Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 2 Décembre 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesMondeArticle
Wikileaks : les Nations Unies recherchent des réponses auprès de Washington
30/11/2010
 

Susan Rice, embarrassée, défend les diplomates américains à l’ONU
 
Par Redaction Grioo.com
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Susan Rice, ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU  
Susan Rice, ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU
 

Susan Rice, ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU, a défendu ce lundi (29/11/10) les diplomates américains travaillant aux Nations-Unies après les révélations contenues dans une note diffusée par le site Wikileaks.

Cette note datant de l’année 2009, qui était signée par Hillary Clinton, demandait que soient collectées des informations concernant l’équipe dirigeante de l’ONU (Ban Ki Moon et ses plus proches collaborateurs) ainsi que les représentants des pays membres du conseil de sécurité. Le niveau de détail demandé était assez impressionnant puisqu’outre les traditionnels détails biographiques, les données biométriques, les numéros de cartes de crédit, les mots de passe permettant d’accéder aux systèmes intranet étaient quelques unes des informations demandées. Evidemment bombardée de questions par les journalistes qui lui demandaient si les diplomates américains délaissaient la diplomatie pour s’engager dans l’espionnage, Susan Rice a répondu :

"laissez moi être très claire : nos diplomates sont juste des diplomates. C’est ce qu’ils font quotidiennement. Ils rencontrent et travaillent avec nos partenaires aux Nations-Unies et à travers le monde pour répondre aux défis mondiaux les plus pressants auxquels nous sommes confrontés". Rice qui est la plus haute diplomate américaine en poste à l’ONU a insisté sur le fait qu’elle ne pouvait pas être "plus fière du travail effectué par les diplomates américains qui agissaient avec compétence et intégrité" en recherchant des solutions aux défis mondiaux auxquels est confrontée la planète.

Nos diplomates font ce que les diplomates font à travers le monde, à savoir construire des relations, négocier, faire avancer nos intérêts, et travailler pour trouver des solutions communes à des problèmes complexes
Susan Rice


 Publicité 
 
Les informations biométriques de Ban Ki Moon intéressent les Etats-Unis  
Les informations biométriques de Ban Ki Moon intéressent les Etats-Unis
© AFP
 

A un journaliste qui lui demandait si elle niait l’authenticité des télégrammes, Susan Rice a répondu qu’elle n’allait pas commenter des informations classifiées et a ajouté qu’elle avait déjà dit tout ce qu’elle avait à dire sur le sujet. Ce qui signifie implicitement que les documents publiés par Wikileaks sont authentiques.

Du côté des Nations-Unies, dans les heures qui sont suivi les révélations sur le "National Humint" (le programme de collecte des données humaines ndlr) visant les dirigeants de l'ONU, le porte-parole adjoint de Ban Ki Moon a publié un communiqué rappelant que l’ONU était une institution dont les statuts prévoyaient qu’elle était inviolable, qu’on ne pouvait pas y perquisitionner ou y interférer de quelque façon que ce soit. Une plainte formelle pourrait être déposée par l’ONU quand d’autres éventuels détails sur les opérations secrètes des Etats-Unis à l’ONU émergeront.

Que l'ONU soit espionnée n'est pas vraiment une surprise
Un diplomate


Un haut diplomate interrogé par un journal britannique a déclaré que le fait que des membres de l’ONU soient espionnés n’était pas vraiment une surprise. Ainsi, à l’époque où George Bush fils voulait lancer la guerre en Irak, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, voulant connaître les intentions de l'ONU, avaient espionné Kofi Annan alors secrétaire général de l'organisation.







       
Mots-clés
ban ki moon   onu   susan rice   wikileaks   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 6 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version