Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 31 Juillet 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesCultureArticle
Livre : La fuite des cerveaux africains, de Gaston Jonas Kouvidibila
17/08/2010
 

Retour sur le livre de Gaston Jonas Kouvibidila
 
Par Liss Kihindou
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
 

Nous sommes nombreux, originaires d’Afrique, à nous retrouver dans les pays occidentaux, ou bien à vouloir nous y installer, pour une durée plus ou moins longue. Nous sommes nombreux, occidentaux, à trouver trop importante la proportion d’étrangers dans nos pays. La question de la mobilité des personnes d’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre, nous interpelle donc tous. Nous avons chacun notre parcours, notre position, notre point de vue par rapport à cette question.

Voici par exemple ce qu’a déclaré André MANOUKIAN, animateur de l’émission « Nouvelle Star » sur la 6, dans le quotidien Métro du 13 avril 2010 : « L’immigration en France, c’est tout un paradoxe. On nous explique que c’est positif pour la natalité, qu’on en a besoin pour la main-d’œuvre. Et puis en période électorale, on fait les pires amalgames pour maintenir la peur. » Derrière les parcours individuels, quelles similitudes ? Quelles différences ? Comment les Etats occidentaux réagissent-ils face à ces flux migratoires ? Voilà des questions auxquelles Gaston-Jonas KOUVIBIDILA se propose de répondre dans La Fuite des Cerveaux Africains, ouvrage sous-titré Le drame d’un continent réservoir, paru chez L’harmattan.

C’est un livre qui a le mérite de constituer une solide source d’information, notamment en ce qui concerne les différentes politiques d’immigration menées dans les pays d’accueil. Une bonne partie du livre y est consacrée avec, en bonne place, le cas de la France. Voici un extrait :

 Publicité 
 

« De toute manière, à cause de la misère et de la pauvreté grandissantes dans les pays du Sud (notamment en Afrique), des crises politiques à répétition et du réchauffement de la planète, pour lesquels le Nord est en grande partie responsable, n’en déplaise à ceux qui n’y voient que victimisation alors que c’est la vérité, la France sera obligée, si elle veut encore faire partie du club des grandes puissances d’ici à 2050, de ne plus prendre des lois aux relents nationalistes, qui font fi de la mondialisation qu’elle appelle d’ailleurs de ses vœux sur le plan commercial.

La confusion faite par le président Sarkozy, le 23 avril 2008 dans son interview télévisée, entre la régularisation que demandent les sans-papiers, qui travaillent et payent des impôts, et la naturalisation, qu’ils ne demandent pas, en dit long et semble dénoter une navigation à vue inquiétante, malgré ses affirmations péremptoires. »
(La fuite des cerveaux africains, p. 75)
Tous les gouvernements, malgré les différences, tendent vers la politique de l’immigration choisie, ce qui a des conséquences dramatiques pour l’Afrique dont le sous-développement s’accentue.

La fuite des cerveaux apparaît, non plus seulement comme une conséquence du sous-développement, mais également comme une de ses causes. Cela est très palpable dans le domaine de la santé : espérance de vie réduite, mortalité infantile importante par exemple sont des maux qui sont entretenus par le manque de personnel soignant qualifié. En l’absence de conditions de travail adéquates, les infirmiers et médecins préfèrent aller exercer à l’étranger.

 
 

Que la politique menée par les pays occidentaux creuse le sous-développement en Afrique est une chose, mais les dirigeants africains sont mal placés pour incriminer sans cesse l’occident, car ils sont tout autant responsables, sinon plus. Parmi les causes qui génèrent l’immigration, on peut citer par exemple : « instabilité des régimes et des institutions administratives, insécurité des biens et des personnes, persécution des intellectuels ou des opposants pour leurs idées, pauvreté, corruption généralisée, etc. » (p. 183)

Gaston-Jonas KOUVIBIDILA propose des solutions. En effet, de part et d’autres, des choses pourraient être faites pour endiguer la ‘‘fuite des cerveaux’’. Dans les pays de départ, créer les conditions pour encourager à rester sur le territoire ou à y revenir. Certains pays comme le Maroc, l’Ethiopie, le Nigéria… l’ont déjà tenté. Au niveau des pays d’accueil, « mettre en place des visas à entrées multiples favorisant la circulation des cerveaux » (p. 185) entre autres. Parmi les solutions proposées par l’auteur, un accent particulier est mis sur la diaspora africaine, vue comme un « vivier de compétences » (P. 199)

« Les membres de la diaspora réfléchissent à des formes de retour possibles pour contribuer au développement du continent africain, en convertissant leur savoir en capital économique. Aujourd’hui, plus qu’hier, ces Africains sentent qu’ils ont une mission vis-à-vis de l’Afrique : faire quelque chose, en urgence. » (p.203) Mais il faut signaler les difficultés rencontrées par ceux qui veulent investir dans leur pays d’origine, monter des projets là-bas, et cela commence par « la jalousie d’un ami, d’un voisin ou d’un membre de la famille, qui a tout raté dans sa vie, et capable de pires choses pour provoquer l’ échec du projet. (p. 205)


Bref, voici un livre qui questionne et met en question l’immigration ou plutôt la fuite des cerveaux.

G.J. Kouvibidila, La fuite des cerveaux africains, L’Harmattan, décembre 2009, 274 pages. 24,5 €.

       
Mots-clés
la fuite des cerveaux africains   livre   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 8 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
  Prédateurs et sadiques: L'Afrique et ses guerres qui n'en finissent pas. Des chefs charismatiques aux guérilleros sans vision. Pourparlers stériles. Y'a-t-il un intérêt mili-politique à pénétrer une femme avec un fusil d'assaut et appuyer sur la détente?
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 L'Allemagne remporte sa quatrième coupe du monde
 Canal+ va lancer A+, une chaîne panafricaine, en octobre prochain
 Le Brésil écrasé par l'Allemagne en demi finales (1-7)
 Brésil Allemagne : Yaya Touré avait vu juste dans ses prévisions
 Sénégal : Macky Sall limoge Aminata Touré !
 France Nigeria : Stephen Keshi critique l'arbitrage
 Brésil, Pays-Bas, Colombie et Costa Rica en quarts de finale
 L'Algérie se qualifie et rejoint le Nigeria au second tour
 Coupe du monde : les huitièmes de finale sont connus
 Les éléphants mis KO par la Grèce n'iront pas au second tour
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2014      Diaspora Africaine      Diversité      Forum Mondial Des Femmes Francophones      France      Francophonie      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version