Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Lundi 6 Avril 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesOpinionsArticle
La limitation du contrôle au facies : volonté ou artifice d’intégration ?
05/06/2012
 

Lucien Pambou revient sur les mesures de lutte contre le contrôle au faciès
 
Par Lucien Pambou
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
© http://www.aacrc.uc.edu  

Commençons ce billet d’amour par de l’humour. Je suis noir, cela se voit, j’habite en France depuis de nombreuses années, j’y ai fait mes études supérieures, j’y occupe une position professionnelle en tant qu’enseignant d’économie et je participe à la vie politique en tant que conseiller municipal. Je n’ai pas été contrôlé plus ou moins par les forces de l’ordre en tant qu’étudiant et encore moins aujourd’hui. Les choses ont évolué, j’en suis sûr.

Etre noir ou maghrébin dans les années 1980 n’a rien à avoir avec l’être aujourd’hui. La crise économique, le développement des idéologies séparatistes (et pas seulement celles du Front national), les défauts d’intégration des populations vivant en France depuis de nombreuses années, la relative ghettoïsation de certains quartiers, le développement de la délinquance, la pauvreté rampante constituent autant d’éléments à la désignation du bouc émissaire et à la stigmatisation. Cette stigmatisation porte essentiellement sur une partie de la population française nationale et d’origine étrangère représentée par les Noires et les Maghrébins.

Pour le ministre de l’intérieur, c’est une nouvelle forme de gouvernance des relations entre les forces de l’ordre et la population(...)Pour les syndicats de police, c'est ajouter de la paperasse
Lucien Pambou


Alors c’est facile de désigner l’autre car l’autre est par définition étranger à soi, surtout si son taux de mélanine est plus important. Les populations noires et maghrébines ont l’impression ou éprouvent un sentiment réel d’être plus contrôlés que les autres populations nationales ou étrangères vivant en France.

 Publicité 
 
 
 

Ce sentiment crée une discorde entre les forces de l’ordre et ces populations et certains contrôles se traduisent par des dérapages (contrôles musclés et répétitifs) qui renforcent ce sentiment d’incompréhension et de séparation alors que les forces de l’ordre sont par définition des forces au service du citoyen en tant que habitant de la cité (société).

La décision du Ministre de l’Intérieur Manuel Valls (et au-delà celle du gouvernement et de François Hollande) d’introduire une limitation du contrôle au facies grâce à un récépissé délivré par les forces de l’ordre permettra-t-elle d’apaiser les relations tendues entre forces de l’ordre et de sécurité et les populations stigmatisées. Pour le ministre de l’intérieur, c’est une nouvelle forme de gouvernance des relations entre les forces de l’ordre et la population. Cette façon de faire doit permettre dans un premier temps d’apaiser les tensions et ensuite de favoriser les rapports entre les populations stigmatisées noires et maghrébines et le reste de la société. Cet apaisement est la première marche de l’escalier vers une volonté de revoir les mécanismes d’intégration durable des populations stigmatisées.

Pour les syndicats de police, c’est ajouter de la paperasse à la paperasse car on n’est pas sûr que la délivrance d’un récépissé atteigne l’objectif recherché. On risque d’aboutir à des effets pervers (mécanismes de détention du récépissé qui entraineraient la multiplication de faux donnant ainsi la possibilité à certains délinquants de mener leurs affaires illicites). On peut répondre que les récépissés seront nominatifs et ne pourront empêcher les forces de l’ordre de demander la pièce d’identité des individus ainsi contrôlés.

Manuel Valls  
Manuel Valls
 

Certains pays européens ont mis en place ce mécanisme de contrôle. Les résultats d’évaluation ne sont pas probants à l’heure actuelle et on ne peut pas dire que la limitation du contrôle au facies favorise ou non l’intégration. Certains estiment que c’est une farce et un artifice pour apaiser les rapports sociaux entre citoyens.

Manuel Valls en tant que Ministre de l’Intérieur montre qu’il est à l’opposé de la politique du chiffre valorisé par Nicolas Sarkozy et le Ministre de l’Intérieur Claude Guéant. Il souhaite que les rapports entre population et forces de l’ordre soient apaisés sans que cette façon de faire soit considérée comme une mansuétude en direction des populations noires et maghrébine. La question à laquelle doit répondre le gouvernement de François Hollande est bien celle de l’intégration réelle et non gadget des populations de nationalité française ou étrangère vivant en France.

Il faut revoir la politique de la ville, discuter de façon concrète et prendre des décisions en matière de discrimination en s’appuyant sur des associations et des organisations qui ont fait leurs preuves et non celles qui ont été créées de façon anecdotique comme le CRAN (Conseil représentatif des associations noires). J’en sais quelque chose car j’ai assumé les fonctions de premier secrétaire général et le CRAN n’a jamais été sur le terrain de façon concrète pour aider les populations noires françaises à intégrer la République au nom des valeurs basiques comme le respect de la citoyenneté, la fierté d’appartenir à une nation, la volonté au nom de l’égalité de se battre comme les autres, la volonté de mettre en perspective la mémoire des origines et la contribution de celles-ci aux nombreuses guerres (14/18, 39/45) qui ont permis la libération de la France.

 
 

Il faut une mémoire positive revendiquée par les populations noires et maghrébines dans la société française et dans sa construction permanente. La plupart des responsables associatifs concernant les populations noires et maghrébines n’ont pas beaucoup de culture historique, préfèrent la médiatisation de leurs actions plutôt qu’un travail de fond en direction des populations stigmatisées.

Le contrôle au facies, malgré le récépissé, ne doit pas empêcher les forces de l’ordre de faire leur travail. Il faut empêcher que les spécialistes des droitlhommistes s’engouffrent dans la brèche ainsi crée pour continuer à berner les populations stigmatisées en tenant un langage de victime permanent.

Avec François Hollande, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre, donc de nouvelles méthodes de travail avec la police avec les associations (dont les principaux responsables doivent revoir leurs méthodes de travail) qui luttent contre les discriminations sociales et raciales en France. C’est au prix de cette reconsidération des positions de tous que la limitation du contrôle au facies peut commencer à produire des résultats et conduire à une société apaisée dans laquelle chacun prend ses responsabilités au nom de la citoyenneté intégrative.





       
Mots-clés
contrôle au facies   diversité   intégration   lucien pambou   manuel valls   police   racisme   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 13 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version