Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mardi 10 Décembre 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Libye : Les USA pourraient armer les rebelles libyens.
30/03/2011
 

Barack Obama n’exclut pas cette option, jugeant Kadhafi affaibli par les pressions militaires et les sanctions internationales.
 
Par Rachel Kesseng
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Barack Obama  
Barack Obama
 

Les Etats-Unis doivent agir quand "leurs intérêts et leurs valeurs" sont en danger "c'est ce qui est arrivé en Libye". C'est en ces termes que Barack Obama a justifié Lundi l'intervention américaine en Libye.
Selon le président américain qui s'exprimait depuis l'Université de Défense nationale à Washington, l'intervention américaine a "empêché un massacre". Barack Obama, s'est aussi dit "conscient" des "risques et des coûts" d’une opération de cette envergure.

Le président a rappelé le précédent irakien: "Là-bas le changement de régime a pris huit ans, coûté des milliers de vies américaines et irakiennes, et près de mille milliards de dollars".

Barack Obamaa estimé que: "Ce n'est pas quelque chose que Etats-Unis peuvent se permettre de répéter en Libye" en renversant Kadhafi par les armes, puisse qu’il faudrait alors que les USA envoient des troupes sur le terrain.

"Les dangers courus par nos hommes et femmes en uniformes seraient bien plus grands. De même que les coûts et la part de notre responsabilité pour ce qui arriverait par la suite" a dit Barack Obama, précisant que "Si nous tentons de renverser Mouammar Kadhafi par la force, notre coalition va voler en éclats".

Le président américain et ses alliés, préfèrent donc manifestement laisser les risques aux insurgés, puisse que Barack Obama n’a pas écarté l’option de leurs fournir des armes. Interrogé sur NBC à ce sujet, Barack Obama, a répondu: " Je ne l'exclus pas. Mais je ne dis pas non plus que cela va se faire."



 Publicité 
 
Alain Juppé a indiqué que Paris est prêt à discuter  d’un soutien  militaire aux insurgés.  
Alain Juppé a indiqué que Paris est prêt à discuter d’un soutien militaire aux insurgés.
 

Même son de cloches du côté de la France et de la Grande-Bretagne qui pourraient bien choisir d’armer les insurgés, plutôt que d’envoyer leurs propres soldats, mener l’offensive contre Mouammar Kadhafi.

A l’issue de la rencontre du groupe de contact sur la Libye, réuni hier mardi à Londres, le chef de la diplomatie française, Alain Juppé a indiqué que Paris était prêt, à discuter avec ses partenaires d’un soutien militaire à la rébellion libyenne.

Cependant, l'idée de la France, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis de soutenir militairement les rebelles suscitent sur le plan diplomatique de nombreuses réactions hostiles. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a rappelé qu’: "Aucun pays n'a le droit d'armer les rebelles en Libye, en vertu du mandat approuvé par le Conseil de sécurité de l'Onu".

Le président chinois Hu Jintao en recevant son homologue français, dont le pays a été, en tête dans la décision de lancer ces frappes, a rappelé à Nicolas Sarkozy que: "si les actions militaires apportent le désastre aux civils innocents et aggravent la crise humanitaire, cela pourrait violer l'esprit originel de la résolution du Conseil de sécurité" dont "Le but est d'arrêter les violences et de protéger les civils".

L'Otan devrait en principe prendre le relais des opérations en Libye où, les combats sont toujours ardus. Sur le terrain, les forces du colonel Kadhafi ont réussi à repousser les rebelles dans l'Est, et bombardent actuellement la ville de Misrata, selon diverses sources concordantes.

       
Mots-clés
coalition   kadhafi   libye   obama   sarkozy   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 4 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      Droits Civiques      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version