Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 14 Novembre 2018 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesSuccess StoriesArticle
Will Smith et James Lassiter, fondateurs de Overbrook Entertainment
12/03/2007
 

Avec Overbrook Entertainment, Will Smith, acteur, rappeur et producteur, ainsi que son associé James Lassiter, figurent parmi les personnages les plus influents d'Hollywood
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Will Smith et James Lassiter, associés dans ''Overbrook Entertainment''  
Will Smith et James Lassiter, associés dans ''Overbrook Entertainment''
© blackenterprise.com
 

Si le nom de Willard Christopher Smith Jr ne vous dit certainement rien, vous connaissez très probablement celui de Will Smith, rappeur, acteur et producteur à succès. Il est à 38 ans (il est né le 25 septembre 1968) un personnage de poids à Hollywood. Il figure en compagnie de son associé James Lassiter en couverture du magazine « Black Enterprise » de mars 2007. Ils sont classés en effet troisième de la liste des 50 Noirs les plus influents d’Hollywood (derrière Oprah Winfrey et Richard Parsons, PDG de Time Warner).

Si le grand public connaît bien Will Smith, peu de personnes connaissent en revanche James Lassiter, l’alterego de Will Smith. Ce dernier présente Lassiter comme « le stratège derrière la mégastar », « le cerveau derrière la marque ». Tous les deux sont associés au sein de leur compagnie de production, « Overbrook Entertainment », et ont fait exploser le box-office avec leur plus récent succès « A la recherche du bonheur » (The pursuit of Happyness) qui a récolté près de 138 millions de dollars dans le monde fin février 2007.


Je n'en serais pas où j'en suis sans James. Il est le stratège derrière la star
Will Smith



Sorti en décembre 2006 et distribué par Columbia Pictures, le film retrace l’histoire de Chris Gardner, un père de famille presque SDF, qui élève seul son enfant, et part d’une situation difficile pour devenir un courtier en bourse qui réussit sa carrière professionnelle. Dès sa sortie en décembre 2006, le film s’est classé numéro 1 au box-office américain et est resté dans le top 10 pendant cinq semaines.

 Publicité 
 
Will Smith et Chris Gardner dont la vie a inspiré ''A la recherche du bonheur''  
Will Smith et Chris Gardner dont la vie a inspiré ''A la recherche du bonheur''
 

Overbrook a participé à la production d’autres films à succès comme Ali (2001), qui a valu à Will Smith une nomination aux golden globes et aux oscars, « I Robot » (2004), et « Hitch » (2005). Ces trois films ont rapporté 475 millions de dollars en recettes au box-office, en ventes de DVD et de vidéos. Overbrook, qui existe depuis neuf ans, a déjà 8 films produits à son actif, et plusieurs autres en vue. Cependant, Will Smith affirme avoir été surpris par leur dernier succès de « A la recherche du bonheur », qui lui a valu une nomination dans la catégorie « meilleur acteur », aux oscars. « Nous ne nous attendions absolument pas un tel succès ».

"C’est gratifiant de voir que les gens sortent de la salle de cinéma en disant qu'ils ont aimé le film" ajoute pour sa part l’associé de Will Smith, James Lassiter. Derrière la facilité et la convivialité que Will Smith affiche, il y a un véritable travail qui ne laisse rien au hasard. A côté du travail artistique, il y a également un aspect "business" tout aussi important (le film est un "produit" destiné à une certaine cible, et devant être distribué sur un marché national et international dont il faut essayer d'anticiper les goûts).

Un duo d'amis et un tandem complémentaire
''Le Prince de Bel-Air'', la série qui a rendu Will Smith populaire  
''Le Prince de Bel-Air'', la série qui a rendu Will Smith populaire
 

Le succès de Will Smith et de James Lassiter repose sur le fait que les deux hommes soient complémentaires. L’acteur admet ainsi qu’il n’en serait pas là où il en est aujourd’hui sans l’apport de Lassiter.

« Nous avons des sensibilités différentes. Je ne choisis pas mes films, donc c’est "J L" qui lit la cinquantaine de scripts que je reçois, me dit quels sont les deux ou les trois meilleurs et me demande ce que j'en pense. Ensuite nous discutons de ma stratégie de carrière. Mais il fait le boulot le plus difficile ». James Lassiter gère les aspects « stratégie et business » tandis que Will Smith se consacre à l’artistique et utilisé son énorme notoriété pour promouvoir les films.

Au vu de la situation actuelle de Will Smith dans le monde du cinéma, on peut en conclure que Lassiter a fait un excellent travail. L’acteur touche aujourd’hui des cachets tournant autour de 20 millions de dollars par film, alors qu’il y a encore onze ans, il achevait à peine de tourner dans la série « le prince de Bel Air. ». Cette sitcom connut un énorme succès aux Etats-Unis où elle fut diffusée pendant six années de septembre 1990 à mai 1996 sur la chaîne américaine NBC. Elle connut également un grand succès à l'international (elle fut par exemple diffusée pendant dix années en France de 1992 à 2002).

Smith et Lassiter se sont rencontrés alors que Will Smith vivait encore à Philadelphie, et fréquentait le lycée Overbrook en 1985. (d'où le nom de leur société "Overbrook Entertainment"). Lassiter qui était passé par le même lycée, était alors étudiant à Temple University. Les deux jeunes hommes sont présentés l’un à l’autre par un ami commun (qui a aussi tourné fréquemment dans le « prince de Bel-Air »), Jeff Townes alias « DJ Jazzy Jeff ». Au lycée, Smith gagne son surnom "Prince" pour sa facilité à nouer des contacts et ses talents d'amuseurs.

Des débuts difficiles avec Universal
Bad Boys, le premier succès cinématographique de Will Smith (1995)  
Bad Boys, le premier succès cinématographique de Will Smith (1995)
 

Après avoir travaillé pour Smith et Townes, Lassiter finit par devenir le manager de Will Smith. La légende veut qu'un jour, Will Smith ait demandé à James Lassiter s'il pouvait recevoir un fax envoyé par une maison de disques chez lui (Lassiter était le seul dans le voisinage a en avoir un). Lassiter relut le contrat et accompagna Will Smith à l'étranger, puis de fil en aiguille, en vint à s'occuper de ses affaires avant de former Overbrook avec lui après avoir travaillé quelques temps dans d'autres entreprises du secteur.

Les deux hommes n’ont pas pour autant connu une réussite fulgurante, contrairement à ce que l'on pourrait croire. Will Smith a d'abord frôlé la banqueroute en 1990 : il devait de l'argent au fisc américain après ses succès comme rappeur (un album et deux hits, "Parents just don't understand" et "Summertime", récompensés par deux grammy awards). Il repartit du bon pied en acceptant de jouer dans le « Prince de Bel Air », une série qui a connu un énorme succès auprès des adolescents dans les années 90. La série fit de lui une star internationale préparant ainsi sa deuxième carrière dans le monde du cinéma.

Will Smith avait déjà débuté au cinéma dans « Where The Day Takes You » (1992), avant d’enchaîner avec « Made in America » (1993) dans lequel jouait notamment Whoopi Goldberg, impressionna les critiques dans « six degrees of separation » (1993). Le succès du « prince de Bel-Air », et surtout le mégasuccès rencontré par « Bad Boys » (1995) lui ouvrit les portes d’Hollywood. C’était un des premiers films modernes à gros budgets avec deux têtes d’affiches noires (Will Smith et Martin Lawrence). Il rapporta près de 141 millions de dollars dans le monde alors qu’il avait coûté 23 millions. Ce succès permit à Will Smith de jouer dans d’autres grands films : « Independence Day » (1996), « Men In Black » (1997), “Enemy of State” (1998), « Wild Wild West » (1999), « The legend of Bagger Vance » (2000), Ali (2001), “Men In Black 2” (2002), “Bad Boys” II (2003), “I Robot” (2004), “Hitch” (2005)...

Will Smith dans ''Wild Wild West''  
Will Smith dans ''Wild Wild West''
 

Après avoir lancé Overbrook en 1998, Will Smith et James Lassiter avaient réussi à conclure un deal avec les studios Universal pour produire des films. Mais étant encore nouveaux dans la profession, ils tâtonnaient. "Nous apprenions comment produire un film" dit Will Smith. "Nous n'étions pas prêts" pense pour sa part Lassiter. "Il y a une courbe d'apprentissage. Nous étions un peu arrogants, il faut du temps pour lire les scripts et connaître les réalisateurs" Au bout de 3 ans, Universal ne leur a toujours confié aucun projet, et les deux associés décident d'aller signer avec Sony.

Et aujourd’hui, les choses ont bien changé. Overbrook a signé un accord avec la multinationale japonaise, (propriétaire de Columbia Pictures) qui peut distribuer en priorité les projets développés ou acquis par la compagnie de Will Smith et James Lassiter. Actuellement, quatre films sont en chantier, et devraient être distribués selon les termes de l’accord avec Sony.

« Time Share » (2008), «Tonight, He comes» (2008), «Sisters of Mercy» (2008), et «Lakeview Terrace» (2007), avec Samuel L.Jackson. « Nous envisageons de faire au moins deux films par an, un film avec Will et un sans lui » dit Lassiter. « Notre objectif à court terme est de continuer à faire croître Overbrook ».

Le duo a également signé un accord avec UTV, la première compagnie de médias indienne, et devrait participer au financement de plusieurs films avec UTV. Pour les deux compères, l’arrangement leur permettra d’étendre l’attrait international de leurs films car l’international peut être source de débouchés interessants en dehors des Etats-Unis. Ainsi, le film « Bad Boys » a rapporté plus de 75 millions de dollars hors des Etats-Unis alors que les recettes attendues n’étaient que de 5 millions de dollars.

Une ambition internationale
Will Smith en Inde en février 2006 en compagnie de N.P Singh et Kunal Dasgupta de Sony  
Will Smith en Inde en février 2006 en compagnie de N.P Singh et Kunal Dasgupta de Sony
 

Will Smith et Lassiter racontent qu'ils ont convaincu le producteur Jerry Bruckheimer de laisser Smith se rendre au festival de Cannes pour le promouvoir, via une conférence de presse, une soirée sponsorisée par MTV, des rencontres en tête à tête avec les journalistes. Au lieu de deux jours comme initialement prévu, il passa finalement deux semaines à faire la promotion. Et le film rapporta donc 15 fois plus à l'étranger que ce qui était attendu.

Depuis lors, Will Smith et Lassiter visent un nouveau marché à l'international quand ils lancent un nouveau film. Pour "I Robot" , c'était la Russie, pour "Ali", l'Afrique du Sud. Et maintenant un partenariat en Inde : "Nous voulons faire des films en Inde de même qu'introduire des acteurs et réalisateurs indiens aux Etats-Unis. Nous devons montrer aux gens que nous voulons nous adapter à leur monde".

En 1986, Smith et Lassiter avaient eu l'occasion de se rendre en Angleterre où Smith devait enregistrer un album, et ce séjour en dehors de leur pays d'origine leur avait permis de comprendre à quel point les américains étaient "renfermés sur eux-mêmes". "Le Prince de Bel-Air", et sa carrière de rappeur, l'avaient également amenés à voyager, et à réaliser qu'il y avait un marché international en dehors des Etats-Unis. Des interviews accordées en espagnol pour le "Prince de Bel-Air" achevèrent ainsi d'établir sa popularité en Espagne par exemple. L'impact du rap en dehors des Etats-Unis le laisse sans voix. Lors du tournage de "Ali" au Mozambique, une femme qui ne parlait pas l'anglais a reconnu Will Smith qu'elle a désigné par "Gettin Jiggy with it", une de ses chansons phares...


"Pourquoi vendre quelque chose à 10 personnes quand vous pouvez vendre cette chose à 10 millions de personnes? " disait encore Will Smith à des journalistes. "Nous voulons avoir une perspective mondiale". Partis d'un lycée de Philadelphie, Will Smith et James Lassiter comptent bien s'imposer définitivement dans l'industrie du cinéma comme des acteurs de "dimension planétaire".




       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Will Smith acquiert les droits de "Bienvenue chez les Ch’tis"
  Les 10 Noirs les plus influents d'Hollywood
 
Mots-clés
lakeview terrace   martin lawrence   overbrook   will smith   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 3 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version