Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Lundi 23 Octobre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesHommes IllustresArticle
La tragique histoire de "Battling Siki" (1897-1925)
15/03/2003
 

Champion du monde à 25 ans, Battling Siki fut le premier africain à remporter un titre mondial de boxe
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Louis Mbarick Phal dit ''Battling Siki''  
Louis Mbarick Phal dit ''Battling Siki''
 

Louis Mbarick Phal dit « Battling Siki » naît en septembre 1897, à St-Louis au Sénégal. Arrivé en France au début de l’adolescence, (selon la rumeur en tant que domestique d’une actrice française qui l’avait pris à son service), il commence à gagner sa vie de façon indépendante en faisant la vaisselle, puis démarre dans le monde la boxe à l’âge de 15 ans. De 1912 à 1914, il livre 16 combats (8 victoires, 6 nuls, 2 défaites). Sa carrière est interrompue par la première guerre mondiale. Incorporé comme soldat, Siki est décoré de la croix de guerre et reçoit la médaille militaire.

Il reprend sa carrière en 1919, et enchaîne 43 victoires, 2 nuls et 1 défaite (au 15è round contre Tom Berry à Rotterdam) en 46 rencontres au cours des 4 années suivantes. François Deschamps, le manager du champion du monde des poids mi-lourds, Georges Carpentier, a assisté à la victoire de Siki sur Marcel Nilles et pense que Siki sera un adversaire « à la portée » de Carpentier. Le combat a lieu le 22 septembre 1922, et Siki est le premier boxeur noir depuis 7 ans à disputer un championnat du monde de boxe.

Carpentier, l’idole de toute la France, boxe pour la première fois au pays depuis 3 ans. Siki semble être un parfait faire-valoir. 40 000 personnes sont massées au stade Buffalo de Montrouge pour assister au spectacle. Le début du combat semble donner raison au manager de Carpentier puisque Siki va deux fois « au tapis » lors des deux premiers rounds. Carpentier, grisé par le début du combat aurait prononcé la fameuse phrase : « dépêchons nous donc, il va pleuvoir » ! Siki retrouve son punch lors du troisième round, au cours duquel il envoie Carpentier au tapis.

A partir de ce moment, Siki domine le combat et l’ironie change de camp lorsqu’il chambre Carpentier en lui disant « vous ne frappez pas très fort monsieur Georges » ! Au 6è round, Siki envoie définitivement Carpentier au tapis en lui assenant un uppercut du droit. L’arbitre disqualifie dans un premier temps Siki pour une obscure raison, avant de revenir sur sa décision 20 minutes plus tard, sous la pression de la foule qui manifeste sa désapprobation, prenant fait et cause pour Siki dont la victoire est nette.Siki, (qui est français puisque le Sénégal est à l’époque une colonie française), devient le premier africain champion du monde de boxe. Le manager de Carpentier fait appel le 26 septembre, prétextant une
« faute » sur son poulain. L’appel est rejeté.


 Publicité 
 
 
 

Malgré une certaine popularité, (une de ses apparitions publiques à Paris provoque des attroupements pendant plus d’une heure), Siki n’échappe pas au racisme. Certains journaux l’appellent le
"championzee" ou "l’enfant de la jungle". Un autre journal,
"l’intransigeant", publie un récit dont le titre est : "Siki donnerait la moitié de ses victoires pour devenir blanc". Le manager de Siki n’est pas en reste puisqu’il déclare dans la presse que "Siki a du singe en lui". Le boxeur africain répond aux attaques en disant que "beaucoup de journalistes ont écrit que j’avais un style issu de la jungle , que j’étais un chimpanzé à qui on avait apprit à porter des gants. Ce genre de commentaires me font mal. J’ai toujours vécu dans de grandes villes. Je n’ai jamais vu la jungle."

Malgré ce court moment d’introspection, Siki ne prête pas trop attention à ce qui s’écrit dans les journaux, et profite de la vie. Selon la légende, il lui arrive de se balader dans les rues de Paris en tenant un lion en laisse (!), de tirer quelques coups de feu en l'air après avoir abusé de liqueurs dans les plus célèbres clubs et restaurants de Paris. Il aime l’alcool, les vêtements extravagants et les femmes blanches (ses deux femmes seront d’ailleurs blanches), ce qui n’est pas toujours bien vu à l’époque.

Battling Siki remet son titre en jeu contre un boxeur irlandais, en Irlande, le jour de la St-Patrick, en pleine apogée de la guerre civile irlandaise. Des coups de feu et des explosions se produisant à l’extérieur de la salle sont audibles pendant le combat. Toujours est-il que sur le ring, Mike Mc Tigues est déclaré vainqueur par les arbitres après un match très serré qui est allé jusqu’au 20è round et sa victoire, selon les observateurs, n’est pas due à un "arbitrage à domicile".


Carpentier, alors champion en titre, fut vaincu par Siki  
Carpentier, alors champion en titre, fut vaincu par Siki
 

A la suite de cette défaite, Siki perd un autre combat contre Emile Morelle, cette fois par disqualification, et du même coup ses titres de champion d’Europe et de France. Il enchaîne malgré tout par deux victoires par KO en France avant d’émigrer vers les Etats-Unis où il dispute son premier combat (perdu en 15 rounds) en terre américaine en novembre 1923. Il connaît également la défaite dans un autre combat un mois plus tard. En 1925, Siki laissa définitivement passer la chance de faire redémarrer sa carrière en perdant en 10 rounds contre Paul Berlenbach.

Le style de vie de Siki (alcool, femmes, bagarres de rue) en dehors du ring attire désormais plus l’attention que ses prestations sur le ring. Le 15 décembre 1925, Louis Phal "Battling Siki", qui était sorti en disant à sa femme qu’il allait "faire un tour avec des amis" est retrouvé mort, au pied d’un immeuble de la 41è rue, dans le quartier de "Hell’s Kitchen", près de chez lui. Il a été abattu de deux balles dans le dos, tirées de près. Il n’avait que 28 ans.

Pour Eduardo Arroyo, auteur d’un livre retraçant la carrière du boxeur noir "Panama" Al Brown (1902-1951), Siki a été tué car il se permettait là-bas ce qui lui était interdit : "il aimait les femmes blanches, les voitures blanches, les chiens blancs, le jazz et le champagne. C’était trop d’insolence et de nargue". (...) Quand Alfonso apprit la nouvelle de l’assassinat de l’ex-champion du monde, il comprit vite qu’était arrivée l’heure de changer de lieu, d’émigrer vers le vieux continent, de quitter Harlem. (...)
Et Non Louis Battling Siki n’était pas comme Joe Gans qui savait rester modeste et calme dans son coin, essayant toujours de passer inaperçu. De Battling Siki, on ne pouvait pas dire : "he is the withest nigger".



Voir la Galerie Photos consacrée à Battling Siki


Vidéo : Battling Siki face à Georges Carpentier au stade Buffalo de Montrouge en 1922



Vidéo : Battling Siki arrive en Irlande (15/3/1923)

BATTLING SIKI ARRIVES IN CORK



Vidéo : Reportage sur la vie de Battling Siki (France O)


Mbarrick Fall champion du monde de boxe légendaire


Une photo de Battling Siki



       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Blaise Diagne (1872-1934), premier député noir à l'assemblée nationale française
 
Mots-clés
afrique   battling siki   boxe   mbarick fall   mbarick phal   saint louis   senegal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 23 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Boxe      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version