Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 29 Mai 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesCaraïbesArticle
Haïti : Jean-Claude Duvalier plaide la réconciliation nationale
22/01/2011
 

L'ancien dictateur est sorti de son silence vendredi lors d'une conférence de presse
 
Par Alterpresse.org
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Jean-Claude Duvalier en conférence de presse le vendredi 21 janvier 2011  
Jean-Claude Duvalier en conférence de presse le vendredi 21 janvier 2011
© reuters
 

L'ancien dictateur haïtien Jean-Claude Duvalier a plaidé en faveur de la réconciliation nationale tout en exprimant sa tristesse pour les victimes de son gouvernement et en présentant ses sympathies à ses partisans pourchassés à sa chute en février 1986.

Lors de ses premières déclarations à la presse après son retour le 16 janvier dernier, Duvalier a souhaité que "la cloche de la réconciliation nationale puisse résonner dans tous les cœurs" en vue de la "renaissance d’Haïti", alors que l’ex tyran est poursuivi pour crimes contre l’humanité, détournements de fonds et corruption.

Dans la résidence privée de Montagne Noire (périphérie est) où il a pris logement la veille après avoir laissé l’hôtel où il était hébergé depuis dimanche, Duvalier a exprimé sa "profonde tristesse" à l’endroit de ses "compatriotes qui se reconnaissent à juste titre d’avoir été victimes" durant son régime. Des citoyens continuent de porter plaintes contre l’ancien président à vie, qui doit rester à la disposition de la justice et qui est sous le coup d’une interdiction de départ.

 Publicité 
 
Des exilés haïtiens à Paris manifestant contre la venue en exil de Jean-Claude Duvalier le 7 février 1986  
Des exilés haïtiens à Paris manifestant contre la venue en exil de Jean-Claude Duvalier le 7 février 1986
© getty
 

"Je m’attendais à toute sorte de persécutions", déclare Duvalier qui s’exclame : "peu importe le prix à payer". Jean-Claude Duvalier présente ses "sympathies" à ses "millions de partisans" qui ont été pourchassés après son "départ volontaire" du pays le 7 février 1986 "afin d’éviter un bain de sang et de faciliter un dénouement de la crise politique".

Il souligne que "des milliers" de ses disciples étaient "lâchement assassinés, boucanés, grillés (...) leurs maisons, leurs biens, pillés, déchouqués (...)".Duvalier déclare aussi avoir voulu rendre un hommage aux victimes du séisme dévastateur du 12 janvier 2010 et témoigner de sa "solidarité" en cette période difficile.

Agé aujourd’hui de 59 ans, l’ancien dictateur a régné sur Haïti de 1971 à 1986, succédant à son père Francois Duvalier qui est arrivé au pouvoir en 1957. Les Duvalier ont établi un régime de fer en Haïti et sont responsables de la mort de milliers d’opposants et du détournement d’importantes ressources du pays durant 29 ans.

Des partisans de Jean-Claude Duvalier tenant des flyers qui lui souhaitent un bon retour  
Des partisans de Jean-Claude Duvalier tenant des flyers qui lui souhaitent un bon retour
© reuters
 

La chute de la dynastie des Duvalier, le 7 février 1986, sous la pression de la lutte démocratique et populaire, avait été saluée par la population, à travers des manifestations monstres dans tout le pays et avait été considérée comme un tournant.

Le retour de Jean-Claude Duvalier intervient dans un contexte de crise politique, suite au premier tour des élections présidentielles et législatives contestées du 28 novembre 2010. La communauté internationale accentue la pression contre les autorités en place afin d’écarter de la course le candidat du pouvoir, Jude Célestin, qui serait arrivé frauduleusement en deuxième position.

Suivant les recommandations d’un rapport dévaluation de l’OEA, un second tour devrait se tenir entre Mirlande Manigat et Michel Martelly.


www.alterpresse.org

       
Mots-clés
caraïbes   haïti   jean claude duvalier   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 5 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  Mariage d argent
  
  meetic
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version