des guerres, épidémies et carences de toutes natures.

Alors VOUS, les pauvres qui INFECTEZ la planète, passez votre chemin, aucun espoir ne vous est permis car CEUX QUI MAÎTRISENT LE COMPLOT ne vous permettront pas de mendier une seule miette de leur festin MONDIAL !

Non mais quelles théories, fantasmes et complots obscènes !

Comment peut-on laisser des Grioonautes écrire de telles insanités humainement et politiquement indéfendables ?

Les forums de Grioo sont-ils devenus des divans de psychanalistes à l'usage d'Africains repus et uniquement soucieux de leur confort existentiel ?


Dans quelle conversation as-tu relevé cette citation ? car je ne la vois pas dans le topic présent.

Merci.
_________________
Les Toiles de Maryjane

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
PinPon
Grioonaute


Inscrit le: 04 Mai 2005
Messages: 59

MessagePosté le: Mar 11 Aoû 2009 19:35    Sujet du message: Répondre en citant

ramrod a écrit:
...
F=6,
O=15=1+5=6,
X=24=2+4=6
Donc Fox=666.
...


Salut,

Pourquoi un Kmit (ou tout autre personne) qui n'a rien a voire avec le christianisme(666 etant biblique) doit etre interpeller par ce resultat d'arithmetique ?
_________________
...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bwana K.
Grioonaute


Inscrit le: 15 Juil 2006
Messages: 78

MessagePosté le: Mer 16 Sep 2009 19:00    Sujet du message: Lien entre la civilisation kamo-nubienne et la bible. Répondre en citant

PinPon a écrit:
ramrod a écrit:
...
F=6,
O=15=1+5=6,
X=24=2+4=6
Donc Fox=666.
...


Salut,

Pourquoi un Kmit (ou tout autre personne) qui n'a rien a voire avec le christianisme(666 etant biblique) doit etre interpeller par ce resultat d'arithmetique ?

Qui t'as dit qu'un Kmit n'avait rien avec le christianisme? En réalité il y a beaucoup plus de liens que tu ne l'imagines entre notre civilisation et la Bible. Voici un exemple dans cette vidéo assez instructif.

________________--
"MOYA WA KAYA" Dino Miranda
_________________


Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet       grioo.com Index du Forum -> Actualités Monde Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group