Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 2 Avril 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesEconomieArticle
RCD : Les partis se déchirent pour la gestion des entreprises publiques
02/10/2004
 

Faut-il nommer les dirigeants selon leur compétence ou leur appartenance politique ?
 
Par Rédaction
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Joseph Kabila, le président de la RDC  
Joseph Kabila, le président de la RDC
 

L'attribution du pouvoir dans les entreprises publiques de la République démocratique du Congo (RDC), prévue par l'accord de transition de décembre 2002, divise l'ensemble des composantes signataires de l'accord.

L'accord, signé à Pretoria, prévoyait une répartition des responsabilités au sein des institutions, à tous les niveaux de l'Etat, qu'il s'agisse d'entreprises publiques, de gestion territoriale, de police ou d'armée.

Ces responsabilités devaient être réparties entre les ex-composantes armées, y compris les anciens mouvements rebelles, la société civile et les partis de l'opposition politique non armée.

Dans un communiqué remis vendredi à la presse, le cabinet du président Joseph Kabila, a exclu le principe de la désignation des mandataires selon le partage par composantes estimant que cela entraînerait une "politisation" de la gestion des entreprises publiques.

"Il faut que tout le monde ait la chance de gérer une entreprise publique pour autant que les conditions de moralité, de crédibilité, de technicité sont remplies", affirme le communiqué signé par le porte-parole du chef de l'Etat congolais, M. Kudura Kasongo.

L'objectif poursuivi dans la mise en place des équipes dirigeantes dans les entreprises publiques est, notamment, d'"en accroître l'efficacité de la gestion" et non de partager le "patrimoine national" soutient le porte-parole du général Kabila.

Les déclarations de la présidence congolaise ont provoqué vendredi une véritable levée de boucliers à Kinshasa dans les états-majors des composantes de la transition, autres que celle du président.

L'ex-rébellion du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) qui dispose d'un poste de vice-président de la République a notamment rejeté "le projet" du président Kabila, accusant ce dernier de vouloir violer l'accord.

"S'il est établi que le chef de l'Etat confirme les propos de son porte-parole, il vient là de violer l'accord global", a soutenu le secrétaire général adjoint de l'ex-mouvement rebelle, Crispin Kabasele Tshimanga.

Le parti de M. Azarias Ruberwa soutient le "partage vertical des responsabilités" tel qu'il est défini dans l'accord et la constitution de la transition.

De son côté, le Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba a déploré le revirement du camp de M. Kabila accusant ce dernier de "multiplier les manoeuvres pour retarder la transition".

"Cette prise de position nous surprend car non seulement elle est contraire à l'accord et à la constitution de la transition mais elle n'a jamais fait l'objet de discussion au sein de l'espace présidentiel", a affirmé M. Sesanga Hipungu, directeur de cabinet du vice-président Jean-Pierre Bemba.

Pour le MLC, qui se propose de saisir le Comité international d'accompagnement de la transition (Ciat), "il n'est pas question de laisser aux seuls mandataires du PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et le développement, mouvance présidentielle) la gestion des entreprises publiques".


 Publicité 
 
       
Mots-clés
rdc   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 1 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version