Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mardi 23 Septembre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesSuccess StoriesArticle
John Johnson (1917-2005) fondateur du magazine Ebony
09/08/2005
 

Le fondateur du magazine Ebony, véritable révolution culturelle en son temps, vient de perdre la vie à 87 ans. Retour sur sa carrière exceptionnelle
 
Par Hervé Mbouguen
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
John Johnson  
John Johnson
© Ebony
 

Robert Johnson, le fondateur de BET lui a rendu hommage en disant "j'estime que John a prouvé que grâce au courage, à une vision et à de vraies qualités de leader vous pouvez créer une marque afro-américaine emblématique, en vous jouant des discriminations raciales et de la ségrégation économique. Si vous y réfléchissez, BET est comme Ebony: nous utilisons un média électronique pour montrer le style de vie des noirs là où il a utilisé le média papier, mais nos objectifs sont les mêmes: fournir du contenu à une audience qui n'est pas correctement servie par les médias traditionnels, et prouver aux annonceurs qu'il existe des consommateurs qui ont besoin d'être atteints. Il a dû mener un combat de tous les instants pour permettre à son magazine de décoller et à sa gamme de produits capillaires de prendre son envol.".

Earl G. Graves, le propriétaire du magazine Black Enterprise lui a également rendu hommage: " Nous venons de perdre une légende, un pionnier, un visionnaire. En tant qu'américain il était en avance sur son temps, Ebony fait désormais partie intégrante de l'Amérique".

 Publicité 
 
John Johnson  
John Johnson
 

John Johnson est né le 19 Janvier 1918 d'un agriculteur et d'une domestique en Arkansas. Il a déménagé pour Chicago avec sa mère à 15 ans, son père perdant la vie dans un accident dans une scierie. Il est allé à la DuSable High School où il aurait notamment eu comme camarades de classe Nat King Cole et Redd Foxx.

Son dîplôme obtenu, alors qu'il travaillait comme commis pour une compagnie d'assurance, Johnson a profité d'un prêt de 500 dollars pour lancer sa société et son premier journal Negro Digest dont le modèle était le très célèbre Reader's Digest: le journal publiait des articles condensés concernant le monde noir, ainsi que des histoires courtes et des poèmes écrits par des auteurs afro-américains.

John Johnson en compagnie de Bill Cosby et du révérend Jesse Jackson  
John Johnson en compagnie de Bill Cosby et du révérend Jesse Jackson
© AP
 

Il a repris ce principe d'adapter le format d'un magazine national à une audience noire avec le lancement d'Ebony en Novembre 1945 et de Jet, Ebony étant largement inspiré du magazine Life: le magazine contenait de nombreuses photos mettant en avant les points les plus positifs ou glamour de la communauté et de la culture noire-américaine, notamment à travers des sportifs ou des artistes. Ce magazine a été lancé peu après la seconde guerre mondiale, au moment où les soldats noirs revenaient des champs de bataille, à une époque où les noirs n'étaient pas présents dans la ligue de base-ball, le sport national, et étaient assez peu représentés dans l'échiquier politique.

Plus frappée que les autres d'illétrisme, la communauté noire, d'après certains historiens, a accueilli avec un très grand enthousiasme ce magazine faisant la part belle aux photos. Le magazine n'a pas toujours fait l'unanimité dans la communauté noire-américaine, notamment dans les années soixante qui ont vu la lutte pour les droits civiques, certains n'appréciant pas l'accent porté sur les classes moyennes.

John et Eunice Johnson  
John et Eunice Johnson
© Ebony
 

Les revenus des noirs étant bien inférieurs à ceux des blancs, il n'était pas évident pour de nombreux observateurs qu'on puisse réussir dans l'édition, le leader du mouvement des droits civiques Roy Wilkings a même conseillé à l'époque à Johnson de laisser tomber l'édition afin de s'éviter de profondes déceptions. Il a naturellement reconnu son erreur quelques années plus tard.

Le magazine, dont le nom fut choisi par Eunice, la femme de John, qui tirait à 1.3 millions d'exemplaires en 1976 a permis de contrer la façon stéréotypée dont étaient dépeints les noirs dans les médias appartenant à des blancs. Johnson a déclaré à ce sujet: "Nous cherchons à montrer de bonnes choses, même quand tout semble mauvais. Nous cherchons des personnes qui ont réussi malgré des présages défavorables".

John Johnson  
John Johnson
© AP
 

Johnson a tenté d'encourager les principales sociétés à investir dans la publicité dans le magazine et d'après la légende, il a envoyé toutes les semaines un commercial à Détroit où se trouvent les principaux manufacturiers automobiles américains, et il lui a fallu dix ans avant qu'un constructeur ne se décide à prendre des publicités dans le magazine.
Il a déclaré à ce sujet: "Nous ne pouvions pas réussir à les convaincre en nous promenant, ni en les menaçant. Il nous a fallu les convaincre qu'il était dans leur intérêt d'atteindre les consommateurs noirs d'une façon positive".

Le magazine n'a cependant pas réussi, à en croire certaines études, à attirer un lectorat plus jeune.
Jet est toujours édité, et tire à près de 945.000 exemplaires chaque semaine, au contraire de Negro Digest renommé en Black world en 1970, qui n'est plus publié.

D'après le site NathanielTurner.com, sa société Johnson Publishing Company qui possède une division dédiée à l'édition de livres emploie plus de 2.600 personnes pour un chiffre d'affaires de près de 388 millions de dollars.

John Johnson et sa fille Linda Johnson Rice qui dirige Johnson Publishing  
John Johnson et sa fille Linda Johnson Rice qui dirige Johnson Publishing
© AP
 

Sa société est propriétaire de Fashion Fair Cosmetics et organise le Ebony Fashion Fair, ce show itinérant dédié à la mode, qui parcourt plus de 200 villes entre les Etats-Unis, le Canada et la Caraïbe.

En 1971 Johnson Publishing s'est installé à Chicago où son siège, avec celui de la Chicago Urban League sont les seuls de la ville à appartenir à des noirs.

En 1982 Johnson est devenu le premier noir à intégrer le classement du magazine Forbes des 400 américains les plus riches. En 1987 il a reçu un prix pour tout ce qu'il a accompli de la part de l'association des journalistes noirs, et en 1996 Bill Clinton l'a décoré de la médaille présidentielle de la liberté, la plus grande distinction que les Etats-Unis puissent accorder à un citoyen. Clinton a alors tenu les propos suivants à son égard: [i "Il a donné aux afro-américains une voix et un visage, la conscience de qui ils étaient et de ce qu'ils pouvaient faire à une période où ils étaient quasiment invisibles dans la culture américaine".

John Johnson laisse une veuve Eunice, et une orpheline, Linda Johnson Rice qui dirige aujourd'hui Johnson Publishing.

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Le magazine afro-américain Ebony est-il à vendre ?
 
Mots-clés
classement forbes   ebony   john johnson   johnson publishing   linda johnson rice   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 19 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 Sénégal : le procès de Karim Wade a débuté ce jeudi
 Côte d'Ivoire : hervé Renard désigné sélectionneur
 L'Allemagne remporte sa quatrième coupe du monde
 Canal+ va lancer A+, une chaîne panafricaine, en octobre prochain
 Le Brésil écrasé par l'Allemagne en demi finales (1-7)
 Brésil Allemagne : Yaya Touré avait vu juste dans ses prévisions
 Sénégal : Macky Sall limoge Aminata Touré !
 France Nigeria : Stephen Keshi critique l'arbitrage
 Brésil, Pays-Bas, Colombie et Costa Rica en quarts de finale
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Rdc      Senegal      Togo      Tyra Banks     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version