Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Samedi 21 Octobre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesInterviewsArticle
"Cesaire et Nous", interview de Tshitenge Lubabu
05/04/2004
 

Une interview autour de ce livre hommage à Aimé Césaire
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
"Cesaire et Nous" de Tshitenge Lubabu  
"Cesaire et Nous" de Tshitenge Lubabu
© Ph.Bourgade/Saligna
 

Comment vous est venue l’idée de consacrer un livre à Aimé Césaire ?

En juin 2003, Césaire a eu 90 ans. Il y a eu un hommage de l’Afrique à Cesaire qui s’est déroulé à Bamako et nous nous sommes dit qu'après cet hommage, il fallait aller au delà de la parole et sensibiliser certaines personnes, celles qui étaient à Bamako et d'autres qui n'y étaient pas pour leur demander dans quelle mesure elles pouvaient produire un texte sur l’œuvre ou sur le parcours d’Aime Césaire. Tout le monde n’a pas répondu favorablement à notre demande. Ceux qui ont répondu favorablement nous ont permis de sortir cet ouvrage consacré dans notre optique à une rencontre entre l'Afrique et les Caraïbes autour de ce personnage fondateur qu'est Aime Césaire.

Dans le livre, diverses personnalités (Elikia Mbokolo, Joseph Ki Zerbo, Euzhan Palcy, Cheikh Hamidou Kane...etc) d’horizon assez divers parlent d’Aimé Césaire. Comment les avez vous choisies ?

Nous avons choisi ces personnalités en fonction d'un lien proche ou lointain qu’elles ont avec Césaire. Certains ont été influencés par son œuvre en tant que lecteur, en tant que militant. D’autres l’ont connu plus intimement. C’est la cas par exemple d'Euzhan Palcy qui l'a fréquenté pendant des années et qui nous révèle d’autres facettes de Césaire, un Césaire humain, généreux, ouvert à la culture des autres, amoureux de la cuisine asiatique par exemple. Quand elle voulait réaliser son film "Rue Cases Nègres", il lui manquait de l'argent et c'est Césaire qui a pu convaincre la mairie de Fort de France de débloquer cet argent pour lui permettre de faire le film.
D'autres personnalités ont été inspirées par Césaire comme le cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako qui raconte comment il a découvert l’oeuvre de Césaire et comment il a décidé de faire un film dans lequel Césaire est présent au travers d'une citation de "Cahier d’un retour au pays natal". Il y a de gens qui l'ont connu comme Cheikh Hamidou Kane qui l'a fréquenté dans les années 50-60 qui rappelle que s’il est longtemps resté l'homme d'un seul livre, "l'aventure ambiguë", ce n'est pas parcequ’il n'avait pas de texte à proposer, mais parcequ'il avait un texte qu'il avait fait lire à Césaire qui lui avait dit qu'étant donné que Senghor était encore président, il ne fallait pas le publier. Il y a diverses personnalités qui ont tenu à lui rendre hommage, sans complaisance, mais à la dimension du grand écrivain qu'il est.


 Publicité 
 
Joseph Ki-Zerbo jette un regard critique sur le mouvement de la Négritude  
Joseph Ki-Zerbo jette un regard critique sur le mouvement de la Négritude
 

Justement, on constate que le livre est un livre hommage, mais qu'il y a en même temps un regard critique par exemple quand Joseph Ki-Zerbo trouve qu'il y a des contradictions dans le mouvement de la Négritude...

A une époque donnée, certaines personnes ont été exclues de l’humanité simplement parcequ'elles étaient noires. En 2004, on peut dire que la Négritude est une notion dépassé, mais quand on constate qu’aujourd’hui le Noir en France ou ailleurs est toujours considéré comme un sous-homme, et victime de discrimination, notamment dans le domaine de l’emploi, on peut penser que tant qu'il y aura des Noirs, il y aura des problèmes. Quand le Noir se révolte, quand Césaire et les autres disent "vous mentez je suis un homme comme vous sauf que nous avons eu un parcours historique différent. Aujourd’hui c’est vous le plus fort, mais cela ne veut pas dire que je suis un sous homme". On leur dit "c’est du racisme anti-raciste". Or ils n'ont cherché qu'à se battre contre l'exclusion dont ils étaient victimes et qui perdure jusqu'à nos jours. Ki-Zerbo soulève le problème de la pertinence et de la permanence de la critique en 2003/2004.

Pour lui les Noirs pour des raisons historiques précises sont exploités dans le cadre de l’économie mondiale, évidemment il y a aussi des Noirs qui exploitent d'autres Noirs, mais la Négritude est valable car elle nous permet de voir d'où nous venons, d'aller de l'avant en lui associant autre chose, c'est à dire le développement, le progrès matériel, social, etc. Nous sommes Noirs, mais nous ne devons pas nous enfermer dans la Négritude, plutôt nous adapter au monde moderne et nous battre pour nous retrouver en position de force si possible face aux autres.

Même si comme le souligne Ki-Zerbo la Négritude n'a pas d'équivalent dans les langues africaines, même si elle n'a pas marqué les esprits dans l'espace anglophone ( ce qui est un peu discutable car ce que Kwame Nkrumah et les autres ont fait était une forme de négritude)...Wole Soyinka a pu dire à un moment "le tigre ne crie pas sa tigritude, il saute sur sa proie et la dévore". Mais le tigre qui agit par instinct ne se pose pas les questions que se pose le Noir. Il n'est là que pour survivre. Le Noir a été exclu et a dit non, "je suis un homme comme vous". C'est cela la base de la Négritude.


La cinéaste Euzhan Palcy a bénéficié de l'aide d'Aimé Césaire pour la réalisation de "Rue Cases Nègres"  
La cinéaste Euzhan Palcy a bénéficié de l'aide d'Aimé Césaire pour la réalisation de "Rue Cases Nègres"
 

Elikia Mbokolo souligne lui que la génération des Césaire a pu opérer une rencontre entre l'Afrique et les Amériques, mais que de nos jours ce lien s'est distendu. C'est paradoxal à une époque où il y a plus de moyens de communication que jamais...

A l’époque de Senghor et de Damas, il y avait une véritable vie intellectuelle, les gens réfléchissaient à leur condition de Noir, d’antillais, de guyanais...etc Ils étaient respectés par leurs homologues. Aujourd'hui ce n'est pas la cas, les Antillais sont aux Antilles, contestent la notion de négritude en mettant en avant celle de Créolité, en disant nous ne sommes ni africains, ni européens, ni américains, mais créoles, en voulant dire à Césaire qu'il en a trop dit ou trop fait à propos de l'Afrique. Il y a une rupture. Césaire leur répond, mes chers amis, avant qu'on soit créole, il y a eu l'Afrique. S'il n'y avait pas eu l'Afrique, il n'y aurait pas eu cette créolité. Il y a malgré tout des échanges (le phénomène Kassav, Jacob Desvarieux qui fait un CD avec Passi...etc) il faudrait qu'il y ait d'autres échanges, scientifiques, commerciaux...

Je me rappelle que lorsque j'étais étudiant dans mon pays le Zaïre, quand je suis entré à l’école secondaire, les professeurs que j’ai eu à l’époque étaient haïtiens, envoyés par l'Unesco pour former les jeunes de mon pays car il n'y avait pas de cadres professeurs formés dans mon pays dans les années 60. Quand on parle de problèmes d’enseignement en Afrique, pourquoi des Guadeloupéens, des Haïtiens, des Martiniquais bien formés ne viendraient pas travailler en Afrique ? c’est cela la solidarité. Quand on parle des problèmes en Haïti, pourquoi des africains bien formés n’iraient pas donner un coup de main aux Haïtiens ? Pourquoi n’y aurait-il pas une reprise de cette vie culturelle des années 30, 40, 50 comme avec les Senghor, Damas, Alioune Diop...etc Il y a comme une démission. Les gens ne veulent pas se prendre en charge, ils laissent les autres penser à leur place. Il ne faut pas simplement être consommateur de la vision que les autres ont de nous. Nous avons souhaité que cet ouvrage donne un coup de fouet aux uns et aux autres pour une entraide mutuelle car de part et d'autre de l'Atlantique, il y a beaucoup de talent qui existe et de gens intelligents qui doivent faire des choses ensemble pour que nous soyons plus solidaire.


Aimé Cesaire en 2001  
Aimé Cesaire en 2001
© susan wilcox
 

Qu’est ce qui peut intéresser dans l’œuvre de Césaire des jeunes en Afrique et aux Antilles ?

Le parcours de Césaire. Quand il a quitté la Martinique, il était un homme complexé, souffrant du préjugé de couleur qui ne voyait la beauté que chez l'autre, c'est à dire le Blanc. Césaire quand il arrive en France découvre qu'en tant que Noir, il a eu un passé, que l'histoire de l'Afrique n'est pas une page blanche, ce qui lui permet de relever le front et de s'affirmer comme un homme à part entière par rapport aux autres. Aujourd'hui les jeunes africains, qui n’ont pas connu la colonisation comme les Senghor, Césaire, nos parents...etc s’en sont ils désaliénés pour autant ? je ne pense pas. Un exemple simple : en Afrique encore aujourd'hui, quels sont les critères de beauté ? Quand on regarde la plupart des femmes africaines, beaucoup veulent avoir la peau claire. C'est une preuve d’aliénation de ne pas nous accepter tels que nous sommes. Si on relit très bien Césaire, on comprendra que c'est quelqu'un qui nous permet de nous accepter tels que nous sommes avec nos faiblesses et nos points forts, en restant ouverts à toutes les cultures, de nous désaliéner culturellement et mentalement. Si on est complexé par rapport aux autres, comment peut-on avancer ? surtout si on ne fait que consommer ce qui est produit par les autres. Il y a un travail de découverte de l'oeuvre de Cesaire à faire, que ce soit sa poésie, que ce soit son théâtre ou ses essais suivi d'un travail de désaliénation mentale afin de pouvoir s'assumer en tant qu'homme.

A l’occasion du 90ème anniversaire de Césaire, Jacques Chirac a rendu hommage à Aimé Césaire. Pourtant, on a l'impression que Césaire est plus reconnu en Afrique et aux Antilles qu'en France métropolitaine, alors qu'il est un géant de la littérature francophone...Comment expliquez-vous cela ?

C'est un grand écrivain qui malheureusement en France n'apparaît qu'épisodiquement dans les programmes scolaires. Césaire n'est pas n'importe qui. C'est un homme de conviction, ce n'est pas un démagogue contrairement à la plupart des hommes politiques. Quand dans les années 40-50, il s'est agi d'associer des intellectuels et les élites d'outre mer à la vie politique française, Césaire est devenu député et a mené un certain combat contre le système colonial. Il est devenu membre du parti communiste qu'il pensait être le seul à même de réaliser le combat auquel il croyait c'est à dire la libération des peuples colonisés. Quand il s’est rendu compte que le parti communiste se servait des colonisés pour ses propres intérêts et non pour les accompagner dans leur combat, il a démissionné avec fracas en adressant une lettre à Maurice Thorez qui en était le patron. C'est la marque d'une grandeur rare.


Edouard Glissant a t-il dit "trop de mal" de la France pour être admis à l'académie française ?  
Edouard Glissant a t-il dit "trop de mal" de la France pour être admis à l'académie française ?
© arts.uwa.edu.au
 

Quand il choisit non pas d'être le relais à la Martinique d'un parti, en l'occurrence le parti socialiste, mais de créer à la Martinique un parti local, les autres trouvent qu'il est arrogant. Que quelqu’un comme lui qui est marxiste puisse se libérer de la tutelle putative du parti métropolitain, c'ést trop. Quand il décide de choisir pour la Martinique la départementalisation au lieu de l'assimilation alors qu'on voulait voir les Martiniquais s'assimiler au moule républicain, on trouve qu'il exagère. Quand il reprend à son compte le mot nègre utilisé jusqu'alors comme terme de mépris en disant qu'il l’assume et qu'il développe le courant de la Négritude, on dit qu'il est raciste.

On comprend que dans ces conditions, il ne puisse être considéré à sa juste valeur par certains français de métropole qui auraient préférés voir un béni oui-oui à la place d'un homme de conviction. J'en profite pour raconter une anecdote révélatrice : récemment il était question que son compatriote Edouard Glissant soit candidat à l'académie française. Les membres de l'académie française ont dit dans leur majorité qu'Edouard Glissant ne pouvait pas entrer à l'Académie française parce qu’il avait passé toute sa vie à dire du mal de la France ! Césaire est à classer dans la catégorie de ceux qui selon les Européocentristes ont dit du mal de la France.


Cesaire et Nous, Cauris Edition, Janvier 2004, textes réunis par Tshitenge Lubabu Muitubile K




       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  L’écrivain Edouard Glissant (1928-2011) est décédé ce jeudi
  Aimé Césaire (1913-2008) : le poète martiniquais est officiellement décédé
 
Mots-clés
afrique   césaire   martinique   mauritanie   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 20 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      France      Gabon      Ghana      Haïti      Mali      Niger      Nigeria      Présidentielles Ivoiriennes      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version