Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 22 Août 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesCultureArticle
Livre: La Femme Seereer, Sénégal.
10/04/2006
 

Le livre de la semaine, écrit par Issa Laye Thiaw avec la collaboration d’ Aissatou Dione, se penche sur une culture matriarcale, celle des Seerer, au Sénégal
 
Par Mame Diarra
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
La Femme Seereer (Sénégal)  
La Femme Seereer (Sénégal)
 

Préfacé par Fatou Kiné Camara, Docteur d’Etat en Droit et Saliou Kandji, journaliste- islamologue, « La femme Seereer » est un ouvrage dense et riche d’informations sur une culture qui est avant tout matriarcale. Il invite donc au savoir.

L’auteur y brosse le tableau de la société Seereer à travers notamment la langue et ses parentés avec le pulaar, le wolof et aussi les langues égyptiennes. Il y a donc un souci de restitution, sous le sceau des travaux du professeur Cheikh Anta Diop, mais dans une continuité autre. En effet, comment mieux comprendre un peuple, un état d’esprit, qu’en étudiant, sa langue, ses rites initiatiques, ses activités sociales ou économiques dans un paysage africain à plusieurs strates sociales et qui se veut dégagé de toute influence religieuse ou étrangère.

On verra ensuite cette femme seereer, son comportement, ses devoirs et obligations, les usages qui entourent la naissance de ses enfants, les prénoms qui détermineront le destin de ceux-ci à travers une signification précise.
Par exemple, Jegaan, désignera celui qui aura toujours des biens du verbe jeg (avoir) ou encore Maasamba, une contraction de Maam et Samba, se référant au grand-père.

Il y a aussi l’éducation de la jeune fille et son initiation en vue du mariage, considéré comme une entreprise pas toujours heureuse, sinon pénible et pour laquelle la patience est une vertu. Une vision donc traditionnelle du mariage dans une époque où la famille peut encore proposer un mari à cette jeune fille en fleur.

Les rites funéraires sont tout aussi bien décrits de même que le respect des ancêtres vers qui le défunt retourne, cette vie n’étant qu’un passage et la mort, une étape.
Enfin, la parole et le chant tiennent une place majeure dans la société seereer. La parole donnée, la parole chantée, la parole véhiculaire d’une mémoire, d’une tradition, des aïeux aux grands parents, des mères aux filles…

S’appuyant en grande partie sur des récits oraux, Issa Laye Thiaw, linguiste, islamologue que Senghor avait soutenu dans ces travaux par une lettre datant de 1983 (ici jointe à l’ouvrage), rend hommage à cette femme Seereer d’hier et d’aujourd’hui, pilier même de la société à travers ses multiples rôles d’éducatrice, de mère ou de gardienne des traditions. Même si, modernité oblige, elle perd peu à peu de cette distinction qui la rend supérieure à l’homme, la femme dans la plupart des cultures africaines aura tenu un rôle majeur et restera une déesse de l’éternité qui donne la vie et doit être respectée.


 Publicité 
 
       
Mots-clés
afrique   livre   senegal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 2 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      France      Gabon      Ghana      Haïti      Italie      Mali      Mario Balotelli      Nigeria      Racisme      Rdc      Samuel Eto'o      Senegal      Tchad      Thomas Barwuah      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version