Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 23 Janvier 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Atiku prêt à accepter le verdict du tribunal sur les élections
26/02/2008
 

Il a fait part de sa volonté de respecter le verdict de la juridiction, même si ce dernier ne lui est pas favorable.
 
Par PANAPRESS
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
© gulf-times.com  

A la veille de la décision du tribunal chargé du contentieux électoral sur les requêtes introduites à la suite du scrutin présidentiel au Nigeria, l'un des requérants, l'ancien vice- président Atiku Abubakar, a fait part de sa volonté de respecter le verdict de la juridiction, même si ce dernier ne lui est pas favorable.

M. Abubakar, qui s'était présenté sous les couleurs de l'Action Congress (AC, opposition), a affirmé que le gouvernement du président Umaru Yar'Adua et le Parti démocratique populaire (PDP, au pouvoir) doivent aussi s'engager à respecter la décision du tribunal si jamais ce dernier préconisait l'invalidation des élections du 21 avril 2007.

“Il faut impérativement que nous soyons tous convaincus que le tribunal prendra la bonne décision et j'ai évidemment décidé de faire confiance au tribunal”, a-t-il déclaré, cité par un journal local.

Cependant, l'ancien vice-président a tenu à faire une mise en garde, en affirmant que “le Nigeria est un pays souverain, mais les démocraties du monde doivent demander aux dirigeants en place de respecter la décision de la Cour suprême. Si tel n'est pas le cas, la tragédie qui se déroule actuellement au Kenya (où 1.000 personnes ont été tuées et plus de 33.000 personnes déplacées à la suite des violences post-électorales) et la violence qui frappe ce pays pourraient se répéter ici.”

 Publicité 
 
 
© http://www.informatik.uni-frankfurt.de/~sfb268/  

La révérence d'Abubakar à la Cour suprême signifie également qu'il aurait l'intention de saisir l'instance judiciaire suprême du pays si le tribunal devait décider mardi de valider l'élection.

La Cour d'Appel étant la juridiction chargée de trancher sur le contentieux électoral, les parties s'estimant lésées par ses décisions peuvent saisir la Cour suprême. M. Abubakar a fait savoir que, au cas où le tribunal annulerait l'élection du président Yar'Adua et déciderait de l'organisation d'un nouveau scrutin, il ferait appel à l'assistance internationale pour veiller à ce que les nouvelles élections se déroulent de manière juste et équitable.

“Je prierai les autres candidats à la présidentielle de se joindre à moi pour demander à un groupe de dirigeants étrangers de nous aider à mettre en place un nouvelle commission électorale qui nous permettra de respecter les dispositions de la Constitution et de préparer les premières élections véritablement libres et équitables du Nigeria”, a-t-il encore indiqué.

Pour sa part, l'autre candidat de l'opposition, l'ancien dirigeant militaire Muhammadu Buhari, dont la requête sera également tranchée mardi, a exhorté le tribunal à refuser de céder à toute tentative d'influence ou de pression de la part de la présidence. La déclaration du porte-parole de Buhari, Yau'Shehu Darazo, faisait apparemment référence à la décision de muter le président du tribunal, le juge James Ogebe, pour le nommer à la Cour suprême, alors qu'il n'est pas encore arrivé au terme de sa mission.

Selon les critiques, cette promotion aurait pour but de corrompre le juge Ogebe afin qu'il tranche en faveur du président.

 
© american.edu  

“Nous avons le même sentiment que les Nigérians sensés, qui aspirent à la justice et ont foi en elle. Nous espérons que justice sera rendue. Presque tous les citoyens de ce pays reconnaissent que les élections 2007 ont été truquées. Les observateurs internationaux et nationaux et une partie du prétendu gouvernement ont convenu que l'élection a été sabotées", a affirmé M. Buhari.

“Nous espérons que le tribunal, dernier recours du citoyen ordinaire, rendra la justice et décidera de l'annulation de l'élection”, a ajouté le candidat du Parti populaire nigérian (ANPP).

Après six mois de procès, le tribunal a mis sa décision en délibéré jusqu'à mardi, jour où il devrait se prononcer sur les requêtes des deux candidats de l'opposition à la présidentielle.

Les deux candidats estiment que le scrutin présidentiel a été truqué par la Commission électorale nationale indépendante (INEC) en faveur du président Yar'Adua, préconisant l'annulation de l'élection et l'organisation d'un nouveau scrutin.

Les élections du mois d'avril dernier avaient été critiquées par les observateurs aussi bien internationaux que nationaux, qui avaient dénoncé des fraudes massives, tout en estimant qu'elles avaient donné lieu à de graves violences ayant fait de nombreux décès et blessés.

Si l'élection présidentielle est annulée, il s'agira du premier exemple du genre enregistré pendant les 47 années de l'histoire post- indépendance du Nigeria.


       
Mots-clés
nigeria   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      Esclavage      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version