Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 18 Octobre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesAfriqueArticle
Augustin Ngirabatware publie un livre critique sur le TPIR
29/08/2006
 

Il était ministre du plan interimaire pendant le génocide
 
Par PANAPRESS
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Felicien Kabuga arrêté récemment  
Felicien Kabuga arrêté récemment
© state.gov
 

Un ancien ministre hutu rwandais recherché par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour son rôle présumé dans le génocide de 1994 dans son pays, vient de publier aux Editions Sources du Nil à Paris un livre critique sur le fonctionnement de cette juridiction.

Ministre du Plan dans le gouvernement intérimaire en place pendant le génocide de 1994, Augustin Ngirabatware est, avec son beau-père, Félicien Kabuga, l'un des principaux suspects recherchés par le TPIR basé à Arusha, en Tanzanie.

Sous le titre "Rwanda: le faîte du mensonge et de l'injustice", le livre de 612 pages sortira en librairie vendredi 1er septembre. Pour son auteur, le TPIR a été "mis sur pied par l'ONU sur de fausses prémisses" et "ne peut pas rendre justice", lit-on dans un résumé présenté par l'éditeur.

"La juridiction est confrontée à ses contradictions internes: dire le droit ou la politique? Juger les individus ou les institutions? Condamner les vrais coupables ou décapiter et terroriser l'élite hutue afin de raffermir le nouveau pouvoir rwandais?", s'interroge l'ex-ministre, toujours selon son éditeur.

L'auteur était membre du parti présidentiel de l'époque, le Mouvement républicain national pour la démocratie et le développement (MRND).

Pour lui, "le mensonge constitue le socle de la pensée unique qui régente la question rwandaise dans toutes ses dimensions", affirment les Editions Sources du Nil.

"Sans états d'âme, l'auteur de ce livre analyse les actions et les erreurs de gestion politique du régime dont il faisait partie", poursuit l'éditeur.

"Il refuse néanmoins de lui attribuer la responsabilité première de l'hécatombe rwandaise" et dénonce notamment "le bellicisme du président ougandais (Yoweri) Museveni qui a appuyé et armé l'invasion du Rwanda, les rôles respectifs des acteurs externes de la tragédie rwandaise, notamment celui de l'administration (Bill) Clinton qui a exigé et obtenu que les populations tutsies et hutues menacées dans la zone gouvernementale ne soient pas secourues, devant l'impuissance du gouvernement intérimaire rwandais" en 1994.

Docteur en sciences économiques de l'université de Fribourg (Suisse), Ngirabatware a été enseignant à l'Université nationale du Rwanda (1986-1994), ministre du Plan (1990-1994), directeur de l'Institut supérieur d'économie et de management (1996-1998) au Gabon et chercheur-consultant au Centre de développement de l'OCDE à Paris (1998 à 1999). Depuis 2000, il se cache suite à sa mise en accusation par le TPIR.

Selon une source bien informée au bureau du procureur du TPIR, l'ex- ministre fait des navettes entre l'Afrique de l'Ouest et l'Europe méditerranéenne.

 Publicité 
 
       
Mots-clés
afrique   gabon   livre   rwanda   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Boxe      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      Esclavage      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version