Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Samedi 11 Juillet 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Manif contre la vie chère au Sénégal : La récréation de l’OCI est terminée
02/04/2008
 

Le Sénégal a vécu le week-end dernier des manifestations contre la vie chère alors que les produits de première nécessité flambent
 
Par Lefaso.net
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
 

Dimanche 30 mars dernier, à l’appel de l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen), ce pays a vécu des manifestations et des scènes de violences, réprimées par la police.

La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (Raddho), basée à Dakar et présidée par Alioune Tine, a dénoncé "des arrestations et des bastonnades avec des matraques à décharge électrique". Cela n’arrive donc pas qu’aux autres, peut-on dire. Et ce n’est pas le président sénégalais, Abdoulaye Wade, qui dira le contraire, lui qui doit avoir la gueule de bois après les fastes du 11e sommet de l’Organisation de la conférence islamique, que son pays a abrité en mi-mars dernier.

Mais il est à craindre que le pays de Gorgui ne soit pas le dernier à connaître de tels mouvements de protestations ; quand on sait que le renchérissement des prix des denrées de première nécessité, suite à l’augmentation vertigineuse du coût du baril de pétrole, est un phénomène mondial.

Et pour ce qui est des solutions y relatives, ce n’est pas pour un proche futur, à en croire les analyses des spécialistes de la macro-économie. Le tout s’expliquant par des facteurs de demande, d’offre, d’effet de second tour et de spéculation.

 Publicité 
 

Ainsi, telle une épidémie, les mouvements de protestation contre la vie chère sont en train de se propager sur notre continent. En effet, pour ne pas aller loin, rien qu’en février et mars derniers, ce sont trois pays qui en ont été secoués : le premier, le Cameroun en Afrique centrale, et les deux autres en Afrique de l’Ouest, notamment le Burkina, et le Sénégal, qui a connu à son tour des heures chaudes en cette journée du 30 mars 2008.

De mémoire d’habitant du pays de la Téranga, rarement la population se sera ainsi mobilisée pour dire son ras-le-bol face au renchérissement des prix des produits de première nécessité comme le riz, dont le sac de 50 kg est passé, telle une flèche, de 14 000 à 17 000 FCFA. C’est connu que gouverner c’est prévoir. Aussi, le successeur d’Abdou Diouf n’avait pas manqué d’avoir quelques généreuses idées pour amortir le choc. Pour tout dire, des mesures préventives avaient été prises par les autorités pour minimiser les effets de la flambée des prix.

En rappel, il y a eu la suspension des droits de douane sur certains produits comme le riz, le lait, le blé, etc., en août 2007 mais qui n’a pas produit les effets escomptés, en raison « des réticences des détaillants à appliquer les marges indiquées par les autorités ».

A cela s’ajoute la dernière décision du président Wade, en date du 27 mars dernier, d’accorder plus de 15 millions d’euros, soit environ 10 milliards de francs CFA, « pour aider le monde rural à faire face aux mauvaises récoltes et à la hausse des prix, du fait de la flambée du pétrole ».

 
© cia.gov  

Il est aujourd’hui un constat général : la vie chère, dont la cause est le renchérissement des prix des denrées de première nécessité, consécutivement à la flambée du prix du pétrole, est un phénomène mondial. Il se trouve cependant que les pays les plus vulnérables sont surtout ceux du continent africain.

Par conséquent, il n’est pas étonnant que les manifestations et les scènes de violences contre la vie chère, comme une gangrène, touchent tous les pays. Et l’inquiétude est d’autant plus grande que les spécialistes ne prévoient pas une sortie du tunnel pour demain.

On peut donc dire sans risque de se tromper que, entre autres chefs d’Etat, le pape du « Sopi », grand théoricien devant l’Eternel, a du pain sur la planche, car au-delà des quelques mesures conjoncturelles, le remède à cette situation se veut structurel. Une autre paire de manches.


Hamidou Ouédraogo

L’Observateur


www.lefaso.net






       
Mots-clés
afrique   burkina-faso   cameroun   senegal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  Mariage d argent
  
  meetic
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version