Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mardi 18 Février 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesMondeArticle
"Condi" Rice face à la "Vieille Europe"
17/11/2004
 

La nomination de Condoleeza Rice à la place de Colin Powell au Département d'Etat laisse présager une politique étrangère américaine beaucoup plus dure. La France et l'Allemagne n'ont pas oublié ses propos très durs tenus lors de la guerre en Irak.
 
Par Rédaction
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
 

"Il faut punir la France, ignorer l'Allemagne et pardonner à la Russie". Les propos de Condoleeza Rice, tenus au printemps 2003 après la chute de Saddam Hussein, n'ont pas été oubliés par les chancelleries concernées. La nomination de "Condi" au Département d'Etat, en remplacement de la "colombe" Colin Powell, laisse donc craindre une radicalisation de la politique étrangère américaine sous le second mandat de George W. Bush. Les "faucons" occupant désormais les postes stratégiques –Donald Rumsfeld devrait rester au Pentagone-, l'espoir d'une tentative d'apaisement des relations avec la "Vieille Europe" s'éloigne. "Avec Condoleeza Rice, c'est la voix de George W. Bush qui entre au Département d'Etat" soulignent les différents observateurs.

Evidemment, les futurs homologues de Condoleeza Rice –sa nomination doit encore être approuvée formellement par le Sénat-, ont réagi dans des termes très diplomatiques. "Condi Rize est une femme qui a du caractère, c'est le moins qu'on puisse dire" s'est ainsi contenté de faire remarquer Michel Barnier. "La France a eu des relations très régulières avec elle. Nous continuerons à avoir les mêmes relations" a-t-il ajouté. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Joschka Fischer, a quant à lui souligné que la relation de Berlin avec Condoleeza Rice "au moment où elle était conseillère pour la sécurité nationale a toujours été caractérisée par la confiance et une étroite coopération et cela va continuer à l'avenir".

 Publicité 
 
 
© canf.org  

Appréhension à Moscou

Le ton est en revanche paradoxalement plus tranché à Moscou, alors que Poutine avait pourtant souhaité publiquement la réélection de George W. Bush. Si le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, salue une "femme politique expérimentée" avec qui il espère "coopérer, les politiques et la presse ne cachent pas leur regret du départ de Colin Powell et leur appréhension de son remplacement par Condoleeza Rice. Personne n'oublie en effet en Russie que la future chef de la diplomatie américaine est une spécialiste de l'ex-URSS contre qui elle a toujours prôné la rigueur. Beaucoup craignent donc une fermeté accrue de Washington sur des dossiers tels que la coopération nucléaire entre la Russie et l'Iran. "Tant Rice que Hadley (Stephen Hadley, successeur de Mme Rice comme conseiller du président Bush) ont été dans une large mesure architectes de la politique des Etats-Unis envers la Russie. Il est donc difficile d'imaginer qu'ils puissent opérer des changements radicaux, alors qu'ils ne l'ont pas fait jusque là", analyse le président du Conseil pour la politique étrangère et de défense, Sergueï Karaganov.

Quoi qu'il en soit, chacun pourra se rendre compte rapidement de la ligne choisie par "Condi", aussi bien sur la forme que le fond. Son premier dossier sera l'Irak, avec les élections prévues en janvier mais menacées par la violence. L'Iran devrait également être une priorité, la ligne à suivre envers ce pays faisant l'objet de vives divergences au sein de l'administration. Elle sera également confrontée au dossier israélo-palestinien, qui entre dans une nouvelle phase après le décès de Yasser Arafat.

D'après TF1


       
 Donnez votre opinion ou lisez les 33 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      France      Gabon      Ghana      Guinée      Guinee Conakry      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version