Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Samedi 25 Octobre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesCultureArticle
Décès de l'écrivain ivoirien Ahmadou Kourouma
12/12/2003
 

L'auteur du "soleil des independances" nous a quitté jeudi 11 decembre à Lyon
 
Par Cyrille Nono
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 

Considéré comme l'un des plus grands écrivains du continent africain, l'Ivoirien Ahmadou Kourouma est décédé jeudi matin à l'âge de 76 ans. Son décès a été communiqué par sa maison d'édition, Le Seuil.

Depuis la publication de son premier livre, "Le Soleil des
indépendances", en 1970, jusqu'à "Allah n'est pas obligé", il a marqué la maison et tous ses lecteurs par la richesse de sa personnalité, son courage et son exceptionnel talent", ont indiqué, jeudi, les éditions du Seuil, qui le publiaient et qui ont annoncé sa mort. Venu tardivement à la littérature, ce mathématicien de formation, au physique imposant, a publié, à 43 ans et en France, son premier roman, "Le Soleil des indépendances".

Né en 1927 près de Boundiali, au nord de la Côte
d'Ivoire, Ahmadou Kourouma a fait ses études à Bamako, au Mali. Il sert dans l'armée française de 1950 à 1954, pendant la guerre d'Indochine, avant de poursuivre des études de mathématiques à Paris et à Lyon où il devient statisticien pour les assurances. C'est à Lyon, qui deviendra sa seconde patrie qu'il rencontre une jeune lyonnaise qui deviendra son épouse. Il retourne dans son pays après l'indépendance, en 1960, avec son épouse française.

Considéré comme un opposant au régime d'Houphouët Boigny, il vivra 5 années d'exil en Algérie de 1964 à 1969. Puis demeurera de nouveau à l'étranger (Cameroun de 1974 à 1984 et Togo de 1984 à 1994) où Houphouët Boigny l'avait nommé pour le tenir à distance (il était directeur de l'institut national des assurances de Yaoundé). Entretemps il avait commencé une carrière d'écrivain.

 Publicité 
 
 
 

Parmi ses ouvrages les plus célèbres, "Le Soleil des Independances" paru en 1970 où il critiquait les nouveaux détenteurs de pouvoir africains d'après les indépendances qui avaient remplacé les colons blancs. A une époque où les écrivains africains critiquaient plutôt l'esclavage et le colonialisme, Kourouma était déjà en rupture. Ses deux autres ouvrages les plus connus sont "Allah n'est pas obligé" paru en 2000 et qui obtint le prix Renaudot (il y raconte l'odyssée d'un enfant soldat, Birahima, englué dans les guerres civile de la Sierra Léone et du Liberia). "En attendant le vote des bêtes sauvages" (1998)était une féroce satire des chefs des juntes militaires africaines, et largement inspiré du parcours du chef de l'Etat togolais, le général Gnassingbe Eyadema. Le titre de cet ouvrage consacré à la critique du processus de démocratisation en Afrique est inspiré d'une remarque que lui fit un cuisinier alors qu'il résidait au Togo : "Si les hommes refusaient de voter pour Eyadema, les bêtes sortiraient de la brousse pour voter pour lui."

Il y a quelques temps,commentant la situation dans son pays, la Côte d'Ivoire, il avait déclaré que le président Gbagbo était coincé par les extrêmistes de son entourage et dépassé par les événements. Il était retourné s'einstaller en Côte d'Ivoire en 1996 et faisait de fréquents aller-retours entre Paris et Abidjan, mais n'y était pas retourné depuis le début de la crise ivoirienne. Ahmadou Kourouma était entré il y a 3 semaines dans le service Cardiologie d'un hôpital lyonnais pour une intervention bégnigne selon les déclarations de son épouse. Il était père de deux enfants. Avec lui disparaît un acteur majeur de la littérature africaine.




       
Mots-clés
afrique   cameroun   cote d'ivoire   sierra leone   togo   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 10 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Oscar Pistorius a dormi en prison suite à sa condamnation
 Marc Kamgaing, gérant de fonds chez RMA Capital
 Décès de Christophe de Margerie, PDG de Total
 Ebola : le Nigeria s'est débarrassé de l'épidémie selon l'OMS
 RDC : le rapport Likofi provoque l'expulsion d'un diplomate de l'ONU
 Nigeria : des notables sceptiques sur le cessez-le-feu avec Boko Haram
 Ebola : le Canada envoie son vaccin expérimental à Genève
 Les avocats de l'affaire Habré déplorent le manque de coopération tchadienne
 Procès Pistorius : une peine de10 ans de prison requise
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version