Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Samedi 17 Novembre 2018 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesInterviewsArticle
Dominique Saatenang : expert africain en wushu : "Mon objectif : développer le wushu"
21/04/2008
 

C’est à l’âge de 12 ans que Dominique Saatenang découvre le wushu ancestral, un art martial chinois. Saatenang quitte son Cameroun natal et créé la première école de wushu au Gabon. Véritable passionné, il décide de partir en chine afin de maîtriser la pratique du wushu. Juge et arbitre international, vice champion du monde, médaille d’or à Hong-Kong, cet amoureux du wushu a un objectif précis, développer le wushu en Afrique afin d’en faire une discipline.
 
Par Mariam Karamoko
Imprimer
Envoyer à un ami
 Publicité 
 
Dominique Saatenang  
Dominique Saatenang
 

Qu’est-ce que le wushu ?

Le wushu est un art martial chinois. Wu signifie la guerre et Shu l’art ; le wushu c’est l’art de la guerre. Au départ, cet art était très conservé par les chinois et c’est l’acteur Bruce Lee qui l’a fait découvrir aux Etats-Unis. C’est vers les années 80 que le wushu s’est étendu dans le reste du monde, malheureusement sous le nom de Kung-Fu. Le Kung-Fu est l’art de maîtriser quelque chose comme la cuisine, la voiture ; tandis que le wushu est le véritable art martial. La Chine a obtenu, à titre exceptionnel, que le wushu soit représenté aux Jeux Olympiques de Pékin en tant que sport de démonstration. Espérons qu’en 2012, il devienne une discipline de compétition.

En quoi se distingue-t-il des autres arts martiaux ?

Le wushu est comme la mère des arts martiaux, on y retrouve un peu de tækwondo, de karaté. C’est un art martial assez complet, on y travaille les pieds comme les points, l’esprit et l’énergie interne. Le wushu est tellement complexe que lorsque l’on arrive à le maîtriser, on est à même de maîtriser les autres arts martiaux.


Le wushu, popularisé aux Etats-Unis par Bruce Lee est malheureusement connu dans le reste du monde sous le nom de Kung-Fu
Dominique Saatenang






 Publicité 
 

Lorsque l’on pratique cet art régulièrement, on ressort avec quel état d’esprit ?

Le wushu est avant tout une hygiène de vie voire une école spirituelle. Une personne qui pratique le wushu régulièrement acquiert l’harmonie du corps et de l’esprit; la richesse de l’esprit est la plus importante richesse de cette planète. Les personnes âgées peuvent avoir accès à une branche du wushu qu’on appelle le Taijiquan qui permet de revitaliser leur corps.
Il constitue l’anti-stress par excellence. Les jeunes pratiquent un wushu moderne, beaucoup plus acrobatiques des techniques codifiées comme le Changquan pour avoir accès aux compétitions aussi bien national qu’international. Les pratiques du wushu sont très segmentés selon les classes d’âge

Parlez nous du temple du Shaolin.

Le temple de Shaolin est considéré comme le berceau des arts martiaux est le lieu où s’est également fondé le bouddhisme. Depuis 2007, j’ai eu l’honneur d’être consacré membre de ce temple en étant le premier africain et le quatrième étranger.

Avec le président de la fédération chinoise  
Avec le président de la fédération chinoise
 

Au niveau de l’enseignement les bases et les techniques sont-elles les mêmes en Chine et Afrique ou au contraire il y a des différences

Il existe un wushu standard. Les techniques restent similaires, même si le wushu a été codifié.

Que signifie Saatenang ?

Contrairement à ce que certains pensent, mon nom n’a aucune signification chinoise même s’il en a la connotation. Lorsque ma mère était enceinte de moi, on lui a dit en rêve qu’il fallait que je porte le nom Saatenang. En langue bamiléké*, il signifierait « notable ». est-ce qu’il était dit que j’allais embrasser un art martial chinois ? Telle est la question. De toute façon, je ne crois pas au hasard je crois au destin.

Comment vos élèves perçoivent le wushu ?

Je trouve qu’ils en sont beaucoup accroc. Ces jeunes sont fascinés par cet art et veulent le connaître notamment grâce aux films de Bruce Lee. Le Wushu est une discipline universitaire en chine et si cela dépendait de moi je monterais une école en Afrique où les élèves n’apprendraient que cette discipline.


De quoi parle votre film documentaire ?

Une des chaînes de la télévision chinoise a tourné un film sur moi "l’ambassadeur du wushu" pour promouvoir la discipline pendant les jeux olympiques. Le film retrace mon parcours, il parle d’un africain amoureux du wushu qui décide de partir en chine et qui arrive à un niveau que personne n’aurait espéré. Il est tourné en chine, au Cameroun et en France. Il sortira officiellement en chine en juin

Quelles sont vos impressions lorsque l’on vous surnomme le troisième Li ?

Si l’on dit en Afrique que je suis le Bruce Lee noir, ce ne serait qu’une fierté pour moi et aussi pour famille que j’ai laissé pour me consacrer entièrement au wushu.

Lors de vos prestations, certaines positions ressemblent à celles des animaux …

En effet, il y a des techniques que l’on nomme les imitatifs. On peut imiter par exemple, le lion, le singe ainsi de suite. A l’époque où la Chine fonctionnait en dynastie, pendant les guerres elle utilisait la boxe chinoise à défaut de l’arme à feu, comme système de défense. Les guerriers observaient la mante religieuse qui se battait contre la sauterelle, le singe contre le serpent et ont par la suite utiliser les styles des animaux pour se défendre contre leurs adversaires.

Recevant une médaille  
Recevant une médaille
 

Quels sont vos objectifs ?

J’interviens à la fédération française dans le cadre de la formation des arbitres.

Je viens de monter une association franco africaine pour le développement du wushu en France mais surtout en Afrique où le besoin se fait ressentir.

J’ai déjà créé une association au Cameroun qui fonctionne comme une fédération et qui est affilié à la fédération mondiale. Je compte me lancer dans le cinéma : une maison de production m’a d’ailleurs sollicité pour le tournage d’un film d’action

Un dernier mot ?

Je remercie les médias qui apportent de la lumière dans ce que nous entreprenons. Le wushu est d’une richesse inépuisable mais il reste encore très fermé. Je rends hommage aussi à ma famille m’a permis de réaliser mon rêve d’enfance.

*ethnie du Cameroun






       
Mots-clés
afrique   cameroun   
 
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance

Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diddy      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version