Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 22 Mai 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesCaraïbesArticle
Un an après le cyclone Dean, peu de solidarité nationale
19/08/2008
 

Un an après le cyclone Dean qui a ravagé la Martinique et la Guadeloupe, de nombreux logements n’ont toujours pas été reconstruits. L’aide nationale se fait toujours attendre…
 
Par Alexandra Guellil
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
De nombreuses plantations de bananes ont été détruites par les rafales de vent...  
De nombreuses plantations de bananes ont été détruites par les rafales de vent...
© Nouvel Observateur
 

Il y a un an, le cyclone Dean ravageait la Martinique et la Guadeloupe avec des rafales allant jusqu’à 200km/h. De nombreux dégâts ont été déplorés pour près de 500 millions d’euros de perte. L’île de la Martinique ainsi qu’une majorité des communes de Guadeloupe ont bénéficiés de l’état de « catastrophe naturelle. »

Le bilan est désastreux. Près de 1500 logements partiellement détruits, un réseau électrique et téléphonique loin d’être sans faille, les plantations de bananes et de canne à sucres entièrement ravagées, et une aide nationale débloquée jugée « insuffisante ».

Pourtant, au moment des faits, le Premier Ministre français, François Fillon, qui s’était rendu sur place pour constater les dégâts, avait promis de débloquer plus de moyens pour procéder à la reconstruction des structures détruites. Près d’un an après, il semble que le gouvernement ait eu des troubles de mémoire ou un manquement à l’engagement fait aux peuples martiniquais et guadeloupéens.

A plusieurs reprises, l’Association des Maires de la Martinique est revenue à la charge pour rappeler la situation. Hier encore, sur les ondes des radios Tropiques FM et/ou RFO Martinique, le président, Raymond Occolier expliquait « qu’il serait bien que la ministre du logement (leur) procure des mobiles-homes pour les familles. Car qu’est-ce qu’il risque de se passer si demain il y a un nouveau cyclone ? » Pour lui, il est évident que « l’aide nationale n’a pas joué » comme il fallait.

Surtout quand on reprend son argument de poids. A savoir que quelques millions d’euros ont immédiatement été débloqués, deux semaines après la tempête dans le nord de la France. Les habitants ont eu le privilège de recevoir la Ministre du Logement qui a annoncé devant toutes les caméras que « l’aide nationale allait jouer ». Ce qui a été fait. Au risque de rentrer dans des pensées préférentielles, il faut tout de même se poser la question de connaître les priorités du gouvernement dans ce genre de cas.

Au-delà du logement, rappelons que les plantations de canne à sucre et bananes doivent être remises en état, que de nombreuses autres structures des deux îles sur lesquelles reposaient une bonne partie de l’économie (pêche, nature) sont pour certaines toujours en piteux état.

Le problème de la Martinique et de la Guadeloupe est aussi commun à celui de la Réunion, ou les catastrophes naturelles s’avèrent récurrentes. Mais, après tout, il ne s’agit surement que d’une question de temps...

 Publicité 
 
       
Mots-clés
cyclone dean   guadeloupe   martinique   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Mariage d argent
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version