Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 27 Novembre 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Joseph Kony recherché pour utilisation de 50 esclaves sexuelles
24/06/2008
 

L'ancien chef rebelle ougandais de la LRA (résistance armée du seigneur) dans le collimateur de la cour pénale internationale
 
Par PANAPRESS
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Joseph Kony  
Joseph Kony
© files.wordpress.com
 

La Cour pénale internationale (CPI) est à la recherche du célèbre chef rebelle ougandais et commandant en chef de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), Joseph Kony, pour lui faire répondre d'enlèvement de 50 filles utilisées comme esclaves sexuelles, a révélé une responsable de cette instance judiciaire.

Le Procureur adjoint Fatou Bensouda a déclaré que les investigations de la CPI ont révélé que M. Kony était totalement responsable du système au sommet de son mouvement, qui s'est livré à l'enlèvement et à la répartition des esclaves sexuelles entre les principaux commandants de la LRA.

Dans une révélation dont elle n'est pas coutumière, la CPI, qui a lancé des mandats d'arrêt contre le chef rebelle ougandais il y a deux ans, a déclaré que les enquêtes ont révélé que M. Kony, qui a refusé de se présenter pour la signature d'un accord de paix récemment, était explicitement impliqué dans les cas de viol systématiques.

"Les enquêtes ont montré non seulement comment la LRA enlevait les filles pour les violer et en faire des esclaves sexuelles, mais également comment M. Kony contrôlait tous les aspects de l'enlèvement, de l'attribution des filles à ses commandants et leur réduction à l'esclavage", a indiqué Mme Bensouda.

 Publicité 
 
Joseph Kony  
Joseph Kony
© daylife
 

En s'exprimant à l'ouverture d'une conférence en prélude au sommet de l'Union africaine (UA) organisée par l'une des plus grandes organisations de défense des droits des femmes, Femmes Africa Solidarité, Mme Bensouda a expliqué que le viol et les violences sexuelles restaient des armes de guerre.

"Les femmes sont considérées comme des armes de guerre légitimes, avec le bétail et les autres biens. Au Moyen-Age, l'accès sexuel sans restriction aux 'femmes conquises' était utilisé comme une mesure d'incitation à la prise d'une ville", a-t-elle déclaré à la conférence de FAS. Dans le cadre des enquêtes sur la LRA, il a été établi par la CPI que M. Kony ordonnait également à ses commandants qu'aucune fille ne soit violée avant qu'il organise leur répartition.

Mme Bensouda a indiqué que la LRA couvrait ses actes criminels en appelant les filles épouses ou soeurs, bien qu'elle soient des esclaves sexuelles. Selon elle, la loi pénale internationale était toujours inappropriée contre le viol, ce qui permettait à ce crime de rester "une conséquence inévitable ou une répercussion des conflits armés, rarement punie par la loi".

 
 

La conférence de FAS, du 20 au 23 juin, consacrée à l'application de la Déclaration solennelle sur l'égalité entre hommes et femmes en Afrique, cherche les moyens de pallier à ses lacunes.

La directrice exécutive de FAS, Benetta Diop, a déclaré que cette conférence donnait aux participantes une occasion de ré-éxaminer les lois en vigueur et de faire des recommandations aux dirigeants africains sur les moyens de mettre fin aux mauvais traitements infligés aux femmes, particulièrement dans les situations de conflit.

Elle a annoncé qu'une équipe d'experts serait constituée à l'issue de la conférence pour discuter des amendements éventuels des codes internationaux en vigueur, afin de les rendre plus efficaces pour lutter contre les mauvais traitements reservés aux femmes et aux groupes vulnérables de la société.

Sharm el-Sheikh - 23/06/2008

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Une campagne virale sur internet contre Joseph Kony rencontre un incroyable succès
 
Mots-clés
cour pénale internationale   cpi   fatou bensouda   joseph kony   lra   ouganda   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 20 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version