Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 14 Avril 2021 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Affaire Bourgi : Ainsi, les djembés étaient percés !
21/11/2011
 

Personne n'est inquiété suite aux déclarations de Robert Bourgi...
 
Par Lefaso.net
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
© rtl.fr  

Ceux qui croyaient que les retentissantes déclarations faites par l’avocat franco-libanais, début septembre 2011, déclencheraient un cyclone qui emporterait l’un ou l’autre des nombreux et importants acteurs politiques français et africains mis en scène par Robert Bourgi resteront éternellement sur leur faim ; l’homme avait révélé qu’il avait transporté jusqu’à 20 millions de dollars, sommes qu’il a remises en main propre au président Chirac et à son Premier ministre de l’époque, Dominique de Villepin.

Bourgi rattrapé par sa propre conscience ou Bourgi parfait affabulateur ? On n’en saura pas plus désormais ; circulez, il n’y a rien à voir. Ces mallettes mystérieuses demeureront à jamais muettes ; elles ne révèleront rien ; on ne saura pas qui a fait quoi ; c’est du moins la décision qu’aura prise le parquet de Paris, qui a décidé de classer l’affaire. Les politiques incriminés dans cette affaire décidément bien rocambolesque en tout point de vue peuvent dormir sur leurs deux oreilles ; et on le devine, ce n’est pas eux qui iront dénoncer la mesure judiciaire en criant au scandale.

Mais à la vérité, l’affaire finit comme elle avait commencé ; et elle aura été pitoyable de bout en bout ; un politicien de l’ombre peu crédible pris de remords et qui fait étalage de deals sombres dont il était le parfait commissionnaire ; des politiciens incriminés qui menacent de saisir la justice et aussitôt le « divulgeur » de secrets de cabinet reconnaît s’être trompé sur certains des acteurs qu’il avait presque mis à l’index ; la justice a plus sérieux à faire que de s’occuper de pareilles histoires à dormir debout.

 Publicité 
 

Et les arguments du parquet de la capitale française sont des plus inattaquables : l’accusateur ne dispose pas de la plus petite des preuves, d’une part ; d’autre part, les faits décrits ne résistent pas à la traditionnelle et bien fatidique prescription.

Est-ce ce qui explique la vertigineuse vitesse d’exécution dont fit montre le parquet de Paris pour trancher dans cette affaire qui, pour être rocambolesque, recèle bien de zones d’ombre ? Bien malin qui saurait le dire ; toujours est-il que l’affaire, se terminant même piteusement, arrange du beau monde : les chefs d’Etat africains que Bourgi avait cités peuvent se prévaloir désormais de cette décision de justice : regardez, on a les mains propres ; ce n’est pas nous, c’est la justice française qui l’a décidé.

Du côté de l’Hexagone aussi, nul ne souhaitait vraiment devoir s’occuper de ce dossier sale et fort encombrant, juste à quelques mois d’une présidentielle pour laquelle droite et gauche s’attellent à un fourbissage minutieux des armes. Alors, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Sauf peut-être ce pauvre diable de Bourgi.


Ces anciens amis qu’il a dénoncés le prennent désormais pour un traitre, les nouveaux « potes » à qui il a proposé la « marchandise », eux, le tiennent pour un fou ; car, peut-être bien que des mallettes, il y en a eu, peut-être bien que des djembés, il y en aura toujours ; mais ce n’est plus Robert Bourgi qui s’enhardira de le dire ; l’homme sait désormais, pour l’avoir appris à ses dépens, que, parfois, le silence peut être d’or ; surtout lorsqu’il s’agit d’argent.

Jean Claude Kongo

L’Observateur Paalga


www.lefaso.net






       
Mots-clés
afrique   françafrique   robert bourgi   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 3 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version