Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 14 Avril 2021 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Dakar Paris : quand Karim Wade voulait faire appel à l'armée française
08/07/2011
 

C'est ce qu'a confirmé Robert Bourgi malgré les démentis
 
Par Lefaso.net
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Karim Wade  
Karim Wade
 

Face aux émeutes qui ont embrasé récemment le Sénégal, Karim Wade a eu l’idée de faire appel à l’armée française pour réprimer les manifestants. Décidément, on aura tout vu avec les velléités de Me Abdoulaye Wade de mettre, par tous les moyens, son fils en orbite pour lui succéder.

La requête de Wade fils est restée sans suite, la suite des événements en témoigne. Le porte-parole de la présidence s’est évertué à démentir cet appel au secours. Mais, c’était sans compter avec la sincérité cinglante de Robert Bourgi qui confirme que Wade fils a appelé pour négocier cette intervention. En effet, ce conseiller officieux de Nicolas Sarkozy pour les affaires africaines, a, avec force détails, dit avoir été sollicité par le fils du président sénégalais en vue de plaider l’intervention des troupes françaises à Dakar la nuit des émeutes.

Cet appel au secours du fils du président sénégalais laisse percevoir une certaine frilosité, une panique dans son camp


On imagine le malaise de Karim Wade et du porte-parole, face à cette mise au point du conseiller du président français. Cette information soulève maintes interrogations et observations. Karim Wade a-t-il informé son père avant de passer ce coup de fil ? L’a-t-il fait sur instructions ou de son propre chef ? On ne peut s’empêcher de se demander aussi pourquoi Wade fils s’est tourné vers l’armée française.

 Publicité 
 
Robert Bourgi ici photoagraphié avec Nicolas Sarkozy  
Robert Bourgi ici photoagraphié avec Nicolas Sarkozy
 

A-t-il essuyé, au préalable, une fin de non-recevoir de la part de l’armée de son propre pays au point de recourir aux troupes françaises au Sénégal pour faire le "sale boulot" ? En tout cas, cet acte traduit un vrai malaise dans le système en place au pays de Gorgui. Cet appel au secours du fils du président sénégalais laisse percevoir une certaine frilosité, une panique dans son camp.

C’est le genre de comportements révélateurs d’un régime aux abois. Certes, il y a des accords militaires entre le Sénégal et la France. Mais, à supposer que le Sénégal ait vraiment besoin d’un appui militaire de la France, Karim Wade n’est pas, dans l’orthodoxie républicaine, l’autorité compétente pour demander cette aide. Cela est évident du moment où il n’est ni le chef de l’Etat, ni le Premier ministre, ni même le ministre de la Défense.

Par cet acte, Wade fils donne la preuve qu’il manque de culture et de maturité politiques solides


Des choses de ce genre ne peuvent pas se faire dans un Etat de droit souverain. Par cet acte, Wade fils donne la preuve qu’il manque de culture et de maturité politiques solides. Comment a-t-il pu prendre un tel risque de voir l’armée française intervenir pour « mâter » des Sénégalais qui manifestent dans leur propre pays ? A-t-il seulement pensé, un seul instant, aux conséquences désastreuses d’un tel acte pour son pays et surtout pour son avenir politique à lui ?

Karim Wade à l'Elysée avec Nicolas Sarkozy il y a quelques années  
Karim Wade à l'Elysée avec Nicolas Sarkozy il y a quelques années
 

A-t-il pensé au tollé prévisible de tous les anti-impérialistes et autres souverainistes, tant au Sénégal que sur le continent, que cela aurait provoqué ? Il est vrai que comme le dit, en substance, un dicton, en situation de noyade, on s’accroche à tout, même à un serpent. *

Inutile de dire que tout cela est grave et surprenant pour un pays comme le Sénégal, censé être un des Etats africains les plus respectables en termes de démocratie et à cheval sur les principes de souveraineté nationale. Me Abdoulaye Wade n’avait-il d’ailleurs pas demandé le démantèlement des bases militaires françaises dans son pays, symboles forts du néo-colonialisme français ?

En sollicitant une intervention militaire française dans son pays, Wade Junior donne du Sénégal, l’image d’un pays irresponsable, incapable de faire face à ses propres problèmes. En posant cet acte qui s’inscrit en droite ligne des agissements déplorables de la Françafrique, il infantilise son pays.

En posant cet acte qui s’inscrit en droite ligne des agissements déplorables de la Françafrique, il infantilise son pays


Le mouvement ''Y en a marre'' critique les dérives du régime d'Abdoulaye Wade  
Le mouvement ''Y en a marre'' critique les dérives du régime d'Abdoulaye Wade
 

Pour sa part, cette sortie de Robert Bourgi sonne comme un désaveu pour le ministre Karim Wade, mais aussi pour Abdoulaye Wade et son régime. Un ami ne vous jette pas en pâture de la sorte, sauf si, cette amitié bat de l’aile. Le fils du chef de l’Etat sénégalais a visiblement oublié qu’en politique, les intérêts priment sur l’amitié, que les temps ont quelque peu changé, que l’Elysée a maintenant de la peine à soutenir des régimes comme le leur, sans s’attirer les foudres de l’opinion.

Ce comportement de Bourgi tend à confirmer ce qui se murmurait déjà : la France, consciente du rapport de force qui se dessine, se serait rapprochée de l’opposition sénégalaise, au détriment de Wade. Cette ruade de la diplomatie « officieuse » fait écho aux propos tenus dernièrement par Alain Juppé -diplomatie officielle- suite aux émeutes survenues au Sénégal, sur les risques liés à la volonté de Wade de se maintenir au pouvoir à tout prix.

C’est un signe qui ne trompe pas. Quand on considère que tout cela se passe à quelques encablures de l’élection présidentielle, ces bévues ont toutes les caractéristiques des signes avant-coureurs d’une fin de règne. Mal négociée comme le fait le pouvoir actuellement en place au Sénégal, cette fin de règne est source de risques énormes. Aux Wade de savoir se ressaisir et d’éviter le pire à eux-mêmes et à leur pays.

« Le Pays »

www.lefaso.net






       
Mots-clés
abdoulaye wade   afrique   karim wade   robert bourgi   sénégal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 12 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version