Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 28 Août 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesAfriqueArticle
France : l’Afrique en première ligne le 14 juillet 
13/07/2010
 

2010 est l’année de l’Afrique. C’est à ce titre que Jacques Toubon et Nicolas Sarkozy ont décidé de faire parader des soldats africains en tête du défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Elysées à Paris. Pour les uns, c’est un symbole fort. Pour les autres, c’est avant tout un vestige de la Françafrique.
 
Par Hugo Breant
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Jacques Toubon  
Jacques Toubon
© histoire-immigration.fr
 

Le secrétaire général du « Cinquantenaire des Indépendances africaines », Jacques Toubon, a été chargé de mettre en scène les promesses du président de la République Nicolas Sarkozy qui souhaite réformer les relations entre la France et l’Afrique. Au total, 250 projets ont été mis en place dans toute l’année, à la fois en France et au sein des représentations diplomatiques françaises en Afrique, pour un coup total de plus de 16 millions d’euros, soit plus de 10 milliards de francs CFA. Mais le mois de juillet devrait alors être le point d’orgue de la célébration de cette année africaine.

Le 13 juillet, Nicolas Sarkozy a choisi d’inviter les quatorze chefs d’État des anciennes colonies africaines francophones devenues indépendantes en 1960 : le Sénégal, le Tchad, la République centrafricaine, le Congo, le Gabon, le Cameroun, le Niger, la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Bénin, le Togo et Madagascar. Les 15 présidents devraient se retrouver autour d’un sommet que le président français veut « familial ». Jacques Toubon a effectué plusieurs voyages pour lancer les invitations.

Le 16 juin dernier, il était au Cameroun pour vanter le rôle que Paul Biya joue en Afrique. L’invitation était donc doublée d’une flagrante opération de séduction : « Paul Biya est aujourd'hui le plus ancien des présidents africain, il est quelque peu le doyen, le sage. Parce qu'en Afrique, l'expérience est considérée comme quelque chose de très important. Mais le Cameroun occupe indiscutablement une place majeure ». [1]

 Publicité 
 
Blaise Compaoré sera à Paris le 14 juillet, mais pas Laurent Gbagbo  
Blaise Compaoré sera à Paris le 14 juillet, mais pas Laurent Gbagbo
 

Mais ce sommet pose déjà problème. Laurent Gbagbo qui avait déjà annoncé qu’il n’était pas très enthousiaste à l'idée de cette rencontre a fini par renoncer. Il a évoqué des contentieux en suspens avec la France pour expliquer son absence.

De plus, c’est la présence du président de la Haute Autorité Transitoire malgache, Andry Rajoelina, qui pose problème. Son pouvoir n’étant pas reconnu par la communauté internationale, il n’avait déjà pas été invité lors du sommet Afrique-France à Nice en mai dernier. Pour le moment, aucune invitation ne lui est parvenue. Près de quarante soldats malgaches sont déjà arrivés en France pour se préparer au défilé du 14 juillet. Mais c’est le général Lucien André Rakotoarimasy, ministre de la Défense nationale du Gouvernement transitoire, qui devrait représenter Madagascar lors de ces célébrations.

Finalement, c’est surtout lors du défilé du 14 juillet que l’Afrique sera à l’honneur. En avril dernier, Hubert Falco, secrétaire d’État français à la Défense et aux Anciens combattants, profitait de l’inauguration de l’exposition « Force Noire – Tirailleurs 2010 » au musée des Invalides à Paris pour annoncer que des troupes des 14 pays africains présents la veille au sommet ouvriraient le défilé militaire. Hubert Falco, qui annonçait que cette exposition était la première pierre d’une œuvre de sensibilisation qui s’achèverait par la publication d’un manuel scolaire dédié à l’histoire des tirailleurs africains, présentait cette idée comme « une image forte de cette année 2010 ». Mais cette image pourrait bien se retourner contre ceux qui l’ont imaginé.

Nicolas Sarkozy accompagné de l'ex secrétaire d'Etat à la coopération Alain Joyandet  
Nicolas Sarkozy accompagné de l'ex secrétaire d'Etat à la coopération Alain Joyandet
 

Ainsi, pour l’association française Survie, qui lutte contre les réseaux de la Françafrique, ce défilé est une provocation de plus. Jour de célébration de la liberté, le 14 juillet se double d’une célébration symbolique des indépendances. Or, ce sont les soldats qui répriment les contestations sociales africaines qui vont défiler aux côtés de l’armée française, « ceux-là même qui maltraitent leur population lassée des coups d’état qu’ils soient militaires, électoraux ou constitutionnels ».

Ainsi, des militaires de Guinée Conakry auraient pu défiler le 14 juillet alors même qu’ils sont accusés par la communauté internationale d’avoir tué près de 150 civils et d’avoir violé des dizaines de femmes en septembre dernier. Jacques Toubon a très vite annoncé, pour désamorcer les polémiques naissantes, que la Guinée ne serait pas présente puisqu’elle a pris son indépendance en 1958. Nul doute que la présence d’autres soldats fera à son tour débat. C’est le cas par exemple des soldats putschistes du Niger qui ont promis la tenue d’élections qui n’ont toujours pas été organisées ou de la présence d’Idriss Déby accompagné de soldats tchadiens.

Après la suppression de la garden-party de l’Elysée jugée trop chère en période de crise, alors que les fêtes prévues dans les ambassades et consulats de France à l’étranger ont été maintenues par Bernard Kouchner, d’autres se sont engouffrés dans la brèche pour demander la suppression pure et simple de l’historique défilé militaire.

Bernard Kouchner et Ali Bongo  
Bernard Kouchner et Ali Bongo
 

Les élus écologistes de Paris ont ainsi publié un communiqué qui stipule que : « Chaque année, des millions d'euros sont gaspillés pour faire défiler sur les Champs-Élysées des milliers de militaires, des centaines de véhicules qui sont eux-mêmes survolés par des dizaines d'aéronefs. [...] Et ce n'est pas seulement un gaspillage financier, c'est également une aberration écologique. La quantité de produits polluants, de CO2 et de décibels relâchés dans l'atmosphère est en effet considérable. [...]

Nous souhaiterions qu'une partie de l'argent gaspillé dans le défile militaire du 14 juillet, soit utilisée pour promouvoir des rassemblements populaires à Paris et dans toute la France ». Le parti Chasse, Pêche, Nature et Traditions (CPNT) s’est moqué de cette idée issue d’une « bobo écologie verte […] démagogique et anti-patriotique ». Le chef d’état-major des armées, Edouard Guillaud, a clos le débat en affirmant que le défilé aurait bien lieu et que, comme tous les ans, il compterait près de 4 000 soldats présents. Coût officiel du défilé : 4 millions d’euros. L’Afrique défilera donc bien le 14 juillet.

Mais c’est également l’Inde qui sera mise à l’honneur avec la présence annoncée du Premier ministre Manmohan Singh. En effet, la coopération militaire entre les deux pays a été renforcée ses dernières années avec la vente en 2005 de six sous-marins d’une valeur de 2,4 milliards de dollars. Enfin, hasard du calendrier, l’ouverture du procès de l’ancien vice-président de la République Démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba, devant la Cour Pénale Internationale prévue le 14 juillet a été reportée à une date ultérieure.

[1] A noter que si Paul Biya est le doyen en Afrique centrale, il n'est pas contrairement à ce que sous-entend Jacques Toubon le plus âgé des présidents africains (Mugabe, Kibaki, Wade, Moubarak sont plus âgés). Par ailleurs, Kadhafi, Obiang, Dos Santos, Moubarak sont au pouvoir depuis plus longtemps

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  La France alignera les pensions des anciens combattants français et africains
  Cérémonies du 14 juillet en France : le boycott calculé de Gbagbo
  France: La Côte d'Ivoire absente du défilé du 14 juillet
 
Mots-clés
afrique   cinquantenaire des indépendances   jacques toubon   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 15 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 Sénégal : le procès de Karim Wade a débuté ce jeudi
 Côte d'Ivoire : hervé Renard désigné sélectionneur
 L'Allemagne remporte sa quatrième coupe du monde
 Canal+ va lancer A+, une chaîne panafricaine, en octobre prochain
 Le Brésil écrasé par l'Allemagne en demi finales (1-7)
 Brésil Allemagne : Yaya Touré avait vu juste dans ses prévisions
 Sénégal : Macky Sall limoge Aminata Touré !
 France Nigeria : Stephen Keshi critique l'arbitrage
 Brésil, Pays-Bas, Colombie et Costa Rica en quarts de finale
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Senegal      Togo      Tyra Banks     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version