Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Samedi 28 Novembre 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesMondeArticle
L'UMP reste le parti de Sarkozy au fonctionnement aseptisé
26/01/2009
 

L’UMP avait annoncé la tenue d’un conseil national pour présenter sa nouvelle direction. Samedi, à la Mutualité, à Paris, la majorité a simplement avalisé les décisions de Sarko. Sans débat. Ni spontanéité.
 
Par Bakchich.info
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 

Aseptisé. Si l’UMP a fait la démonstration de sa force numérique et de son rassemblement derrière Nicolas Sarkozy, elle a bien eu du mal à faire vivre le débat. La partition s’avère scrupuleusement respectée. Pas de fausse note. À l’exception de quelques ampoules qui ont rendu l’âme au moment où Michèle Alliot-Marie et Éric Besson s’expriment à la tribune. Et à voir la tête excédée de Frédéric Lefèbvre pendant cet épisode, manifestement la spontanéité n’a pas été envisagée.

 Publicité 
 
Xavier Bertrand élu à l’unanimité !
L'état major de l'UMP samedi 24 janvier  
L'état major de l'UMP samedi 24 janvier
© daylife
 

Comme pour la désignation de la nouvelle équipe. Si le bureau national procède bien à un vote pour avaliser la nomination de Xavier Bertrand à la tête de l’UMP, il n’est que pure formalité. La nouvelle direction, minutieusement préparée par Nicolas Sarkozy, était connue de tous depuis plusieurs jours. À la tribune, le chef de l’État explique tout sourire : "Ce n’est pas mon travail de faire ça. Mais moi, j’essaie de ne pas être hypocrite. Et si vous étiez divisés, j’ai une petite idée à qui on l’aurait reproché". Au moins, c’est dit. Bertrand, secrétaire général par intérim depuis décembre et seul candidat en lice, a donc été élu… à l’unanimité !

Seule son émotion au début de son discours et ses yeux humides amènent un peu de fraîcheur dans le décor. L’intéressé se ressaisit et lance : "Je n’ai pas fait de grandes écoles, je n’ai jamais travaillé dans un cabinet ministériel, je suis comme vous de province". Le discours est convenu, les allusions aussi. Sûr de son bon mot, Bertrand annonce ensuite le déménagement de l’UMP vers des quartiers "plus populaires" que la rue de la Boétie dans le VIIIè arrondissement de Paris. Et sa volonté d’atteindre l’objectif de 500 000 militants pour 2012. Soit moitié plus qu’aujourd’hui. Puis, le secrétaire général poursuit : "comment faire renaître le débat" à l’UMP ?

« Besson, sarkozyste de l’avenir »
Eric Besson sarkozyste d'avenir et Brice Hortefeux sarkozyste historique  
Eric Besson sarkozyste d'avenir et Brice Hortefeux sarkozyste historique
© reuters
 

Question à 1000 euros… tant les échanges de ce samedi ont semblé bien préparés ! Des militants UMP pré-choisis sont installés dans des boxes sur scène et invités à poser des questions à la nouvelle équipe dans un décor façon jeu télé ou "Tournez-Manèges". Les membres de la direction ne sont pas censés connaître les questions, ni leur ordre. Pourtant, Éric Besson est prié par une militante de passer son micro à Nathalie Kosciusko-Morizet… alors que la question à la secrétaire générale adjointe n’avait pas commencé. Transmission de pensées sûrement ! Comme pour saluer l’arrivée de d’Éric Besson à la direction de l’UMP. Chacun y va de son petit mot pour rendre hommage au courage de l’ex-socialiste, héros du jour, prise de guerre de la majorité. "À l’UMP", analyse Nadine Morano, "il y a des sarkozystes historiques et il y a les sarkozystes de l’avenir". Besson, donc, un ex-socialiste, aujourd’hui ministre et sarkozyste de l’avenir. L’intéressé semble satisfait.

Tout comme les militants appelés à voter. Éric Woerth, trésorier du parti, présente les budgets 2008 et 2009 avec des chiffres tous petits sur grands écrans. Et enregistre un franc succès avec 91% de oui ! Pour la validation des têtes de liste pour les européennes avec notamment le tandem Michel Barnier - Rachida Dati en Ile-de-France, ce sont 89% de militants qui sont d’accords. Et quand les instances dirigeantes demandent aux militants leur mandat pour finir la composition des listes européennes, 80 % des militants sont favorables...Le score le plus faible du jour. Le tout avec petit boîtier pour voter et décompte du temps sur grand écran, façon "Question pour un Champion".

A l’UMP, tout le monde s’aime
Discours de Nicolas Sarkozy au conseil national de l'UMP  
Discours de Nicolas Sarkozy au conseil national de l'UMP
© daylife
 

Heureusement, à l’UMP, il n’y a qu’un champion : Nicolas Sarkozy. Le président de la République est venu délivrer un discours d’une heure à son entière gloire : son action contre la crise, son action pour la paix dans le monde et comme président de l’Union européenne. Heureux, dit-il, d’être venu voir sa famille et ses amis. Surtout qu’à l’UMP, tout le monde s’aime. NKM et Jean-Louis Borloo qui entretenaient encore il y a quelques semaines des relations houleuses, pouffent devant les caméras. Brice Hortefeux et Xavier Bertrand, sont devenus les meilleurs amis du monde. Un chouhia moins quand même que ce dernier et Jean-François Copé qui se rendent mutuellement hommage...

Et pour Rachida Dati, tout va bien, même si Sarkozy a profité des élections européennes à venir pour l’ex-filtrer du gouvernement. La ministre de la Justice qui a négocié de rester au gouvernement jusqu’à son élection, avale la couleuvre, souriante sur scène quand Sarkozy lui lance : "la vie d’un gouvernement, et j’en sais quelque chose, c’est fait de départs et de retours".


Sarko tâcle Rama Yade

Tout était donc préparé. Même les sorties du chef de l’État contre Rama Yade, à qui il avait proposé de prendre la tête pour les européennes en Ile-de-France. "Qu’est-ce que c’est que cette attitude qui consisterait à dire que l’Europe ce n’est pas ce qu’il y a de plus important pour l’avenir de notre continent ?", lance Sarkozy. "Est-ce que vous croyez vraiment qu’on peut continuer à faire de la politique en ignorant l’Europe, en ignorant le Parlement européen ?"

Avant d’ajouter : "J’ai plus de respect, plus d’amitié, plus de reconnaissance pour ceux qui conduiront le combat que pour ceux qui suivent le combat que font les autres". Rama Yade, visiblement tendue, a quitté la salle refusant de répondre aux journalistes. La messe est dite. Sarko s’en va.


www.bakchich.info




       
Mots-clés
eric besson   france   nicolas sarkozy   rachida dati   rama yade   ump   xavier bertrand   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 8 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version