Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 26 Avril 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesCultureArticle
Requiem pour le troubadour Félix Aurélien Boccovi
03/11/2008
 

Artiste à multiples facettes, Félix Aurélien Ayayi Boccovi est l’auteur de la chanson « le 27 avril » ; ode nationaliste destinée à célébrer l’accession du Togo à la souveraineté internationale. Après plus de quatre décennies de carrière artistique ; le « premier troubadour togolais » s’en est allé le 5 octobre 2008 à Lomé dans sa 69e année.
 
Par Ekoué Satchivi
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 

Ce « grand rêveur » aimant faire partager son enthousiasme était de ceux qui ont façonné l’image musicale et artistique du Togo. Malgré les ennuis liés à son âge, le « vieux briscard » de la chanson togolaise avait récemment égayé l’ambiance lors de la remise du prix Hoinyigan ( la femme valeureuse) de l’association La Muse Africaine. Une toute dernière sortie sur scène du poète chanteur.

 Publicité 
 
Qui était Félix Aurélien Ayayi Boccovi ?
Félix Aurélien Boccovi  
Félix Aurélien Boccovi
 

De la génération des enfants de la diaspora togolaise ( les Popos d’Aného) ayant émigré en Afrique centrale ; Félix Aurélien Ayayi Boccovi a vu le jour en 1939 à Pointe –Noire , la capitale économique du Congo-Brazzaville. Il avait juste sept ans, lorsque ses parents décidèrent de revenir au Togo. A l’époque, le jeune garçon chantait déjà merveilleusement et jouait à fabriquer des instruments à partir des boîtes de conserves. Brillant élève. Félix Aurélien Ayayi était à l’honneur lors de la remise de prix scolaires.

Pour ses dix ans, il fera partie d’une chorale et pour sa réussite au Certificat d’études primaires, son père lui offrit un saxophone. Ainsi encouragé, Félix Aurélien Ayayi Boccovi se consacra entièrement à la musique en intégrant à 18 ans un célèbre orchestre dirigé par le nommé Bob Essien au quartier Anagokomé à Lomé. Le jeune artiste en profitera pour composer ses premiers titres en Mina ; langue parlée à Aného, sa région d’origine et en français ; tout en s’accompagnant à la guitare.

Un radio crochet et un passage à la célèbre émission « Une guitare, une voix » à Radio Togo ( rebaptisée aujourd’hui Radio Lomé ) le firent connaître. Chemin faisant, il se lança dans le journalisme dans les années soixante. Félix Aurélien Ayayi Boccovi va alors participer à un an de stage de formation pédagogique dans le Midi français. De passage à Paris pour quelques jours lors de l’Exposition d’Arts Nègres du Grand Palais, il y fera la connaissance d’un responsable des enregistrements africains chez Philips. Félix Boccovi s’imposa comme un artiste à l’avenir promoteur avec ses compositions à la fois rythmiques et poétiques inspirées du vécu quotidien, mais aussi de l’amour, l’amitié et surtout son pays.


Félix Aurélien Ayayi Boccovi a été journaliste animateur à la Radiodiffusion du Togo et responsable de l’émission dominicale « Sport sur l’antenne ».Sa qualité de musicien lui permettait de concocter une excellente programmation discographique pour les auditeurs friands de la musique et du sport. On l’appelait « Tonton Félix » ou « Tata Boccovi » pour l’émission enfantine qu’il produisait à la radio et à la télévision nationales. Il a également veillé sur « Sentiers de nuits » ; une émission nocturne avec sa gamme de sons.

Ancien président de l’Union Nationale des Artistes Musiciens du Togo ( UNAM) dans les années soixante – ; Félix Aurélien Ayayi Boccovi est sur le plan discographique ; auteur de plusieurs titres dont Adieu Gorée, Mon beau voyage, Africa, Mon rêve, le 27 avril… Ce dernier morceau est très populaire. D’inspiration nationaliste, ce beau cantique avait été censuré et privé d’antenne pendant de longues années sur les médias publics . Il allait réapparaître avec le vent de la démocratie dans les années 90. Depuis lors, cette chanson intemporelle est exceptionnellement distillée lors de la célébration de la fête de l’indépendance..

Auteur compositeur, saxophoniste ténor, guitariste, journaliste, enseignant….Félix Aurélien Ayayi Boccovi fait partie des tout premiers musiciens togolais de la période de l’indépendance. Jusqu’à la retraite administrative, il a enseigné les Lettres modernes au Lycée de Gbégnédji, à l’Institut national des Sciences de l’Education ( INSE ) à l’Université de Lomé et à l’Ecole supérieure d’informatique et de bureautique appliquée ( ESIBA) à Bè-Kpéhénou.

Grand artisan de la promotion culturelle ; Félix Aurélien Ayayi Boccovi fait partie du patrimoine togolais. Heureux ceux qui « partent » en ayant tracé un sillon. Tout le peuple togolais ému, s’incline devant la mémoire du poète –chanteur qui se repose depuis le 31 octobre 2008 au cimetière de la Plage au quartier Aguiar-Komé à Lomé.

       
Mots-clés
félix aurélien boccovi   togo   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 2 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Mariage d argent
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2010      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Mali      Nigeria      Présidentielles Ivoiriennes      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version