Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 20 Janvier 2021 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Massacres de la LRA en République Démocratique du Congo
30/03/2010
 

Révélés par un récent rapport de Human Rights Watch
 
Par Lefaso.net
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
 

Et revoilà que l’on doit se mettre à parler des actes barbares d’un dangereux illuminé qui se prend pour un religieux éclairé et qui situe ses sauvageries dans le domaine d’une mauvaise foi en un Dieu dont on peut légitimement se demander s’il est celui des authentiques croyants.

Joseph Koni, tel est son nom. L’homme se présente volontiers comme un pasteur, mais ceux qui le connaissent le décrivent plus certainement sous les traits d’un fou à lier, mûr pour l’asile, qui s’est créé une religion qui tient plus de l’imaginaire que d’autre chose, mais surtout qui nourrit la folle ambition de régénérer l’humanité en lui faisant suivre la voie de ses 12 commandements. Et, pour l’atteinte de ce machiavélique projet, le « pasteur » écume des régions entières des trois pays voisins que sont la RDC, l’Ouganda et la Centrafrique, tuant, brûlant, découpant à la machette, d’innocentes gens parmi lesquelles, indistinctement, femmes et enfants.

Dans un tout récent rapport rendu public et intitulé "Chemin de la mort : les atrocités de la LRA dans le nord-est du Congo", Human Rights Watch révèle que l’Armée de la Résistance du Seigneur de Joseph Koni a tué au moins 321 civils, au cours d’un massacre perpétré du 14 au 17 décembre dernier, dans la région de Makombo en RDC. Outre ces tueries, la horde de Koni aurait enlevé 250 personnes, parmi lesquelles se trouvent au moins une quatre vingtaine d’enfants.

 Publicité 
 
 
 

L’horreur que suscite l’ampleur des crimes le dispute au mode opératoire que privilégie l’illuminé pasteur : ce sont des enfants soldats qui constituent le fer de lance de son armée et qui, à leur âge, sont passés maîtres dans l’art de trucider en masse et de sang-froid. Et le comble est que cela fait de longues années que ça dure. Cette LRA mène une des plus longues guérillas en Afrique (depuis 1986), se déplaçant entre l’Ouganda, le Soudan, la RDC et la République centrafricaine. Au fil des ans, elle aurait fait des dizaines de milliers de morts et plus de 2 millions de sans-abri.

Les massacres qu’elle vient de perpétrer montrent que l’action concertée et lancée, en décembre 2009, par les Etats voisins qu’elle arpente, n’aura finalement eu qu’un impact limité. Et surtout, que le groupe rebelle, plus que jamais, existe bel et bien. Et on se demande qui anéantira le prédateur Koni, qui dispersera son armada de tueurs professionnels et quand ? Les efforts des pays de la zone, pour le traquer, ont jusqu’à présent, été insuffisants, ou ont manqué de sérieuse coordination.

L’opinion internationale ne semble pas vraiment s’intéresser à ce massacreur hors normes. Certes, il ne présente pas d’affinités avec la nébuleuse Al Qaïda. Mais est-ce une raison pour fermer les yeux et lui donner libre quartier pour pourchasser et occire des êtres humains à sa guise ? Assurément non.


Et il est bien temps d’en finir. Les pays de la région devront sérieusement revoir leur stratégie de lutte contre cet homme qui a fini par se bâtir une réputation mystique d’invincibilité dans la région, à force d’échapper aux traques jusque-là organisées pour le capturer. La communauté internationale devrait, elle aussi, songer à aider à capturer "la bête". Pour non seulement aider à la restauration de la paix dans la région, mais aussi, pour enfin livrer Koni à la CPI qui trépigne d’impatience de l’entendre s’expliquer sur bien des crimes.

Jean Claude KONGO

Le Pays


www.lefaso.net


NB : LRA=Lord Resistance Army (Résistance Armée du Seigneur)




       
Mots-clés
afrique   joseph koni   lra   rdc   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 7 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version