Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Lundi 1 Septembre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesCultureArticle
L'Afrocentrisme ou le réveil inattendu d'un vieux débat
23/05/2002
 

Des chercheurs français critiquent l'afrocentrisme, Théophile Obenga, disciple de Cheikh anta diop, leur répond...
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Cheikh anta diop, precurseur de l'afrocentrisme, dans les annees 50  
Cheikh anta diop, precurseur de l'afrocentrisme, dans les annees 50
 

L'Afrocentrisme est une vision de l'histoire africaine recentrée sur les préoccupations des chercheurs et intellectuels africains, soucieux de revisiter leur patrimoine. Des historiens occidentaux ont déclenché une attaque en règle contre cette conception : un célèbre historien, Théophile Obenga, leur répond. Le débat fait rage... On se souvient de l’époque où, préfaçant Senghor, Jean-Paul Sartre, sous le titre de Orphée noir, clamait son soutien à la Négritude. On se souvient de Présence Africaine et des discussions qui animaient les jeunes écrivains autour d’Alioune Diop. On se rappellera aussi du brûlot de Cheikh Anta Diop resituant la civilisation occidentale dans son contexte africain, via l’Egypte. Tout ceci pouvait sembler lointain, voire dépassé. Il n’en est rien. Le feu couvait sous la braise. Il vient d’être ravivé par la publication à Paris de deux livres qui raniment d’une façon passionnelle le débat.Le premier, Afrocentrisme.

L’histoire des Africains entre Egypte et Amérique, est écrit par des universitaires occidentaux qui ont décidé de mener une réflexion historique et de faire une mise au point de théories qu’ils jugent contraires à l’esprit scientifique. Sous la direction de François-Xavier Fauvelle-Aymar, Jean-Pierre Chrétien et Claude-Hélène Perrot, ils dénoncent les dérives de ce qu'il est convenu d'appeler l’Afrocentrisme. Tout en reconnaissant qu’il s’agit là d’un « terrain miné », ces universitaires tiennent à montrer que « l’on peut étudier l’Afrique de façon aussi rigoureuse que n’importe quelle autre région du monde ». Il ne s’agit pas de nier qu’il y eut dans le passé une vision eurocentriste de la civilisation égyptienne qui en évacuait les apports africains, mais de refuser a contrario une idéologie entièrement noire de la civilisation égyptienne dont l’historien sénégalais Cheikh Anta Diop a lancé les prémices dans Nation nègres et Culture (Présence Africaine, 1955).

Provocation ?

Il y a un peu de provocation à avoir réuni dans un ouvrage de 400 pages 19 signatures provenant de France, de Grande-Bretagne et d’Amérique, sans y avoir associé celles de leurs collègues africains, dont on sait que certains partagent les mêmes réserves sur l’Afrocentrisme. On voit bien là la myopie de l’université française qui s’attire des coups prévisibles en pointant minutieusement, et parfois avec un peu d’arrogance ou d’ironie, une série de contradictions ou d’insuffisances dans des écrits afrocentristes, en particulier dans ceux de Cheikh Anta Diop et de Théophile Obenga.

Ce dernier, principal continuateur de l’œuvre de Cheik Anta Diop, déverse en retour sa colère dans un ouvrage intitulé Le sens de la lutte contre l’africanisme eurocentriste. « Nous sommes accoutumés, désormais, aux agressions culturelles, aux mensonges pédagogiques et aux injures insistantes des africanistes » annonce-t-il dans son introduction ; « nous aurions aimé ne pas réagir si un problème fondamental n’était pas en jeu : la conscience historique africaine, le futur culturel et politique africain. »

 Publicité 
 
Cheikh anta diop, lors du congres du Caire, en 1974  
Cheikh anta diop, lors du congres du Caire, en 1974
 

Obenga accuse donc les auteurs du livre Afrocentrismes et utilise pour cela un ton qui manque totalement de sérénité. Falsification de l’histoire, confiscation de la civilisation égyptienne au profit de la race blanche, complot, racisme, toutes ces accusations deviennent des armes offensives/défensives contre la blessure profonde infligée par l’Europe à l’Afrique noire. Sans vouloir entrer dans un débat de fond qui ne peut être traité que par les spécialistes, disons qu’un peu de sobriété n’aurait pas nui au propos de l’ouvrage. On peut débattre des idées sans insulter les hommes qui les expriment.On en trouve un exemple dans les attaques dont fait l’objet Jean-Pierre Chrétien. On connaît l'attachement de cet historien à l’Afrique, en particulier à celle des Grands lacs sur laquelle il a bâti sa vie professionnelle. Il est ici traité de « raciste haineux » qui a « réanimé par ses écrits et ses dires les problèmes socios-politiques entre les Tutsi et les Hutu ». Mais pour qui connaît Chrétien, on pourrait même lui reprocher d’avoir trop souhaité les gommer...

Sur ce même ton, Obenga renvoie chaque auteur à son idéologie eurocentriste.Théophile Obenga ne manie pas le verbe avec mesure mais son indignation n’est pas feinte et ses accusations ne sont pas toujours dénuées de fondement. Les universitaires français, manquent souvent d’ouverture envers les chercheurs qui ne font pas partie de leur cercle d’idées. Réciproquement, les disciples de Cheikh Anta Diop ont pris l’allure d’une église tout aussi exclusive et ils ne supportent pas la moindre analyse de leurs écrits.La querelle de l’Afrocentrisme est ainsi ravivée. Léopold Sédar Senghor demandait aux jeunes intellectuels de revoir la Négritude à l’aune des temps nouveaux. Est-ce cette revisitation qui s’amorce ? Dans ce cas l’on peut s’interroger sur sa forme.

Un débat est toujours souhaitable dans un respect mutuel. Surtout, comme c’est le cas, lorsque les uns et les autres n’ont qu’un seul souci : l’Afrique.

Sous la direction de François-Xavier Fauvelle-Aymar, Jean Pierre Chrétien et Claude-Hélèine Perrot, Afrocentrismes. L’histoire des Africains entre Egypte et Amérique.(Karthala 2000)

Théophile Obenga, Le sens de la lutte contre l’africanisme eurocentriste (Khepera, L’Harmattan 2001)


d'apres jacqueline sorel

       
Mots-clés
afrique   senegal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 11 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 Sénégal : le procès de Karim Wade a débuté ce jeudi
 Côte d'Ivoire : hervé Renard désigné sélectionneur
 L'Allemagne remporte sa quatrième coupe du monde
 Canal+ va lancer A+, une chaîne panafricaine, en octobre prochain
 Le Brésil écrasé par l'Allemagne en demi finales (1-7)
 Brésil Allemagne : Yaya Touré avait vu juste dans ses prévisions
 Sénégal : Macky Sall limoge Aminata Touré !
 France Nigeria : Stephen Keshi critique l'arbitrage
 Brésil, Pays-Bas, Colombie et Costa Rica en quarts de finale
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Senegal      Togo      Tyra Banks     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version