Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 20 Juillet 2018 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesHommes IllustresArticle
Edward A. Bouchet (1852-1918), Le premier physicien Noir de l'ère moderne
07/11/2005
 

Découvrez cette semaine la biographie d'un afro-américain, fils d'ancien esclave, qui devint le tout premier physicien Noir de l'ère moderne
 
Par BM
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Edward Bouchet  
Edward Bouchet
© yale.edu
 

Edward Alexander Bouchet naît le 15 septembre 1852 à New Haven, dans le Connecticut. Il était le dernier des quatre enfants de Susan et William Bouchet. Son père était un ancien esclave de Caroline du Sud qui emigra dans le Nord, et finit par devenir un membre important de la communauté Noire de New Haven. Edward Bouchet fit ses études primaires dans l'une des 3 seules écoles ouvertes aux Noirs, puis entra au New Haven High School, oú il termina ses études en 1868. Il est par la suite accepté au Hopkins Grammar School, d'oú il sortira premier de sa classe.

Il est ensuite admis à l'Université de Yale en 1870. Il y étudiera les mathématiques, la physique, l'astronomie, la mécanique, la logique, la rhétorique et 5 langues parmi lesquelles le Latin et le Grec. Il decroche -avec la mention "summa cum laude" - son diplôme universitaire en 1874, en se classant 6e sur 124 étudiants, et devenant ainsi le premier africain-americain a obtenir un Diplôme de l'Université de Yale. Cette performance le mènera a être le premier Noir nominé au Phi Beta Kappa, l'un des plus ancien et plus prestigieux cercle d'excellence académique aux Etats Unis, auquel appartiennent par exemple les anciens presidents Bill Clinton et George Bush Sr (mais Edward Bouchet ne sera élu qu'en 1884, après un autre Noir, George Washington Henderson).

 Publicité 
 
"EDWARD BOUCHET, The First African-American Doctorate" de Ronald E. Mickens  
"EDWARD BOUCHET, The First African-American Doctorate" de Ronald E. Mickens
 

Grâce à Alfred Cope, un philanthrope de Philadelphie, Edward Bouchet obtient le soutien financier nécessaire pour entreprendre son doctorat à Yale. Deux ans plus tard, en 1876, il défend sa thèse de physique intitulée "Sur la mesure des indices de réfraction". Il devient ainsi le premier homme d'ascendance africaine à obtenir un Ph.D., toutes disciplines confondues, et donc bien sûr le premier Noir à obtenir un Doctorat de physique. Mais sa performance est plus exceptionnelle encore: Edward Bouchet est le 6e américain, toutes races confondues, à obtenir un PhD de physique; il est de plus parmi les 20 premiers américains à obtenir un PhD, toutes races et toutes disciplines confondues.

Ce génie est malheureusement en avance sur son temps. Aux Etats Unis d'Amérique, l'esclavage a été officiellement aboli une dizaine d’années plus tôt, mais aucune université blanche n'est disposée donner un poste à un Noir, malgré ses très brillantes qualifications. C'est ainsi qu'aux Etats-Unis, Edward Bouchet fut le seul américain pendant les 80 ans qui suivirent, à avoir eu un PhD sans avoir pu decrocher un poste d'enseignant à l'Université.

Edward Bouchet  
Edward Bouchet
 

Edward Bouchet decide alors d'aller à Philadelphie, la ville du Nord des Etats-Unis oú vivait la plus grande communauté Noire. Il enseignera la physique et la chimie durant 26 ans au Institute for Colored Youth (Institut pour la Jeunesse de Couleur). Mais au tournant des années 1900, une controverse éclate entre deux grandes figures africaines-americaines, W. E. B. du Bois qui plaide pour une orientation plus intellectuelle, plus universitaire dans la formation de la jeunesse Noire, et Booker T. Washington qui prône une orientation plus technique, plus industrielle. L'Institute for Coloured Youth fait son choix et opte pour l'esprit Booker T. Washington: en 1902, Edward Bouchet est mis à la porte et se retrouve au chômage.

Durant les 14 années qui suivirent, il dut subir l'instabilité laborale: il enseignera et travaillera dans le Mississipi, en Louisiane, en Virginie, dans l'Ohio, et au Texas. Mais en 1916, il tombe très malade, et doit retourner à New Haven, sa ville natale. Il y mourra le 28 octobre 1918, sans jamais avoir été marié, et sans avoir eu d'enfants.

Edward Bouchet  
Edward Bouchet
© http://www.math.buffalo.edu
 

La flamme allumée par Edward Alexander Bouchet ne s'est pourtant pas éteinte. Le "Edward Bouchet - Abdus Salam Institute" (EBASI), du nom de Edward Bouchet et du prix Nobel de physique pakistanais Abdus Salam, est un institut créé conjointement par des physiciens africains et africains-americains en collaboration avec le Centre International Abdus Salam de Physique Théorique (The Abdus Salam ICTP, co-financé par l'UNESCO), afin entre autres de renforcer les liens et la collaboration académique entre les physiciens africains et africains-américains, renforcer l'impact de la recherche en physique pour le developpement durable en Afrique, et enfin augmenter la qualité et la quantité des étudiants africains s'engageant dans des études doctorales en physique. "The Edward A. Bouchet International Conference" est un cycle international de conférences organisé periodiquement en Afrique par l'EBASI afin d'atteindre les objectifs sus-cités, en particulier renforcer les liens académiques entre les physiciens africains et leurs collègues africains-américains. Les dernières conférences Edward A. Bouchet eurent lieu à Accra (Ghana) en 1990, à Gaborone (Botswana) en 1998, à Cotonou (Bénin) en 2001, et plus récement à Hammamet (Tunisie) en 2003.

Un étudiant passant près d’un portrait d’Edward Bouchet affiché dans la prestigieuse université de Yale  
Un étudiant passant près d’un portrait d’Edward Bouchet affiché dans la prestigieuse université de Yale
© yaledailynews.com
 

La "American Physical Society" (Société Américaine de Physique), qui est la plus grande et la plus puissante organisation de physiciens aux Etats-Unis, a aussi décidé d'honorer la mémoire du Dr. Bouchet: depuis 1996, exactement 120 ans après que Edward A. Bouchet eût obtenu son PhD, la Société Américaine de Physique decerne chaque année le "Edward A. Bouchet Award" pour honorer un physicien qui comme le Dr. Bouchet s'est distingué dans l'enseignement et la promotion de la physique chez les minorités aux Etas-Unis.

Malgré l'anonymat presque absolu dans lequel il vécut, Edward Alexander Bouchet fut, en tant que premier africain-américain a decrocher un Doctorat, et en tant que l'un des tout premiers physiciens américains, une figure marquante de la Science du 19e siècle, et aussi l'une des plus grandes victimes de l'histoire des discriminations raciales en milieu universitaire. Et comme dira de lui l'un de ses anciens élèves, "Il est certainement impossible de mesurer la très profonde influence que le Dr. Bouchet exerça sur les centaines de personnes qu'il a croisé dans sa vie."

Liens :
Site de l'EBASI www.ebasi.org

A lire :
"EDWARD BOUCHET, The First African-American Doctorate" by Ronald E. Mickens


       
Mots-clés
afrique   benin   ghana   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 15 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Mali      Nigeria      Présidentielles Ivoiriennes      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version