Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Lundi 23 Octobre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesMondeArticle
Affaire des six de Jena : Mychall Bell finalement libéré
28/09/2007
 

Ce garçon de 17 ans était détenu depuis neuf mois dans une affaire qui a defrayé la chronique aux Etats-Unis
 
Par Redaction Grioo.com
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 

L’affaire des "six de Jena" comme on l’appelle aux Etats-Unis a commencé il y a un peu plus d’un an le 31 août 2006 dans une petite ville nommée Jena, située en Louisiane.

Un an plus tard, le 20 septembre 2007, près de 20 000 personnes venues de tous les Etats-Unis se sont rassemblées pour manifester dans la bourgarde qui ne compte que 3000 habitants (Environ 85% de Blancs et 15% de Noirs). Comment en est t-on arrivé là...?

 Publicité 
 
A l’origine trois adolescents noirs s’asseyent sous un arbre
Mychall Bell a finalement été libéré sous caution  
Mychall Bell a finalement été libéré sous caution
 

Dans une partie du lycée tacitement réservée aux lycéens blancs, trois adolescents noirs s’asseyent (après avoir demandé l’autorisation au proviseur !!!) sous un chêne, surnommée "l’arbre des Blancs", arbre sous lequel des étudiants blancs ont l’habitude de s’asseoir dans ce lycée qui vit une sorte de ségrégation informelle.

Le lendemain, trois cordes avec des nœuds de pendus sont retrouvées sur l’arbre. Les trois adolescents blancs qui avaient posé cet acte, qualifié de "plaisanterie" par la direction du lycée furent suspendus trois jours.

Là où une partie des Blancs ne virent qu’une mauvaise blague de gamins, une partie des Noirs ont fait savoir que ça rappelait les atrocités du lynchage qui était encore pratiqué dans le sud des Etats-Unis il y a à peine une quarantaine d’années. Le procureur du district avait fait une apparition à l’école pour dire de ne pas monter en épingle une "plaisanterie innocente".


Par la suite, de multiples incidents ont eu lieu. En novembre, un bâtiment du lycée a été incendié sans que le coupable soit retrouvé. En décembre 2006, Robert Bailey, un adolescent noir alors âgé de 17 ans, et quatre de ses amis ont été attaqués pour avoir essayé de se rendre à une soirée entre étudiants blancs. Le lendemain, dans un magasin, Bailey et ses amis se sont confrontés à un lycéen blanc qui a sorti un pistolet de la voiture. Il fut neutralisé par les jeunes garçons noirs, et aucun coup de feu ne fut tiré. Cependant, le lycéen blanc qui avait sorti l’arme à feu ne fut jamais inquiété.

Le 4 décembre, Bailey fut provoqué par un camarade de classe blanc, Justin Barker, qui lui lança qu’il "s’était fait botter le derrière" lors de la bagarre à la soirée.

Un peu plus tard, Barker a été pris à partie par un groupe de lycéens noirs, frappé alors qu’il était à terre, et a fini inconscient. Il a été soigné dans un hôpital d’où il est sorti deux heures plus tard avec un œil au beurre noir, et quelques éraflures. Il s’est néanmoins senti assez bien pour assister à une cérémonie de son lycée qui devait avoir lieu ce jour là.

Des peines disproportionnées et une mobilisation

Six lycéens noirs furent arrêtés six mois après les faits. Excepté le plus jeune âgé de 14 ans au moment des faits, les autres furent immédiatement inculpés d’agression. Le même procureur du district qui avait dit qu’il ne fallait pas dramatiser des mauvaises blagues entre adolescents décida que ces charges n’étaient pas suffisantes. Il les inculpa de tentative de meurtre au second degré et ce fut le début de l’affaire des "six de Jena".

Jusqu'à présent, seul Mychall Bell, 17 ans, un des six adolescents incriminés initialement demeurait en prison (depuis neuf mois). Il avait été jugé comme un adulte, et reconnu coupable des faits (tentative de meurtre) par un jury entièrement blanc, ce qui le conduisait à risquer 22 ans de prison. En appel, ces décisions ont été cassées par le tribunal qui a considéré qu’il aurait du être jugé comme un adolescent puisqu’il avait 16 ans au moment des faits.


Le jeune garçon a finalement été libéré cette nuit sous caution (45 000 dollars). Le procureur de district Walters qui avait initialement fait savoir qu’il avait l’intention de faire appel pour que Mychall Bell soit jugé comme un adulte est revenu sur sa décision. Ce qui signifie que Bell qui risquait au moins 15 ans de prison pourrait ne plus être détenu que jusqu'à l'âge de 21 ans si il est reconnu coupable par un tribunal pour mineurs.

Le procureur a déclaré que sa décision de ne pas faire appel n'avait pas été influencée par les récentes marches (Al Sharpton, Jesse Jackson, ainsi que 20 000 personnes se sont rendues à Jena pour manifester le 22 septembre dernier). Il avait aussi affirmé qu’il n’y avait aucun lien entre l’incident de la corde évoquant les lynchages et les bagarres entre jeunes, et que l’affaire des six de Jena n’avait rien à voir avec des problèmes raciaux.

Mais au final les six adolescents blancs n'encouraient que des peines mineures tandis que les Noirs étaient menacés de peines excessives.




       
 Donnez votre opinion ou lisez les 1 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Boxe      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version