Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 17 Avril 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesParcoursArticle
Bagoré Xavier Racine Bathily Président Directeur Général de la Laiterie du Berger
06/02/2007
 

Cette semaine Grioo vous présente un jeune Docteur vétérinaire sénégalais, qui a décidé de rentrer au Sénégal après des études en Belgique. Il est l'un des promoteurs de la Laiterie du Berger, une jeune entreprise sénégalaise
 
Par Cyrille Nono
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Bagoré Bathily  
Bagoré Bathily
 

Pouvez-vous vous présenter aux grioonautes ?

Hé bien je m’appelle Bagoré Bathily, je suis le Président Directeur Général d’une Jeune entreprise sénégalaise « La Laiterie du Berger », (LDB). J’ai trente deux ans, je suis marié et père de deux adorables petites filles.

Je suis docteur vétérinaire, diplômé de l’Université de Liège en Belgique ou j’ai obtenu mon doctorat en 1999 spécialisé en génétique quantitative et en amélioration des productions animales. Disons que je suis à la charnière entre le monde de l’élevage et l’industrie !
J’ai beaucoup travaillé en France, en Mayenne, durant mon cursus, en tant que vétérinaire remplaçant. On peut dire que j’en ai vu de la vache laitière et surtout de l’Agriculteur angoissé à l’idée d’une perte ou d’un problème dans son troupeau.

La LDB c’est en quelque sorte mon bébé, puisque je suis le promoteur principal de ce projet auquel j’ai dédié quatre ans de ma vie, entre la naissance de l’idée et la pose de la première pierre. L’originalité de cette laiterie, dans le contexte sénégalais c’est d’être la seule laiterie travaillant exclusivement à partir de lait de collecte, c’est en quelque sorte ma marque de fabrique !! Une laiterie dirigée par un vétérinaire se doit de travailler avec du lait de collecte !!


90% du lait consommé au Sénégal est du lait en poudre importé alors que nous pourrions être autosuffisants en lait
Bagoré Bathily







 Publicité 
 
Traite d'une vache  
Traite d'une vache
 

C’est quoi au juste le lait de collecte ?

C’est le lait des éleveurs peulhs, c’est une version tropicalisée des coopératives laitière, et de la construction de la filière lait européenne au siècle dernier. Le monde rural sort du mode d’auto-consommation pour rentrer dans l’agribusiness, en se regroupant d’abord pour fournir des quantités de lait (ou autres) régulières à une ou plusieurs usines, puis ensuite en augmentant les quantités produites, en jouant sur la nutrition et l’amélioration génétique pour adapter leur productions aux besoins des industriels.

Alors, avant LDB, il existait au Sénégal deux types de laiteries industrielles, celles qui travaillent à partir de lait produits dans leur propre ferme (cas de SOCA ou plus récemment de Wayembam) ou celles qui travaillent à partir de lait en poudre importé, d’Europe ou de Nouvelle Zélande (toutes les autres).

Nous, nous nous approvisionnons chez 200 familles d’éleveurs peuls des environs de Richard-Toll qui produisent du lait depuis des générations. Nous allons chercher le lait matin et soir tous les jours et ainsi nous participons au développement durable tout en fabriquant un produit d’une qualité inégalable sur le marché !!

Collecte des bidons de lait  
Collecte des bidons de lait
 

- Bon avant de rentrer dans le vif du sujet, racontez nous un peu votre cursus, jeune diplômé, vous avez pris le parti de retourner dans votre pays pour vous confronter aux réalités locales. Qu’est-ce qui a motivé cette décision ?

J’ai toujours voulu être vétérinaire, c’est on peut dire la réalisation de ma vocation d’enfant. Nous avons grandi au milieu d’animaux en tout genre avec mention spéciale pour les moutons ( les sénégalais se reconnaitront !), et je dois dire qu’avec l’age cette vocation a pris une toute autre dimension.

Le besoin de valorisation du secteur primaire n’est t-il pas crucial pour nos économies Africaines ? Au Sénégal, comme ailleurs, nous avons une majeure partie de la population, agraire et pastorale qui vit dans un grand dénuement et avec de trop rares mises en valeurs de leurs productions et leurs savoir faires.

J’ai pris conscience de cette dure réalité à mon retour au Sénégal, entre mon doctorat et ma spécialisation. Fraîchement diplômé, j’avais obtenu de ma fac de génétique quelques doses d’inséminations et j’ai donc rencontré des éleveurs de la région du fleuve Sénégal pour leur proposer cette technique d’amélioration des rendements très courante en Europe. Et c’est la que la règle économique de l’Offre et de la Demande s’est imposée à moi dans sa magistrale simplicité : comment justifier pour des éleveurs, qui de toutes les façons jettent la quasi-totalité de leur production, une tentative d’augmentation de celle-ci ??

Comme beaucoup d'autres créateurs d'entreprise, j'ai été plusieurs fois au bord de l'abandon
Bagoré Bathily






Déchargement du lait collecte  
Déchargement du lait collecte
 

Les vaches sahéliennes, produit de milliers d’années de sélection génétique naturelle, leur permettant de supporter le manque d’eau et de nourriture, des transhumances très longues tout en reproduisant l’espèce au rythme d’un veau par an, sont des animaux parfaitement adaptés aux besoins de leurs éleveurs sans un changement économique de taille. La valorisation de cette production animale se fait soit sous forme de viande, soit sous forme de lait !!

Si je comprends bien, vous avez créé une usine de production laitière pour faire de l’amélioration génétique ?

On peut dire ca comme ca ! Disons que l’idée a germé une nuit dans le Diéry. Je me retrouvais seul avec mes doses, pas une vache à inséminer, et en face de moi, des éleveurs professionnels et tatillons, dont les arguments étaient inattaquables ! Dur dur !!

Laissez moi vous expliquer la situation actuelle au Sénégal mais aussi dans la plupart de nos pays africains. 90% du lait consommé au Sénégal est du lait en poudre importé, la facture d’importation avoisine les trente cinq milliards de francs CFA par an et ne cesse de progresser, déséquilibrant toujours plus la balance des exportations pour le pays. Mais ce qui est plus grave, et nettement moins connu du grand public, c’est que nous pourrions être autosuffisants en lait !!

Les vaches sénégalaises, même avec leur faible production pourraient, si ce lait était collecté transformé et vendu fournir la consommation nationale, et donc imaginez, dans ce monde parfait ces 35 milliards pourraient être payés aux éleveurs et ainsi contribuer au développement des zones rurales. Le problème c’est qu’aujourd’hui ces millions de litres sont disséminés qans la brousse et qu’il faudrait beaucoup d’argent pour aller les chercher et les commercialiser. C’est là où la pure logique économique rentre généralement en ligne de compte et que tous les industriels qui nous ont précédé ont fait le choix d'utiliser la poudre en intrant industriel ou celui de posséder eux même leurs troupeaux de laitières pour contrôler leurs intrants.

A l'intérieur de l'usine  
A l'intérieur de l'usine
 

Mais sans le développement d’une filière lait, et le développement d’une collaboration durable entre les industriels et les éleveurs pour augmenter les rendements, limiter la transhumance des troupeaux, nourrir les bêtes pendant la saison sèche, nous ne pourront jamais espérer valoriser la production locale et petit à petit construire notre autosuffisance et financer le développement durable des zones rurales. C’est l’idéal que nous poursuivons à la LDB, mais ce n’est pas pour tout de suite ! D’abord nous allons prouver que c’est possible et puis… Qui sait, je rêve d’un Sénégal rempli de centres de collecte !!

Tout nous ramène inévitablement à la collecte !!

Vous avez raison, le vétérinaire qui sommeille en moi se laisse aller !! Bon je réponds donc simplement à la question : comme pour beaucoup de jeunes diplômés Africain, je n’avais pas le choix en tant que généticien, soit je créais moi-même mon emploi au Sénégal, soit je restais en Europe.

Un contrôle qualité  
Un contrôle qualité
 

Alors parlez nous un peu de la Laiterie du Berger ?

Nous sommes 4 promoteurs principaux, moi-même pour le volet collecte, un jeune sénégalais polytechnicien pour les côtés techniques et industriels, une jeune experte de la distribution et du marketing, connue des grioonautes si je me souviens bien !! (rires un Bathily en cache souvent un autre) et un artiste, parce qu’il faut toujours garder une part de magie et de rêve !!

Nous avons également dans nos actionnaires, des amis et certain membres clefs du management. Sont également au capital I&P (un cabinet de capital risqueurs spécialisés dans le financement de projets sur l’Afrique) qui nous ont énormément aidés à éprouver toutes les hypothèses du projet et modéliser un business plan extrêmement solide.
Nous avons également avec nous la BICIS et nous avons bénéficié de garantie ARIZ (AFD) et BEI.

Grace à cette équipe solide et constituée au fil des années, dans l’espoir et l’adversité, nous avons accompli l’exploit de lever 700 millions de F CFA (environ 1 million d'euros NDLR) à partir d’une idée. Je vous épargne les détails de ce long chemin vers la lumière qui de toutes les façons est familier à tous les créateurs d’entreprises qui nous lisent en ce moment.

La pose de la première pierre de l’Usine s’est faite courant décembre 2005 et nous avons lancé la commercialisation à la FIDAK début Décembre 2006.

Quelques produits de la laiterie du berger  
Quelques produits de la laiterie du berger
 

Nous avons trois grandes directions:
La collecte du Lait à Richard Toll dont je ne parlerais pas plus, la production à l’usine de Thiabakh Richard Toll et la Distribution à Dakar.

Notre process industriel est la pasteurisation et notre principale innovation est l’utilisation de pack Gable top permettant d’améliorer significativement l’hygiène et la conservation des produits. Nous faisons à ce jour du lait demi écrémé, de la crème fraîche, du yaourt liquide et du yaourt aromatisé. Trois types de conditionnements sont utilisés : des sachets plastiques, des pots et des packs gable top.

Outre les produits laitiers élaborés sous la marque LdB, nous produisons également des jus locaux, sous la marque « Les Saveurs du Verger », à partir de fleurs de bissap (hybiscus sabdariffa) et de tubercules de gingembre.
La distribution à Dakar a commencé depuis un mois et nous bénéficions du soutien général de nos partenaires de la distribution qui se révèlent toujours très sensible à la dimension « locale » de la Laiterie. Je profite de cette occasion d’ailleurs pour remercier tous ceux qui depuis le lancement nous aident et nous « sponsorisent » aussi bien dans la distribution que dans la communication, merci et à charge de revanche !!.

Une vue de l'usine de la Laiterie du Berger  
Une vue de l'usine de la Laiterie du Berger
 

Que souhaitez vous dire aux Sénégalais ?

Buvez du Lait !! LdB bien sûr, car il est naturel et excellent. Achetez nos produits et participez vous aussi à cette formidable aventure d’où nous sortirons tous gagnants ! Le monde rural, la LDB mais aussi vous avec de meilleurs produits, plus équitables.

Dans un pays où la création d’entreprise est pleine de difficultés surtout pour les jeunes, que conseillez vous a ceux qui voudraient suivre votre exemple ?

Question difficile !!
Il est vrai que la création d’entreprise est parsemée d’embûches et de difficultés : en ma qualité de promoteur principal du projet, j’ai passé plus de trois années à l’étudier. Et, comme d’autres promoteurs, sans doute, j’ai, plusieurs fois, été au bord de l’abandon. Mais la première leçon que je tire de ce parcours, un peu comme dans les compétions sportives, c’est que la persévérance et le travail acharnés vous rapprochent nécessairement de vos objectifs.

Bien sûr dans cette épreuve de fond, j’ai bénéficié en permanence du soutien de ma famille, d’amis fidèles et, plus particulièrement, de mon épouse et de ma fille, qui, jusque dans son sourire de bébé, me re-motivait en une seconde, jamais elles n’ont douté de moi et c’était mon énergie.


Le coup de pouce décisif dans mon cas est venu du soutien de professionnels de l’accompagnement financier des initiatives telles que la LDB, la Société de Capital Risques, I&P développement, ce qui fait que le business plan tenait formidablement la route quand la recherche de financement a réellement commencé et nous l’avons finalement obtenu.
Voila, finalement la création d’entreprise c’est comme dans la vie, non ? Une suite de rencontres, de combats, d’opportunités et de risques, que l’on prend ou pas ? Et puis ca n’est jamais fini !! Regardez moi qui vous parle, ca fait 4 ans déjà, mais en réalité c’est maintenant que ca commence non ??

En résumé FON-CEZ !!!




La LDB en quelques Chiffres

-quatre principaux promoteurs (en gros la famille),
-un peu plus d’un million d’euros d’investissement total
-une société de capital risque pour l’Afrique (I&P),
-une grande banque sénégalaise (la BICIS)
-des partenaires au développement (Banque Européenne d’Investissement, l’Agence Française de Développement), le fond de promotion de la Wallonie, le CDE
-40 employés
-200 familles d éleveurs de la région de Richard-Toll
-50 groupements féminins de la région de Kolda pour le Bissap
-15 000 litre jour de capacité de production
-120 points de vente sur l’agglomération Dakaroise.







       
Mots-clés
afrique   senegal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 10 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
  Prédateurs et sadiques: L'Afrique et ses guerres qui n'en finissent pas. Des chefs charismatiques aux guérilleros sans vision. Pourparlers stériles. Y'a-t-il un intérêt mili-politique à pénétrer une femme avec un fusil d'assaut et appuyer sur la détente?
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Rwanda 20 ans du génocide : « les faits sont têtus » selon Paul Kagame
 Parti socialiste : Harlem Désir évincé, entre au gouvernement
 Lupita Nyong'o devient égérie de Lancôme
 Le Nigeria désormais première économie africaine devant l'Afrique du Sud
 Mali : Moussa Mara nommé premier ministre par Ibrahim Boubakar Keita
 Burundi : disparition de Cyprien Ntaryamira, 20 ans d’épais mystère
 Mali : Le domicile Alpha Oumar Konaré attaqué
 Lewis Hamilton remporte le grand prix de Bahrein 2014!
 Remaniement : Royal et Rebsamen au gouvernement, Taubira et George Pau Langevin restent au gouvernement
 Afrique du Sud: Zuma soutient Mugabe contre l'Union européenne
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Immigration      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version