Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 12 Décembre 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesHommes IllustresArticle
Portrait d'un homme intègre: Thomas Sankara (1949-1987)
11/10/2003
 

L'homme illustre de cette semaine est un révolutionnaire qui fut un président modeste et proche de ses administrés, qui a perdu la vie beaucoup trop tôt.
 
Par Hervé Mbouguen
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Les premières années
Thomas Sankara  
Thomas Sankara
© africanfilm.com
 

Thomas Sankara est né le 21 Décembre 1947 dans une famille de la bourgeoisie moyenne, et très chrétienne, qui souhaitait d'ailleurs qu'il devienne un prêtre.
Il ne l'est pas devenu, mais sa foi chrétienne ne le quittera pas, même lorsqu'il deviendra un marxiste convaincu.

Sa carrière militaire commence à 19 ans, avant qu'il ne soit envoyé poursuivre sa formation à Madagascar. Il aura donc l'occasion d'observer de ses propres yeux les soulèvements populaires contre la néo-colonisation en 1971/1972.
Il retourne en Haute-Volta en 1972, et participera à la guerre contre le Mali de 1974.
Il va ensuite en France, puis au Maroc où il rencontre en 1976 Blaise Compaoré. Les deux hommes deviendront rapidement très proches, se considérant comme des "frères".

Les deux hommes formeront avec Henri Zongo et Jean-Baptiste Boukary Lingani le ROC ou Rassemblement d'Officiers Communistes qui sera un rassemblement de jeunes officiers, durant la présidence de Henri Zerbo.

Thomas Sankara est nommé Secrétaire d'Etat à l'Information en Septembre 1981, et fera sensation en se rendant à vélo à sa première réunion de cabinet. Il démissionnera avec fracas le 21 Avril 1982 pour marquer sa protestation, en s'écriant "malheur à ceux qui veulent baillonner le peuple".
Le 07 Novembre 1982, un coup d'état place Jean-Baptiste Ouedraogo au pouvoir. Thomas Sankara sera nommé Premier Ministre en Janvier 1983. Après une visite du conseiller aux affaires africaines français, Jean-Christophe Mitterrand, le fils du président français, Thomas Sankara sera placé en résidence surveillée.

Son ami Blaise Compaoré organise un coup d'état le 04 Août 1983, et le place au pouvoir.

 Publicité 
 
Thomas Sankara au pouvoir
Thomas Sankara arbitrant un match entre membres de son gouvernement. Derrière lui, Blaise Compaoré  
Thomas Sankara arbitrant un match entre membres de son gouvernement. Derrière lui, Blaise Compaoré
© guinea-forum.org
 

"Tom Sank" comme certains l'appelaient voulait être un président différent, et incarnait un certain enthousiasme.
Il a commencé par prendre quelques mesures spectaculaires comme vendre les voitures de luxe des membres du gouvernement, et se déplaçait lui-même en Renault 5, une voiture équivalente à une Renault Twingo d'aujourd'hui.
Il n'a pas hésité à reprendre à son compte certaines thèses panafricanistes de Patrice Lumumba ou Nkwame Nkrumah.
Il a engagé une lutte contre la corruption, qui s'est traduite par des procès retransmis à la radio, mais sans condamnation à mort.
Il a également entrepris une campagne de reboisement du Sahel pour stopper l'avancée du désert.
Dans un pays où l'espérance de vie atteignait à peine 40 ans, et qui avait le record mondial de décès chez les enfants de moins de cinq ans, il a développé une vaste campagne de vaccination des enfants, et de construction d'hôpitaux.
Il a montré une conception moderne de la condition féminine, en condamnant la polygamie, en interdisant l'excision, et en nommant plusieurs femmes dans son gouvernement.

Au premier anniversaire de la Révolution, le 04 Août 1984, il change le nom de son pays de Haute-Volta (hérité de la colonisation) en "Burkina Faso", ce qui signifie "Le Pays des Hommes Intègres".

Proche de l'URSS et marxiste convaincu, il décréte la gratuité des loyers durant toute l'année 1985, et entame un programme de construction de logements.

Sa vision ne le limitera pas au seul Burkina-Faso puisqu'il sera très actif à dénoncer la néo-colonisation, sera un vif pourfendeur de l'apartheid, et fera sensation en s'opposant au paiement de la dette par les africains. Lors d'un sommet de l'OUA à Addis-Abeba, il s'écriera "Je dis que les Africains ne doivent pas payer la dette. Celui qui n’est pas d’accord peut sortir tout de suite, prendre son avion et aller à la Banque mondiale pour payer".

Thomas Sankara  
Thomas Sankara
© http://membres.lycos.fr/thomassankara
 

Comme tout homme, Sankara fera aussi ses erreurs. Dans l'enthousiasme de la révolution, il remplace par exemple 2.600 instituteurs par des révolutionnaires peu qualifiés.
Pour faire contre-poids à l'armée, il encouragera la création de sortes de milices qui finiront par créer de l'insécurité.
Il musèlera également la presse, et mettra en prison quelques uns de ses opposants.
Un conflit frontalier conduira à des affrontements avec le Mali, durant lesquels près de 100 personnes perdront la vie.

Lors du 4è anniversaire de la révolution, Sankara reconnaîtra quelques erreurs, et décidera d'infléchir certains aspects de la révolution. On lui prête notamment la phrase: "Je préfère faire un pas avec le peuple, que cent sans le peuple".

L'attitude de Sankara, et la grande popularité dont il jouira au sein de la jeunesse africaine finiront par lui attirer la méfiance de ses voisins, et de certains pays occidentaux, dont la France.
Mais comme souvent, l'ennemi ne viendra pas de bien loin.

Des rumeurs de complot bruissent au Burkina-Faso ce pays qui, comme on l'a vu, a souvent été agité par des coups d'état. Sankara, comme tous, les entend, et on lui prête les propos suivants, difficiles à vérifier, mais qui auront contribué à augmenter sa légende après sa mort: "On peut tuer un homme, mais on ne peut pas tuer ses idées", ou commentant l'attitude de Blaise Compaoré "Le jour que vous entendrez que Blaise Compaoré prépare un coup d’État contre moi, ce n’est pas la peine de me prévenir. Car, ce serait trop tard ".

Thomas Sankara  
Thomas Sankara
© http://thomassankara.levillage.org
 

Ce qui est certain, c'est que Compaoré ignore les recommandations de Sankara, et vit dans le luxe.
Il a également épousé un membre de la famille d'Houphoüet-Boigny, le président de la Côte d'Ivoire. Une Côte d'Ivoire qui voit Sankara d'un mauvais oeil, et qui est très proche de la France, qui digère mal les discours de Sankara, et qui craint qu'il fasse tache d'huile en Afrique.

Le 15 Octobre 1987
Thomas Sankara est en réunion avec des conseillers quand des bruits d'armes automatiques résonnent. Il aurait dit à ses conseillers "Restez, c'est à moi qu'ils en veulent".
Il sort du palais, en short, les mains en l'air, mais visiblement les mutins n'avaient pas pour consigne de l'arrêter, mais de le tuer, et quelques rafales mettent fin à sa vie, ainsi qu'à celle de douze de ses conseillers.

Comme pour tuer le symbole une seconde fois, il sera enterré à la va-vite, et de façon quasi-anonyme.

L'onde de choc provoquée par son décès, dans les jeunes africaines et notamment burkinabé, a poussé le régime à lui donner une sépulture plus convenable.

Son "ami" de longue date Blaise Compaoré prendra le pouvoir après sa mort, et prétendra avoir agi ainsi parce que Sankara projettait de l'assassiner, mais ses propos n'ont pas convaincu grand monde.


Interrogé par une journaliste au lendemain du coup d'Etat qui lui pose la question suivante : "Avez vous avez un regret ?" Blaise Compaoré répond : "D’avoir perdu un ami bien sûr, et un regret aussi qu’à un moment de sa vie il [Thomas Sankara] ait pensé à nous liquider. Dommage." Cette réponse donnée il y a plus de 20 ans est une des très rares évocations publiques de l’assassinat de Thomas Sankara par Blaise Compaoré.

Dans le documentaire de Robin Shuffield, "Sankara, un homme intègre", un ex-militaire proche de Sankara, le capitaine Boukari Kaboré affirme qu’il avait demandé à ce dernier "la permission de mettre de l’ordre" c'est-à-dire d’arrêter Blaise Compaoré car ce dernier "planifiait un projet d’assassinat". Sankara lui aurait répondu : "l’amitié ne se trahit pas, ce n’est pas à nous de trahir l’amitié, c’est à eux de la trahir".

En 2008, Blaise Compaoré est toujours président du Burkina Faso.

Citation

Jean Ziegler : j’ai dit à Thomas Sankara : le 8 octobre prochain, c’est le 20ème anniversaire de l’assassinat de Ché Guevara (...) Il m’a regardé et m’a dit : il est mort à 39 ans. Est-ce que moi comme le Ché je vivrai jusqu'à 39 ans ?

Vous pouvez voir ci-dessous, le documentaire "Sankara, l'homme intègre", réalisé par Robin Shuffield


Dernière Mise à Jour 15/10/2009
Précédente Mise à Jour 18/08/08

''Sankara, l'homme intègre'' (partie 1)




''Sankara, l'homme intègre'' (partie 2)




''Sankara, l'homme intègre'' (partie 3)





Pour vous informer sur Thomas Sankara, vous pouvez consulter le site thomassankara.net




       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Blandine Sankara : "je souhaite que toute la lumière soit faite sur les événements du 15 octobre"
  Robin Schuffield : '20 ans après sa mort, on parle de Sankara sur tout le continent'
 
Mots-clés
afrique   burkina-faso   mali   patrice lumumba   thomas sankara   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 99 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Mali      Nigeria      Présidentielles Ivoiriennes      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Terrorisme      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version