Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Samedi 4 Juillet 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Abdoulaye Wade en Guinée: Les mauvais conseils d’un père
15/09/2009
 

Lors de son récent séjour en Guinée, Abdoulaye Wade a refusé de se prononcer sur la candidature de Moussa Dadis aux présidentielles
 
Par Panapress
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
© ap  

La récente visite du président sénégalais, Abdoulaye Wade, à Conakry n’aura pas été du goût de tous les Guinéens.

S’y étant rendu pour rendre visite à son "fils" Dadis, il se proposait par ailleurs de jouer les médiateurs, car il n’est un secret pour personne que la junte a maille à partir avec certaines composantes de l’opposition et de la société civile guinéennes. La pomme de discorde, on la connaît : l’intention présumée ou avérée du chef de la junte de Conakry de se mettre en lice pour les élections à venir. De toute évidence, tout le monde attendait "le vieux" sur la problématique et probable candidature de Dadis Camara à la présidentielle de début janvier 2010.

Mais là, Gorgui choisit de botter en touche : à l’en croire, il n’aurait pas pour habitude de se mêler des affaires intérieures d’un pays. La dérobade a suscité l’ire de plus d’un Guinéen. Une contradiction de plus de la part de Wade qui appelle Dadis son "fils" et qui, en retour, reçoit de ce dernier l’affectueuse appellation de "père". On attendait que cette relation de parenté assidue conduise Gorgui à mieux conseiller son "petit" en matière de démocratie.

 Publicité 
 
 
© reuters  

Mais, à la place, on retiendra que le président sénégalais qui avait été le premier chef d’Etat à se rendre en Guinée après la prise du pouvoir par Dadis Camara et ses hommes, avait appelé à un soutien de la junte pour l’aider, et refusait de qualifier de "coup d’Etat" ce qui s’était passé à Conakry la dernière semaine de décembre 2008.

Plus tard, le même Gorgui devait déclarer devant la presse sénégalaise qu’il allait apporter une aide financière à la Guinée. A présent, il refuse de se prononcer sur une question qui concerne son "fils" au plus haut point et soulève la polémique en Guinée.Et la question est : que pense réellement Wade de cette candidature qui divise ? On le sait, le président sénégalais n’a généralement pas la langue dans sa poche. Cette mauvaise feinte esquissée de façon maladroite devant les hommes de presse cache mal la conviction de Gorgui dont on attendait plus et mieux, en matière de conseils et de bonne influence.

Car de toute évidence, il exerce une fascination certaine sur le "petit Dadis" et il le sait très bien. Qu’il refuse de jouer de cette influence pour le ramener à la raison, peut supposer qu’il approuve ce qu’il fait. C’est connu, qui ne dit mot consent. Et c’est bien cela aussi qui exaspère les Guinéens dont certains ne se cachent plus pour tirer à boulets rouges sur le président sénégalais.


Ils se demandent si ce qu’ils reprochent à leur Dadis ne bénéficie pas de la caution morale de son Wade de "père". Gorgui a sans doute perdu ici une excellente occasion de faire oeuvre utile. A sa décharge, on dira que ses pairs africains, sur la question, n’auront pas fait davantage. Pourtant, lui c’est Wade, et lorsqu’on a opté pour le non conformisme qui diffère, on a l’obligation d’assumer.

Ainsi, le risque qu’il provoque ici est d’approfondir davantage un fossé d’incompréhension déjà bien présent en Guinée. Etonnant tout de même de la part d’un homme qui est resté une éternité dans l’opposition et qui aime à donner de lui-même l’image d’un chef d’Etat démocrate et modèle. Il devrait sans doute revisiter la "parenté" qui le lie au jeune capitaine de Conakry. Ne serait-ce que pour s’amender auprès des Guinéens qui se désolent et finissent par ne rien y comprendre.


Jean Claude KONGO

www.lefaso.net





       
Mots-clés
abdoulaye wade   afrique   guinée   guinée conakry   moussa dadis camara   présidentielles guinéennes   sénégal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 9 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  Mariage d argent
  
  meetic
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version