Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 5 Décembre 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesSuccess StoriesArticle
Don King, l'ascension d'un gamin des rues devenu le plus grand promoteur de boxe de l'Histoire
28/03/2007
 

Des rings aux tribunaux en passant par les plateaux de télévision, biographie d'un phénomène.
 
Par Capucine Légelle
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
 

Donald King est né le 20 août 1931.

A 18 ans, il s’inscrit pour débuter des études à l’université Case Western Reserve de Cleveland dans l’Ohio, mais en même temps il se lance dans le bookmaking, et trempe dans des affaires troubles.

En 1954, il a une altercation avec trois hommes qui essayent de l’escroquer, il leur tire dessus, un d’eux meurt sur le coup. La légitime défense est retenue, Donald King ressort libre du tribunal. Mais en 1966, à Cleveland, il bat à mort un de ses débiteurs. Poursuivi pour meurtre au second degré, ses juges, comme par magie, décident de transformer les charges en homicide simple.

Reconnu coupable, Don King passera seulement 4 années derrière les barreaux avant d’être libéré. Non content de s’en tirer avec une peine aussi légère, il se fera présenter des excuses publiques par le gouverneur de l’Ohio, James Rhodes.

Cherchant un moyen rapide de gagner de l’argent après cette période d’inactivité, King s’introduit dans le monde de la boxe. Il tente d’approcher l’idole de l’époque, Mohammed Ali. Par l’intermédiaire de son ami le chanteur Lloyd Price, il réussit à le contacter et le convainc de participer à un gala de charité organisé dans un hôpital local.


 Publicité 
 
Premiers pas dans le monde de la boxe
 
 

Fort de ce succès, il peut désormais démarcher les investisseurs et démarrer son propre business dans l’organisation des combats. Il obtient l’argent nécessaire pour monter son affaire, mais son manque d’expérience l’empêche d’évoluer aussi efficacement qu’il le souhaiterait. Il fait alors appel au promoteur local le plus en vue, Don Elbaum.

Le roi de la boxe de Cleveland accepte un partenariat avec le jeune King. Il lui apprend les ficelles du métier et le met en relation avec son staff de boxers déjà rôdés.

Don King a 43 ans lorsqu’il obtient la consécration mondiale : il organise le fameux « Rumble in the jungle » au Zaïre, match historique s’il en est : le 30 octobre 1974 Mohammed Ali, challenger, et Georges Foreman, champion du monde en titre, montent sur le ring dans le stade du 20 Mai de Kinshasa, pour décrocher la ceinture mondiale poids lourd.


Rumble in the Jungle
 
 

C’est le premier évènement organisé par Don King en tant que promoteur professionnel. Une fois de plus, son culot et son sens de la débrouille fonctionnent à merveille : il réussit à réaliser l’exploit de faire signer les 2 lutteurs. Pour supplanter les autres promoteurs, il leur promet à chacun la somme incroyable pour l’époque de 5 millions de dollars, alors qu’il n’a pas le moindre sou.

Ayant réussi son casting de star, il lui reste à réunir les fonds nécessaires pour pouvoir les payer, et organiser le match. C’est alors qu’il a la lumineuse idée de faire sponsoriser l’évènement par un état étranger… Et qui aurait pu mieux remplir ce rôle que le richissime président du Zaïre ? Mobutu finance l’intégralité des frais inhérents à la manifestation et reçoit les américains avec tout le faste dont son régime était capable.

C’est un Don King auréolé de gloire qui rentre aux USA après le combat, avec la ferme intention de devenir non pas le meilleur, mais le seul promoteur qui compte dans le monde de la boxe.


The Promoter
Don King réunit Ali et Frazier pour Thrilla in Manilla  
Don King réunit Ali et Frazier pour Thrilla in Manilla
 

L’année suivante, l’homme à la coiffure improbable confirme son statut en organisant à Manille le troisième match opposant Mohammed Ali à Joe Frazier, Thrilla in Manilla.

Dès lors, Don King, sera le promoteur de tous les boxeurs qui comptent : dans les années 70 il travaille avec Larry Holmes, Alexis Arguello, Wilfred Benitez, Salvador Sanchez, Roberto Duran, Wilfredo Gómez

En 1981, Don King devient le premier agent à faire gagner 10 millions de dollars en un match, pour Sugar Ray Leonard, lors de son premier combat face à Roberto Duran.

Dans les années 80 et 90, il a réussi à devenir totalement incontournable pour les jeunes talents, faisant signer Mike Tyson, Aaron Pryor, Evander Holyfield, Felix Trinidad, Julio César Chávez, Ricardo Lopez, Carlos Zarate, Terry Norris, Azumah Nelson, Mike McCallum, Meldrick Taylor, Bernard Hopkins

Don King envoie plus de poulains à l’International Boxing Hall of Fame que tous les autres promoteurs réunis.

Les boxeurs ayant travaillé avec lui s’accordent à dire qu’il les escroque la plupart du temps, mais que même en ayant une partie de leurs gains prélevés frauduleusement par King, ils gagnent plus d’argent avec lui qu’avec ses concurrents. Beaucoup d’entre eux, notamment Mohammed Ali, ont engagé des procès afin de se faire verser les salaires dus, mais seul un petit nombre obtiendra gain de cause officiellement.


Don King et la Justice
 
 

En dehors des rings, Don King se taille une réputation sulfureuse en trempant dans des affaires douteuses. Obnubilé par l’argent, il tuerait père et mère pour en gagner toujours plus… Aucune fierté mise à part celle du porte-monnaie, Don King se crée autant d’ennemis que d’amis.

Jamais éloigné très longtemps des tribunaux, il sera accusé et souvent reconnu coupable d’avoir falsifié des contrats, versé des dessous de tables, et racketté plusieurs personnes.

En 1984, les fraudes du promoteur attirent l’attention des services fiscaux ; le président de sa compagnie est mis en examen et poursuivi en justice. Il est acquitté par les jurés, que Don King « remercie » en leur offrant un voyage tous frais payés pour assister au combat pour le titre mondial poids lourd entre Franck Bruno et Tim Witherspoon à Londres.

Le promoteur entretient des liens étroits avec John Gotti, parrain de la famille Gambino, et Michael Franzese, de la famille Colombo, deux des Cinq Familles de la mafia de New York, représentant Cosa Nostra sur le sol américain. Interrogé lors de l’investigation de 1992 sur John Gotti, King invoque le cinquième amendement pour ne pas répondre.

En 1998, le promoteur est poursuivi pour une fraude à l’assurance dans laquelle il aurait bénéficié à tort de 350 000€. Une fois de plus, le jury l’acquitte. Une fois de plus, King va savoir lui montrer sa gratitude : les jurés et leurs familles sont conviés aux Bahamas où ils sont invités à dépenser l’argent de Don King dans les magasins les plus huppés ; puis à Atlanta où ils assistent au combat Vaughn Bean vs Evander Holyfield.



Generous King
Don King soutient Georges W. Bush  
Don King soutient Georges W. Bush
 

La générosité de Don King touche aussi les plus démunis. Avec sa fondation, il a déjà distribué plusieurs dizaines de millions de dollars à différentes causes concernant la communauté afro américaine.

Tous les ans, il organise une distribution de repas de fête à l’occasion de Thanksgiving et de Noël, le Don’s Turkey Tour, la « tournée des dindes » (ou comment devenir le promoteur de boxe le plus haï des volatiles…).

King apporte également son soutien financier et logistique à la NAACP, dont il a reçu le President’s Award, la plus haute distinction accordée par l’organisation.


 
 

Depuis le début des années 90, plus aucun combat professionnel ne peut s’organiser sans que Don King y ait apposé sa patte. En 1994, il a pulvérisé tous les records en organisant 47 matches de titres mondiaux en un an.

Don King a été nommé Greatest Promoter of History, le meilleur promoteur de l’Histoire par les trois plus importantes institutions de la boxe mondiale, WBC, WBA et IBF.

Comme adore le répéter celui qui règne sur les rings de Miami à Tokyo en passant par Levallois-Perret, une histoire comme la sienne est possible Only in America


Hommage
Il a eu le FBI, le FISC, les juges, les jurés et la pègre. Combat après combat, il est toujours resté debout...  
Il a eu le FBI, le FISC, les juges, les jurés et la pègre. Combat après combat, il est toujours resté debout...
 

Téléfilm biographique -non autorisé- diffusé sur HBO : « Don King, seulement en Amérique ». L’acteur Ving Rhames y joue le célèbre promoteur, ce rôle lui vaut un Golden Globe.

Le New York Times inclut Don King dans sa liste des 100 afro américains qui ont marqué l’histoire des Etats-Unis au 20ème siècle.


Filmographie

2006 Scary movie 4 (film)
1998 L’associé du diable (film)
1997 When we were kings (docu Rumble in the Jungle)
1986 Deux flics à Miami (série tv)

Don King est également apparu dans de nombreuses séries américaines et dans des émissions de télévision.


Sources

Don King Promotion

International Boxing Hall of Fame

Sports Business News

Top Blacks





       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Les 20 Noirs les plus riches des Etats-Unis (mai 2009)
 
Mots-clés
boxe   rdc   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Présidentielles Ivoiriennes      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version