Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 15 Avril 2021 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesInitiativesArticle
Luc Obrou présente la semaine de la diaspora ivoirienne
22/07/2008
 

Président du comité d'organisation de la semaine de la diaspora ivoirienne, Luc Obrou évoque les enjeux de cette manifestation
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 

Pouvez nous décrire en quelques mots en quoi consiste la semaine de la diaspora ivoirienne ?

Nous avons mis sur pied un produit qui a pour but de promouvoir l’action de la diaspora ivoirienne. La semaine se tiendra en août. La date a été choisie à dessein car on sait que cette date est la plus favorable pour que le maximum de gens puissent être présents.

C’est un événement qui permettra de poser le problème de l’apport de la diaspora. Ce sera également l’occasion d’une réflexion, mais aussi la promotion d’un circuit touristique qui va permettre à ceux qui n’ont pas souvent l’occasion d’aller à l’intérieur du pays de le visiter.

Quel rôle peut jouer cette diaspora ?

Nous imaginons que la diaspora est capable d’apporter un plus à la construction et au développement du pays, au niveau des projets, des projections sur le développement du pays, nous pouvons le faire ensemble. C’est une occasion de se développer ensemble pour mettre sur pied ces projets.

A partir du moment où la diaspora est nombreuse et peut impulser cette dynamique, l’Etat se réveille et commence à prendre conscience que les gens se réveillent.

 Publicité 
 
Luc Obrou  
Luc Obrou
© grioo.com
 

Quelles ont été les retombées de la première édition ?

La première édition a reçu un écho favorable. Le président de la
république a été représenté par le ministre des affaires étrangères, ce qui à notre avis est une reconnaissance pour nos travaux. Concrètement, après nos divers ateliers, nous avons sorti un livre blanc sur ce que nous attendions et sur ce que nous sommes capables d’apporter.

Nous avions également formulé une requête : que la direction des ivoiriens de l’étranger, qui est gérée par les diplomates, soit gérée par les ivoiriens de la diaspora eux même.

Deuxièmement nous avons demandé un ministère entier, spécifique, qui
pourrait faire participer les ivoiriens de la diaspora ; Nous avons égréné les différentes propositions que nous avions au travers de ce livre blanc, et comme je vous l’ai dit, le regard change petit à petit.

Combien de participants visez vous ?

L’année dernière nous avons eu huit cent personnes. Cette année nous
visons 2500 personnes car nous devons montrer que nous sommes capables de mobiliser.


Avant votre manifestation y avait-il eu ce genre de manifestations ?

Il n’y avait jamais eu de manifestation de ce genre, et il n’y avait guère de rapports entre l’Etat et la diaspora. Après la nomination d’une direction des ivoiriens de l’étranger, on a pensé que les choses allaient changer. Mais même si on nomme quelqu’un, si on ne donne pas les moyens pour que les choses se mettent en place, rien ne va avancer. Ce sont des bureaucrates qui s’occupent des problématiques qui touchent les ivoiriens de la diaspora.
C’est en ce moment que nous faisons bouger les choses, et on estime
qu’aujourd’hui le regard a changé.

Pour cette seconde édition attendez vous des personnalités ?

Depuis la première édition, la diaspora suscite une plus grande attention. Nous avons fait le lancement pour cette deuxième édition le 29 avril dernier, sous le patronage de la première dame. C’est une responsable politique, qui a accepté de patronner cette manifestation. Ce qui signifie qu’elle voit l’importance de la diaspora.

Le conseiller spécial du premier ministre chargé de la communication nous a dit que le premier ministre était également d’accord pour être parrain. Nous sommes entrain de mener des actions pour que le président de la république soit le parrain de la manifestation.

Nous sommes également entrain de toucher les ministres de tutelles, à
savoir le ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine, de l’économie...qui vont présider la manifestation. Les responsables économiques sont aussi nos partenaires pour les manifestations que nous mettons en place.


Notre pari est qu’il y ait suffisamment de monde pour que l’événement ait un impact maximal et que les travaux se passent dans les meilleures
conditions. Cela signifie aussi que les ivoiriens qui sont à l’étranger et ont des compétences sont des éléments essentiels dans le développement du pays et il est important qu’ils puissent être intégrés.

Avez-vous déjà eu des rapports avec ces ivoiriens de la diaspora ?

Tout à fait. Nous le faisons, mais il n’y a que via les médias qu’on peut toucher tout le monde. Tous les ivoiriens qui ont des compétences peuvent s’inscrire, rencontrer des responsables qui vont permettre l’utilisation de ces compétences.

Si vous rencontrez des ivoiriens sceptiques par rapport à ces actions que vous initiez, que leur diriez vous ?

Ceux qui sont sceptiques ne le sont pas par rapport à l'initiative en elle même. La première manifestation sera importante. Je lance un appel à tout le monde pour qu’ensemble on puisse croire à ce rêve.

Les gens intéressés peuvent-ils prendre contact ?

Oui, en visitant le site www.sid2008.net où ils trouveront toutes les informations nécessaires.


La 2ème édition de la semaine des Ivoiriens de la diaspora prévue du 11 au 16 août 2008 à Abidjan

       
Mots-clés
cote d'ivoire   diaspora africaine   diaspora ivoirienne   luc obrou   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version