Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 3 Mars 2021 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Ghana : 43 ex-combattants ivoiriens arrêtés
15/10/2012
 

Ils sont soupçonnés d'être proches de Laurent Gbagbo
 
Par Redaction Grioo.com
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
 

Le Ghana a arrêté dans un camp de réfugiés 43 Ivoiriens soupçonnés d'être proches de l'ex-président de la Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo, ont annoncé lundi un responsable des services chargés des réfugiés et une source sécuritaire.

"Les forces de sécurité ont mené samedi une opération pour rétablir le caractère civil du camp. Plusieurs Ivoiriens ont été arrêtés (...) plusieurs ex-combattants ont infiltré le camp", a déclaré le président de l'organisme chargé des réfugiés, le Ghana Refugee Board, Ken Dzirisah. Un responsable des services de sécurité a déclaré à l'AFP que 43 personnes avaient été arrêtées lors de cette opération.

Des milliers de partisans de Laurent Gbagbo se sont réfugiés au Ghana voisin durant la crise postélectorale de 2010-2011 qui a éclaté après le refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite face à son rival Alassane Ouattara et a fait plus de 3.000 morts. Les Nations unies ont récemment accusé plusieurs Ivoiriens réfugiés au Ghana d'utiliser ce pays comme base arrière pour des attaques visant à destabiliser l'actuel gouvernement ivoirien.

 Publicité 
 

M. Dzirisah a précisé que le raid, lancé contre le camp de réfugiés situé près de Tarkoradi, sur la côte, non loin de la frontière, visait à chasser ceux qui ont combattu le président ivoirien Alassane Ouattara. Le président ghanéen John Dramani Mahama s'est engagé à empêcher que son territoire ne serve de base arrière pour mener des attaques contre un autre pays.

Une série d'attaques contre les forces de sécurité ivoiriennes en août ont marqué le plus grave regain de tension depuis la fin de la crise postélectorale. Selon les autorités ivoiriennes, des hommes armés provenant du Ghana ont lancé une attaque en septembre contre la ville frontalière de Noe et plusieurs d'entre eux se sont repliés au Ghana après cette opération. La Côte d'Ivoire a fermé durant une quinzaine de jours la frontière avec le Ghana après cette attaque.

Les autorités ghanéennes ont annoncé avoir arrêté au moins trois personnes en possession d'armes et soupçonnées de vouloir renverser le président Ouattara. La Côte d'Ivoire a été la proie de nouvelles attaques armées dans la nuit de dimanche à lundi, dont l'une a visé pour la première fois une infrastructure sensible, une centrale thermique en plein Abidjan qui a subi de sérieux dégâts.


Plus tôt dans la nuit, une autre attaque a ciblé la police et la gendarmerie à Bonoua (60 km environ à l'est d'Abidjan), ville du sud et carrefour vers le Ghana. Les assaillants ont pris lafuite vers l'est, frontalier du Ghana. Le régime du chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara a imputé les attaques récentes à des partisans de M. Gbagbo, en particulier des exilés basés au Ghana, qui démentent toute implication.

Des dizaines de milliers d'armes circulent depuis la fin de la crise postélectorale parmi les combattants pro-Gbagbo comme parmi les membres de l'ancien groupe des Forces Nouvelles qui a soutenu Ouattara.

L'instabilité a provoqué un flux continu de réfugiés vers le Ghana. Soupçonné par la Cour pénale internationale (CPI) d'être coauteur indirect de crimes contre l'humanité, Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril 2011 à Abidjan, est détenu depuis fin 2011 à La Haye. Son porte-parole Justin Kone Katinan, accusé de crimes économiques par Abidjan et arrêté au Ghana, doit comparaître mardi devant la justice dans le cadre d'une procédure d'extradition.

       
Mots-clés
afrique   côte d'ivoire   crise ivoirienne   ghana   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version