Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 12 Décembre 2018 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesOpinionsArticle
Le rallye Paris-Dakar : rôle positif de la colonisation ou domination néo-coloniale ?
26/12/2005
 

A quelques jours du départ du rallye Paris-Dakar, quelques éléments de réflexion sur une course suscitant souvent la controverse pour les accidents mortels qu'elle occasionne parfois
 
Par Thierry Téné Mangoua
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
© cia.gov  

Depuis la fameuse loi du 23 février 2005 et son tristement célèbre article 4 qui stipule entre autre le rôle positif de la colonisation, l’annulation du voyage du Ministre de l’Intérieur et président de l’UMP Nicolas Sarkozy dans les départements de l’Outre-Mer et les violences urbaines en France, les relations entre la France et ses « anciennes colonies » n’ont jamais autant fait débat. Ces derniers risquent d’être également alimentés en début de cette année 2006 par le seul rallye terrestre qui traverse deux continents. Ironie du sort, ce dernier porte le nom de deux capitales qui par les relations historiques (esclavage, colonisation, immigration, Francophonie, intellectuels (Senghor et Check Anta Diop),…etc), n’en finissent pas de nourrir les débats passionnels. Il s’agit bien de Paris (France) et Dakar (Sénégal).

Le Paris Dakar a été créé en 1978 par le pilote moto Thierry Sabine. En effet, c’est suite à un sauvetage inespéré du désert libyen lors du rallye Abidjan-Nice que ce dernier décide de lancer le Paris-Dakar. Cet évènement est aujourd’hui organisé par ASO (Amaury Sport Organisation) qui appartient au groupe français de presse EPA (Editions Philippe Amaury). EPA est propriétaire des titres l’Equipe, France Football, l’Equipe Magazine et TV, Vélo Magazine, Le Parisien et Aujourd’hui en France. En 2005, 464 véhicules étaient au départ soit : 230 motos, 164 autos, 69 camions et 224 véhicules d’assistance (source : aso.fr). L’édition 2006 se déroule du 31/12/05 au 15/01/06. Les participants passeront par les pays suivants : Portugal, Espagne, Maroc (On peut noter qu’il n’y aura sûrement pas des tirs espagnols et marocains ni d’abandons des participants dans le désert par les autorités de ces deux pays comme ce fut le cas il y a quelques mois pour les africains), Mauritanie, Mali, Guinée et Sénégal. Le Paris-Dakar est aujourd’hui source de nombreuses polémiques comme ce fut le cas récemment pour l’Enduro du Touquet. En effet, au-delà de l’évènement sportif, il est perçu par ses détracteurs comme une véritable provocation néo-coloniale et pour ses défenseurs, il s’agit d’une grande aventure humaine qui contribue à la découverte et aux échanges culturels avec le continent africain (une sorte de « colonisation positive »).

Le Paris-Dakar a-t-il un rôle positif comme certains l’affirment pour la colonisation?
Oui répondront sans hésiter les organisateurs, sponsors, participants et fans de cet évènement. Ils mettront en avant comme c’est déjà bien connu pour abuser de l’accueil et de l’hospitalité des africains, le rôle humanitaire et culturel de l’évènement.
Pour la culture, ils mettront en exergue une foule souriante et heureuse, comme seuls les africains savent le faire, lors du passage du rallye. L’échange culturel tant vanté se limitant parfois à une discussion en présence des cameras avec quelques villageois tout souriants et qui vanteront l’intérêt de l’évènement pour leur tribu ou la famille.
Peut-on également parler d’échange culturel lors du passage de la caravane du tour de France dans les villes ? Les athlètes ont-ils vraiment le temps pour cela après une dure journée de compétition ?
La relation entre le Paris-Dakar et le rôle positif de la colonisation est la suivante : c’est toujours celui qui définit le concept ou l’évènement qui estime que c’est positif et présente un réel intérêt pour les populations locales. Ces derniers n’étant jamais acteurs mais plutôt spectateurs de l’évènement. Si l’analyse se limitait simplement à un échange culturel qui reconnaissons-le reste difficile à évaluer et n’apporte rien de concret aux populations locales qui sont parfois dans un état de paupérisation regrettable le Paris-Dakar serait sûrement plus critiqué. Alors pour mettre de crédit et bonne conscience à cet évènement, les organisateurs ont fait appel à un mot qui est très valorisant auprès des européens et particulièrement à l’opinion française : « humanitaire ». C’est pour cette raison que les organisateurs viennent de reconduire leur partenariat triennal avec l’association SOS Sahel International France pour le projet « Actions Dakar » qui a pour objectif d’œuvrer pour la protection de l’environnement en Afrique de l’Ouest. SOS Sahel a le mérite d’avoir été créé en 1976 par l’ex-président sénégalais Léopold Sédar Senghor.

Actions Dakar en chiffres : Source (dakar.com)
186 000 personnes touchées
65 projets
300 000 € financés à 75% par A.S.O.
Sensibilisation - éducation à l'environnement
953 membres de groupements formés à la gestion des ressources naturelles
25 989 enfants et adultes sensibilisés aux bonnes pratiques environnementales
Protection, valorisation des sols et des ressources forestières
1 208 foyers améliorés construits
888 ha de terres agricoles protégés
21 656 arbres sauvegardés
132 089 arbres plantés
69 compostières réalisées
3 dunes fixées
Protection sanitaire et hygiène de l'eau
62 latrines et 62 puisards réalisés
5 mares aménagées
85 canaris (réservoirs d'eau) mis en service
1 132 familles bénéficient de la collecte des ordures

Au vu de ce bilan communiqué par l’association, le rallye Paris-Dakar n’a-t-il pas un rôle positif pour les africains?

Pour les détracteurs du Paris-Dakar qui sont constitués également de militants alter mondialistes et d’écologistes occidentaux, cet évènement démontre l’attitude arrogante et néo-colonialiste des organisateurs. La plus active est Claire Aymes (Déléguée de Europe Ecologie Paca) qui multiplie depuis des années des appels et lettres ouvertes pour que le Paris-Dakar soit tout simplement arrêté. De nombreux appels à manifestations et conférences sont de plus en plus fréquents dire stop au Paris-Dakar. Le nombre de morts (23 dont des africains) depuis le début du rallye ne contribue pas non plus à redorer le blason de cette compétition qui souffre déjà d’une image « d’évènement de riches en mal d’exotisme et de sensation forte ».

Notons cependant qu’une fois de plus les africains se font discrets pourtant il s’agit bien d’un évènement qui touche leur continent. Espérons que le Conseil Représentatif des Associations Noirs de France (CRAN) se saisira de la question…
De plus les autorités africaines restent paradoxalement silencieuses face à toute cette polémique. Peut-être que les quelques fonds offerts par les organisateurs sont suffisants pour acheter leur silence.
Pourtant les arguments suivants : La pollution causée par cette évènement, la destruction de la biodiversité et des routes, les conséquences sociales de l’image d’une Europe de luxe inaccessible pour les africains, l’accès difficile des africains en Europe, décès des africains lors de l’évènement…etc, obligent les africains et leur diaspora à avoir une approche critique lorsqu’un évènement est transcontinental. Ce raisonnement entraîne un certain nombre de questionnements :

Les européens peuvent-ils accepter que le Rallye se fasse dans le sens inverse : Le Dakar-Paris avec des centaines d’africains qui déambulent avec leurs chameaux sur les champs élysées ?

Qui paye les dégâts matériels causés par la destruction des routes africaines après le passage du rallye ?

Pourquoi l’Afrique malgré sa misère reste un terrain de jeu pour les européens alors que dans le même temps les africains n’ont pas droit de cité en Occident ?

Les participants ne peuvent ils pas marquer un temps d’arrêt à l’île de Gorée pour honorer ces milliers d’africains qui ont payé de leurs vies pour le « luxe » dans lequel certains occidentaux vivent aujourd’hui ?

A quelles fins sont utilisés les fonds octroyés aux autorités africaines dont le rallye traverse le pays ?

Le débat sur la colonisation, l’immigration, l’esclavage et les relations franco-africaines n’exige pas un temps soit peu de se poser quelques questions ?

Qui paye le coût de la pollution causée par cet évènement ?

Thierry Téné Mangoua est Président de A2D www.a2dtv.net


 Publicité 
 
       
Mots-clés
afrique   colonisation   cote d'ivoire   dakar   mauritanie   senegal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 28 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version