Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Dimanche 8 Décembre 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Sommet d’Hokkaido : A quoi sert le G8 ?
08/07/2008
 

Les pays les plus riches sont supposés avoir l'Afrique au menu...
 
Par Lefaso.net
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Abdoulaye Wade et George Bush  
Abdoulaye Wade et George Bush
© daylife
 

Le sommet du G8 s’est ouvert hier lundi sur l’île d’Hokkaido au Japon avec à l’ordre du jour de ces premières 24 heures, le problème du développement de l’Afrique et l’aide aux pays les plus pauvres.

Autour de la table, les représentants au plus haut niveau de huit grandes puissances et 7 chefs d’Etat africains -Algérie, Afrique du Sud, Ethiopie, Ghana, Nigeria, Sénégal et Tanzanie- venus au pays du Soleil-Levant, plaider la cause du continent noir. Retranchés derrière un impressionnant dispositif de sécurité et à l’abri du brouhaha des manifestants alter mondialistes, les superpuissants ont passé leur journée d’hier au chevet de l’Afrique, en proie au réchauffement climatique et touchée de plein fouet par la crise alimentaire mondiale et le renchérissement des prix des hydrocarbures.

A en croire le porte-parole du ministère nippon des Affaires étrangères, à la veille du sommet, « les dirigeants du G8 vont certainement adresser un message fort et concret afin d’aider les pays africains à atteindre les objectifs du millénaire pour le développement ».

 Publicité 
 
John Kufuor et Yasuo Fukuda  
John Kufuor et Yasuo Fukuda
© afp/getty
 

Fort et concret, c’est également ainsi que l’on pourrait qualifier le message que sont décidés à lancer les participants au forum de Katibougou, au Mali, la réplique alter mondialiste au G8. Un « Sommet des pauvres », qui ne croit pas aux promesses faites par le club très sélect des pays riches, considérés comme les premiers responsables du réchauffement climatique et de la crise alimentaire.

"Ici, à Katibougou, nous sommes à l’air libre. Ceux du G8 sont enfermés au Japon avec des milliers de gardes du corps. C’est parce qu’ils ne sont pas en paix avec leur conscience", a lancé Aminata Barry, organisatrice du "Sommet des pauvres". Un point de vue que partagent certainement les centaines de manifestants qui campent depuis hier matin à quelques kilomètres du rendez-vous des puissants.

Venus plaider la cause du continent, la poignée de chefs d’Etat africains invités au sommet ont notamment demandé à leurs homologues du G8 d’aider ceux qui sont particulièrement touchés par la hausse des cours du pétrole, "en faisant notamment preuve d’autorité dans leurs négociations avec l’Opep". Ils ont, par ailleurs, voulu signifier aux dirigeants du G8 qu’"ils n’aimeraient pas les voir faire marche-arrière par rapport à leurs engagements".

Le président du Nigeria Umaru Yar'Adua  
Le président du Nigeria Umaru Yar'Adua
© daylife
 

On se souvient en effet qu’en 2005 au sommet de Gleaneagles en Ecosse, les dirigeants américain, russe, britannique, français, allemand, italien, canadien et japonais avaient annoncé qu’ils allaient porter à 50 milliards de dollars d’ici à 2010 leur aide au tiers monde, l’Afrique devant bénéficier de la moitié de cette somme. Aujourd’hui, seuls 20% des engagements pris il y a 3 ans seraient tenus. "C’est bon, mais c’est pas arrivé", comme on dirait chez nous.

On en est donc encore resté au stade des promesses déjà faites et de la question cruciale de leur concrétisation sur le terrain. Alors après le miroir aux alouettes de Gleaneagles, on peut se demander ce que réserve le sommet de Toyako à l’Afrique et aux Africains.

Il faut dire que ce club, né en 1975 à la faveur du premier choc pétrolier, a de plus en plus de détracteurs, et pas seulement dans les rangs des alter mondialistes. En effet, si son existence a débuté avec 6 membres-fondateurs, une trentaine d’années après, sa structure n’a presque pas évolué, passant de six à huit privilégiés. Un manque d’ouverture pas du tout en phase avec l’évolution du monde, qui, depuis les années 70, a connu maintes et maintes révolutions.


On pourrait ainsi se demander pourquoi la Chine, devenue l’une des plus grandes puissances industrielles de la planète, n’a pas encore fait son entrée dans un groupe qui devrait se pencher, dès aujourd’hui, sur la question du réchauffement climatique. Mais en ces temps difficiles pour toutes les économies, il faut néanmoins se réjouir, d’une part, de ce que le groupe des huit privilégiés ait annoncé des mesures pour soulager la crise alimentaire ; et que, d’autre part, des Etats comme le Japon envisagent d’accroître, de façon conséquente, le budget de l’aide au développement.


H. Marie Ouédraogo

L’Observateur


www.lefaso.net







       
Mots-clés
afrique   g8   ghana   nigeria   senegal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 6 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2010      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Guinée      Guinee Conakry      Haïti      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version