Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mardi 11 Août 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesBons plansArticle
Deux rencontres littéraires samedi 27 Mai
22/05/2006
 

A la librairie Anibwé et à l'initiative des éditions Paari
 
Par Rédaction
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
ESCLAVES NOIRS, MAÎTRES BLANCS / DU CRIME D’ÊTRE « NOIR »
 
 

Rencontre-débat le samedi 27 mai de 16h à 20h
Présentation des 2 nouvelles publications « marronnes » chez Homnisphères en compagnie des auteurs Aggée C. Lomo Myazhiom, Martial Ze Belinga et Bassidiki Coulibaly.

« Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront à glorifier le chasseur » dit le vieux proverbe africain.

Pour démarrer l’année 2006, les éditions Homnisphères ont choisi d’apporter leur contribution au travail de mémoire sur la douloureuse question de la traite atlantique et de l’esclavage qui devrait, la date commémorative du 10 mai aidant, s’inscrire enfin dans la « mémoire française ». Mais les processus de mémoire et du souvenir ne sont pas des données gratuites, d’autant qu’à culture dominée, mémoire dominée, à civilisation dominante, mémoire dominante. La prise de conscience collective qui s’amorce tardivement en France en est le meilleur exemple et suppose d’ouvrir sans tabous un vrai travail de mémoire et de débats afin de sortir d’un face à face pervers entretenu ici et là. Pour cette raison, l’ouvrage collectif ESCLAVES NOIRS, MAÎTRES BLANCS, entend apporter des éclairages essentiels sur les différents aspects – moral, social, politique, juridique, économique – de ce crime impuni.

Nous aurions pu en rester là. Mais nous avons voulu aller plus loin et déborder sur la question « dite Noire », si fortement présente dans le débat public. Avec l’ouvrage DU CRIME D’ÊTRE « NOIR », le philosophe Bassidiki Coulibaly pose avec courage, lucidité et intelligence - notamment via l’histoire des traites négrières musulmanes et chrétiennes (qui ont ravagé le continent africain) ainsi que des différentes résistances africaines à la domination coloniale - l’épineuse question de « l’identité noire » aujourd’hui. Un ouvrage de salubrité publique pour sortir du conditionnement idéologique et réveiller les consciences endormies.

ESCLAVES NOIRS, MAÎTRES BLANCS
Quand la mémoire de l’opprimé s’oppose à la mémoire de l’oppresseur

COLLECTIF sous la direction de Aggée C. Lomo Myazhiom avec les contributions de : Christiane Taubira, Henri Bangou, Auguste Armet, Yoporeka Somet, Kofi Adu Manyah, Aimé Césaire, Buata Malela, Cyr-Henri Chelim, Martial Ze Belinga, Bassidiki Coulibaly, Louis Sala-Molins.

Par son ampleur et sa durée, son étendue dans l’espace (Afrique, Europe, Amérique, Asie) mais aussi et surtout par ses conséquences, la traite atlantique est une question capitale qui, au-delà du peuple noir, concerne et interpelle la conscience humaine.
Légalisée par le Code noir de Colbert en 1685, soutenue par la papauté, pensée, argumentée et justifiée par les philosophes des Lumières, la traite atlantique érigea en système une économie-monde capitaliste (avant l’heure) basée sur l’instinct de prédation, l’appât du gain et le principe de chosification de l’Homme par l’Homme.
L’Occident chrétien, responsable de ce très grand « dérangement » de l’histoire qui dura du XVIe au XIXe siècle, organisa avec méthode la déportation de millions d’Africains. De ce trafic négrier sont nées les sociétés actuelles des Caraïbes, de la Guyane, du Brésil et les communautés noires de l’Amérique du Nord.
Reconnus comme un crime contre l’humanité en France depuis 2001, la traite négrière transatlantique et l’esclavage représentent une lourde page de l’histoire de l’humanité et appellent un travail de mémoire et de justice.

Collection Latitudes Noires
Format 14 X 19 320 pages, ISBN : 2-915129-13-4, Prix : 20 euros

*******************************************************

DU CRIME D’ÊTRE « NOIR »
Un milliard de « Noirs » dans une prison identitaire

de Bassidiki COULIBALY (Préface de Louis Sala-Molens)

De quelle identité peut-on se prévaloir lorsqu’on est « Noir » et que l’on s’appelle Toussaint Louverture, Ahmad Baba, Béhanzin, Malcolm X, Elijah Muhammad, Aimé Césaire, Cheikh Anta Diop, Frantz Fanon, Edson Arantes do Nascimiento alias Pelé, ou Nelson Mandela ? Des « Noirs », on en trouve sous tous les cieux, dans tous les pays, de toutes les religions, à tous les niveaux des hiérarchies sociales. Mais peut-on dire « les Noirs » comme s’il s’agissait d’une espèce à part, comme s’il s’agissait d’un conglomérat d’individus tous identiques ? D’ailleurs, qu’est-ce qu’un « Noir » ? Qu’est-ce qu’être « Noir » ? Qui sont « les Noirs » ?
Après avoir été éjectés de la famille humaine pendant plusieurs siècles par le Code noir de Colbert, « les Noirs » ont-ils réintégré l’humanité ? Partout, on entend parler du « problème noir », de la « question noire ». Mais la « question noire », n’est-elle pas aussi et surtout la « question non-noire », qui est aussi la « question blanche », qui est aussi la « question arabe », qui est aussi la « question jaune », qui est surtout la question de l’humanité elle-même ?
Après avoir payé par millions de vies pour le crime d’être « Noirs », les « Noirs » doivent encore payer aujourd’hui pour le même crime : ils sont toujours « Noirs » ! De quoi rendre fou l’être humain le plus zen, de quoi faire des « Noirs » les locataires désespérés d’une prison identitaire.

Bassidiki COULIBALY est docteur en philosophie et collabore à la revue de sciences humaines Le Détour. Auteur de différents travaux sur Jean-Paul Sartre, ses domaines de recherche concernent la philosophie politique, les questions coloniales, l’Afrique et les diasporas noires.

Collection Latitudes Noires
Format 11 X 19 224 pages, ISBN : 2-915129-12-6, Prix : 15 euro


 Publicité 
 
Manifestation culturelle organisée par les éditions Paari

Deux mois après le Salon du Livre, Les Editions PAARI organisent une manifestation culturelle et musicale
Samedi 27 mai 2006 de 14 heures à 19 heures. Lieu, Librairie PAARI Cyber Mbongui :
16, rue Castagnary 75015 Paris Métro Plaisance. Ligne 13 et/ou Bus 62 Vouilé Labrouste.

À cette occasion, UNE GRANDE VENTE AVEC GRANDE REMISE DE 5 à 15% sur tous les livres
des Editions Paari et des Livres d'occasion d'autres Maisons Editrices aura lieu durant tout l'après-midi.

Dédicaces et Débats sur les sujets traités dans les livres
avec les auteurs présents parmi lesquels


FUIR L’ENFER DE BRAZZAVILLE de Dominique Mfouilou, Editions Paari, mars 2006.
L'auteur met en scène le calvaire vécu par cinq Français, à Brazzaville, en attente d'une évacuation pendant
la guerre du 05 juin 1997. Lorsque les orgues de Staline (BM21 : Armes de destruction massive) dictent leur loi
dans Brazzaville, les Français se réfugient chez un couple Congolais. Mais quand arrive le dénouement, la
Française impuissante de laisser derrière elle des personnes qui leur ont épargné le pire lance des paroles sans
réponse : « ... Mais pourquoi faut-il toujours que vous mouriez ici en Afrique, pour que nous vivions mieux en Europe ? »

MALADIE MENTALE Itinéraires thérapeutiques au Congo de Simplice Moukouta, Editions Paari
décembre 2004.
L'auteur nous montre comment dans le traitement de la maladie mentale, le référentiel identitaire est d'une
importance capitale. En Afrique et plus particulièrement au Congo, le malade mental n'est pas un sujet qu'on
isole du contexte social. C'est au sein de la famille élargie qu'on élabore les thérapies avec très souvent le concours
du religieux... Mais il y a ici une interaction entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne, car certains
troubles mentaux cachent parfois des maladies classiques telles que le paludisme, le sida etc.

HAÏTI : UNE DEMOCRATIE EN PERDITION de Eric Sauray, Paris, 2006.
Etat des lieux de la Démocratie en Haïti. Cet ouvrage analyse l'immaturité de la classe politique haïtienne,
la forte participation au premier tour des élections et la forte abstention au second tour qui relativisent le besoin
de démocratie. L'avenir politique de Jean-Bertrand Aristide est également évoqué ainsi que la caducité de la constitution
de 1987. Le cheminement du Président élu, René Préval, dans sa prise en charge de la nation haïtienne
est également analysé.

SUR LA TRACE DES OMBRES de Maxime Kibongui (ancien des Cheveux crépus), E d i t i o n s
Cultures croisées, Paris 2006.
Récits initiatiques à travers la cosmogonie Kongo, Maxime Kibongui entraîne le lecteur sur les pistes d'une
philosophie morale impressionnante. Laquelle est basée sur un lien indissoluble entre tous les êtres vivants sur
terre ou dans d'autres mondes... Homme orchestre, Maxime Kibongui saura vous conter, et vous bercer à travers
les mélodies de la forêt vierge.
Retenez la date, l'adresse du lieu et des heures :
Le samedi 27 Mai 2006 de 14 heures à 19 heures.
Editions–Librairie P A A R I, Tél./Fax 0148282765
16, Rue Castagnary Paris 15 ème Métro Plaisance,
Bus 62, arrêt Vouillé Labrouste : Bus 95 arrêts Alleray ou Vouillé Labroute, ou Bus 88 [Depuis
Denfert-Rochereau], arrêt Alleray ou Falguière.

NOUS VOUS Y ATTENDONS TRES CHALEUREUSEMENT

       
Mots-clés
congo brazzaville   toussaint louverture   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  Mariage d argent
  
  meetic
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version