Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Lundi 6 Avril 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Teodorin Obiang bientôt jugé dans l'affaire des biens mal acquis ?
16/12/2015
 

Il ne bénéficiera pas de l'immunité dans l'affaire des biens mal acquis
 
Par Redaction Grioo.com
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Teodorin Obiang Nguema pourra être poursuivi dans l'affaire dite des ''biens mal acquis''
Teodorin Obiang Nguema pourra être poursuivi dans l'affaire dite des ''biens mal acquis''  
Teodorin Obiang Nguema pourra être poursuivi dans l'affaire dite des ''biens mal acquis''
© afp/Abdelhak Senna
 

La Cour de cassation française a rejeté mardi (15/12) le pourvoi formé par Teodorin Obiang, le fils du président équato-guinéen, qui demandait l'annulation de son inculpation dans l'affaire dite des biens mal acquis en invoquant l'immunité dont il bénéficierait en tant que deuxième vice-président de son pays.

"Teodorin Obiang ne peut se prévaloir d'une immunité car les faits imputés relèvent exclusivement de sa vie privée en France et sont donc détachables de l'exercice des fonctions étatiques protégées par la coutume internationale", selon l'arrêt de la Cour.

Âgé de 46 ans, Teodorin Obiang a été mis en examen (inculpé) en mars 2014 pour blanchiment de détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et abus de confiance. Pour la justice française, il se serait frauduleusement bâti en France, avec des fonds publics de Guinée Equatoriale, un patrimoine immobilier et mobilier estimé à plusieurs centaines de millions d'euros, selon une source proche de l'enquête.

 Publicité 
 
La voie ouverte au premier procès des biens mal acquis en France ?
 
 

L'instruction, close en septembre, a pointé du doigt ses dépenses somptuaires: voitures de luxe, jet privé, hôtel particulier de six étages dans le très chic XVIe arrondissement de Paris saisi par la justice en 2012.

Le parquet national financier (PNF) doit désormais rendre ses réquisitions avant que le juge ne décide de le renvoyer ou non en correctionnelle, ce qui ouvrirait la voie au premier procès des biens mal acquis en France.

Toutes les tentatives du camp Obiang pour empêcher qu'un tel procès se tienne ont à ce jour échoué, a relevé Emmanuel Piwnica, avocat de l'association anticorruption Transparency International France, dont la plainte avait déclenché la procédure. "Cet arrêt réduit encore les immunités de façade dont se targuent les dignitaires soupçonnés depuis trop longtemps de voler les ressources de leur pays," a commenté le président de l'ONG anticorruption Sherpa, également partie civile, William Bourdon. "La voie est ouverte à un procès de façon certaine", a-t-il ajouté.

''Nomination de circonstance'' pour la cour de cassation
Le président Obiang aurait nommé son fils pour le protéger  
Le président Obiang aurait nommé son fils pour le protéger
 

Teodorin Obiang demandait l'annulation de sa mise en examen, invoquant son statut de vice-président chargé de la défense et de la sécurité de l'État, qui octroyait à ses yeux une immunité. Débouté en avril par la cour d'appel de Paris, il s'était pourvu en cassation.

"La mission de mon client touche à un domaine régalien par excellence et il doit donc être protégé", avait estimé Me Paul Mathonnet lors de l'audience le 25 novembre.

La cour d'appel de Paris avait considéré que sa nomination comme vice-président, décidée en 2012 par son père, le président Teodoro Obiang au pouvoir depuis 36 ans, laissait penser à une nomination de circonstance de nature à faire échec à toute évolution de la présente procédure pénale.


Le camp Obiang songe à d'autres actions en justice sur le plan international pour tenter de mettre un terme à la procédure française et notamment à une éventuelle saisine de la Cour internationale de justice par la Guinée Equatoriale, a souligné l'un des avocats du pays, Me Jean-Charles Tchikaya.

En octobre 2014, Teodorin Obiang avait accepté de renoncer à 30 millions de dollars d'avoirs aux Etats-Unis, dans le cadre d'un accord passé avec le gouvernement américain qui le poursuivait pour corruption.

La justice française enquête également sur les patrimoines bâtis par les familles de plusieurs dirigeants africains, celle de Denis Sassou Nguesso (Congo), du défunt Omar Bongo (Gabon) ou encore du président centrafricain déchu François Bozizé.

       
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version