Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 24 Avril 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesAfriqueArticle
Lorsque des journalistes ivoiriens vont… à l'école militaire !
23/08/2007
 

Ces derniers veulent éviter les malentendus avec la hiérarchie militaire
 
Par PANAPRESS
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Le général Philippe Mangou  
Le général Philippe Mangou
© rfi.fr
 

Des journalistes ivoiriens ont pris l'initiative de se constituer en association pour acquérir… une "formation militaire", en vue d'"éviter beaucoup de malentendus" avec la hiérarchie militaire, le gouvernement et l'organe de régulation des médias.

Cette décision fait suite aux sévères critiques dont ils ont été récemment l'objet, notamment de la part du Conseil national de la presse (CNP), du ministre de la Défense et du chef d'état-major général des Armées (CEMA), le général de division Philippe Mangou, qui leur ont reproché "une couverture partisane" du mouvement d'humeur dans les casernes.

"Nous proposons de mettre sur pied une association de journalistes chargés des questions militaires, afin de rendre plus efficaces nos écrits et éviter beaucoup de malentendus. Nous voulons aussi compter sur votre appui pour le lancement de nos activités", a indiqué le président de l'Association des journalistes spécialistes des questions militaires (AJSMCI), Faustin Yao, au cours d'une audience mardi à Abidjan, avec le ministre de la Défense, Michel Nguessan Amani.

"A défaut d'être muet, nous vous demandons d'écrire sous contrôle. Vous ne devez pas être libre dans les reportages concernant l'Armée, car par ces temps de crise, il faut être prudent afin que nous puissions construire la Côte d'Ivoire", leur a rétorqué le patron de la Grande muette, en leur conseillant fortement de s'éloigner des hommes politiques.

Les esprits chagrins vont encore crier à la censure, mais il n'en est rien, on demande seulement aux journalistes de faire preuve de Responsabilité. Selon M. Amani, il ne s'agit pas de restreindre la liberté des journalistes mais d'éviter tout écrit susceptible de nuire à la cohésion des Forces de défense et de sécurité et, par ricochet, à la République elle-même.

 Publicité 
 

"Si en politique il y a le pluralisme, au niveau de l'Armée cela n'existe pas. C'est plutôt l'unicité. Il vous faut renforcer l'esprit d'unicité de notre armée parce que tout écrit de nature à diviser l'Armée est un écrit contre la république", soutient-il.

"Les questions militaires sont délicates. Elles peuvent détruire facilement le pays. Avec la crise que nous avons connue, le pays était divisé en deux. Donc, en ce moment, il nous faut être prudents et sages", conseille le ministre de la Défense qui explique qu'on "ne gère pas une armée en bavardant".

M.Amani s'en est pris vertement aux journaux proches de l'opposition, en citant, en particulier, le cas d'un quotidien qui, au lendemain de la rencontre, au palais de la République entre le président Laurent Gbagbo et les militaires, avait titré : "Rencontre avec les Forces de défense et de sécurité : Gbagbo met l'Armée K.O"

Il s'est dit outré par tous ces écrits qui, selon lui, "ne reflètent aucunement la réalité et sont dangereux pour la cohésion sociale" et n'a pas lésiné sur les conseils prodigués à ceux qu'il appelle, désormais, ses "collaborateurs".

"Les journalistes ne sont pas libres d'écrire tout ce qu'ils veulent sur l'Armée", a renchéri le général Mangou, au cours d'une interview avec la radio de la Mission des Nations unies en Côte d'Ivoire, ONUCI/FM. Le chef d'état-major des Armées s'est toutefois engagé à apporter le "soutien nécessaire" aux membres de l'association en gestation.

Et sans perdre de temps, prenant ainsi la balle au rebond, devant une demande aussi pressante, le CEMA, qui a décidé que la formation en question comprendra un volet théorique et un volet pratique, a donné rendez-vous à ses futurs auxiliaires, le 20 septembre prochain, pour une durée de trois mois.

       
Mots-clés
cote d'ivoire   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
  Prédateurs et sadiques: L'Afrique et ses guerres qui n'en finissent pas. Des chefs charismatiques aux guérilleros sans vision. Pourparlers stériles. Y'a-t-il un intérêt mili-politique à pénétrer une femme avec un fusil d'assaut et appuyer sur la détente?
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Chine 2014!
 Obamacare : 8 millions de personnes se sont enrôlées
 Guinée: Cellou Dalein Diallo rassure les militants de son parti
 Guinée-Bissau: l'Union africaine promet la levée des sanctions
 Rwanda 20 ans du génocide : « les faits sont têtus » selon Paul Kagame
 Parti socialiste : Harlem Désir évincé, entre au gouvernement
 Lupita Nyong'o devient égérie de Lancôme
 Le Nigeria désormais première économie africaine devant l'Afrique du Sud
 Mali : Moussa Mara nommé premier ministre par Ibrahim Boubakar Keita
 Burundi : disparition de Cyprien Ntaryamira, 20 ans d’épais mystère
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Immigration      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version