Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 24 Avril 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Des Zimbabwéens défendent leur programme de réforme agraire
30/11/2008
 

La réforme agraire constitue une opportunité de transfert de richesse entre citoyens blancs et noirs
 
Par Panapress
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
 

Le Groupe Affirmative Action (AAG) du Zimbabwe a déclaré que le programme de réforme agraire au Zimbabwe a créé une large opportunité de transfert des richesses de la minorité de citoyens blancs aux citoyens noirs.

S'exprimant à Windhoek jeudi, un jour avant que le tribunal de la SADC rende son jugement dans le cadre d'une plainte portée contre le gouvernement du Zimbabwe pour son programme de réforme agraire, l'AAG s'est déclaré "énervé" par les tentatives des exploitants agricoles blancs "de s'attirer inutilement la sympathie de la communauté internationale" concernant la réforme agraire au Zimbabwe.

Le tribunal de la SADC doit ce vendredi rendre un jugement sur cette affaire inédite dans le cadre de laquelle 77 exploitants agricoles Blancs contestent l'expropriation de leurs fermes au Zimbabwe dans le cadre du programme de réforme agraire qui a démarré en 2000.

Les exploitants agricoles Blancs ont également demandé au tribunal régional basé à Windhoek de déclarer le programme de réforme agraire "motivé par des raisons raciales" et d'ordonner à Harare de payer des dédommagements pour les fermes et le développement des infrastructures sur les fermes confisquées.

 Publicité 
 

Cette affaire judiciaire a retenu l'attention de la communauté internationale, principalement de la presse occidentale qui pousse la cour régionale à condamner le "vol de terres" du président Robert Mugabe.

L'AAG, qui soutient lutter pour le droit des Zimbabwéens noirs à s'approprier les richesses de leur pays, a déclaré jeudi que les exploitants agricoles Blancs "perdent leur temps à des futilités", en ajoutant que la question de la réforme agraire a été "conclue par tous les partis politiques comme contenue dans le cadre de l'accord politique global", au Zimbabwe.

Le Secrétaire général de l'AAG, Tafadzwa Musarara, a déclaré à la presse à Windhoek que les exploitants agricoles se battaient pour une cause perdue et a encouragé ceux qui voulaient s'adonner à l'agriculture à demander des terres.

"La réforme agraire a été et est toujours la plus importante opération de responsabilisation de la population par notre gouvernement, il n'a pas seulement rendu autonomes les paysans Noirs mais a permis de mettre en les mains des locaux tout le secteur agraire", a déclaré M. Musarara.



Il a ajouté qu'un accord passé entre les adversaires politiques au Zimbabwe reconnaissait le caractère irréversible de la réforme agraire. L'AAG défend le programme de réforme agraire, en soutenant que la majorité des Zimbabwéens sont désormais en mesure "d'exploiter les ressources de la terre".

"Aucun traitement spécial ne peut leur être réservé en raison de la pigmentation de leur peau", a déclaré M. Musarara. M. Musarara, qui était accompagné d'un groupe de fermiers Noirs a déclaré que son organisation s'interrogeait "sur la précision des sanctions ciblées" contre le gouvernement de Harare.

Il a indiqué que l'argument des pays occidentaux selon lequel les sanctions imposées au Zimbabwe ne ciblent que quelques responsables du gouvernement était faux puisque l'isolement international du Zimbabwe était préjudiciable aux entreprises et aux citoyens ordinaires.

M. Musarara a déclaré que les fermiers zimbabwéens n'avaient pas accès aux lignes de crédit pour l'importation d'intrants, en ajoutant que les exploitants agricoles Blancs s'étaient construits une base solide en raison du soutien financier du marché local et international.

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Zimbabwe: Le pouvoir délogera les fermiers Blancs
 
Mots-clés
afrique   zimbabwe   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 7 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Mariage d argent
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version