Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 16 Octobre 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesCélébritésArticle
Le maire de Verson parle de Senghor
09/10/2006
 

Senghor mérite bien tous les hommages, selon Henri Senghor
 
Par PANAPRESS
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Le maire de Verson parle de Senghor

Dans la commune normande de Verson dont toutes les ruelles portent les traces de Léopold Sédar Senghor, le maire Michel Marie ne tarit pas d'éloges à l'égard du premier président du Sénégal indépendant dont on célèbre, depuis le début de l'année, le centenaire de la naissance.

D'après l'édile de cette petite commune située à 7 km à l'ouest de Caen (nord de la France), Senghor "était complètement intégré, en toute discrétion. Mais aussi, il aimait les échanges avec la population locale, chaque fois qu'il avait l'opportunité de la rencontrer".

Michel Marie, qui a séjourné en février dernier, à Joal (Sénégal) où Senghor est né il y a cent ans, trouve quelques similitudes entre cette localité et sa petite commune.

Si on retrouve les traces de Senghor partout dans cette commune, indique Michel Marie, c'est parce qu'il est le seul chef d'Etat à y habiter.

"Mais pourquoi continuer toujours à faire la promotion de l'œuvre de Senghor? Tout simplement parce qu'il a travaillé sur la Francophonie dont il a imposé le concept. Un concept qui paraît très important pour la promotion de la langue française", reconnaît-il.

"Mais le personnage, pour nous, ne se limite pas à la Francophonie, ni à l'écriture. Senghor a marqué tout le siècle dernier, à la fois par son parcours, mais aussi par son action pour toute l'Afrique et pour le Sénégal, plus particulièrement. Nous n'oublions pas la décolonisation, la négritude, des combats qui sont, malheureusement, encore aujourd'hui, largement d'actualité".

Le maire de Verson promet que sa commune continuera toujours de travailler sur Senghor, Cela se fera à travers toute la ville, mais aussi à l'Espace Senghor, un lieu qui voit passer environ 2.000 personnes par semaine, attirées par la bibliothèque où les associations viennent raviver leur passion.

"Notre volonté est de pérenniser le Mois de la Francophonie, avec Senghor en arrière-plan. Et puis aussi, au cours de l'année, organiser au moins un à deux événements culturels qui permettront de traiter de l'ensemble de son œuvre".

 Publicité 
 
Senghor mérite bien tous les hommages, selon Henri Senghor

A la veille du centième anniversaire de la naissance du président Léopold Sédar Senghor, le 9 octobre 1906 à Joal (Sénégal), tout le monde francophone s'apprête à célébrer l'un des pères et des plus ardents défenseurs du concept de la Francophonie.

C'est dans ce contexte que, dans un entretien accordé à Paris à un envoyé spécial de la PANA, l'ambassadeur Henri Senghor, neveu du premier président de la République du Sénégal, affirme: "Senghor mérite bien toutes les manifestations organisées tout au long de l'année pour lui rendre hommage".

"Même si on n'est pas obligé de partager ses points de vue, on doit reconnaître que l'on rend hommage à l'homme dans ses dimensions culturelle et philosophique", estime l'ancien ambassadeur du Sénégal au Brésil, en Italie, etc., et qui vit actuellement sa retraite à Paris.

Pour lui, le défunt président a marqué sa génération. Il a transmis des messages à la jeunesse pour apporter des idées nouvelles dans un monde nouveau. Par exemple, il disait qu'il n'était pas pour la domination d'une langue (en l'occurrence l'anglais), parce que chaque langue était porteuse de valeurs. Donc, pour lui, il faut qu'il y ait une diversité culturelle et un dialogue entre les cultures.

"Senghor a honoré l'Afrique dont il a porté très loin le nom, surtout dans le contexte de l'époque. Avec Césaire et Damas, il a su relever le défi et revendiquer qu'on reconnaisse les valeurs culturelles du monde noir", dit-il, ajoutant que c'était très difficile à l'époque. "Les gens avaient leurs préjugés sur l'Afrique, comme ils continuent à en avoir aujourd'hui encore".

Mais, souligne-t-il, Senghor et ses amis ont apporté des éléments de réflexion qui ont permis de donner aux Noirs une grande dimension. Le diplomate qu'a rencontré l'envoyé spécial de la PANA à défaut de Mme Colette Senghor (veuve du président-poète) dont, selon sa soeur, Odette Hubert, jointe au téléphone, n'est pas au meilleur de sa santé, est revenu sur quelques-unes des manifestations prévues pour rendre hommage à Léopold Sédar Senghor.

Selon lui, un colloque se tient le lundi 9 octobre à la Bibliothèque François Mitterrand de Paris. Cette rencontre sera clôturée par Abdou Diouf, secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et successeur de Senghor à la tête du Sénégal. Elle sera animée par beaucoup d'intervenants, dont les écrivains Boniface Bongo Mboussa, Henri Lopès (ambassadeur du Congo à Paris), le Pr Souleymane Bachir Diagne, etc.

Le même jour, le maire de Paris procédera à l'inauguration de la Passerelle Senghor dans la capitale française, affirme l'ancien ambassadeur, ajoutant que d'autres manifestations sont prévues dans plusieurs villes comme Rouen, Verson, etc.

De même, Gérard Bosio, ancien conseiller du poète-président, organisera une exposition sur le thème : "Senghor, le poète et les peintres". Il s'agit, d'après Henri Senghor, d'une exposition des pensées de Senghor illustrées par de grands peintres comme Picasso, Chagall, Soulage, Da Silva et les Africains Souleymane Diallo, Ibou Diouf...

Au cours du mois d'octobre, révèle le diplomate, un autre colloque sera organisé à Paris, par une revue "qui a publié les ouvrages de nombreux Africains". Celui-ci sera animé, entre autres sommités culturelles, par le linguiste sénégalais Pathé Diagne.

Revenant sur ses rapports avec le président Senghor, Henri Senghor indique que ceux-ci étaient d'abord professionnels. "Il était mon oncle. C'est lui qui m'a baptisé et j'étais assez proche de lui. Mais nos rapports étaient d'abord professionnels. C'est pourquoi j'ai eu l'opportunité d'assister nombre à de ses voyages et de ses rencontres internationales. J'ai aussi suivi ses débats sur la Négritude, notamment le conflit qui l'a opposé à Wole Soyinka et d'autres écrivains qui ne considéraient que les aspects politiques de la Négritude, au détriment de ses volets culturels", indique-t-il.

       
Mots-clés
afrique   senegal   senghor   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 1 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina Faso      Burkina-faso      Cameroun      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Esclavage      France      Gabon      Ghana      Mali      Nigeria      Patrice Lumumba      Rdc      Rwanda      Samuel Eto'o      Senegal      Sierra Leone      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version