Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 23 Avril 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesOpinionsArticle
François Hollande et l’intervention militaire française au Mali
13/01/2013
 

Retour sur l'intervention annoncée vendredi soir par le président français
 
Par Lucien Pambou
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
© getty  

L’Afrique, mais surtout le Mali, doivent remercier François Hollande de barrer la route aux Islamistes djihadistes qui ne se seraient pas gênés pour aller jusqu’à Bamako. François Hollande serait-il en train de dessiner une politique étrangère nouvelle en direction de l’Afrique, une politique qui articule négociation, croyance dans les forces locales et ensuite intervention si nécessaire ?

La faiblesse de l’armée malienne, les atermoiements de la classe politique malienne, son incapacité à prendre les décisions indispensables face à un Capitaine putschiste (Sanogo) qui fait la loi, l’avancée des islamistes vers Bamako et l’appel au secours du Président malien Dioncounda Traoré ont décidé François Hollande, au nom de la préservation des valeurs de liberté et de progrès à intervenir aux côtés des troupes maliennes.

L’intervention française au Mali est différente de celle qui a eu lieu en Lybie. La crise malienne et son enlisement à cause de l’incapacité de la classe politique malienne et de l’absence d’organisation stratégico-militaire de la CEDEAO, communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest, ont motivé l’intervention française.

François Hollande serait-il en train de dessiner une politique étrangère nouvelle en direction de l’Afrique, une politique qui articule négociation, croyance dans les forces locales et ensuite intervention si nécessaire ?
Lucien Pambou


 Publicité 
 

Ceux qui, en France, pensaient que François Hollande n’était pas un commandant en chef, doivent revoir leurs analyses péremptoires. Ceux qui, en Afrique, pensent que les pays africains peuvent assumer une souveraineté pleine et entière, peuvent constater qu’ils se trompent et que les Afriques, pour l’instant, n’ont pas les moyens de leur défense malgré leurs déclarations à l’emporte-pièce.

C’est un constat d’échec, de l’inefficacité de l’armée malienne et, à travers elle, de la plupart des armées africaines qui, pour la plupart, sont à la solde d’un homme au pouvoir, le Président, qui pense plus à défendre son pouvoir personnel qu’à protéger le territoire et les nationaux.

Ainsi vont les Afriques depuis l’indépendance autour des années 60. Au sud du Sahara on nage en pleine illusion de souveraineté, alors que la réalité sur le terrain montre que la plupart des Etats Africains se doivent de rester modestes en matière de déclaration d’indépendance.

Ceux qui, en France, pensaient que François Hollande n’était pas un commandant en chef, doivent revoir leurs analyses péremptoires
Lucien Pambou



La France a décidé, selon François Hollande, de répondre aux côtés des autorités maliennes à la demande qui lui a été faite dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies. La France est prête, selon François Hollande, a arrêter l’offensive des terroristes. La décision d’intervenir au Mali est un acte politique courageux de la part du Président et celui-ci a annoncé qu’il ne liait pas cette intervention et l’existence de nos otages en Afrique.

Il fallait le faire, Hollande l’a fait, lui dont on disait qu’il était habitué aux synthèses, qu’il était dans le flou permanent, selon Martine Aubry Cet homme que rien ne prédestinait, selon ses adversaires, à assumer des fonctions présidentielles, est en train de montrer progressivement un savoir faire dans la gestion ponctuelle des évènements dans lesquels les intérêts français sont concernés. Bien sûr les intérêts français sont menacés par les islamistes djihadistes. Laisser faire Ansar Dine, le Mujao et d’autres groupuscules islamistes devenait un danger pour cette partie du Sahel.

François Hollande a donc ordonné l’intervention des troupes françaises venues du Sénégal et de France pour appuyer l’armée malienne et stopper l’avancée des islamistes vers Bamako. Le Président a dit qu’il rendrait compte du déroulement des opérations à la représentation nationale sans donner une date de fin des combats et donc de retrait des troupes françaises

Ceux qui, en Afrique, pensent que les pays africains peuvent assumer une souveraineté pleine et entière, peuvent constater qu’ils se trompent
Lucien Pambou



François Hollande fait le boulot de la communauté internationale et, de façon précise, celui de l’Union africaine qui se contente de parler, de se réunir, de faire des grandes messes sur la nécessité de faire ensemble, alors que dans la réalité c’est le flou complet, chaque Etat devant se débrouiller comme il peut. Le Mali vient de confirmer ce que je dis.




       
Mots-clés
afrique   crise malienne   françois hollande   mali   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 36 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
  Prédateurs et sadiques: L'Afrique et ses guerres qui n'en finissent pas. Des chefs charismatiques aux guérilleros sans vision. Pourparlers stériles. Y'a-t-il un intérêt mili-politique à pénétrer une femme avec un fusil d'assaut et appuyer sur la détente?
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Chine 2014!
 Obamacare : 8 millions de personnes se sont enrôlées
 Guinée: Cellou Dalein Diallo rassure les militants de son parti
 Guinée-Bissau: l'Union africaine promet la levée des sanctions
 Rwanda 20 ans du génocide : « les faits sont têtus » selon Paul Kagame
 Parti socialiste : Harlem Désir évincé, entre au gouvernement
 Lupita Nyong'o devient égérie de Lancôme
 Le Nigeria désormais première économie africaine devant l'Afrique du Sud
 Mali : Moussa Mara nommé premier ministre par Ibrahim Boubakar Keita
 Burundi : disparition de Cyprien Ntaryamira, 20 ans d’épais mystère
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Immigration      Livre      Mali      Nigeria      Présidentielles Ivoiriennes      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version